Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Del Quivir

Biennale de la danse 2010 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Angeles Galbaldon, Maria (Spain)

Présentée dans la/les collection(s) : Biennale de la danse , Biennale de la danse - 2010

Producteur vidéo : Biennale de la danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Del Quivir

Biennale de la danse 2010 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Angeles Galbaldon, Maria (Spain)

Présentée dans la/les collection(s) : Biennale de la danse , Biennale de la danse - 2010

Producteur vidéo : Biennale de la danse

Vidéo intégrale disponible à la Maison de la danse de Lyon

en fr

Del Quivir

Chant, musique et danse invitent au voyage, Del Quivir, interprété par Ángeles Gabaldón, est une promenade le long du grand fleuve andalou, le Guadalquivir.


Le parcours exemplaire d’Ángeles Gabaldón ne se limite pas à la plus  pure tradition flamenca. Il traverse différents styles de danse. C’est  pourquoi les spectacles de la danseuse sévillane sont métissés d’autres  apports.A la façon d’un carnet de voyage, Del Quivir est nourri  de subtiles sensations. Tour à tour puissantes ou méditatives, elles  sont inspirées par le paysage, son histoire, sa beauté et ses troubles.  Construit en sept scènes, le spectacle suit les méandres du fleuve  depuis sa source, à Jaen jusqu’à son débouché dans la mer, à Sanlúcar.  Le temps pour Ángeles Gabaldón d’introduire chant, percussions et  instruments d’origine arabe, de magnifier son et matière de l’eau,  d’interpréter de nouvelles danses avec éventail et superbe " bata de  cola " – la majestueuse et traditionnelle robe à traîne – entre  tanguillos, tarantos et guajira.


Source : Biennale de la danse 2010

Angeles Galbaldon, Maria

Maria Ángeles Gabaldón naît à Séville et commence à étudier la danse à l'âge de dix ans. Elle obtient des diplômes en danse espagnole et en ballet classique du Conservatoire de danse de Séville. À Séville et à Madrid, elle danse auprès de maîtres tels que Matilde Coral, Manolo Marín, Ziro, El Mimbre, Milagros Mengíbar, Manolete, Javier Latorre, Merche Esmeralda, Ana María Bueno, Eva Yerbabuena, Juana Amaya, Javier Cruz, Alejandro Granados et Belén Maya.  Elle danse sur les cinq continents, participant à de grands programmes nationaux et internationaux tels que la Biennale de Flamenco de Séville, le Festival de Jerez, le Mercat de las Flors (Barcelone), la Biennale de la Danse de Lyon ou la Tanzmesse nrw (Düsseldorf), en plus de se produire dans des des lieux tels que le Metropolitan de New York, Teatro Maestranza (Séville) entre autres. Elle a une remarquable carrière d'enseignante, en Espagne où elle a été professeur invitée à l'Institut de théâtre de Barcelone en 2005, ainsi qu'à l'étranger dans des festivals et écoles de danse au Japon, au Mexique, en France, en Allemagne, en Autriche, en Pologne, en Suisse, en Australie et Turquie. Au cours de sa brillante carrière d'artiste, elle remporte de nombreux prix, dont le premier prix national Perla de Cádiz pour la meilleure chorégraphie Alegrías et le premier prix national El Desplante 2002 du festival international Cante de las Minas à La Unión. Elle est deux fois la seule femme finaliste à la Biennale de Flamenco de Séville et, avec son premier spectacle, Inmigración, elle reçoit le Prix Flamenco Hoy Critics Choice pour le meilleur spectacle et la meilleure compagnie.

Dans sa danse, Ángeles unit les sentiments et la passion les plus caractéristiques du flamenco avec l'élégance et la subtilité du ballet classique espagnol d'une manière simple et naturelle, alliant force et tempérance avec des éléments d'autres genres tels que la danse contemporaine, faisant de ses performances un véritable creuset d'expression artistique.

Source : Site web de Maria Ángeles Gabaldón

En savoir plus : www.angeles-gabaldon.com

Picq, Charles

Auteur, réalisateur et vidéaste, Charles Picq (1952-2012) entre dans la vie professionnelle dans les années 70 par le théâtre et la photographie. Après une reprise  d'études (Maîtrise de Linguistique - Lyon II, Maîtrise des Sciences et Techniques de la Communication - Grenoble III), il se consacre à la vidéo, d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace Lyonnais d'Art Contemporain (ELAC) et avec le  groupe "Frigo", puis dans celui de la danse.

Dès la création de la Maison de la Danse à Lyon en 1980, il est sollicité pour y entreprendre un travail de documentation vidéo qu'il poursuit toujours depuis. Durant les années 80, marquées en France par l'explosion de la danse  contemporaine et le développement de l'image vidéo, il fait de nombreuses rencontres avec des artistes tels qu'Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Susanne Linke, Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Michel Kelemenis. Son activité se déploie dans le champ de la création avec des installations et des vidéos en scène, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Avec Dominique Bagouet (80-90), la rencontre est particulière. Il documente sa création, l'assiste sur " Le Crawl de Lucien" et co-réalise avec lui les films "Tant Mieux, Tant Mieux" et "10 anges". 

Dans les années 90, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse et œuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre à travers plusieurs initiatives :

   • Il fonde une vidéothèque de films de danse, d'accès public et gratuit. C'est une première en France. Poursuivant la documentation vidéo des spectacles, il en organise la gestion et la conservation.
  •  Il impulse la création d'un vidéo-bar et d'une salle de projection vidéo dédiée à l'accueil scolaire.
  •  Il initie les "présentations de saisons" en image.
  •  Il conçoit l'édition du DVD "Le tour du monde en 80 danses", une vidéothèque de poche produite par la Maison de la Danse pour le secteur éducatif.

   •  Il lance la collection « Scènes d'écran » pour la télévision et le web,  il entreprend la conversion numérique de la vidéothèque et crée Numeridanse.
 

Ses principaux documentaires sont : "Enchaînement", "Planète Bagouet", "Montpellier le Saut de l'Ange", "Carolyn Carlson, a woman of many faces", "Grand Ecart", "Mama Africa", "C'est pas facile", "Lyon, le pas de deux d'une ville", "Le Défilé", "Un Rêve de cirque".
  Il a également réalisé des films de spectacle : "Song", "Vu d'Ici" (Carolyn Carlson),"Tant Mieux, Tant Mieux", "10 anges", "Necesito" et "So Schnell", (Dominique Bagouet), "Im bade wannen","Flut" et "Wandelung" ( Susanne Linke), "Le Cabaret Latin" (Karine Saporta), "La danse du temps"(Régine Chopinot), "Nuit Blanche"( Abou Lagraa), "Le Témoin" (Claude Brumachon), "Corps est Graphique" (Käfig), "Seule" et "WMD" (Françoise et Dominique Dupuy), " La Veillée des Abysses" (James Thiérrée), Agwa »(Mourad Merzouki), Fuenteovejuna (Antonio Gadès), Blue Lady revisted (Carolyn Carlson)…
 

Source : Maison de la Danse de Lyon

Del Quivir

Direction artistique / Conception : Ángeles Gabaldón

Chorégraphie : Ángeles Gabaldón

Interprétation : Ángeles Gabaldón

Musique originale : Raúl Cantizano, Antonio Montiel, Alicia Acuña

Lumières : Ada Bonade

Costumes : Yolanda Real y Lina

Son : Félix Vázquez

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Cie. Ángeles Gabaldó

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Biennale de la danse - Charles Picq, 2010

Nos suggestions de videos
01:46

Grand Finale

Shechter, Hofesh (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
03:46

La Valse de Vaslav

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
04:07

Icons

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Hard to be soft

Doherty, Oona (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Peekaboo

Goecke, Marco (France)

  • Ajouter à la playlist
02:48

Questcequetudeviens ?

Bory, Aurélien (France)

  • Ajouter à la playlist
03:07

Skin

Tchouda, Bouba Landrille (France)

  • Ajouter à la playlist
01:57

Walk

  • Ajouter à la playlist
06:24

Colin Dunne & eRikm Project

Dunne, Colin (France)

  • Ajouter à la playlist
05:05

Locus Focus

Tanaka, Min (France)

  • Ajouter à la playlist
48:04

Peuplé, dépeuplé

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
02:13

Peuplé, dépeuplé - Teaser

Ben Aïm, Christian & François (France)

  • Ajouter à la playlist
03:17

Ferry

Keller, Jennifer (United States)

  • Ajouter à la playlist
02:40

Cartes postales de Chimère

Bédard, Louise (Canada)

  • Ajouter à la playlist
08:04

Yellow Towel

Michel, Dana (France)

  • Ajouter à la playlist
07:07

Its not a thing

Gaskin, Keyon (France)

  • Ajouter à la playlist
06:30

Sorrow Swag

Lewis, Ligia (France)

  • Ajouter à la playlist
03:41

Heimat - focus

Brabant, Jérôme (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
03:37

Couleurs de femmes

Chane, Yun (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
06:25

Body Without A Brain

Rianto (Indonesia)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Danse et arts numériques

Exposition virtuelle

fr/en/

Partenaires artistiques de K. Danse

Exposition virtuelle

fr/en/

La compagnie Dyptik

Exposition virtuelle

fr/en/

Danse sur Mobilier urbain dissuasif

Exposition virtuelle

fr/en/

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

fr/en/

QUDUS ONIKEKU : Se réapproprier une mémoire oubliée

Exposition virtuelle

fr/en/

CHRISTIAN & FRANÇOIS BEN AÏM ET L'ÉLAN VITAL - échappées chorégraphiques salvatrices

Exposition virtuelle

fr/en/

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Exposition virtuelle

fr/en/

Latitudes contemporaines

Exposition virtuelle

fr/en/

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

fr/en/

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Les Ballets russes ont ouvert la porte à ce qui sera nommé plus tard : le néoclassique. A l’époque, l’expression « ballet moderne » est souvent utilisée pour définir ce renouvellement esthétique : un savant mélange de tradition et d’innovation définit par chaque chorégraphe.

Parcours

fr/en/

Danses indiennes

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Parcours

fr/en/

La Nouvelle Danse Française des années 80

En France, à l’aube des années 80, une génération de jeunes s’empare du corps dansant pour esquisser leur vision singulière du monde. 

Parcours

fr/en/

Le corps et les conflits

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Parcours

fr/en/

LES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX

Exposition virtuelle

fr/en/

James Carlès

Exposition virtuelle

fr/en/

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

fr/en/

Rencontres avec la littérature

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Parcours

fr/en/

Quand le réel s'invite

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Parcours

fr/en/

Danse et performance

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Parcours

fr/en/
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus