Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Welcome / Pochette Surprise

Maison de la Danse de Lyon 2015

Chorégraphe(s) : Baïz, Josette (France) Li, Blanca (Spain)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , Saisons 2010 > 2019

Producteur vidéo : Maison de la Danse

en fr

Welcome / Pochette Surprise

Maison de la Danse de Lyon 2015

Chorégraphe(s) : Baïz, Josette (France) Li, Blanca (Spain)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , Saisons 2010 > 2019

Producteur vidéo : Maison de la Danse

en fr

Pochette Surprise

Chorégraphie : Blanca Li - 11'
Transmission des chorégraphies : Pascale Peladan

Pochette surprise est une des huit pièces issues du spectacle Alarme qui constitue une mosaïque de petites histoires, de courts métrages chorégraphiés. La pièce reflète la légèreté, la brièveté de ces flashes d’inspiration. Instants éphémères transcrits avec humour, poésie ou énergie. «Parce que nous ne devons pas oublier que nous avons été enfants, et que nous sommes encore capables de jouer. » 

Programme Maison de la Danse

Welcome

Les danseurs de la Compagnie Grenade aiment le mouvement, la prise d’espace, le rythme et se délectent à partager les recherches chorégraphiques et les émotions entre eux et avec d’autres.  Ils sont prêts a aller à la rencontre d’autres univers.  

C’est pour cette raison que j’ai souhaité cette année continuer de travailler avec d’autres chorégraphes dont l’étrangeté, le décalage et l’humour peuvent mettre en valeur la qualité de ces danseurs.

Pour les 20 ans de Grenade (création 2011), les chorégraphes invités étaient essentiellement masculins ; il m’a paru intéressant de poursuivre cette expérience avec la participation de chorégraphes femmes. J’ai ainsi demandé à des chorégraphes français ou étrangers, reconnues ou émergentes, une de leurs pièces les plus typiques de leur univers fort et singulier : Blanca Li, Sun-A Lee, Katharina Christl, Eun-Me Ahn, Dominique Hervieu, Germaine et Patrick Acogny. Autant de visions décalées et personnelles du monde pour un programme riche et festif.

Générique

Interprètes : Aurore Indaburu, Axel Loubette, brian Caillet, Félix Heaulme, Lola Cougard, Michaël Jaume, Mylène Lamugnière, Noëlle Quillet, Nordine belmekki, Pierre boileau, Sinath Ouk 
Lumière : Dominique Drillot
Régie générale : Erwann Collet
Régie son : Mathieu Maurice
Costumes (re-création) : Philippe Combeau, Julie Yousef, Christiane Crochat et Sylvie Le Guyader 

Avec le soutien de : Klap - Maison pour la Danse (résidence de finalisation mai 2014). 
La compagnie Grenade est conventionnée par le Ministère de la culture et de la communication – Drac paca, et subventionnée par le conseil Général des Bouches-du-rhône, le conseil régional paca, la Ville de Marseille et la Ville d’aix-en-provence. 

Réalisation vidéo : Fabien Plasson
Production : Maison de la Danse - 2015

Baïz, Josette

Josette Baïz, formée par Odile Duboc, enseigne la danse contemporaine depuis 1978 à Aix-en-Provence, où elle crée ses premières chorégraphies pour de jeunes danseurs issus de ses cours.

En 1982, alors danseuse chez Jean-Claude Gallotta, Josette Baïz remporte au 14ème Concours International de Chorégraphie de Bagnolet le 1er Prix, ainsi que ceux du public et du ministère de la Culture.  Elle fonde alors sa première compagnie : La Place Blanche, et a créé depuis lors, plus de 40 spectacles, aussi bien pour ses propres compagnies, que pour de nombreux ballets nationaux (Toulouse, Jeune Ballet de France du C.N.R de Lyon ...) ou internationaux (Boston, Ballet Royal de Phnom Penh, Allemagne, Vénézuela, Pays Bas...).

En 1989, le ministère de la Culture lui propose une résidence d'une année dans une école des quartiers nord de Marseille. Cette rencontre avec ces jeunes d'origines et de cultures diverses l'amène à repenser le sens de son travail et à modifier radicalement sa démarche artistique.
La confrontation avec des propositions aussi diverses que le break dance, le smurf, le hip hop, la danse orientale, gitane, indienne ou africaine, l'ont obligée à revoir entièrement ses acquis corporels et mentaux.
Les appuis, la façon d'utiliser le sol, les mouvements de hanches circulaires, les frappés acérés de flamenco et le bassin relâché des africains, rien de tout cela ne lui était familier.

Un processus d'échanges s'est alors mis en place : Josette Baïz enseignait le contemporain, le classique et la composition dans des ateliers de recherches ; les jeunes danseurs lui apprenaient leur façon d'affirmer leurs origines et leurs sentiments.

Naturellement Josette Baïz crée en 1992 le Groupe Grenade qui rassemble alors plus de trente jeunes danseurs. C'est en 1998 que Josette prend le parti de pérenniser le travail de métissage entrepris avec le Groupe Grenade, tout en restant dans une optique profondément contemporaine. Elle crée alors la Compagnie Grenade composé alors de cinq danseuses majeures issues du Groupe Grenade.

Josette Baïz souhaite continuer à enrichir ce répertoire chorégraphique en collaborant artistiquement, toujours et encore, avec des chorégraphes français et étrangers ; en participant à des projets pluridisciplinaires nouveaux et originaux, développant ainsi la rencontre et l'échange.

Source : site de la compagnie Grenade - Josette Baïz

En savoir plus

josette-baiz.com

 

Li, Blanca

Blanca Li est chorégraphe, réalisatrice de films, danseuse et comédienne.


Fin 1992, débarquait de Madrid à Paris une jeune danseuse olé-olé auréolée de la post-movida, qui aimait la fête, la danse, la rencontre des genres et le croisement des cultures et des disciplines. Dès l’année suivante, elle crée sa propre compagnie de danse contemporaine.


20 ans plus tard, toujours à la tête d’une des rares compagnies indépendantes de la scène contemporaine française, Blanca Li reste aussi libre et inventive qu’à ses débuts.


Avec par surcroît la touche de glamour de la maturité et des choix assumés pendant deux décennies. Sa notoriété et sa singularité la rendent plus que jamais inclassable.


Mariée à un mathématicien et mère de deux garçons, Blanca conjugue toutes ses vies à 100km/h, sans jamais renier ses goûts et ses valeurs d’éclectisme et sa foi en la création artistique.


« Pour moi, la danse est un langage universel sans frontières ni limites dans la forme ou le style », dit-elle.


Source : Blanca Li


Aller plus loin : https://www.blancali.com/ 

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus