Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La description est limitée à 500 caractères


Vos playlists

La vidéo a été ajoutée avec succès.

La vidéo est déjà présente dans la playlist.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter S'inscrire
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter S'inscrire
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist La description est limitée à 500 caractères


Intégrez la vidéo Intégrez la vidéo sur votre site web
Index
Voir la vidéo
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
Help Par défaut, la recherche retourne les résultats pour tous les mots trouvés. Pour une recherche avancée, préfixez votre recherche par ":"
(ex ":hiphop && breakdance").

Vous pouvez utiliser les opérateurs suivants: AND (&&), OR (||), NOT (! ou -)

Pour utiliser l'opérateur NOT correctement, le deuxième mot doit être écrit juste après le point d'exclamation, sans espace (e.g. ":merzouki !hip hop").


Documents
Information Votre soumission a été envoyé
Informations vidéo

La politique vidéo du navigateur Google Chrome a été modifiée depuis la version 6.6 : les playlists vidéo ne peuvent pas être lues automatiquement

Pour une meilleure expérience sur Numeridanse, nous vous recommandons d'utiliser Mozilla Firefox

offres

Offre PRO

Uniquement accessible aux artistes/compagnies, réalisateurs

les options :

  • Outil de création d’expositions virtuelles
  • Gestion et valorisation de ses ressources en autonomie
  • Nombre illimité de gestionnaires du compte "contributeur"
  • Création de comptes invités
  • Aucune publicité sur le site et les vidéos
  • Site bilingue français-anglais
  • Player HTML5 exportable
  • Bande passante illimitée
  • Partage de liens privés
  • Pas de limite de volumes
  • Stockage sécurisé
  • + Assistance technique
offres

Offre PRO +

Artiste, compagnie, association, bureau de production, centre ressource, collectivité territoriale, festival, lieu de diffusion et de création, mécène et fondation, réalisateur, réseau.

les options :

  • Outil de création d’expositions virtuelles
  • Gestion et valorisation de ses ressources en autonomie
  • Nombre illimité de gestionnaires du compte "contributeur"
  • Création de comptes invités
  • Aucune publicité sur le site et les vidéos
  • Site bilingue français-anglais
  • Player HTML5 exportable
  • Bande passante illimitée
  • Partage de liens privés
  • Pas de limite de volumes
  • Stockage sécurisé
  • + Assistance technique

+ Conseils et accompagnement dans la création de contenus vidéos, formation complémentaire en catalogage, navigation, recherche de documents et organisations de contenus vidéos (expositions virtuelles, playlists, etc.)

avantages

Promouvoir sa collection vidéo

Les plateformes vidéos généralistes sont utilisées pour la promotion d’un artiste et d’une œuvre. Mais Numeridanse offre un environnement dédié au monde de la danse, tant par ses outils de recherche que par l’éditorialisation du contenu que la plateforme propose. Ainsi les œuvres et leurs auteurs sont facilement accessibles et ce durablement.
Numeridanse est un site de référence reconnu et utilisé par les amateurs de danse, les professionnels de la culture, les pédagogues, les journalistes, les chercheurs, etc.

avantages

Garantir l’accès à un fonds vidéo unique

Seuls les professionnels de la danse peuvent ouvrir un compte PRO et PRO+ et proposer leurs ressources vidéo sur la plateforme. Vous êtes garants d’une histoire de la danse. En étant déposé sur Numeridanse votre fonds d’archive vidéo devient accessible à tous.

avantages

Partager son compte

Vous pouvez créer des comptes « contributeurs invités », ainsi, vos collaborateurs disposent des mêmes outils que vous, leurs collections vidéos sont rattachées à votre identité et toute publication vous sera soumise pour validation.

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Le genou de Mathilde

Ce documentaire, en lien avec le spectacle des Gens qui dansent, retrace le travail du chorégraphe Jean-Claude Gallotta, en répétition avec ses danseurs. A travers des interviews, il donne sa vision de ses spectacles. Il se livre en évoquant ses souvenirs familiaux et son voyage en Afrique qui tient une place particulière dans sa vie.


Des gens qui dansent

Des Gens qui dansent est le troisième volet d'une trilogie commencée en 2002 avec 99 duos et poursuivie en 2004 avec Trois Générations. Une mère et sa fille, un vieil écrivain mourant, un homme venu de nulle part, un petit chaperon rouge, quelques loups, un couple sur le pont, une danseuse sur talons hauts, deux barytons joyeux, deux amants d'ailleurs…Cette pièce convoque sur la scène un groupe de dix danseurs d'âges différents qui s'entrelacent par duos passionnés, trios tendres et quatuors insolites. Façon pour Jean-Claude Gallotta de nous souhaiter d'être follement aimés. Des figures qui évoquent, entre frictions et fiction, des histoires comme les nôtres, ou entraperçues dans la vie des autres. Sur la scène, de moins en moins d'artifices. Ceux qui sont là portent le même nom qu'à la ville, Béatrice, Camille, Françoise, Ximena, Mathilde et Benjamin, Christophe, Darrell, Martin, Thierry. Peut-être même portent-ils les mêmes habits. Une chose est sûre, ils portent les mêmes joies et les mêmes angoisses, la même énergie et la même poésie. Des Gens qui dansent est une fluide transposition de la vie à la scène. Il y a parfois si peu d'écart, Jean-Claude Gallotta a entrepris de mettre dans son spectacle si peu de « machinerie » qu'on pourrait croire au premier abord que, sur scène, il a davantage voulu agencer de la vie que chorégraphier. Alors que bien entendu la chorégraphie qu'il propose, si elle paraît être comme la vie, si elle est à ce point la vie, est simplement délivrée du masque du spectaculaire. Elle s'offre ici sans manipulations, sans enrobements, sans subterfuges. Car le spectaculaire aujourd'hui a changé de camp, il a quitté les théâtres, s'est répandu au-dehors où désormais il habille et déguise le réel. A la scène, dès lors, de se repeupler autrement, avec des gens. Mieux, avec des êtres. Bien entendu, sur le plateau des Gens qui dansent, la plupart de ces êtres sont des danseurs, de grands danseurs. Mais ils ne sont pas là pour faire étalage de leur virtuosité, ni de leurs muscles, ni de leurs chairs. Ce qu'ils ont à dénuder avant tout, c'est les rapports qu'entretiennent les hommes et les femmes, entre eux, et avec le monde, dont ce spectacle ne reproduit pas à l'identique les déconstructions, les affolements, les fragmentations. En revanche, la scène des Gens qui dansent est évidemment traversée par leurs lignes de fracture. Et c'est là, sur cet étroit fil, sur ces cicatrices, en équilibre, qu'il y a à danser, à penser peut-être un peu si c'est possible, de toutes ses forces.

Claude-Henri Buffard

Gallotta, Jean-Claude

Après un séjour à New York à la fin des années 70 où il découvre l'univers de la post-modern Dance (Merce Cunningham, Yvonne Rainer, Lucinda Childs, Trisha Brown, Steve Paxton, Stuart Sherman...), Jean-Claude Gallotta fonde à Grenoble – avec Mathilde Altaraz – le Groupe Émile Dubois qui deviendra Centre chorégraphique national en 1984. Installé depuis ses débuts à la Maison de la culture (dont il sera le directeur de 1986 à 1989), il y crée plus de soixante chorégraphies présentées sur tous les continents, dont Ulysse, Mammame, Docteur Labus, Presque Don Quichotte, les Larmes de Marco Polo, 99 duos, Trois générations, Cher Ulysse...


Il a également chorégraphié plusieurs pièces pour le Ballet de l'Opéra de Lyon et pour le Ballet de l'Opéra de Paris. Invité par le metteur en scène Tadashi Suzuki à Shizuoka (Japon), il y a créé et fait travailler une compagnie japonaise de 1997 à 2000. Après l'Homme à tête de chou (à partir de l'album de Serge Gainsbourg dans une version d'Alain Bashung) en 2009, il crée en 2011 Daphnis é Chloé (Théâtre de la Ville) et le Sacre du printemps (Théâtre national de Chaillot) ; fin 2012, il présente Racheter la mort des gestes - Chroniques chorégraphiques 1 au Théâtre de la Ville, puis à la MC2 ; début 2013, la recréation d'Yvan Vaffan cherchant ainsi patiemment à partager avec le public un même récit, celui d'une histoire et d'un avenir artistique communs.

En octobre 2013, il co-signe le spectacle l'Histoire du soldat de Stravinsky et l'Amour sorcier de Manuel de Falla avec le chef d'orchestre Marc Minkowski et le metteur en scène Jacques Osinski. En 14-15, il présente le Sacre et ses révolutions à la Philharmonie de Parie et en juin, crée l'Étranger à partir du roman d'Albert Camus à la MC2 : Grenoble.

Il ouvre la saison 2015-2016 avec My Rock à la MC2 : Grenoble, puis au Théâtre du Rond-Point à Paris.

 

 

Rebois, Marie-Hélène

Marie-Hélène Rebois est une réalisatrice française née à Nancy.
Parallèlement à des études littéraires (khâgne, maîtrise de lettres, d'histoire de l'art et de philosophie) et à une formation théâtrale auprès du metteur en scène Jean-Marie Villégier et du Festival international de théâtre de Nancy, sa ville natale, Marie-Hélène Rebois réalise ses premiers courts métrages et devient cinéaste.
Elle développe dans ses films ses thèmes favoris, toujours à l'articulation du social et de la création artistique : il y sera question de sagas familiales, de voyages intérieurs, de religion, d'écriture, de musique, de peinture, d'opéra et de danse.
Elle collabore au travail pédagogique du département réalisation de La Femis de 1992 à 1997.
Elle travaille un an avec le Festival Montpellier Danse pour réaliser un film sur l'histoire du festival (« Montpellier Danse 1980-2000 ») et une soirée spéciale pour Arte (« Montpellier Danse 2000, points de vue d'Afrique »). Ce programme a obtenu une mention spéciale au 11e Grand Prix international vidéo danse.
En 2003, son film « Ribatz, Ribatz ou le Grain du temps » obtient le prix de la sélection française du Festival international de cinéma de Marseille.
Elle a aussi réalisé pour le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris un film sur l'analyse du corps dans le mouvement dansé : « Le Geste créateur » et, pour la SACD, un court métrage sur un numéro de cirque « Rondeau pour un fardeau », numéro de portés, ainsi que des portraits de la pianiste Vanessa Wagner, du chorégraphe Jean-Claude Gallotta et de la marionnettiste italienne Laura Kibel.
Dans « Dialogue avec les fauves », diffusé sur Arte, elle montre jusqu'où l'homme peut aller dans la communication avec les fauves, avec quel langage et quelle gestuelle.
« Noces d'or, la mort du chorégraphe », diffusé sur France 2, est le dernier volet de la trilogie que Marie-Hélène Rebois a imaginée et commencée après la mort du chorégraphe français Dominique Bagouet (les deux premiers volets étant « Histoire d'une transmission », « So Schnell à l'Opéra », 1999, et « Ribatz, Ribatz et le Grain du temps », 2003).
Elle a réalisé depuis pour Arte trois documentaires : « Maguy Marin, la danse cachée », « Montpellier Danse, 1980-2010, Zigzag, pour les 30 ans du Festival Montpellier Danse » et « Merce Cunningham, la danse en héritage », où elle suit l’ultime tournée rendant hommage à celui qui fut l’un des artistes majeurs du XXe siècle. Alternant moments de répétition, images d’archives et entretiens, son film pose la question de la transmission d’un patrimoine proprement immatériel.
En 2016, son dernier film, « Dans les pas de Trisha Brown », a été sélectionné au Festival international de cinéma de Marseille.


Sources : Ardèche Image ; Film-documentaire.fr ; CMCA

Groupe Émile Dubois

À la fin des années soixante-dix, une poignée de jeunes chorégraphes surgit sur la scène française. Jean-Claude Gallotta est de ceux-là. En 1981, Il crée sa compagnie, le Groupe Emile-Dubois avec Mathilde Altaraz, et huit danseurs (quatre garçons, quatre filles), inspiré par la révolution chorégraphique de Merce Cunningham et John Cage à New York. Ces danseurs ne sont pas recrutés sur les seuls critères techniques mais sur leur personnalité, leur différence, leur désir de s’intégrer dans un groupe ; l’un vient du théâtre, un autre de l’architecture, une troisième est médecin.


Le G.E.D. est invité à s’installer comme cellule de création dans les murs de la Maison de la Culture de Grenoble. Une de ses premières pièces, Ulysse (1981), est tout de suite reconnue comme fondatrice de la nouvelle danse française. Le chorégraphe surprend, avec un « ballet blanc » qui ne détruit pas le tissu classique, mais joue avec et l’intègre dans la gestuelle contemporaine.


Dans ces premières années, le G.E.D. contribue à faire naitre l’idée des Centres chorégraphiques nationaux. Celui de Grenoble est un des premiers, il lui est attribué en 1984.

Au début des années 90, le G.E.D. produit des spectacles appelés D.T.M (danse, texte, musique) selon cette idée que la notion de danse doit dépasser la simple question du mouvement des corps et doit intégrer le son, la voix, la parole, le sens.


Au fil du temps, l’équipe de danseurs se renouvelle mais l’importance que le chorégraphe accorde à la qualité des rapports humains entraine chaque interprète à suivre la compagnie sur plusieurs spectacles, à l’exemple de Thierry Verger depuis 1992, de Béatrice Warrand depuis 1995.


Le G.E.D. fait ainsi voyager dans le monde entier un style chorégraphique qui, à partir de la source Cunningham, s’est développé de façon très personnelle avec notamment l’introduction d’un humour gestuel et d’une réflexion permanente sur la singularité du corps de « ceux qui dansent, ceux qui ont dansé, ceux qui aimeraient bien, ceux qui ne danseront peut-être jamais".


Fin 2015, le G.E.D. quitte l’écrin du Centre chorégraphique national et reprend son identité première tout en continuant à travailler à l’intérieur de la MC2 Grenoble. Jean-Claude Gallotta devient également auteur associé du Théâtre du Rond-Point à Paris.


Le G.E.D. a présenté Volver en 2016, a repris My Rock, a créé My Ladies Rock en 2017 et prépare Comme un trio d’après Bonjour Tristesse de Françoise Sagan (automne 2018) ainsi que la recréation de l’Homme à tête de chou (printemps 2019).

Outre les créations de Jean-Claude Gallotta, le G.E.D. gère également la transmission de pièces de répertoire et des actions de sensibilisation auprès de publics scolaires et amateurs.


Le Groupe Émile Dubois / Cie Jean-Claude Gallotta est soutenu par le Ministère de la culture et de la communication en tant que Compagnie à rayonnement national et international. Il est également soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de l’Isère.


Source : Groupe Émile Dubois


En savoir plus : www.gallotta-danse.com

Le genou de Mathilde

Direction artistique / Conception : Marie-Hélène Rebois

Interprétation : Jean-Claude Gallotta, Mathilde Altaraz, Françoise Bal-Goetz, Camille Cau, Darrell Davis, Christophe Delachaux, Ximena Figueroa, Benjamin Houal, Martin Kravitz, Thierry Verger, Béatrice Warrand, Cécile Renard, Loriane Wagner, Marie Fonte et avec Claude-Henri Buffard

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : CLC Production coproduction Centre chorégraphique national de Grenoble, TLM, Mezzo

Durée : 25'

Nos suggestions de videos
47:41

Au cœur des sables

Acogny, Germaine (Senegal)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
28:55

Carolyn Carslon, A Woman of Many Faces

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
54:01

Carolyn Carlson, Solo

Carolyn Carlson, Solo (Italy)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:38

Yvette Chauviré

Fokine, Michel (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
04:27

Samia forever

Samia forever (Samia forever)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
01:52

Ghazeia danseuse d'Egypte

Ghazeia danseuse d'Egypte (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:05

Douar [teaser]

Attou, Kader (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:28

Les six saisons

Khan, Akram (United Kingdom)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
07:51

Lied Ballet - Création à la Maison

Lebrun, Thomas (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
06:35

Le Sacre et ses révolutions

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:11

Ô mon corps

Lagraa, Abou (Algeria)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:54

Merce Cunningham 1919-2009, La danse en héritage

Cunningham, Merce (United States)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
07:13

Bonhomme de vent

Charmatz, Boris (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:17

Yvette Chauviré

Chauviré, Yvette (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
01:00:20

Babilée 91

Babilée, Jean (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
58:58

L'Homme qui danse

L'Homme qui danse (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
01:43:47

Maguy Marin, le pari de la rencontre

Marin, Maguy (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
27:33

Demain la veille, spécial Dominique Bagouet

Bagouet, Dominique (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
01:24:57

Maïa

Plissetskaïa, Maïa (Russian Federation)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
08:04

Morgan's last chug - Création à la Maison

Gat, Emanuel (France)

  • Ajouter aux playlists
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
Nos suggestions de themas

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

Montpellier Danse

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

Dominique Bagouet a créé plus de 45 pièces en 15 ans. Certaines ont marqué le paysage chorégraphique entre 1980 et 1992, année de sa disparition. Cette collection montre les œuvres les plus emblématiques et s’enrichit au fur et à mesure de films liés à la transmission de son répertoire grâce au travail mené par l’association Les Carnets Bagouet créée par ses interprètes aprè

Découvrir
En savoir plus

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Céline Roux

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Découvrir
En savoir plus

Devenir spectateur de danse

Webdoc

Guisgand, Philippe ; Guisgand, Sébastien

Devenir spectateur de danse

Webdoc

Dans ce webdoc en forme d'enquête, Philippe Guisgand et ses étudiants répondent à une douzaine de questions que peut se poser tout apprenti spectateur. "Apprenti" ? En effet, pour ce chercheur en danse, spécialiste du débat esthétique, assister à un spectacle ne se résume pas à le voir. On ne naît pas spectateur mais on le devient.
Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus