Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Classique - Épreuves de danse 2023 - Variation n°7 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, fille 2ème option

Ministère de la Culture 2022 - Réalisateur-rice : Le Mao, Gilles

Chorégraphe(s) : Staats, Léo (France) Bessy, Claude (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture , Épreuves de danse 2023

en fr

Classique - Épreuves de danse 2023 - Variation n°7 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, fille 2ème option

Ministère de la Culture 2022 - Réalisateur-rice : Le Mao, Gilles

Chorégraphe(s) : Staats, Léo (France) Bessy, Claude (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Ministère de la Culture , Épreuves de danse 2023

en fr

Staats, Léo

Danseur, chorégraphe et pédagogue français né à Paris le 26 novembre 1877 et mort dans la même ville le 15 février 1952.

Formé à l’école de ballet de l’Opéra de Paris par Mérante et Hansen, il rejoint la compagnie en 1893 et devient maître de ballet de 1908 à 1926.

Il signe notamment les chorégraphies du Festin de l’araignée (musique d’Albert Roussel) en 1912 au Théâtre des Arts, de Cydalise et le Chèvre-pied (musique de Gabriel Pierné) en 1923, d'Istar (musique de Vincent d'Indy) en 1924 et d’Orphée (musique de Jean Roger-Ducasse) pour Ida Rubinstein en 1926.

Brillant danseur, il impose le renouveau de la danse masculine que le XIXe siècle avait éclipsée.

Bessy, Claude

Formée à l'école de danse de l'Opéra de Paris, elle est engagée en 1946 dans le corps de ballet de la compagnie. Promue étoile en 1956, elle y fait une brillante carrière. Invitée à l'étranger, elle se produit avec l'ABT (1958 et 1959) et au Bolchoï de Moscou (1961). Nommée pour un an à la direction du Ballet de l'Opéra de Paris (1970-1971), elle dirige l'école de danse de ce théâtre de 1972 à 2004. Elle paraît dans plusieurs films (notamment Invitation to the Dance, réal. G. Kelly, 1956) et est l'auteur des livres, Danseuse étoile (1961) et La Danse pour passion (2006).


D'une beauté sculpturale, féminine et sensuelle, elle fait montre d'une large palette dramatique. Interprète du répertoire classique, elle participe à de nombreuses créations de Serge Lifar ou ou Gene Kelly par exemple et Maurice Béjart lui confie la reprise du Boléro en 1970. Elle signe plusieurs chorégraphies, dont Play Bach (1962) et Mouvements (1980) pour les élèves de l'école de danse de l'Opéra de Paris. Elle met son expérience au service de cette institution, qu'elle réforme, obtenant son installation à Nanterre et instaurant un régime d'internat. Avec tempérament, elle y impose une formation de haut niveau qui, tout en respectant la tradition académique française, s'ouvre à d'autres techniques et disciplines. Grâce à l'organisation de portes ouvertes annuelles, de spectacles et de tournées, elle contribue au rayonnement que connaît l'école tant en France qu'à l'étranger.


Source : Germaine Prudhommeau, Nathalie Lecomte, Dictionnaire de la danse, sous la direction de Philippe Le Moal, Larousse, 2008

Gounod, Charles

Charles Gounod est un compositeur français< ; <il est né le 17 juin 1818 à Paris et décède le 18 octobre 1893 à Saint-Cloud. Fils d’un peintre et d’une professeure de piano, il baigne dès son plus jeune âge dans le milieu artistique.

Il fait ses classes au Conservatoire de Paris où il étudie l'harmonie avec jacques Fromental Halevy et la composition avec Jean-François Lesueur. En 1839, à 21 ans il remporte le Grand Prix de Rome pour sa cantate Fernand.

En 1843, de retour à Paris, il accepte le poste d'organiste et de maître de chapelle de l’église des Missions étrangères. En 1847, l’archevêque de Paris l'autorise à porter l’habit ecclésiastique. Il s’inscrit au cours de théologie de Saint-Sulpice et va écouter les sermons de Lacordaire à Notre dame mais après les journées révolutionnaires de 1848, il renonce à sa vocation sacerdotale et quitte son poste des Missions étrangères. Il se consacre alors entièrement à la musique et à la composition.

Charles Gounod est surtout réputé pour ses opéras, principalement : Faust d’après la pièce de Goethe, Roméo et Juliette d’après la pièce de Shakespeare et Mireille d’après le poème de Frédéric Mistral.

L’intrigue de Faust repose sur l’héroïne Marguerite, séduite par Faust après qu’il ait vendu son âme au diable. On y entend l’air de Méphisto Le Veau d’or, l’air de Marguerite dit des bijoux, le chœur des soldats et la musique de ballet de la Nuit de Walpurgis d’où est tirée la variation de Cléopâtre.

Le Mao, Gilles

Dirigeant de la société de production La Huit depuis 1990, Gilles Le Mao produit et réalise pour le compte de la Délégation Générale de la Création Artistique, plus de 300 variations des « Epreuves de danse » depuis 1996.

Producteur délégué de quelques 400 programmes audiovisuels et cinéma à La Huit, il réalise aussi des grands entretiens sur des personnalités de l’ethnologie, de l’architecture, du paysage et de l’histoire de l’art avec le Ministère de la Culture. Prix coup de cœur Musique du Monde 2009 de l’Académie Charles Cros pour le film « Les tambours de Tokyo », il réalise une cinquantaine de concerts documentés sur le jazz, les musiques du Monde et la musique classique depuis 1999.

Il est par ailleurs membre de diverses commissions sélectives cinéma depuis 2009 au CNC et en région Limousin, Normandie et Grand-Est. Depuis 1995, il intervient avec le Ministère de la Culture - Drac Ile de France en lycée et BTS section cinéma et production.

Classique - Variation n° 7 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, fille – 2ère option

Chorégraphie : Claude BESSY d’après Léo STAATS, La Nuit de Walpurgis

Interprétation : Nine SEROPIAN

Musique additionnelle : Charles GOUNOD

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus