Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Double vision

Double Vision est une rencontre trans-disciplinaire entre trois artistes, Carolyn Carlson, le réalisateur Yacine Aït Kaci et l’architecte Naziha Mestaoui, qui en faisant littéralement fusionner l’espace et l’image proposent de nouveaux types de perception.

La scène devient ici l’extension du geste, il n’y a qu’une seule image, la scène elle-même ; la technologie est transparente, laissant la place à l’émotion d’une perception décalée de la réalité. Le spectacle est une ode à l’imaginaire, une double vision de la réalité.

Carlson, Carolyn

Née en Californie, Carolyn Carlson se définit avant tout comme une nomade. De la baie de San Francisco à l'Université d'Utah, de la compagnie d'Alwin Nikolais à New York à celle d'Anne Béranger en France, de l'Opéra de Paris au Teatrodanza La Fenice à Venise, du Théâtre de la Ville à Helsinki, du Ballet de l'Opéra de Bordeaux à la Cartoucherie de Paris, de la Biennale de Venise à Roubaix, Carolyn Carlson est une infatigable voyageuse, toujours en quête de développer et faire partager son univers poétique.

Héritière des conceptions du mouvement, de la composition et de la pédagogie d'Alwin Nikolais, elle est arrivée en France en 1971. Elle a signé l'année suivante, avec Rituel pour un rêve mort, un manifeste poétique qui définit une approche de son travail qu'elle n'a pas démenti depuis : une danse assurément tournée vers la philosophie et la spiritualité. Au terme "chorégraphie", Carolyn Carlson préfère celui de "poésie visuelle" pour désigner son travail. Donner naissance à des œuvres témoins de sa pensée poétique, et à une forme d'art complet au sein de laquelle le mouvement occupe une place privilégiée.

Depuis quatre décennies, son influence et son succès sont considérables dans de nombreux pays européens. Elle a joué un rôle clef dans l'éclosion des danses contemporaines françaises et italiennes avec le GRTOP à l'Opéra de Paris et le Teatrodanza à La Fenice.

Elle a créé plus d'une centaine de pièces, dont un grand nombre constituent des pages majeures de l'histoire de la danse, de Density 21,5 à The Year of the horse, de Blue Lady à Steppe, de Maa à Signes, de Writings on water à Inanna. En 2006, son œuvre a été couronnée par le premier Lion d'Or jamais attribué à un chorégraphe par la Biennale de Venise. Elle est aussi Chevalier et Commandeur des Arts et Lettres.

Carolyn Carlson a dirigé le Centre Chorégraphique National de Roubaix Nord-Pas de Calais de 2005 à 2013. Aujourd'hui, la Carolyn Carlson Company (en résidence au Théâtre National de Chaillot de 2014 à 2016) produit et diffuse ses spectacles à travers le monde.

Carolyn Carlson est Présidente d'Honneur/Directrice Artistique-Fondatrice de l'Atelier de Paris/CDC, centre international de masterclasses et de création à la Cartoucherie depuis 1999.

En savoir plus : www.carolyn-carlson.com

Yacine Aït Kaci

Yacine AIT KACI est un auteur, réalisateur et artiste français, né à Paris en 1973. Diplômé de la première section numérique de l’école nationale des Arts Décoratifs, il démarre une carrière dans la création multi­média (Dvd-rom du Louvre, 1999) et la réalisation audiovi­suelle (émission Archimède sur Arte). En 2000, il cofonde avec Naziha Mestaoui le groupe artistique Electronic Shadow, qui se concentre sur le rapport entre réalité et imaginaire et signe de nom­breuses installations, spectacles et innovations (invention du vidéo-mapping en 2003, Grand Prix du Japan Media Art Festival en 2005...) et plusieurs spectacles dont un premier avec Carolyn Carlson en 2006, Double Vision. En 2011, il crée Elyx, personnage souriant et universel, qu’il projette dans l’ère post-digitale via les réseaux so­ciaux, devenant une véritable personnalité virtuelle. Elyx devient le premier ambassadeur virtuel des Nations Unies en 2015. Il met en scène également un nouveau spectacle musical avec le groupe RP3, WE ARE ONE.

Naziha Mestaoui

Naziha Mestaoui est une artiste tunisienne et belge formée en  architecture qui vit et travaille à Paris. Les installations de Naziha  scellent l’union singulière et innovante de l’espace, de l’image et de  la technologie.

Avec Yacine Aït Kaci elle fonde Electronic Shadow (2000), pionnière reconnue dans l’art  digital et inventeur du Videomapping au croisement de l’espace et  l’image. Elle expose dans le monde entier : MOMA à New York, Centre  Georges Pompidou à Paris, Musée de la photographie à Tokyo, Biennale  d’Art Contemporain à Séville, SESI de Sao Paulo, MOCA de Shanghai….

En 2011 elle démarre une carrière solo, poursuivant la fusion entre  l’art, les technologies et les expériences. Ses séjours au coeur des  peuples autochtones (Amazonie, Inde, Oman) sont à l’origine d’une série  de projets se fondant sur la pluralité des rapports homme/nature. Elle  questionne l’exception de notre culture occidentale par sa déconnexion  avec son environnement.
 Naziha est aujourd’hui une artiste d’avant-garde. Elle place la question de la nature au coeur des enjeux culturels.
 A l’occasion la conférence sur le climat de l’ONU à Paris (COP21),  Naziha a lancé un projet : une oeuvre d’art digitale, organique, green  et citoyenne, One Heart One Tree qui permet à chacun de nous, via une  application smartphone, de planter un arbre virtuel baptisé à son nom. L’arbre pousse au rythme des battements de notre coeur et est projeté  sur la tour Eiffel. Pour chaque graine virtuelle créée, un véritable  arbre sera planté dans l’un des 7 projets de reforestation que mène  Naziha sur les 5 continents.

Double vision

Direction artistique / Conception : Carolyn Carlson et Electronic Shadow (Yacine Aït Kaci et Naziha Mestaoui)

Interprétation : Carolyn Carlson

Scénographie : Electronic Shadow : Yacine Aït Kaci et Naziha Mestaoui

Musique originale : Nicolas de Zorzi

Conception vidéo : Yacine Aït Kaci et Naziha Mestaoui

Lumières : Emma Juliard

Costumes : Chrystel Zingiro, d’après des dessins de Crstof Beaufays

Décors : Avec la complicité artistique de Maud Margot Bigiani et de Gilles Nicolas

Autres collaborations : Développement : Leïla Aït Kaci

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Centre Chorégraphique National Roubaix Nord-Pas de Calais, iDEALiD, La Condition Publique, Electronic Shadow, avec l’aimable collaboration de l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson/CDC

Durée : 60'

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus