Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

La ruée vers l'or

Numeridanse.tv 1925

Chorégraphe(s) : Chaplin, Charlie (United Kingdom)

Producteur vidéo : MK2

La ruée vers l'or

Numeridanse.tv 1925

Chorégraphe(s) : Chaplin, Charlie (United Kingdom)

Producteur vidéo : MK2

La ruée vers l'or

Titre original : The Gold Rush
Copyright © 1942 Roy Export S.A.S. . All Rights Reserved.
Renewed: Copyright © 1969 Roy Export S.A.S. All Rights Reserved


Alaska, 1898. C'est la ruée vers l'or dans les montagnes enneigées du Grand Nord. Charlot fait partie des pionniers. Animé d'un esprit bien peu mercantile, il se retrouve très vite en décalage avec les autres prospecteurs venus chercher fortune. Il est bien plus intéressé par la fortune du cœur et son Graal bientôt symbolisé par Georgia. La Ruée vers l'or est tout en nuances intérieures. Le tragique s'intègre au comique : les scènes les plus drôles sont aussi celles où les tourments intérieurs du personnage sont les plus intenses. Le génie du cinéaste et son sens du gag font merveille lors d'un festin savoureux composé d'une chaussure bouillie, ou d'une inoubliable danse des petits pains, véritable moment de magie du septième art. Quand il ne met pas en boîte la faim ou les affrontements, Chaplin révèle les effets déshumanisants de la convoitise, lorsqu'ils entravent les élans du cœur. L'interprétation de Chaplin est extraordinaire : jouant avec toutes les parties de son corps, il use aussi de tout ce qui navigue dans son périmètre (divers accessoires ou éléments du décor). Le tournage dura 14 mois, et une partie des scènes extérieures ont été tournées dans les montagnes du Nevada, par souci d'authenticité. Non sans difficultés, comme on le découvre dans l'excellent document accompagnant le film sur le DVD. On y apprécie également les interventions de Idrissa Ouedraogo, qui confirme l'universalité du génie de Chaplin, ou l'introduction érudite de David Robinson. Les puristes y retrouveront également la version originelle de La Ruée vers l'or, telle qu'elle fut présentée en 1925... Rétrospectivement, le titre a des allures d'heureux présage pour Chaplin, qui devint millionnaire grâce au succès phénoménal du film. --Christophe Gagnot

Chaplin, Charlie

Cinéaste et acteur britannique (Londres 1889-Corsier-sur-Vevey, Suisse, 1977), créateur du personnage de Charlot.

Lorsque Charles Spencer Chaplin quitte sa Grande-Bretagne natale, où il a connu une enfance plutôt misérable – son père est mort à trente-sept ans, emporté par l'alcoolisme, sa mère a sombré peu à peu dans la folie –, il fait partie de ces cohortes d'émigrants venus tenter leur chance aux États-Unis. La déception attend un bon nombre de ceux qui ont poussé le cri d'espoir America ! America ! Mais d'autres connaissent des réussites spectaculaires. Le modeste acteur de la troupe de Fred Karno est de ceux-là. En trois ans, de 1914 à 1917, sa célébrité s'est étendue bien au-delà des frontières américaines, ce qui n'est pas une modeste victoire, le comique étant l'un des genres qui s'expatrient le plus difficilement. Cette soudaine renommée, Chaplin la doit à son double, ce personnage de « Charlot », qui, en une soixantaine de petits films burlesques, va s'imposer comme le plus populaire des « types » comiques de l'écran. Pendant les deux années passées à la Keystone et à la Mutual, Chaplin crée le « mythe Charlot », amalgame parfait du Juif errant et de don Quichotte, selon l'excellente formule du critique Marcel Martin. Quand il débute au cinéma, il a déjà derrière lui une longue expérience, celle d'un petit acteur de music-hall habitué à la pantomime, mais il n'a pas encore trouvé cette célèbre silhouette reconnaissable du premier coup d'œil par les spectateurs du monde entier. Quand Mack Sennett l'engage pour son premier film, il se fourvoie en adoptant le costume d'un lord anglais portant redingote, huit-reflets, guêtres et monocle. Très vite cependant, il parvient à faire accepter son nouveau personnage, celui d'un « tramp » (vagabond), frère spirituel de tous ces émigrants qui instinctivement se reconnaîtront en lui et partageront les aventures d'un pantin qui joue avec une égale conviction les Guignols et les Pierrots.

Source: Larousse en ligne

En savoir plus

larousse.fr

cineressources.net

Gaumont Pathé

Les Archives Gaumont Pathé ont été créées après la fusion des  catalogues de la Cinémathèque Gahan et Archives Pathé en 2004. Cette entreprise est aujourd'hui la première banque d'images en France d'images en noir et blanc et en couleurs illustrant l'histoire des 20e  et 21e siècles.

Les archives contiennent près de 12 000 heures de séquences, dont les actualités Pathé, Gaumont et Eclair de 1908 à 1979, les archives Sygma et les archives soviétiques récemment acquises du catalogue Arkeion et de nombreux documentaires.
Les archives Gaumont-Pathe conservent et présentent également des films muets des catalogues combinés de Gaumont et Pathé qui contiennent plus de 2000 titres. Il s'agit notamment des films des pères fondateurs du cinéma français, de Léonce Perret et Albert Capellani à Ferdinand Zecca et Louis Feuillade.


Source : Wikipédia

En savoir plus : http://www.gaumontpathearchives.com/

La ruée vers l'or (The Gold Rush)

Chorégraphie : Charles Chaplin

Interprétation : Charles Chaplin (le prospecteur solitaire), Georgia Hale (Georgia), Mack Swain (Big Jim), Tom Murray (Black Larsen), Henry Bergman (Hank Curtis), Malcom Waite (Jack)

Musique originale : Charles Chaplin (voix et musique)

Décors : Charles D. Hall

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Charles Chaplin pour la United Artists

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus