Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Tout un monde lointain

Tout un monde lointain

Tout un monde lointain

En 1997, le Ballet du Grand Théâtre de Genève est le premier à confier à Michel Kelemenis une création hors de sa propre compagnie.
 

Les 17 danseurs explorent le mystérieux concerto “Tout un monde lointain” auquel la pièce emprunte son titre.
Une femme cherche quelqu'un à travers une succession d'images denses. De partenaire en partenaire et en rapprochements, les miroitements aboutissent à un duo sensuel et passionné, dans le dos d'un jeune homme observant la figure d'une silhouette féminine étendue, au loin, inaccessible.
La création à Genève est marquée par la présence du compositeur Henri Dutilleux que l'on retrouve en scène au moment des saluts. 

Production Grand Théâtre de Genève

Mise à jour : Mars 2012

Kelemenis, Michel

Michel Kelemenis 

Danseur et chorégraphe français né en 1960.

Enfant gymnaste, Michel Kelemenis commence la danse à Marseille à  l’âge de 17 ans. Dès 1983, il est interprète au sein du Centre  Chorégraphique National de Montpellier auprès de Dominique Bagouet et  écrit ses premières chorégraphies, dont Aventure coloniale avec Angelin Preljocaj en 1984. Lauréat de la Villa Médicis Hors-les-Murs en 1987, il fonde la même année Kelemenis&cie.

En 1991, il est lauréat de la Bourse Léonard de Vinci, et du Fonds  japonais Uchida Shogakukin, et l’année suivante lauréat Beaumarchais  pour la création de Cités citées. Son parcours est distingué :  il est nommé Chevalier dans l’Ordre National du Mérite en 2007 et promu  Officier des Arts et des Lettres en 2013. Ses nombreuses pièces (plus de  60 dont une quarantaine pour sa compagnie) sont présentées à travers le  monde. Amoureux du mouvement et des danseurs, de ces instants  exceptionnels où le geste bascule dans le rôle, Michel Kelemenis  articule ses créations autour de la recherche d’un équilibre entre  abstraction et figuration.

Quelques œuvres saillantes : Les solos Faune Fomitch (1988), Clin de lune (1993) & Kiki la rose (1998), Vaste ciel (1990), Image & Anthère (1994), Le Paradoxe de la femme-poisson (1998), 3 poèmes inédits (2001), Besame mucho (2005), le triptyque Aléa, Viiiiite, Disgrâce (2010), Siwa (2013)…

Longtemps qualifié de sensuel abstrait, le chorégraphe  accorde à la musique une place essentielle, notamment en sollicitant des  œuvres originales. Son travail aborde parfois des thèmes reliés à  l’actualité (l’amour par temps de sida, la violence terroriste, le  bouleversement environnemental…). Il est aussi scénographe de nombre de  ses pièces. 

Fort d’une exploration de la danse comme langage, le chorégraphe  s’intéresse à l’éloquence du geste et aborde la narration à travers  notamment La Barbe bleue en 2015 ou les spectacles en direction de l’enfance, la jeunesse et les familles : L’Amoureuse de Monsieur Muscle (2008), Henriette & Matisse (2010), Rock & Goal (2016) et LÉGENDE, création 2021 de la compagnie. Une couleur expressionniste s’invite dans les œuvres récentes : COUP DE GRÂCE (2019), ou le solo riposte à la crise sanitaire, L’Ingénue sorcière (2020).

Pour son style personnel, qui allie finesse et performance, Michel  Kelemenis est sollicité par les compagnies de ballets : de l’Opéra  national de Paris (Sélim – 1995 & Réversibilité – 1999), de Genève (notamment Tout un monde lointain – 1997, Cendrillon – 2009 & Le Songe d’une nuit d’été - 2013), de l’Opéra national du Rhin (L’Ombre des jumeaux – 1999, Une Lumière froide pour éclairer nos [JEUX] – 2001 & Le Baiser de la fée – 2011), du Nord ou le Ballet National de Marseille (TATTOO – 2007 & Le Sixième pas – 2012).

À l’Opéra de Marseille, il met en scène en 2000 le drame lyrique et chorégraphique L’Atlantide de  Henri Tomasi. Il participe aux créations du Festival d’Aix-en-Provence,  en 2003 auprès de Klaus-Michaël Grüber et Pierre Boulez, et en 2004  auprès de Luc Bondy et William Christie.

Des missions régulières, portées par l’Institut Français à Cracovie,  Kyoto, Johannesburg, Los Angeles, en Inde, en Corée et en Chine,  naissent des projets de formation, de création et d’échange, de façon  toujours bilatérale, avec des artistes d’expressions différentes et des  compagnies étrangères. De nombreuses actions croisant création et  pédagogie sont menées au sein de formations supérieures et  professionnelles, à l’attention desquelles le chorégraphe élabore la  formation CROSSINGS en Afrique du Sud en 2010, puis à Marseille le Carrefour artistique biennal BOUGE en 2016.

L’ouverture du Studio/Kelemenis en 1999 marque une nouvelle étape  d’engagement pour le développement de l’Art de la danse dans la  métropole phocéenne. Le chorégraphe fonde le Festival de création Question de danse  en 2006. La dynamique de partage de l’espace, d’abord complémentaire,  puis supplémentaire et indispensable, rend viable et audible le besoin  d’un équipement complet dédié.

En octobre 2011, à son initiative et suivant le programme de Michel  Kelemenis, KLAP Maison pour la danse à Marseille, nouvel équipement de  2000 mètres carrés dédié à l’Art de la danse et sa visibilité permanente  est inauguré. Aussitôt, KLAP amplifie les actions fondamentales de  Kelemenis&cie autour du cœur battant de la création : soutien aux  auteurs et aux compagnies, partage artistique éducatif, accès aux  métiers, coopération et culture chorégraphique. Le chorégraphe initie le  temps fort festivAngesde la danse pour l’enfance et la jeunesse en 2014, et le festival + DE GENRES en 2018. La programmation Une Saison de danse à Marseille présente annuellement plus de soixante compagnies, entre région et Europe.

En 2017 Kelemenis&cie fête ses 30 ans de création, et en 2021 les  10 ans de KLAP Maison pour la danse, que le chorégraphe dirige depuis  son ouverture.

Au répertoire de la compagnie, saison 2021-2022 :

COUP DE GRÂCE, L’INGÉNUE SORCIÈRE, LÉGENDE, ViiiiiTE, REFLET (2017), ROCK & GOAL

Création 2022 :

MAGNIFIQUES

Grand Théâtre de Genève, Réalisation

Ballet du Grand Théâtre de Genève

Direction artistique: Philippe Cohen   

Année de création: 1962

Au début du XXème siècle, les plus grandes troupes de ballet sont invitées à Genève sur la scène du théâtre Neuve, notamment Isadora Duncan ou Nijinski avec les Ballets Russes. Ce n'est qu'à sa réouverture, en 1962, que le Grand Théâtre se dote de sa propre compagnie de ballet. Sa direction a été confiée successivement à Janine Charrat, Serge Golovine, Patricia Neary, Peter van Dyck, Oscar Araiz, Gradimir Pankov, François Passard et Giorgio Mancini. Dès sa naissance, cette compagnie s'est employée à explorer la pluralité stylistique de la danse au XXème siècle, ce qui l'a amenée à travailler avec des artistes réputés comme Georges Balanchine (qui en fut conseiller artistique de 1970 à 1978), Mikhaïl Baryshnikov, Rudolf Noureïev, Jiri Kylian, Ohad Naharin, William Forsythe ou Lucinda Childs.

Aujourd'hui dirigé par Philippe Cohen, le Ballet du Grand Théâtre comprend 22 danseurs de diverses nationalités. De formation classique, ils sont tous capables d'interpréter des chorégraphies néo-classiques et contemporaines. Chaque saison, ils proposent généralement deux nouvelles créations, des reprises de pièces de leur répertoire, des tournées, des animations scolaires et des ateliers chorégraphiques.

Depuis la nomination de Philippe Cohen à la direction du Ballet du Grand Théâtre de Genève en 2003, le Ballet s’est engagé dans une refonte radicale de son répertoire et de son image en s’appuyant sur deux idées que tout semble séparer : tradition et création. Tradition au sens où l’on revendique son appartenance à une histoire. Création au sens où l’on participe activement à l’écriture de l’histoire de demain.

C’est donc fort de cette conviction que le Ballet du Grand Théâtre de Genève recherche, non pas à cultiver la richesse de sa position mais à la mettre, de façon mesurée, en déséquilibre, en questionnement permanent. Cela se traduit par une programmation originale et audacieuse qui assume sa modernité et son ambition en confiant des projets chorégraphiques à de jeunes créateurs en devenir qui seront les références de demain. Cette position implique un regard exigeant et à l’affût, posé sur ce qu’est et sera le monde chorégraphique dans les prochaines décennies.
La dynamique engendrée par l’invitation aux jeunes chorégraphes de créer en toute liberté ne s’inscrit pas en rupture avec le passé. Bien au contraire, ce qui compte, c’est la modernité, l’écho que l’on donne à la richesse du passé, autant que l’élan qu’on donne à celle de l’avenir. Déjà, le Ballet du Grand Théâtre peut s’enorgueillir d’avoir été un tremplin pour des chorégraphes qui sont aujourd’hui des références internationalement reconnues comme, Saburo Teshigawara, Benjamin Millepied, Sidi Larbi Cherkaoui, Andonis Foniadakis, Emanuel Gat, Gilles Jobin, Ken Ossola...


Sources : Programme de salle Maison de la Danse ; Site du Grand Théâtre de Genève


En savoir plus : geneveopera.com

Tout un monde lointain

Chorégraphie : Michel Kelemenis

Scénographie : Christine Le Moigne

Musique originale : Henri Dutilleux

Lumières : Manuel Bernard

Costumes : Christine Le Moigne

Durée : 30 minutes

Nos suggestions de videos
03:00

Drumming / Fragment #3

De Keersmaeker, Anne Teresa (France)

  • Ajouter à la playlist
02:24

Drumming / Fragment #2

De Keersmaeker, Anne Teresa (France)

  • Ajouter à la playlist
02:30

Drumming / Fragment #1

De Keersmaeker, Anne Teresa (France)

  • Ajouter à la playlist
03:39

[TEASER] - Bouge #2

Lamotte, Sylvère (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Hymnen

Deschamps, Didier (France)

  • Ajouter à la playlist
06:45

Tres miradas al Limbo

Tres miradas al Limbo (Spain)

  • Ajouter à la playlist
01:10:19

Boreas

Ponties, Karine (Belgium)

  • Ajouter à la playlist
02:23

Roaratorio [Extrait 2 minutes]

Cunningham, Merce (France)

  • Ajouter à la playlist
02:53

Musique de tables

De Mey, Thierry (Belgium)

  • Ajouter à la playlist
05:25

Rosas danst Rosas

De Keersmaeker, Anne Teresa (Belgium)

  • Ajouter à la playlist
02:55

Tippeke

De Mey, Thierry (Belgium)

  • Ajouter à la playlist
02:31

Fase

De Keersmaeker, Anne Teresa (Belgium)

  • Ajouter à la playlist
03:49

Counter Phrases

De Keersmaeker, Anne Teresa (Belgium)

  • Ajouter à la playlist
01:47

Light Music

De Mey, Thierry (Belgium)

  • Ajouter à la playlist
31:31

Roaratorio [extrait 32 minutes]

Cunningham, Merce (France)

  • Ajouter à la playlist
03:18

Ulysse

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Concrete

Le Pladec, Maud (France)

  • Ajouter à la playlist
08:39

URANUS

Tran, Jérémy (France)

  • Ajouter à la playlist
10:12

Aphorismes géométriques

Kelemenis, Michel (France)

  • Ajouter à la playlist
03:27

Au revoir

Kelemenis, Michel (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Charles Picq, réalisateur en danse

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

Charles Picq, réalisateur en danse

Exposition virtuelle

Rencontre avec Charles Picq, réalisateur et vidéaste de la danse. 

Découvrir
En savoir plus

Danse et musique

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Danse et musique

Parcours

Le rapport entre musique et création chorégraphique se décline différemment selon les courants, selon les siècles.

Découvrir
En savoir plus

Danses de mains

Parcours

Julie Charrier

Danses de mains

Parcours

Ce parcours présente différents extraits vidéo où les mains sont au cœur du mouvement.

Découvrir
En savoir plus

Technique(s) contemporaine(s)

Parcours

Centre national de la danse

Technique(s) contemporaine(s)

Parcours

Ce parcours en forme de question part en quête de la ou des technique(s) que révèlent différents spectacles de danse contemporaine et donne une idée des modes de formation des danseurs contemporains.

Découvrir
En savoir plus

Genèse des oeuvres

Parcours

Centre national de la danse

Genèse des oeuvres

Parcours

Un spectacle de danse se crée en plusieurs étapes qui se situent entre le moment où s’énonce un désir initial qui lance le projet, et celui de la première représentation.

Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

La chorégraphie Belge contemporaine

Parcours

Philippe Guisgand

La chorégraphie Belge contemporaine

Parcours

Ce parcours présente les différents chorégraphes qui ont marqué le territoire belge.

Découvrir
En savoir plus

L’espace scénique

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

L’espace scénique

Parcours

Un spectacle de danse se déroule dans une zone spatiale définie ou non. Ce parcours permet de comprendre l’occupation de l’espace scénique en danse.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus