Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Sport Fiction

Sport Fiction

Sport fiction

Sport Fiction part du fait que l'avènement du sport comme organisation sociale et les débuts de la modernité artistique sont contemporains, que le sport est de plus en plus présent dans l'art contemporain, que le sport est une véritable mythologie (la mise en place d'une idéologie du sport dans les grandes manifestations relayées à travers le monde par les médias participe au processus de globalisation en fournissant par écrans interposés l'illusion d'une communauté planétaire), le Ballet National de Marseille, sous la direction de Frédéric Flamand, interroge, de manière inattendue, les rapports Sport / Danse / Image. La gestuelle des sportifs, leurs fluidités, se rapprochent souvent des mouvements chorégraphiques. Sport Fiction souligne les nouvelles esthétiques du corps qui se mettent en place : les rituels, les codes vestimentaires, le rêve de dépassement de soi, la performance, la compétition, dans une vision du monde qui stimule certains comportements : jeunesse – beauté – vitalité. Brouiller ces codes dans un spectacle grand public, hybride, décalé apporte une réflexion festive, un autre regard sur les rapports entre danse et sport.
Sport Fiction nous entraîne avec humour dans la convivialité du sport, ses débordements, la passion partagée avec la danse, la recherche de l'épanouissement personnel pour nous plonger dans une culture médiatique POP.
A travers le prisme du sport et de la danse, cette création se veut aussi un hommage humaniste, scientifique et poétique à quelques grands précurseurs de notre modernité : Marey et Muybridge entre autres ; ils ont provoqué un changement dans la représentation du corps dans les domaines esthétique et social : Muybridge par rapport à la décomposition du mouvement avec son extraordinaire bestiaire « animal and human locomotion ». Marey inventeur de la chronophotographie qui, en filmant les athlètes, veut découvrir les lois du mouvement en étudiant la marche, le saut, la course et les forces en présence pour leur exécution. Le corps devient objet de connaissance, de plaisir et de pouvoir.
L'événement dansé avec films contemporains et historiques - mécanismes du sport et du travail – fait un parallélisme entre le remodelage du corps au début du 20e siècle et le corps contemporain : le body management et son immersion dans le monde omniprésent des images.


Source : BNM


"Immense succès de "Sport Fiction" à la gare Saint-Charles de Marseille. Entre 4.000 et 5.000 personnes ont assisté, les 10 et 11 mai dernier, au spectacle Sport Fiction, à la gare de Marseille. Pour 2013, année capitale européenne de la culture, le Ballet National de Marseille a offert un moment lumineux, qui a conquis public et observateurs."
FRANCE 3 PROVENCE-ALPES


"(...) une sorte de Jeux olympiques revisités de façon burlesque par les danseurs, dans une chorégraphie bellement chapitrée, et au rythme millimétré. Le spectacle se joue sur deux étages, grâce à un dispositif astucieux de projections d'images qui s'impriment sur les danseurs. Si Sport Fiction l'emporte dans l'émotion, c'est par la qualité, la variété, et l'intelligence d'une histoire racontée. Celle des hommes et d'une des disciplines dans laquelle ils dépassent leur condition : le sport, le physique, la lutte avec le temps, la lutte pour repousser les limites de l'effort. Une histoire qui va des olympiades au business, en passant par la révolution industrielle, les médias, et la lutte pour l'égalité entre les sexes. Et surveillez surtout Sport Fiction, en espérant que ce spectacle se rejouera dans le cadre de l'année européenne de Marseille-Provence, dont il sera de toute façon une des plus belles surprises."
LE BLOG L'EXPRESS


"Le BNM enflamme MP2013. Avec le BNM, Marseille est aussi devenue Capitale européenne de la Danse. La scénographie à 360°assure la visibilité au plus grand nombre, la bande son fait mouche comme les escrimeuses en tutus. Un "show" débordant d'idées nouvelles, de couleurs, d'humour de beaucoup d'humour et ce grâce à ses danseurs déjantés ! En effet le spectacle est porté par le jeu et l'interprétation de la compagnie, rien ne semble jamais hors de leur portée."
FREQUENCE SUD


"Quand Frédéric Flamand conçoit une création pour l'espace public, il ne le fait pas à moitié. Un dispositif scénographique impressionnant, pléthore de costumes...et un allant réjouissant ! De quoi est-il question dans “Sport Fiction” ? de célébrer le mouvement et son pouvoir d'évocation. À la manière d'une revue, par une succession de numéros, les danseurs donnent à voir chaque sport, avec jubilation !"
ZIBELINE


"L'objectif de "la Folle Histoire des Arts de la Rue" est de démocratiser l'accès à la culture sur tout le secteur et dans tous les milieux sociaux. Un objectif atteint par le BNM qui, après avoir enflammé le parvis de la gare, voudra sûrement en faire de même en décembre à la Criée".
LA MARSEILLAISE

Flamand, Frédéric

Frédéric Flamand fonde en 1973 le groupe Plan K : il y interroge le statut et la représentation du corps humain en intégrant au spectacle vivant les arts plastiques et les techniques de l'audiovisuel.

Plan K développe d'emblée ses activités à l'échelle internationale et la reconnaissance dont il bénéficie à l'étranger lui permet d'asseoir sa position. Convaincu de l'importance pour une compagnie d'être attachée à un lieu qui permet les rencontres, Frédéric Flamand ouvre à Bruxelles en 1979 un centre multi-arts dans une ancienne raffinerie de sucre. Là sont accueillis des artistes issus de différentes disciplines tels Bob Wilson, William Burroughs, Charlemagne Palestine, Steve Lacy, Pierre Droulers, Philippe Decouflé, Marie Chouinard, Michael Galasso, Thomas Schütte, Joy Division, Eurythmics, etc… La Raffinerie est également un lieu de travail où s'installe à un niveau international un dialogue entre la danse, les arts plastiques, la musique, les arts audiovisuels, prolongeant ainsi la vocation initiale de Plan K.


Frédéric Flamand rencontre en 1987 l'artiste vénitien Fabrizio Plessi. Il développera avec celui-ci une trilogie qui aborde la problématique de la technologie envisagée à trois époques différentes : « La Chute d'Icare » (1989) envisage la Renaissance et les techniques artisanales. La création d'Icare à La Monnaie renforcera la présence de Frédéric Flamand sur les grandes scènes internationales.

Suivront ensuite « Titanic » (1992) qui parle de la révolution industrielle lourde du début du XXe siècle, et « Ex Machina » (1994) qui évoque la fin du XXe siècle et la prolifération des technologies de l'image et de la communication.

En 1991, Frédéric Flamand est nommé directeur artistique du Ballet Royal de Wallonie, une compagnie néoclassique qu'il rebaptise Charleroi/Danses, Centre chorégraphique de la Communauté française de Belgique.

En 1996, Frédéric Flamand entame sa réflexion sur les rapports de la danse et de l'architecture, tous deux arts de la structuration de l'espace. Pour le spectacle « Moving Target », il choisit de travailler avec les architectes new-yorkais Elisabeth Diller et Ricardo Scofidio en s'inspirant des Carnets non censurés de Vaslav Nijinski, l'un des premiers danseurs classiques à jeter des ponts vers la danse contemporaine.

Suit la création des spectacles « E.J.M. 1 » et « E.J.M. 2 » à partir des travaux de Eadward James Muybridge et Etienne Jules Marey, toujours en collaboration avec Elisabeth Diller et Ricardo Scofidio. « E.J.M. 2 » est réalisé pour le Ballet de l'Opéra National de Lyon, « E.J.M. 1 » pour la Compagnie Charleroi/Danses – Plan K. 

En 2000, Frédéric Flamand crée « Metapolis » avec l'architecte irako-britannique Zaha Hadid, lauréate en 2004 du Pritzker Price, équivalent pour l'architecture du Prix Nobel.

Il rencontre cette même année Jean Nouvel. Le spectacle qui résultera de leur collaboration « The Future of Work » sera vu par plus de 600.000 personnes pendant les cinq mois de sa présentation. Cette réalisation s'inscrit parfaitement dans le souci de Frédéric Flamand de gagner à l'art de la danse les publics les plus larges possibles. En 2001 il crée, en tant que prolongation de la collaboration avec l'architecte Jean Nouvel, le double spectacle « Body/Work » et « Body/Work/Leisure ». 

La Biennale de Venise lui confie la direction artistique du Premier Festival International de Danse Contemporaine de la Biennale de Venise en 2003. Il inaugurera le festival avec la création de « Silent Collisions », réalisé avec l'architecte californien Thom Mayne.

En septembre 2004, il est nommé conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Marseille et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Directeur Général du Ballet National de Marseille.

Il crée « La Cité radieuse » avec l'architecte français Dominique Perrault, « Métamorphoses » avec les célèbres designers brésiliens Humberto & Fernando Campana, « La Vérité 25X par seconde » avec l'architecte-plasticien chinois Ai Weiwei. Frédéric Flamand enrichit également le répertoire du Ballet National de Marseille en invitant des chorégraphes extérieurs comme William Forsythe, Lucinda Childs, Nacho Duato, les français Thierry Malandain, Michel Kelemenis, Olivia Grandville & Eric Oberdorff, la belge Michèle Noiret, …

Frédéric Flamand est Officier dans l'Ordre des Arts et Lettres de la République Française.

Rayne, Yannick

Formé chez Rosella Hightower à Cannes et à l'École nationale de danse de l'Opéra de Paris, Yannick Rayne a d'abord eu une carrière de danseur riche et variée. Converti à la technique du spectacle et à la vidéo, son activité se développe autour de nombreuses rencontres dans le spectacle vivant. Très attaché à la conservation du patrimoine, il archive et valorise depuis plusieurs années le patrimoine audiovisuel pour diverses institutions culturelles, notamment le fonds audiovisuel de la Maison de la Danse et de Numeridanse. 

Ballet national de Marseille

C’est en 1972 que le chorégraphe Roland Petit crée les Ballets de  Marseille. Ayant perdu son pluriel, le Ballet National de Marseille  devient un Centre Chorégraphique National en 1984 et sera dirigée à partir de septembre 2019 par le collectif (LA)HORDE. 

La création et la diffusion de spectacles du Ballet et d’artistes  invités sont au cœur de ses missions. Fortement ancré dans son temps,  curieux et ouvert sur le monde, le BNM est également un haut-lieu du  patrimoine architectural marseillais, à proximité du parc Borély.

Source : BNM

En savoir plus : www.ballet-de-marseille.com

Sport Fiction

Direction artistique / Conception : Frédéric Flamand

Chorégraphie : Frédéric Flamand

Assistance à la chorégraphie : Katharina Christl et Yasuyuki Endo

Interprétation : Ballet National de Marseille

Scénographie : Rafaël Magrou (conseil)

Musique originale : Grégory Lion, Frédéric Duru

Conception vidéo : Carlos da Ponte, Jean-Christophe Aubert, Yannick Rayne

Lumières : Bertrand Blayo, Frédéric Flamand

Costumes : Aurelia Lyon, Nicole Murru

Autres collaborations : Avec la participation de la Faculté d'Architecture et d'Urbanisme de l'Université de Mons (B)

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Ballet National de Marseille // Coproduction: Marseille – Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture, La Fondation LOGIREM, Mons 2015 Capitale Européenne de la Culture // En partenariat avec: Karwan, la SNCF, l'OM

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Ballet National de Marseille

Nos suggestions de videos
02:55

Relâche

  • Ajouter à la playlist
03:04

Lobby

Zebiri, Moncef (France)

  • Ajouter à la playlist
15:34

Cendrillon

Malandain, Thierry (France)

  • Ajouter à la playlist
03:58

Impair - focus

Brabant, Jérôme (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
14:31

DéBaTailles [transmission 2015]

Plassard, Denis (France)

  • Ajouter à la playlist
24:23

Triton (audiodescription)

  • Ajouter à la playlist
06:39

Dans les plis du paysage : Création à la Maison

Collectif Petit Travers

  • Ajouter à la playlist
04:00

Tschägg

Eidenbenz, Lucie (France)

  • Ajouter à la playlist
04:52

Commedia

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
10:54

Carolyn Carlson et Michel Portal

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:18

Under my skin

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
04:56

Altered Natives' Say Yes to Another Excess - TWERK

Bengolea, Cecilia (France)

  • Ajouter à la playlist
04:26

Думи мої - Dumy Moyi

Chaignaud, François (France)

  • Ajouter à la playlist
03:10

Et mon cœur a vu à foison

Richard, Alban (France)

  • Ajouter à la playlist
03:02

Lointain

Richard, Alban (France)

  • Ajouter à la playlist
02:57

Let me change your name

Ahn, Eun-Me (France)

  • Ajouter à la playlist
02:31

La belle au bois dormant

Petipa, Marius (France)

  • Ajouter à la playlist
03:37

La barque sacrée

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
02:11

Improvisation Carolyn Carlson et Michel Portal

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

La compagnie Vlovajobpru

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La Nouvelle Danse Française des années 80

En France, à l’aube des années 80, une génération de jeunes s’empare du corps dansant pour esquisser leur vision singulière du monde. 

Parcours

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/

La Fondation BNP Paribas

Exposition virtuelle

fr/en/

Pantomimes

Présentation de la pantomime dans les différents courants de la danse.

Parcours

fr/en/

Danse et arts plastiques

Danse et arts plastiques sont parfois en collaboration sur scène. Ce Parcours ne peut aborder toutes les formes de leurs relations ; il tente seulement de montrer l'importance de la création plastique dans certaines chorégraphies.

Parcours

fr/en/

La petite histoire de Numeridanse

Exposition virtuelle

fr/en/

La filiation « américaine » de la danse moderne. [1930-1950] De la Modern Dance expressive à une vision moderne abstraite.

Parcours

fr/en/

La part des femmes, une traversée numérique

Exposition virtuelle

fr/en/

Sacré Sacre

Classique, tellurique, chamanique, révolutionnaire ? Le 29 mai 1913, la première du "Sacre du printemps" de Nijinski fit scandale. Ce webdoc vous raconte l'histoire de cette pièce majeure qui a inspiré tant de chorégraphes.

Webdoc

fr/en/

Écrire le mouvement

De nombreux systèmes ont été inventés pour analyser et mettre en perspective la danse et pour accompagner l’outil resté indispensable à sa mémoire, le corps du danseur. Ce webdoc vous présente les enjeux de la notation du mouvement.

Webdoc

fr/en/

Pourquoi je danse ?

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !

Webdoc

fr/en/

Käfig, portrait d'une compagnie

À l’occasion des 20 ans de la compagnie Käfig, Mourad Merzouki revient sur l'évolution singulière du mouvement hip-hop en France, du succès populaire à la conquête de la scène, et sur les spectacles qui ont marqué l'histoire de Käfig.

Webdoc

fr/en/

Collaborations artistiques

Petit panorama de collaborations artistiques, des « couples » de chorégraphes aux créations impliquant des musiciens ou des plasticiens, via quelques rencontres atypiques

Parcours

fr/en/

Hip hop / Influences

Ce Parcours présente un aperçu des racines de la danse Hip Hop.

Parcours

fr/en/

Rituels

Découvrez comment la notion de rituel prend sens dans diverses danses à travers ces extraits.

Parcours

fr/en/

L’espace scénique

Un spectacle de danse se déroule dans une zone spatiale définie ou non. Ce parcours permet de comprendre l’occupation de l’espace scénique en danse.

Parcours

fr/en/

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus