Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

La Minute du spectateur (2021) : Jan Martens

Maison de la Danse de Lyon 2021 - Réalisateurs : Plasson, Fabien - Deschamps, Tiffanie

Chorégraphe(s) : Martens, Jan (Belgium)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , La minute du spectateur

Producteur vidéo : Maison de la Danse de Lyon

en fr

La Minute du spectateur (2021) : Jan Martens

Maison de la Danse de Lyon 2021 - Réalisateurs : Plasson, Fabien - Deschamps, Tiffanie

Chorégraphe(s) : Martens, Jan (Belgium)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , La minute du spectateur

Producteur vidéo : Maison de la Danse de Lyon

en fr

La Minute du spectateur

La Minute du spectateur, un rendez-vous vidéo à visionner avant chaque spectacle pour découvrir en deux minutes un chorégraphe, sa compagnie, son vocabulaire, son œuvre.

Une collection présentée par Dominique Hervieu, produite par la Maison de la Danse de Lyon et réalisée par Fabien Plasson.


© Maison de la Danse de Lyon

Martens, Jan

Né en 1984 en Belgique, Jan Martens étudie à l’Académie de danse de Tilbourg, puis au Conservatoire de danse d’Anvers (2006). Il est interprète pour différents chorégraphes (Koen De Preter, United-C, Mor Shani, Ann Van den Broek), avant de développer ses propres créations chorégraphiques, dès 2009. Les travaux de Jan Martens explorent la possibilité d’un équilibre parfait, d’une symbiose entre la narration et le conceptualisme. Il ne cherche pas à créer un nouveau langage chorégraphique, mais façonne, recycle et recontextualise des idiomes existants, pour que de nouvelles idées puissent émerger. Au-delà de la complexité de l’écriture et la virtuosité physique, ses œuvres donnent à voir la beauté de l’être humain dans son incomplétude. 

Dans i can ride a horse whilst juggling so marry me (2010), Jan Martens dresse le portrait d’une génération de femmes évoluant dans une société dominée par les réseaux sociaux.
Son diptyque « love duets » (2011) – constitué des deux spectacles a small guide on how to treat your lifetime companion et sweat baby sweat – explore la relation homme-femme. 

En parallèle, Jan Martens est invité à produire des spectacles au Dansateliers, au Meekers et à l’AHK. Son spectacle pretty perfect (2012) est une coproduction dansateliers / Conny Jans- sen Danst. 

Au cours de la saison 2012-2013, il créé les solos BIS interprété par Truus Bronkhorst et LA BETE interprété par Joke Emmers, et signe, en collaboration avec Peter Seynaeve, le spectacle VICTOR, duo entre un garçon et un homme. 

En 2013, il est artiste en résidence au Centre International d’Arts chorégraphiques d’Amsterdam, avec le soutien de DansBrabant et Fracasci.
Ses dernières créations sont Ode to the attempt (2014) auto- portrait interprété par Jan Martens et The Common People (2016), portrait d’une ville à travers 40 habitants. 

Source : janmartens.com  

Plasson, Fabien

Fabien Plasson est réalisateur, principalement dans le domaine du spectacle vivant (danse, musique, etc.).

C’est au cours de sa formation à l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Lyon qu’il intègre en 1995 que Fabien découvre l’art vidéo. Il se forme alors auprès de divers artistes vidéastes (Joël Bartoloméo, Pascal Nottoli, Eric Duyckaerts, etc).
Son approche s’inscrit d’abord dans une recherche plastique avec la création d’installations et d’objets filmiques.

En 2001, il rejoint l’équipe de la Maison de la Danse de Lyon et s’occupe durant 10 ans de la programmation du Vidéo-Bar Ginger&Fred. Il découvre alors l’univers chorégraphique et les enjeux de la vidéo pour la diffusion et la transmission de la danse aux côtés de Charles Picq alors vidéaste et directeur du service vidéo de la Maison de la Danse.

En parallèle, il continue son activité de création plastique, réalise des vidéos de concerts, de pièces de théâtre et crée également des décors vidéos pour le spectacle vivant.

Aujourd’hui, Fabien Plasson est réalisateur vidéo au Pôle Image de la Maison de la Danse de Lyon et pour Numeridanse.tv, vidéothèque internationale de danse en ligne.


Source : Maison de la Danse, Fabien Plasson

Deschamps, Tiffanie

Après une formation en montage vidéo, Tiffanie Deschamps fait ses premières armes à la télévision. Dès le début, elle ne cesse de faire des ponts entre son travail de monteuse dans l'audiovisuel et ses activités de régisseuse lumière et d'assistante mise en scène pour le spectacle vivant avec le collectif Mac Guffin.
Co-fondatrice et co-directrice du Théâtre de l'Uchronie à Lyon depuis 2013, elle en vient naturellement à mettre en image des pièces théâtrales et chorégraphiques, et à raconter la danse, notamment au sein de la Maison de la Danse de Lyon et lors d'événements culturels comme la Biennale de la Danse de Lyon.

Nos suggestions de videos
02:17

La Vie en Danse

Bouchelaghem, Brahim (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

No results

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus