Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter S'inscrire
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter S'inscrire
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Végétal [les feuilles]

1995 - Réalisateur-rice : Bauguil, Dominique

Chorégraphe(s) : Chopinot, Régine (France)

Déposé par Centre national de la danse

Présentée dans la/les collection(s) : CN D - Centre national de la danse

Producteur vidéo : Ballet Atlantique-Régine Chopinot (BARC)
en fr

Végétal [les feuilles]

1995 - Réalisateur-rice : Bauguil, Dominique

Chorégraphe(s) : Chopinot, Régine (France)

Déposé par Centre national de la danse

Présentée dans la/les collection(s) : CN D - Centre national de la danse

Producteur vidéo : Ballet Atlantique-Régine Chopinot (BARC)
en fr

Végétal

« "Végétal", c'est l'envie de retrouver la chlorophylle qui court dans mes veines. Une matière brute. Arbre, univers végétal, croissance. Les retrouvailles avec l'arbre que je suis. C'est la rencontre avec l'oeuvre d'Andy Goldsworthy, et tout de suite l'intuition que nos recherches s'inspirent des mêmes énergies » (Régine Chopinot, citée dans le programme de Sigma 31 à Bordeaux, où la pièce est présentée en novembre 1995).


Partie d'une recherche personnelle sur la naissance des gestes qui l'amène à se confronter aux éléments, Régine Chopinot découvre l'oeuvre de l'artiste anglais Andy Goldsworthy du courant du land art, auteurs d'œuvres éphémères généralement en plein air et sculptées à partir de matériaux naturels. La chorégraphe est frappée par les résonances avec ses proposes recherches. Goldsworthy est reconnu sur le plan international et voit ses œuvres présentées à travers le monde, il travaille pour la première fois sur un spectacle à l'occasion de « Végétal » et réitérera cette expérience avec « La Danse du temps » en 1999, également avec le Ballet Atlantique-Régine Chopinot (BARC).


Dans le cadre du processus de création, la compagnie s'est rendue dans la campagne écossaise pour construire des nids et des cabanes. Un projet de film tourné dans la forêt, dont des traces sont présentes dans l'inventaire du fonds d'archives du BARC déposé à la Médiathèque du CND, est même initié en 1996 mais ne verra finalement pas le jour.

Dans le cadre d'un grand cercle au sol, les danseurs de « Végétal », par des gestes simples au sol ou verticaux, manipulent des éléments naturels : pierres, feuilles, morceaux de bois, pour construire des formes, sculpter l'argile et célébrer la nature.

Cinq parties composent cette pièce : Terre, Graine, Racine, Branche, Feuille.


Pour le premier tableau, Terre, trois danseurs dont les corps montent et descendent sont disposés autour d'un amas de terre rouge. Ensuite, pour Graine, six danseurs construisent une colonne de pierres. Pour le troisième tableau, Racine, sur le mur situé en fond de scène, une œuvre géante constituée à partir d'une projection de fougères de Goldsworthy est présentée symbolisant les racines qui sont aussi matérialisées par une danse au sol qui rappelle le mouvement des serpents. Le quatrième tableau, Branche, renvoie à la construction d'un nid à partir de branches d'arbres par des mouvements circulaires des interprètes sur la poussière de terre rouge présente au sol. Enfin, pour le dernier tableau, Feuille, des feuilles sèches sont disposées au centre du plateau et les interprètes dansent autour puis se retrouvent dans un petit cercle.


Chopinot travaille dans cette pièce autour du thème des éléments, comme ce sera aussi le cas dans « Paroles du feu » (1997). Ses recherches l'emmènent aussi vers la lenteur - même si les interprètes ne ralentissent pas leurs mouvements -, par une danse épurée, humble, sans artifice de spectacle, et, pour la première fois depuis longtemps, sans costumes de J.P. Gaultier !

Durant toute la pièce, les sons de la nature de Knud Viktor s'ajoutent aux gestes des danseurs manipulant les éléments naturels (bruits de feuilles, branchages d'arbres). « Végétal » est en effet l'occasion d'une collaboration du BARC avec le poète et peintre sonore Knud Viktor. Cet artiste, installé dans le Lubéron et qui travaille dans le domaine de l'art sonore environnemental, se passionne pour les sons de la vie végétale et animale et travaille aussi pour la radio.


Cette pièce marque également le début d'une longue complicité avec la « lumiériste » Maryse Gautier, qui a depuis souvent collaboré avec Chopinot pour la création lumières des pièces du BARC. Maryse Gautier avait été repérée par Chopinot en 1994 et leur collaboration dure encore en 2013 au sein de la compagnie Cornucopiae avec la pièce « Very Wetr ! ».

En 1995, Chopinot est installée depuis près de dix ans à La Rochelle, elle a eu la reconnaissance de la profession et connu le succès public, elle peut se permettre encore de lancer une grande production à nouveau à la suite d'« ANA » et « Saint-Georges » (15 interprètes pour « Végétal », 13 pour « Saint-Georges », 19 pour « ANA »).


Extraits de presse

Reconnue aujourd'hui comme une pièce majeure de la chorégraphe, « Végétal » connaît un relatif échec public. Les critiques se montrent souvent peu tendres en France, même si au Japon la pièce a connu un réel succès !

« Végétal est au-delà de la danse ou en-deçà. Il s'agit ici de voyager dans le mouvement comme dans l'espace, jusqu'à en ressentir la fibre essentielle, presque au-delà d'un seuil minimal de perception […] Longue et profonde interrogation d'un geste, jusqu'à dégager la trame organique et imaginaire qu'il recèle. »

Laurence Louppe, dans Art press, avril 1996


« Si l'on est convaincu par la pertinence du propos plastique, on l'est moins par la chorégraphie et la danse, qui semblent se chercher un statut.Dans « Végétal », parce qu'elle se confronte d'une manière franche avec un paysage sonore et un univers plastique, la danse cherche sa nature. On le regrette, même si l'on aura pris dans ce spectacle quelques bons bols d'air. »

Marie-Christine Vernay dans Libération du 15 novembre 1995

Dernière mise à jour : février 2013

Chopinot, Régine

Régine Chopinot, née en 1952 à Fort-de-l'Eau en Algérie, est très vite attirée par la danse. Après des cours de danse classique, elle découvre la danse contemporaine avec Marie Zighera en 1974. Devenue lyonnaise, elle y fonde en janvier 1978 sa première compagnie, la Compagnie du Grèbe qui associe danseurs, comédiens et musiciens. Elle signe alors ses premières chorégraphies. Trois ans plus tard, elle reçoit le deuxième prix au Concours chorégraphique international de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) pour la pièce « Halley's Comet » (1981) rebaptisée « Appel d'air ». 


Ses créations suivantes, « Délices » et « Via », ouvrent la chorégraphie aux apports d'autres médias dont le cinéma. C'est avec « Délices » (1983) que Régine Chopinot commence sa longue collaboration avec le couturier Jean Paul Gaultier, qui marquera l'époque, avec des pièces comme « Le Défilé » (1985), « K.O.K. » (1988), « ANA » (1990), « Saint Georges » (1991) ou « Façade » (1993). Nommée en 1986, directrice du Centre chorégraphique national de Poitou-Charentes à La Rochelle (où elle succède au Théâtre du Silence de Jacques Garnier et Brigitte Lefèvre), qui devient en 1993 le Ballet Atlantique-Régine Chopinot (BARC), Régine Chopinot multiplie les rencontres artistiques : avec des plasticiens comme Andy Goldsworthy, Jean Le Gac ou Jean Michel Bruyère, des musiciens comme Tôn-Thât Tiêt ou Bernard Lubat.


Au début des années 1990, elle quitte – selon son expression – les « espaces de grande légèreté » où, très jeune, elle s'était fait connaître, notamment dans sa collaboration avec Jean Paul Gaultier. Elle se passionne alors pour des expériences de confrontation de la danse contemporaine aux éléments et aux rythmes naturels et de sa mise à l'épreuve de pratiques et de sciences du corps anciennes et complexes, comme le yoga. En 1999, dans le cadre des « artistes associés », Régine Chopinot invite trois personnalités de la danse contemporaine à collaborer pendant trois ans à son projet artistique : Françoise Dupuy, Dominique Dupuy et Sophie Lessard rejoignent l'équipe de danseurs permanents et d'intervenants-chercheurs du BARC, comme interprètes, pédagogues et chorégraphes.


En 2002, elle ouvre le triptyque de la Fin des Temps, une longue remise en cause de l'écriture et de la création chorégraphique conséquente à une mise en crise volontaire des notions générales de temps, de mémoire et de construction. « Chair-obscur », son premier chapitre, est tourné vers un effacement du passé, de la mémoire, et « WHA » vers la disparition du futur. « O.C.C.C. » se préoccupe du « temps qui reste », de ce qu'il reste à faire, ce qui peut être fait encore, à l'endroit simple et essentiel de la représentation. En 2008, « Cornucopiae », la dernière pièce créée au sein de l'institution, signe la fin d'une forme de représentation et ouvre vers une autre proposition de perception sensorielle.


Parallèlement à son travail de chorégraphe, Régine Chopinot collabore en tant qu'interprète avec des artistes qui lui sont proches : Alain Buffard (« Wall dancin' - Wall fuckin' », 2003 ; « Mauvais Genre », 2004), Steven Cohen (« I wouldn't be seen dead in that ! », 2003). Ou encore, elle forme et dirige des danseurs vietnamiens dans le cadre d'une collaboration avec l'École supérieure de danse du Vietnam et l'Opéra-Ballet de Hanoï (« Anh Mat », 2002 ; « Giap Than », 2004). En 2008, la chorégraphe quitte le CCN de La Rochelle et crée la compagnie Cornucopiae - the independent dance, la nouvelle structure qui porte désormais, création et répertoire, tous les travaux de Régine Chopinot. En 2010, elle choisit le port de Toulon pour y vivre et travailler.


Depuis 2009, Régine Chopinot s'aventure, questionne et approfondit sa recherche du corps en mouvement en lien avec la force de la parole auprès de cultures organisées par et sur la transmission orale, en Nouvelle-Calédonie, en Nouvelle-Zélande, au Japon. De nombreux actes artistiques jalonnent ces trois dernières années : pièces chorégraphiques et films réalisés à partir des expériences artistiques In Situ ont été créés dans le cadre du projet Pacifique Sud. La relation privilégiée initiée depuis 2009 avec le groupe du Wetr (Drehu/Lifou), aboutit à la création de « Very Wetr ! » au Festival d'Avignon en juillet 2012, repris au Centre national de la danse en février 2013.


En savoir plus

Site de Cornucopiae

Dernière mise à jour : février 2013

Bauguil, Dominique

Ballet Atlantique-Régine Chopinot (BARC)

Végétal

Chorégraphie : Régine Chopinot

Interprétation : Rebecca Adam, Dimitri Chamblas, Régine Chopinot, Guillaume Cuvilliez, Marie-Françoise Garcia, Virginie Garcia, Gilles Imbert, Hiroko Kamimura, Samuel Letellier, Georgette Louison Kala-Lobé, Elodie Pallaro, Esteban Pena Villagran, Jie Peng, Michèle Prélonge, Duke Wilburn

Scénographie : Andy Goldsworthy

Lumières : Maryse Gautier

Direction technique : Yanick Ros

Son : Knud Viktor

Autres collaborations : Recherches Michèle Pagnoux - Assistante Ruth Barnes - Régie lumière Régis Montambaux - Régie son Antoine Strippoli - Régie générale et plateau Shalladyn Khatir - Chinage des vêtements de travail Seema Usman - Retouches et couture Boumy

Durée : 100 minutes

Les vidéos du moment

02:59

Eins Zwei Drei

Zimmermann, Martin (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:00

Vertikal

Merzouki, Mourad (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:55

Du désir d'horizons

Sanou, Salia (Du désir d'horizons)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

Dialogue with Rothko

Carlson, Carolyn (Dialogue with Rothko)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
06:37

Why can't we get along

Millepied, Benjamin (United States)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:21

Mama Kinte Blues

Armstrong, Géraldine (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus