Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Sacres

Ministère de la Culture 2015 - Réalisateurs : Gabail, Valérie - Aussel, Étienne

Chorégraphe(s) : Waltz, Sasha (Germany) Gallotta, Jean-Claude (France) Dubois, Olivier (France) Wampach, David (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture

en fr

Sacres

Ministère de la Culture 2015 - Réalisateurs : Gabail, Valérie - Aussel, Étienne

Chorégraphe(s) : Waltz, Sasha (Germany) Gallotta, Jean-Claude (France) Dubois, Olivier (France) Wampach, David (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture

en fr

Sacres

En se focalisant sur un ballet emblématique de la modernité, Le Sacre du printemps (Stravinski/Nijinski, 1913), et sur la postérité de cette œuvre devenue "un mythe éternel et vivant pour tous les musiciens et chorégraphes du monde entier", ce documentaire de création suggère que l’art moderne en Occident, et plus précisément la danse, serait une variante, voire une émanation des rituels archaïques.

Selon Stravinski, la création du Sacre repose sur la vision d’un rite païen emprunté à la mythologie slave : le sacrifice d’une jeune fille qui garantit aux membres de sa communauté les faveurs du printemps. Se fondant sur l’argument du ballet et sur la conviction qu’"arrive un moment où le corps, à travers la danse […] accueille tout un monde de cultures passées", les réalisateurs ont bâti leur film sur l’alternance de séquences du Sacre dans la lecture qu’en ont récemment donnée cinq chorégraphes contemporains, et de rituels asiatiques, africains ou océaniens, extraits d'archives visuelles relevant pour l’essentiel du cinéma ethnographique. Filmés en répétition ou sur scène, les Sacres de Jean-Claude Gallotta, Sasha Waltz, Angelin Preljocaj, David Wampach et Olivier Dubois sont confrontés à des images, lointaines dans le temps et l’espace, de Vertov, Rouch, Murnau, Spies et d’autres, tandis que la musique, les rythmes inscrivent une continuité entre des univers a priori étrangers.

(Myriam Bloedé)

Le sacre du printemps

Les Ballets Russes avaient joué la première à Monaco, créé le 29 mai 1913 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris.

En 2009, Les Ballets de Monte-Carlo ont célébré dans un esprit festif fuyant tout esprit poussiéreux les œuvres originales et l'héritage des Ballets Russes. Le Sacre du Printemps de Nijinsky a permis d'illustrer la qualité technique émotionnelle et vibratoire qui anime chaque danseur du corps de ballet, celui-ci étant constitué d'autant d'« élus » qu'il est possible de s'imaginer dans une compagnie comprenant cinquante danseurs.


Source : Ballets de Monte Carlo 


En savoir plus : http://www.balletsdemontecarlo.com/  

Waltz, Sasha

Sasha Waltz commence la danse à l'âge de cinq ans avec Waltraud Kornhaas, élève de Mary Wigman, à Karlsruhe. De 1983 à 1986, elle étudie à la School for New Dance Development à Amsterdam1, puis part pour New York où elle travaille avec Pooh Kaye, Yoshiko Chuma et Lisa Kraus. Durant cette période elle collabore également avec Tristan Honsinger, Frans Poelstra et Mark Tompkins1. De retour à Berlin, Sasha Waltz réalise sa première chorégraphie d'importance avec Dialoge en 1992.  L'année suivante elle fonde, avec Jochen Sandig, sa propre compagnie, Sasha Waltz & Guests, localisée à Berlin et crée une œuvre fondatrice Travelogue I - Twenty to Eight, qu'elle danse notamment avec Nasser Martin-Gousset et qui marquera le début de sa première trilogie de post-danse-théâtre2. En 1996, elle ouvre, toujours avec Jochen Sandig, le théâtre Sophiensaele à Berlin. 

Sa grande reconnaissance internationale date de sa seconde trilogie composée autour du thème du corps avec les pièces Körper, S, et noBody3, le dernier tableau ayant été présenté dans la cour du Palais des Papes lors du Festival d'Avignon de 2002. 

Elle a codirigé, de 1999 à 2004, la Schaubühne am Lehniner Platz de Berlin avec le metteur en scène Thomas Ostermeier4, où elle crée notamment Körper, S, et noBody. Elle chorégraphie Roméo et Juliette pour le Ballet de l'Opéra de Paris en 2007. La même année, elle est désignée « chorégraphe de l'année » par le magazine Ballet-Tanz. 

En mars 2009, la compagnie Sasha Waltz & Guests présente Dialoge 09 - Neues Museum au Neues Museum de Berlin, quelques mois avant sa réouverture après 10 ans de travaux. 

Sasha Waltz a reçu les insignes d'officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres en avril 2009. 

Gallotta, Jean-Claude

Après un séjour à New York à la fin des années 70 où il découvre l'univers de la post-modern Dance (Merce Cunningham, Yvonne Rainer, Lucinda Childs, Trisha Brown, Steve Paxton, Stuart Sherman...), Jean-Claude Gallotta fonde à Grenoble – avec Mathilde Altaraz – le Groupe Émile Dubois qui deviendra Centre chorégraphique national en 1984. Installé depuis ses débuts à la Maison de la culture (dont il sera le directeur de 1986 à 1989), il y crée plus de soixante chorégraphies présentées sur tous les continents, dont Ulysse, Mammame, Docteur Labus, Presque Don Quichotte, les Larmes de Marco Polo, 99 duos, Trois générations, Cher Ulysse...


Il a également chorégraphié plusieurs pièces pour le Ballet de l'Opéra de Lyon et pour le Ballet de l'Opéra de Paris. Invité par le metteur en scène Tadashi Suzuki à Shizuoka (Japon), il y a créé et fait travailler une compagnie japonaise de 1997 à 2000. Après l'Homme à tête de chou (à partir de l'album de Serge Gainsbourg dans une version d'Alain Bashung) en 2009, il crée en 2011 Daphnis é Chloé (Théâtre de la Ville) et le Sacre du printemps (Théâtre national de Chaillot) ; fin 2012, il présente Racheter la mort des gestes - Chroniques chorégraphiques 1 au Théâtre de la Ville, puis à la MC2 ; début 2013, la recréation d'Yvan Vaffan cherchant ainsi patiemment à partager avec le public un même récit, celui d'une histoire et d'un avenir artistique communs.

En octobre 2013, il co-signe le spectacle l'Histoire du soldat de Stravinsky et l'Amour sorcier de Manuel de Falla avec le chef d'orchestre Marc Minkowski et le metteur en scène Jacques Osinski. En 14-15, il présente le Sacre et ses révolutions à la Philharmonie de Parie et en juin, crée l'Étranger à partir du roman d'Albert Camus à la MC2 : Grenoble.

Il ouvre la saison 2015-2016 avec My Rock à la MC2 : Grenoble, puis au Théâtre du Rond-Point à Paris.

 

 

Dubois, Olivier

Né en 1972, Olivier Dubois crée en 1999 son premier solo Under cover. En 2005, il présente avec Christine Corday le duo Féroces pour le théâtre de l'Esplanade à Saint-Etienne. La SACD et le Festival d'Avignon lui proposent en 2006 de créer une pièce dans le cadre du Sujet à vif, Pour tout l'or du monde.

Il crée en 2006 et 2007 les deux premiers volets du projet Bdanse : En Sourdine et Peter Pan. Il enseigne et dirige également de nombreux workshops au sein de compagnies et d'écoles à l'étranger. Il a reçu en juin 2007, le prix spécial du jury décerné par le Syndicat professionnel de la critique (théâtre, musique et danse) pour son parcours d'interprète et la création Pour tout l'or du monde. En 2008, il présente sa nouvelle création Faune(s) au Festival d'Avignon. Il est lauréat en août 2008, du Premier Prix Jardin d'Europe remis à Vienne (Autriche) lors du Festival ImpulsTanz. Il a signé en janvier 2009, la chorégraphie de La Périchole d'Offenbach mis en scène par Bérangère Jannelle à l'Opéra de Lille.

Il présente enfin en octobre 2009, une exposition L'interprète dévisagé au Centre National de la Danse et crée en novembre 2009, Révolution, pièce pour 14 danseuses sur des variations du Boléro de Ravel. Les Ballets de Monte-Carlo lui ont commandé une pièce autour du Spectre de la rose pour avril 2010. Il a été interprète de nombreux chorégraphes et metteurs en scène (Sasha Waltz, Nasser Martin-Gousset, Dominique Boivin, Jan Fabre, Emilio Calcagno, Charles Cré-Ange, Angelin Preljocaj, Karine Saporta, Elio Gervasi, Andy Degroat, Laura Simi...).

Il a également mené une création avec 120 amateurs au Prisme d’Elancourt  intitulée Envers et face à tous en mai 2011. Ce projet se poursuit en  mai 2014 dans le cadre de l’évènement Made in Rbx.
En 2012, Olivier Dubois a obtenu son diplôme d’état de professeur de danse en 2012 au titre de sa renommée.
Il crée Élégie pour le Ballet National de Marseille dans le cadre de  Marseille 2013, capitale européenne de la culture. Il est nommé meilleur  chorégraphe au Danza & Danza awards cette même année pour les  pièces Tragédie et Élégie.
 

Il crée Souls en décembre 2013, à l’issue de résidences menées respectivement au Caire et à Dakar.
 

En janvier 2015 il crée Mon élue noire Sacre # 2. En juin, il présente, dans le cadre de son programme Made in Rbx au Ballet du Nord, l’avant-première des Mémoires d’un seigneur ou l’homme disparu qui rassemble un danseur de sa compagnie et quarante danseurs amateurs hommes.
Une nouvelle pièce de groupe composée de vingt-deux danseurs vient clore en août 2016 la Trilogie Étude critique pour un trompe l’œil : Auguri, créée à l’Internationales Sommersfestival à Hambourg et, en première française, à la Biennale de Lyon.


Sources : Ballet du Nord


En savoir plus : sites.google.com/site/olivierduboiscod

Wampach, David

D'abord étudiant en médecine puis en théâtre David Wampach se tourne vers la danse à la fin des années 90. Interprète pour Christian Bourigault, Mathilde Monnier, Odile Duboc, João Fiadeiro et Christian Rizzo entre autres, il fonde l'association achles et crée ses propres pièces dont circon c is, BASCULE, QUATORZE, AUTO, CASSETTE et SACRE.

Plus d'informations sur David Wampach

Dernière mise à jour : juin 2011

Gabail, Valérie

Aussel, Étienne

Etienne Aussel est réalisateur de films documentaires, de captations multi-caméras, de films de danse. Vidéaste pour le spectacle vivant et les arts numériques, il dirige des projets audiovisuels. Opérateur de prise de vue de formation, il entre dans la vie professionnelle en 1999 par la danse contemporaine et travaille jusqu'en 2008 en tant que collaborateur vidéo des chorégraphes José Montalvo et Dominique Hervieu sur les créations et les tournées internationales des spectacles (Paradis, Babelle Heureuse, On danƒe, Les Paladins, Porgy and Bess).
Tour de Babelle Un premier documentaire sur la danse dont il est l'auteur est diffusé en 2004 sur la chaîne Mezzo.
En 2009 il suit la formation de réalisation en cinéma documentaire aux Ateliers Varan à Paris.
Deux de ses films réalisés en Afrique de l’Ouest francophone, Mowa et Autour de Tassiga sont distribués aux éditions l'Harmattan.
Entre 2013 et 2015, il réalise avec Valérie Gabail le film SACRES, long-métrage documentaire en compétition officielle au FIPADOC à Biarritz et primé dans divers festivals internationaux.
Il collabore en vidéo avec des artistes tels que le peintre Guy Oberson, les chorégraphes Nasser Martin-Gousset, Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou, ou le Prix Nobel de littérature Gao Xingjian dont il monte le dernier long-métrage Le Deuil de la beauté.
En 2012 et 2016, il co-signe avec la chorégraphe Claire Jenny les mises en scène de deux pièces : Effigies, installations vidéo interactives et performances diffusées au Centre National de la Danse à Pantin, à l'Abbaye de Noirlac et Echo, une pièce chorégraphique pour 5 danseurs (diffusée à l'Atelier de Paris, au CDA d'Enghien-les-Bains, au Théâtre de Vitry)
Parallèlement il enseigne la création vidéo pour le spectacle vivant à l'école de cinéma 3IS et monte des films de 52 minutes pour diverses sociétés de production. Titulaire d'un Master 2 D2A en Droit, Economie et Gestion de l'Audiovisuel et 2017, il s'investit en tant qu'adjoint à la coordination et dans le comité de sélection du Festival International de Film Documentaire Après Varan pour l'édition 2019.
Il intervient régulièrement en tant que réalisateur ou chef monteur au Théâtre National de la Danse – Chaillot, au CN D Cinémathèque de la danse ou à l'Atelier de Paris - CDCN, avec les sociétés de production 24 Images et les Films d'un jour / OPSIS TV.
Site web personnel avec extraits de ses réalisations : etienneaussel.wixsite.com

Sacres

Direction artistique / Conception : Etienne Aussel, Valérie Gabail

Chorégraphie : Jean-Claude Gallotta, Sasha Waltz, Angelin Preljocaj, Oliver Dubois, David Wampach

Son : Thierry Bertomeu

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Valérie Gabail - compagnie Surimpressions, Aurèle Bardin, Alyson Cléret

Durée : 74

Nos suggestions de videos
03:38

Yvette Chauviré

Fokine, Michel (France)

  • Ajouter à la playlist
02:44

Transparent Monster

Teshigawara, Saburo (France)

  • Ajouter à la playlist
05:12

Savušun

Darabi, Sorour (France)

  • Ajouter à la playlist
15:17

Le Sacre du printemps, Sacre #2 [remontage 2018]

Nijinsky, Vaslav (France)

  • Ajouter à la playlist
47:07

Priyèr' Sï Priyèr'

Boutiana, Didier (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
04:27

Samia forever

Samia forever (Samia forever)

  • Ajouter à la playlist
03:15

Bal des génies

Bal des genies (Bal des genies)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Y Olé !

Montalvo, José (France)

  • Ajouter à la playlist
02:56

Nicht Schlafen

Platel, Alain (France)

  • Ajouter à la playlist
04:00

La naissance du coupé décalé

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
05:54

Coupé Décalé Acte 2 Extrait 2

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
04:14

Priyèr' Sï Priyèr' - focus

Boutiana, Didier (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
20:49

Haru no Saïten, un sacre du printemps [remontage 2015]

Murobushi, Kô (France)

  • Ajouter à la playlist
01:35

Ostrich [extrait 1]

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
02:54

The Wedding [extrait 2]

Primus, Pearl (France)

  • Ajouter à la playlist
26:11

Coupé Décalé

Orlin, Robyn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:14

Coupé Décalé Études n°1 - Extrait

Coupé Décalé studies Extract (France)

  • Ajouter à la playlist
02:37

Psaumes Etudes n°1 Extrait

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
02:17

Sacre/ilège(s) - S (n°13)

Sacre/ilège(s) - S (n°13) (France)

  • Ajouter à la playlist
02:56

The Wedding [extrait 1]

Carlès, James (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Le corps et les conflits

Parcours

Olivier Lefebvre

Le corps et les conflits

Parcours

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Découvrir
En savoir plus

Sacré Sacre

Webdoc

Julie Charrier

Sacré Sacre

Webdoc

Classique, tellurique, chamanique, révolutionnaire ? Le 29 mai 1913, la première du "Sacre du printemps" de Nijinski fit scandale. Ce webdoc vous raconte l'histoire de cette pièce majeure qui a inspiré tant de chorégraphes.

Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

Rencontres avec la littérature

Parcours

Centre national de la danse

Rencontres avec la littérature

Parcours

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Découvrir
En savoir plus

La ronde

Parcours

Olivier Lefebvre

La ronde

Parcours

 De l’importance de la Ronde en danse aujourd’hui.

Découvrir
En savoir plus

Folklores dites-vous ?

Parcours

Sarah Nouveau

Folklores dites-vous ?

Parcours

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Découvrir
En savoir plus

La danse contemporaine italienne : les années deux mille

Parcours

Ada d’Adamo

La danse contemporaine italienne : les années deux mille

Parcours

Panorama des pratiques de danse contemporaine en Italie dans les années 2000.

Découvrir
En savoir plus

Rituels

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Rituels

Parcours

Découvrez comment la notion de rituel prend sens dans diverses danses à travers ces extraits.

Découvrir
En savoir plus

L’espace scénique

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

L’espace scénique

Parcours

Un spectacle de danse se déroule dans une zone spatiale définie ou non. Ce parcours permet de comprendre l’occupation de l’espace scénique en danse.

Découvrir
En savoir plus

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

Biennale de la danse

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

La Biennale de la danse est un événement lyonnais que la ville traverse toutes les années paires. Voici l’histoire de cette aventure et un historique de toutes ses éditions.

Découvrir
En savoir plus

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Créée à Lyon en 1980, la Maison de la Danse fut le premier théâtre en Europe dédié exclusivement la danse. Avec plus de 150 000 spectateurs par saison et près de 200 levers de rideaux, la Maison de la Danse rassemble aujourd’hui un large public de spectacles très fédérateurs mais aussi d’œuvres innovantes et de recherche. Théâtre de diffusion mais aussi pôle européen de création et d’innovations numériques, la Maison de la Danse vous ouvre ses portes et vous dévoile ses projets.

Découvrir
En savoir plus

Danse et accessoires

Parcours

Julie Charrier

Danse et accessoires

Parcours

Les créations chorégraphiques comprennent parfois des accessoires pour compléter, nourrir ou contraindre la danse.

Découvrir
En savoir plus

Pantomimes

Parcours

Sarah Nouveau

Pantomimes

Parcours

Présentation de la pantomime dans les différents courants de la danse.

Découvrir
En savoir plus

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

James Carlès

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

James Carlès

Exposition virtuelle

© Emmanuel Tussore

Découvrir
En savoir plus

Charles Picq, réalisateur en danse

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

Charles Picq, réalisateur en danse

Exposition virtuelle

Rencontre avec Charles Picq, réalisateur et vidéaste de la danse. 

Découvrir
En savoir plus

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

Découvrir
En savoir plus

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Céline Roux

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Découvrir
En savoir plus

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

K. Danse - Jean-Marc Matos

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

Créations de spectacles, performances participatives et installations mêlant danse contemporaine et arts numériques interactifs. Une constante dialectique entre le corps vivant (vécu) et le corps visuel (donné à voir ou virtuel). Une exposition proposée par Jean-Marc Matos, chorégraphe de la compagnie K. Danse.

Découvrir
En savoir plus

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

Centre chorégraphique James Carlès

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

La danse contemporaine désigne des courants artistiques succédant à la danse moderne. Mais il est difficile de cerner précisément cette expression, tant elle inclus différentes pratiques et esthétiques. Aujourd’hui, le mot « contemporain » intègre des danses actuelles, urbaines, théâtrales, de différentes origines géographiques ou «culturelles». Une exposition virtuelle signée par la Compagnie James Carlès Danse &Co.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus