Aller au contenu principal
Add video to a playlist

Title

Choreographer

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter Register
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter Register
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient des images qui pourraient heurter la sensibilité
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Sketches From Chronicle

2014

Chorégraphe(s) : Graham, Martha (United States)

Déposé par Centre chorégraphique national – Ballet de Lorraine

en fr

Sketches From Chronicle

2014

Chorégraphe(s) : Graham, Martha (United States)

Déposé par Centre chorégraphique national – Ballet de Lorraine

en fr

Sketches From Chronicle

Suite en trois parties, inspirée par la grande dépression aux Etats-Unis, Sketches from Chronicle est composée d'un solo d'ouverture, Spectre -1914, dédié aux mouvements révolutionnaires et à la guerre d'Espagne, suivi avant le final Prelude to Action, d'une séquence pour douze danseuses, Steps in the Street.

   

Une des plus élégantes et des plus belles danses de Martha Graham,  exprimant l'aliénation de l'individu à l'intérieur du groupe. 

Graham, Martha

Par sa créativité, Martha Graham a franchi les frontières de l’art et adopté tous les styles artistiques. Elle a collaboré avec les principaux plasticiens, musiciens et designers de son époque, à qui elle a également passé commande, notamment, le sculpteur Isamu Noguchi et les créateurs de mode, Halston, Donna Karan et Calvin Klein, ainsi que les compositeurs Aaron Copland, Samuel Barber, William Schuman, Norman Dello Joio et Gian Carlo Menotti.

En inspirant des générations de danseurs et de chorégraphes, dont Merce Cunningham, Paul Taylor et Twyla Tharp, Martha Graham a modifié définitivement le domaine de la danse. Les danseurs classiques, Margot Fonteyn, Rudolf Noureev et Mikhaïl Barychnikov sont allés la chercher pour étendre leur art et des artistes en tout genre rêvaient d’étudier et de travailler avec elle. Elle a par exemple enseigné à de nombreux acteurs, à utiliser leur corps comme un moyen d’expression, notamment Bette Davis, Kirk Douglas, Madonna, Liza Minelli, Gregory Peck, Tony Randall, Eli Wallach, Anne Jackson et Joanne Woodward.  

Son style avant-gardiste est né de ses expérimentations autour des mouvements élémentaires que sont la contraction et la détente. En se concentrant sur ces activités humaines basiques, elle a animé le corps d’une émotion brute, électrique. Sa technique fondée sur des gestes vifs, des mouvements directs et angulaires a marqué un écart considérable par rapport au style prédominant de cette époque.

Martha Graham a apporté une sensibilité incontestablement américaine à chaque thème qu’elle a exploré grâce à une pratique artistique profondément ancrée dans le rythme de la vie américaine et les luttes des personnes. « Une danse dévoile l’âme du pays dans lequel elle s’enracine. Dès qu’elle échoue à faire cela, alors elle perd son intégrité et tout son sens », écrit-elle en 1937, dans son essai A Platform for the American Dance.

Toujours articulé autour de thèmes sociaux, politiques, psychologiques ou sexuels, le travail chorégraphique de Martha Graham est intemporel, lié au passé et au présent du public. Des œuvres telles que Revolt (1927), Immigrant: Steerage, Strike (1928) et Chronicle (1936, créée l’année où elle a refusé l’invitation d’Hitler à participer au Festival artistique international organisé en marge des Jeux Olympiques de Berlin) incarnent l’engagement de Martha Graham à toujours aborder des problématiques contemporaines difficiles et à se démarquer en tant qu’artiste consciencieuse et politiquement forte.

Tout au long de sa carrière, Martha Graham a toujours milité en faveur de l’individu ; en créant des pièces comme Deaths and Entrances (1943), Appalachian Spring (1944), Dark Meadow (1946) et Errand into the Maze (1947), elle sonde la complexité de l’être humain et de la société. L’imagerie visuelle et la chorégraphie novatrices d’American Document (1938) illustrent parfaitement le génie de la chorégraphe. Cette narration d’une grande intensité, qui révèle le premier danseur masculin de la compagnie et interroge sur ce que signifie « être Américain ». À travers la représentation d’importants groupes culturels des États-Unis, comme les Amérindiens, les Afro-Américains et les Puritains ainsi que l’intégration de textes tirés de documents historiques nationaux, Martha Graham a réussi à saisir l’âme des peuples américains.  

Au cours de sa longue et illustre carrière, Martha Graham a créé 181 chefs d’œuvres chorégraphiques qui continuent de représenter des défis et des sources d’inspiration pour des générations d’artistes et leur public. En 1986, ses collègues, employés de théâtre, lui ont décerné le prix Local One Centennial Award pour la danse, remis seulement une fois tous les 100 ans. Lors du Bicentenaire, elle a reçu la plus haute décoration civile des États-Unis, la Médaille présidentielle de la Liberté. En 1998, le magazine Time l’a désignée « Danseur du siècle ». Première danseuse à se produire à la Maison Blanche et à agir en tant qu’ambassadrice culturelle à l’étranger, elle s’est emparée de l’esprit d’une nation et a repoussé les frontières de la danse contemporaine. « J’ai vécu toute ma vie avec la danse, à être une danseuse », déclare-t-elle. « C’est accepter d’être l’instrument de la vie de façon très intense. C’est parfois déplaisant. C’est parfois effrayant. Mais, c’est inévitable. »  

  

Source : Martha Graham Dance Company


En savoir plus : http://www.marthagraham.org/ 

CCN - Ballet de Lorraine

Le Centre Chorégraphique National - Ballet de Lorraine (labellisé Centre Chorégraphique National en 1999), situé au 3 rue Henri Bazin à Nancy, trouve son origine dans la création, en 1968, du Ballet Théâtre Contemporain (BTC) installé alors à la Maison de la Culture d'Amiens. Première compagnie permanente décentralisée dédiée à la création, le BTC, après un passage au théâtre d'Angers, s'est définitivement installé à Nancy.

Après le départ de Jean-Albert Cartier, son directeur fondateur, le Ballet, qui prit diverses appellations, fut successivement dirigé par Patrick Dupond, Pierre Lacotte, Françoise Adret et Didier Deschamps. A cette occasion, soulignons le rôle joué pour l'obtention du label CCN par André Larquié, Président du Centre Chorégraphique National – Ballet de Lorraine de 1998 à juin 2014 et déjà fortement impliqué dans la structure au moment de l’installation du BTC à Nancy en 1978. Michel Sala a été élu Président du CCN-Ballet de Lorraine en juin 2014.

Dirigé depuis juillet 2011 par Petter Jacobsson, le Centre Chorégraphique National - Ballet de Lorraine est dédié aux écritures chorégraphiques contemporaines depuis l’obtention du label de CCN en 1999.

Il est pensé comme le lieu de tous les possibles en matière de recherche, d’expérimentation et de création artistiques. Il se veut une plate-forme ouverte aux différentes disciplines, un espace de rencontres des multiples visions de la danse d’aujourd’hui. Le CCN – Ballet de Lorraine, et ses 26 danseurs, forment ainsi l’une des compagnies chorégraphiques contemporaines de création et de répertoire les plus importantes d’Europe, présentant des œuvres marquantes de chorégraphes majeurs.


Source : CCN – Ballet de Lorraine


En savoir plus : http://ballet-de-lorraine.eu 

Sketches from Chronicle

Chorégraphie : Martha Graham

Interprétation : CCN - Ballet de Lorraine

Musiques additionnelles : Wallingford Riegger - Spectre-1914 et Prelude to Action arrangée et orchestrée par Stanley Sussman Nouvelle orchestration Steps in the street : Justin Dello Joio

Lumières : Jean Rosenthal // Nouvelles lumières Steps in the street : David Finley // Nouvelles lumières Spectre-1914 et Prelude to Action : Steven L. Shelley

Costumes : Martha Graham

Autres collaborateurs : Transmission : Denise Valle & Virginie Mecene // Répétitrice: Isabelle Bourgeais

Les vidéos du moment

03:24

Girls and Boys

Assaf, Roy (Switzerland)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:00

Moeder

Carrizo, Gabriela (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:51

La légèreté des tempêtes - Teaser

Ben Aïm, Christian & François (La légèreté des tempêtes - Teaser)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
01:54

Le cygne

Chauviré, Yvette (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:06

D'après une histoire vraie

Rizzo, Christian (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:31

Tauberbach

Platel, Alain (Belgium)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
07:46

Drift

Van Acker, Cindy (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
05:16

Bruit de couloir

Dazin, Clément (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
01:38

Ibuki (extrait de Namasya)

Amagatsu, Ushio (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus