Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Contemporain - Epreuves de danse 2023 - Variation n° 14 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, fille – 2ère option

Ministère de la Culture 2022 - Réalisateur-rice : Le Mao, Gilles

Chorégraphe(s) : Decina, Paco (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture , Épreuves de danse 2023

en fr

Contemporain - Epreuves de danse 2023 - Variation n° 14 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, fille – 2ère option

Ministère de la Culture 2022 - Réalisateur-rice : Le Mao, Gilles

Chorégraphe(s) : Decina, Paco (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture , Épreuves de danse 2023

en fr

Contemporain - Variation n° 14 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, fille – 2ère option

Commentaire pédagogique

Cette variation pour fille est une réadaptation d’une partition féminine de NON FINITO créée en 2011 au Théâtre de Chartres. La variation a été ré-élaborée pour une nouvelle interprète.

L’espace scénique ici est structuré par des lignes de lumière et d’obscurité, qui apparaissant au fond de la scène viennent petit à petit envahir tout le volume de l’espace, donnant un relief particulier aux mouvements des corps qui les traversent.

Les corps à moitié obscurés laissent leur trace dans l’espace.

(Pour la sensation physique vous pouvez visionner :

http://www.pacodecina.fr/PAGES/nonfinito/f_nonfinito_r.htm, vidéo vignette 24 :48 ; allez loin dans l'extrait)

La musique est une pulsation métallique, minérale, qui, comme la lumière, vient structurer l’espace de façon géométrique, mathématique.

Vu que l’entrée de cette variation est un relais sur la sortie de la danseuse précédente, la candidate pourra imaginer la sienne et s’adapter librement à la pulsation proposée par la musique.

Dans ce monde orthogonal, le mouvement s’inscrit comme une courbe et le corps est emporté par celle-ci, comme un souffle.

Il n’y a plus personne, juste un jeu de flux et de reflux qui se rythment dans l’espace, en transportant avec eux un centre, un regard, une intention.

Les difficultés techniques, les changements d’appuis, les inversions subites des directions, les montées et les descentes propres à cette variation, ne doivent pas être vécues comme des pièges, mais plutôt comme une invitation à trouver sa propre liberté dans les aléas de la vie.

Ce qui pour moi est important au-delà de la forme, c’est la fluidité du mouvement et son prolongement dans l’espace.

Comme si l’air, que le corps du danseur déplace dans l’espace avec son mouvement, pouvait venir caresser les corps de ceux qui le regardent.

Comme si malgré les difficultés, on avait la capacité de se laisser porter…

Paco DECINA

COMMENTAIRE SUR LA MUSIQUE

En ce qui concerne la description des deux extraits sonores, l’un est une pièce de Jean-Sébastien Bach (extrait de l’Agnus Dei de la messe en Si mineur), et l’autre est constitué de boucles rythmiques traitées de diverses manières, le mixage ayant été réalisé directement dans le théâtre lors de la création sur le mouvement des danseurs.

Frédéric MALLE

Decina, Paco

Paco DECINA s'est installé à Paris en 1984, napolitain d’origine, il fonde sa compagnie Post-Rétroguardia deux ans plus tard. En 1987, il reçoit le prix chorégraphique de la Ménagerie de verre avec Tempi Morti. Suivent une trentaine de créations parmi les plus importantes : Ciro Esposito Fu Vincenzo en 1993, Mare Rubato et Infini en 1996, Neti Neti en 2000 et Soffio en 2003.

Après une résidence de 4 ans au Théâtre de la Cité internationale, il crée Fresque, Femme regardant à gauche en 2009. C’est à Chartres puis à la Biennale du Val de Marne qu’il présentera Non Finito. En 2012, il est en résidence au Théâtre 71 de Malakoff, où il crée une pièce musicale et chorégraphique appelée Précipitations.

Chorégraphe de l’épure et de l’harmonie, il façonne des pièces chorégraphiques, tout en sensualité mystérieuse, impulsées par une vibration intérieure, aspirant le spectateur dans un univers autant physique que mental.

Malle, Frédéric

Après une formation technique (mécanique, électronique, puis algorithmique), Frédéric MALLE intègre en 1995 la classe de formation supérieure aux métiers du son du Conservatoire national supérieur de Paris. Il co-fonde en 1999 le groupe « Luniksproject » (free jazz – électro) avec Luc Rebelles (saxophone, sound design).

Il poursuit son travail depuis 2008 au service de chorégraphes comme Paco Décina ou Christine Bastin. Discographie : « jazz frelaté » (Luniksproject, label marge futura, 2001).

Le Mao, Gilles

Dirigeant de la société de production La Huit depuis 1990, Gilles Le Mao produit et réalise pour le compte de la Délégation Générale de la Création Artistique, plus de 300 variations des « Epreuves de danse » depuis 1996.

Producteur délégué de quelques 400 programmes audiovisuels et cinéma à La Huit, il réalise aussi des grands entretiens sur des personnalités de l’ethnologie, de l’architecture, du paysage et de l’histoire de l’art avec le Ministère de la Culture. Prix coup de cœur Musique du Monde 2009 de l’Académie Charles Cros pour le film « Les tambours de Tokyo », il réalise une cinquantaine de concerts documentés sur le jazz, les musiques du Monde et la musique classique depuis 1999.

Il est par ailleurs membre de diverses commissions sélectives cinéma depuis 2009 au CNC et en région Limousin, Normandie et Grand-Est. Depuis 1995, il intervient avec le Ministère de la Culture - Drac Ile de France en lycée et BTS section cinéma et production.

Contemporain - Variation n° 14 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, fille – 2ère option

Chorégraphie : Paco Decina

Interprétation : Stéphanie Pignon

Musique originale : Frédéric Malle

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus