Le corbeau et le renard

2004
Année de création : 2003

 
close

Corbeau et le renard (Le)

« Le Corbeau et le Renard" est la seule fable que je peux encore, trente ans après, réciter par cœur : "Que vous êtes joli ! , que vous me semblez beau !"…
Je rendrai donc hommage au souvenir, niché au cœur de ma mémoire d'enfance, de cette société fictive peuplée d'humains, d'animaux, de végétaux qui vivent, dialoguent, s'entredévorent au pays de La Fontaine.
J'aime cet art de conter où le brio et l'élégance de la langue, sa légèreté, nous parle de cruauté, de vanité, de la férocité du monde.»
Dominique Hervieu
 
Générique

Un projet conçu et mis en œuvre par Annie Sellem, La Petite Fabrique
Chorégraphie et conception vidéo Dominique Hervieu interprétation Le Renard : Bobo Pani, Le Corbeau : Wu Zheng images Pascal Minet infographie Julien Delmotte design sonore Catherine Lagarde costumes Mireille Hersent lumières Vincent Paoli remerciements à Arlequin, Mérédy et Mauryn Bordelai, Julie Bordez, Gloria Brito de Carneiro, Claude Collier, Séverine Combes, Claudine Corbin, Court-Circuit, Laurence de Laforcade, Carlo Diaconale, Robert Horn, Joëlle Iffrig, Kira Levina, Merlin Nyakam, Nicolas Peper, Saied Shanbeh Zadeh, Hocine Slimani, Sun Zheng avec le soutien de l'École Nationale de Musique, de Danse et d'Art Dramatique Marcel Dadi
Réalisation Charles Picq date du document 2004 production Maison de la Danse
Durée de l'œuvre 20 minutes

Hervieu, Dominique

Née en 1962 à Coutances (en Basse-Normandie), Dominique Hervieu dévore du mouvement sous toutes ses formes, depuis l’âge de six ans. Après un premier amour pour la gymnastique, elle élit la danse comme nouvel objet de sa passion : la danse classique, tout d’abord, qu’elle pratique pendant douze ans, principalement avec Michèle Latini ; la danse contemporaine, par la suite, avec Peter Goss, Alwin Nicolaïs et Hervé Diasnas.

En 1981, elle rencontre José Montalvo et élabore avec lui une gestuelle originale faite de fluidité, rapidité et précision, qui va donner un style singulier à leurs créations. Leur complicité artistique donne naissance en 1988 à la Compagnie Montalvo-Hervieu qui se produit sur les plus grandes scènes nationales et internationales. Dix ans et cinq créations plus tard le tandem est nommé à la tête du Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne. A partir de 2000, Dominique Hervieu cosigne toutes les chorégraphies de la Compagnie Montalvo-Hervieu qui compte parmi les compagnies contemporaine les plus populaires et les plus reconnues en France comme à l’étranger.

En 2000, ils créent spécialement pour l’ouverture du Festival International du Film de Cannes, Variation au Paradis. Cette année-là, Dominique Hervieu devient conseillère artistique du Théâtre national de Chaillot et prend la direction de la mission jeune public. Elle développe alors une action originale d’éducation artistique, s’appuyant sur les relations entre les oeuvres et les pratiques artistiques d’une part, et sur les relations entre les arts, d’autre part, en partenariat avec le musée du Louvre et plusieurs institutions parisiennes. Elle imagine notamment en 2004 un parcours chorégraphique au Musée du Louvre qui rassemble 5 000 spectateurs.

En 2001, elle crée "Mosaïque... Danse(s) d’une ville", spectacle chorégraphique pour 180 danseurs amateurs de 15 à 85 ans, véritable portrait dansé multiculturel de la Ville de Créteil immergeant ainsi les citoyens dans la création. En 2002 et 2003 elle crée deux pièces en « solo » : "Intervallo Brio" au Festival Mettre en scène, création rassemblant deux danseurs virtuoses, un grand-père et deux petites filles, et une version chorégraphique du "Corbeau et du renard". En 2006, elle crée avec José Montalvo "La Bossa Fataka" de Rameau. Elle signe également avec lui la chorégraphie et la mise en scène de deux opéras : "Les Paladins", sous la direction musicale de William Christie des Arts Florissants au Théâtre du Châtelet à Paris (2004) et "Porgy and Bess" de George Gershwin à l’Opéra National de Lyon (2008).

En 2006, Dominique Hervieu crée avec la complicité de quatre chorégraphes du monde francophone « L’art de la rencontre - Cartes postales chorégraphiques » pour Les francofffonies !. Douze duos filmés naissent de ces rencontres et fournissent la matière à un documentaire pour Arte. En juin 2008, elle est nommée à la direction du Théâtre national de Chaillot. En 2010 est montée "Orphée", dernière création du duo. En juillet de la même année, elle initie un événement national en faveur de la jeune création, avec le Haut commissaire à la jeunesse et le Conseil de la création artistique, Imaginez Maintenant. En juillet 2011, elle succède à Guy Darmet pour prendre la direction générale de la Maison de la danse et  la direction artistique de la Biennale de la danse à Lyon.

Depuis 2014, Dominique Hervieu développe le volet international du Défilé de la Biennale de la danse de Lyon en invitant des groupes de grandes villes européennes (Turin et Barcelone). En 2018, elle sera la Directrice artistique de la Triennale de Yokohama Dance, Dance, Dance.

Source: Maison de la Danse

La Petite fabrique

LA PETITE FABRIQUE ET LES FABLES A LA FONTAINE

En 2001, Annie Sellem, Directrice artistique de La Petite Fabrique, petite maison de production indépendante, initie un projet original : Les Fables à la fontaine. 
L'idée : passer commande à des chorégraphes, venus d'horizons différents, en leur demandant de s'inspirer, librement, de nos chères fables de La Fontaine, pour créer de courtes (15 à 20 minutes) pièces destinées à un large public.

D'esthétiques multiples, allant du hip-hop au classique déhanché, les chorégraphies peuvent se donner de façon isolée ou être associées à deux ou trois autres pour composer une soirée. Dans un premier temps, dix pièces sont alors conçues par : Mourad Merzouki, Dominique Hervieu, Dominique Boivin, Dominique Rebaud, Béatrice Massin, Herman Diephuis, Satchie Noro/Alain Rigout, Lia Rodrigues, Boyzie Cekwana, Danièle Desnoyers.

Elles ont donné lieu à plus de 850 représentations en France et à l'étranger : Allemagne, Italie, Irlande, Maroc, Liban, Egypte, Japon.

Source : Centre national de la danse

Les Fables à la fontaine

La C et la F de la F - Herman Diephuis
Le loup et l'agneau - Béatrice Massin
Phébus et Borée - Karine Ponties
Rien de trop - Danièle Desnoyers
Le rat de ville et le rat des champs - Dominique Rebaud
Le corbeau et le renard - Dominique Hervieu
Le héron - Satchie Noro

Mise à jour : janvier 2013

Compagnie Montalvo-Hervieu

Direction artistique: José Montalvo, Dominique Hervieu

Année de création: 1988

En 1981, José Montalvo – chorégraphe – rencontre Dominique Hervieu – danseuse – et commence à chorégraphier de courtes pièces ludiques, sortes d'aphorismes chorégraphiques, dont elle est l'interpète principale. Ils élaborent ensemble une gestuelle particulière faite de fluidité, rapidité et précision qui va donner un style singulier à leurs productions.

De 1986 à 1988 : plusieurs prix internationaux récompensent les chorégraphies de José Montalvo, toutes interprétées par Dominique Hervieu. C'est le début d'une aventure artistique et d'une profonde complicité, qui donne naissance en 1988 à la Compagnie Montalvo-Hervieu.En 1993, ils créent Double trouble, une pièce inaugurale qui confronte l'image technologique et la présence physique des corps des danseurs.

Ainsi, les deux complices s'investissent dans la production d'un ensemble d'œuvres qui, tout en se suffisant à elles- mêmes, puissent être un jour saisies dans leur ensemble, à la manière d'une grande fresque baroque. Avec «Paradis» (1997) et «Le jardin io io ito ito» (1999), l'originalité de leur démarche est saluée et récompensée dans le monde entier. José Montalvo et Dominque Hervieu créent également pour les danseurs étoiles de l'Opéra National de Paris et l'ouverture du 53e Festival International du Film de Cannes.

Parallèlement à la création, ils se lancent dès 1989 dans la création d'événements in situ proposés aux citadins. En juin 1998, ils sont nommés directeurs du Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne. En juin 2000, José Montalvo et Dominique Hervieu sont respectivement nommés Directeur de la Danse et Directrice de la mission jeune public et des actions auprès du public au Théâtre National de Chaillot. Ils reçoivent également la distinction de Chevalier des Arts et des Lettres.

A partir de 2002, Dominique Hervieu cosigne avec José Montalvo les spectacles de la compagnie.

En mai 2004, ils chorégraphient et mettent en scène l'opéra de Jean-Philippe Rameau «Les Paladins», sous la direction musicale de William Christie. En novembre 2004, ils imaginent un parcours chorégraphique au Musée du Louvre.

En janvier 2005, ils créent «On Danƒe», et l'adaptent pour le jeune public sous le titre de «La Bossa Fataka De Rameau». En 2006, Dominique Hervieu crée un coffret DVD interactif pédagogique traitant de la diversité culturelle.

En 2008, ils créent « Porgy and Bess » à l'opéra de Lyon et « Good Morning, Mr. Gershwin ». La même année, ils sont nommés par le Ministère de la Culture directeurs du Théâtre National de Chaillot qui devient un lieu exclusivement réservé à l'art chorégraphique.

Sources: Programme de salle Maison de la danse ; "Panorama de la danse" (Rosita Boisseau); Site du Théâtre National de Chaillot