Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Jazz - Épreuves de danse 2022 - Variation n°21 - Fin de 3ème cycle diplômant (D.E.C.), fille 2ème option

Ministère de la Culture 2021 - Réalisateur-rice : Le Mao, Gilles

Chorégraphe(s) : Kamuyu, Wanjiru (Kenya)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture , Épreuves de danse 2022

Producteur vidéo : La Huit

en fr

Jazz - Épreuves de danse 2022 - Variation n°21 - Fin de 3ème cycle diplômant (D.E.C.), fille 2ème option

Ministère de la Culture 2021 - Réalisateur-rice : Le Mao, Gilles

Chorégraphe(s) : Kamuyu, Wanjiru (Kenya)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture , Épreuves de danse 2022

Producteur vidéo : La Huit

en fr

Variation n° 21 - Fin du 3ème cycle danseur à vocation de pratique diplômante (DEC), EAT

Commentaire pédagogique

Le Jazz à la « sauce » Wanjiru Kamuyu est un jazz contemporain, qui laisse place à un état de corps viscéral, nourri par les fondations de la « danse Jazz », fondations construites sur la porosité des esthétiques des danses des diasporas et du continent africain, histoires ancestrales africaines qui ont vécus une immigration forcée dans le cadre de l’esclavage.  

Comme pour la musique Jazz nous trouvons de la polyrythmie, de la juxtaposition de phrases musicales et l’esthétique du « cool ».



À propos de la variation

La variation est basée sur les éléments techniques que les élèves doivent connaître. 

Ma proposition vise à permettre à l’élève d’explorer et de découvrir profondément sa sensibilité en tant que technicien et artiste chorégraphique. 


La phrase chorégraphique plus élaborée est également proposée afin de rechercher les mouvements dynamiques et les interpréter d’une manière personnelle. 


La prise de risque, la polyrythmie, la juxtaposition, le rapport au sol (à la terre), et l’utilisation de l’espace restent fondamentaux. C’est un travail qui prend sa source dans la mixité des approches techniques de la danse contemporaine et des esthétiques des danses des diasporas et du continent africain : le rapport avec le bassin, les hanches, la colonne, l’ancrage des pieds, le jeu avec le déplacement du poids, le polycentrisme – les mouvements vont émaner de n’importe quelle partie du corps car plusieurs « centres » peuvent fonctionner en même temps pour créer les dynamiques et le langage unique à la danse Jazz.


La musique est en lien direct avec mon approche de la danse Jazz. C’est une composition qui mélange des sons plus urbains, contemporains, avec les influences des musiques des diasporas et du continent africain. 

La précision dans l’interprétation de la variation est importante mais surtout il ne faut pas oublier le plaisir dans l’exécution, ce qui est une des caractéristiques de la danse et la musique Jazz. Have fun ! Respirez ! Sentez ! Le plaisir est au centre de toute cette variation ! Croyez en vous car vous avez tout ce qui faut pour réussir !! 


Bamakoko

Composition originale de LACRYMOBOY


Bamakoko joue sur la juxtaposition.

Tout d’abord en ce qui concerne les genres musicaux, en mélangeant des sons ethniques avec des sons plus urbains.

Juxtaposition des rythmes également : une base identifiable et solide sur laquelle s’appuyer qui, provoquée par la juxtaposition d’une autre plus complexe, s’intensifie tout en laissant de l’espace pour le mouvement. Une structure qui est constituée d’un rythme binaire en 4 temps qui se fait percuter par un 6/8 qui revient à la fin pour la conclusion.

Des instants d’impact et de suspension complètent le tout pour permettre la maitrise dans l’espace du mouvement.


Wanjiru KAMUYU

Kamuyu, Wanjiru

Elle est danseuse et chorégraphe. Née à Nairobi (Kenya), installée à Paris depuis 2007, elle a débuté sa carrière à New York.

Venant de la danse classique qu’elle a apprise enfant, au Kenya, elle s’est ensuite tournée vers la danse contemporaine et la danse jazz. Comme danseuse, entre New York et Paris, elle travaille avec des chorégraphes majeurs comme Robyn Orlin, Bill T. Jones (comédie musicale de Broadway, FELA!), Jawole Willa Jo Zollar (cie Urban Bush Women), Molissa Fenley, Okwui Okpokwasili, Dean Moss, Nathan Trice, Tania Isaac, Anita Gonzales, Emmanuel Eggermont, Nathalie Pubellier, Irène Tassembedo, Bartabas, Stefanie Batten Bland, Bartabas… ou encore avec l’artiste Jean-Paul Goude, le  réalisateur Christian Faure (téléfilm Fais danser la poussière) et la metteure en scène Julie Taymor (comédie musicale de Broadway, Le Roi Lion). Comme chorégraphe, elle collabore notamment avec Bintou Dembélé, les metteurs en scène Jean-François Auguste, Jérôme Savary et Hassan Kassi Kouyate. Avec l’association Euroculture en Auvergne, elle s’engage dans un projet artistique pour la cause des réfugié.es qui a inspiré sa création An Immigrant’s Story. Les œuvres de sa compagnie WKcollective ont été présentées internationalement.

Titulaire d’un Masters of Fine Arts de l’Université de Temple aux Etats-Unis, elle maîtrise différentes techniques de danse et s’intéresse à leur transmission à travers des actions éducatives et la formation des danseurs en Europe, en Amérique du Nord ou encore en Afrique.

Lacrymoboy

LACRYMOBOY est un musicien/compositeur français. Actif depuis plus de 30 ans avec plus de 70 créations sonores à son actif, essentiellement pour des spectacles de danse. Il collabore en France avec les compagnies Wang/Ramirez, Warren, WKcollective …, mais aussi à l’étranger avec les Compagnies Brodas Bros, In- Motus en Espagne, Ezdanza au Canada ou bien encore S.B.B., Cedar Lake, Hubbard Street Dance Chicago aux U.S.A. Ses œuvres ont été diffusées dans les plus grands théâtres : Théâtre de la Ville, Chaillot (Paris), Sadler’s Wells (Londres), Gerald Lynch Theater (N.Y.), …

Ces dernières années, il a participé à des projets documentaires créatifs comme César, Sculpteur compressé  pour Arte et le Centre Pompidou, Charlotte Perriand, Pionnière de l’art de vivre pour Arte et la Fondation Louis Vuitton et illustre la série de France 5 Parfum de Scandale. En parallèle, il s’investit sur des créations sonores pour des web-séries et notamment celle de Beard Club qui a remporté 16 prix, 32 nominations et 18 sélections officielles à travers le globe. En 2019, il obtient le prix de la meilleure musique au Berlin Underground Festival avec le documentaire de Pascale Labout Une Bouteille à la Mère. 5 albums, disponibles numériquement, témoignent de toutes ces aventures.

Le Mao, Gilles

Dirigeant de la société de production La Huit depuis 1990, Gilles Le Mao produit et réalise pour le compte de la Délégation Générale de la Création Artistique, plus de 300 variations des « Epreuves de danse » depuis 1996.

Producteur délégué de quelques 400 programmes audiovisuels et cinéma à La Huit, il réalise aussi des grands entretiens sur des personnalités de l’ethnologie, de l’architecture, du paysage et de l’histoire de l’art avec le Ministère de la Culture. Prix coup de cœur Musique du Monde 2009 de l’Académie Charles Cros pour le film « Les tambours de Tokyo », il réalise une cinquantaine de concerts documentés sur le jazz, les musiques du Monde et la musique classique depuis 1999.

Il est par ailleurs membre de diverses commissions sélectives cinéma depuis 2009 au CNC et en région Limousin, Normandie et Grand-Est. Depuis 1995, il intervient avec le Ministère de la Culture - Drac Ile de France en lycée et BTS section cinéma et production.

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus