Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Ce que le jour doit à la nuit [remontage 2020]

CN D - Centre national de la danse Danse en amateur et répertoire 2020 - Réalisateurs : Chaumeille, Ivan - Gubitsch, Rafaël

Chorégraphe(s) : Koubi, Hervé (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Danse en amateur et répertoire

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Ce que le jour doit à la nuit [remontage 2020]

CN D - Centre national de la danse Danse en amateur et répertoire 2020 - Réalisateurs : Chaumeille, Ivan - Gubitsch, Rafaël

Chorégraphe(s) : Koubi, Hervé (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Danse en amateur et répertoire

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

en fr

Ce que le jour doit à la nuit [remontage 2020]

Extrait remonté par le groupe Mouvements « À part », coordinatrice Fabienne Degorce, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2019/2020). Transmission par Hervé Koubi, chorégraphe de la pièce, Guillaume Gabriel, assistant du chorégraphe, Giovanni Martinat, Houssni Mijem, Nadjib Meherhera 

Présenté le 24 octobre 2020, Chaillot - Théâtre national de la Danse. 

L’œuvre à la création 

Ce que le jour doit à la nuit 

Création le 31 janvier 2013 au Pavillon Noir à Aix-en-Provence 

Chorégraphie : Hervé Koubi 

Pièce pour douze interprètes : Amza Benamar, Lazhar Berrouag, Naserdine Djerrad, Fayçal Hamlat, Nassim Hendi, Amine Maamar Kouadri, Riad Mendjel, Issa Sanou, Ismail Seddiki, Reda Tighremnt, Mustapha Zahem, Adel Zouba  

Musique Maxime Bodson, Pieces of Africa ; Hamza El Din interprété par le Kronos Quartett ; musique soufie, Les derviches de Turquie ; Hossein Omouni, The song of the Ney ; Jean-Sébastien Bach, Passion selon Saint Jean par La Chapelle Rhénane  / Benoît Haller 

Durée originale : 1 heure 

Le groupe 

Mouvements « À part » (Lubersac, Nouvelle-Aquitaine) 

Né au fil du temps, des rencontres, des stages de danse ou des projets communs, Mouvements « À part » est constitué de danseurs hip hop et contemporains et d’artistes professionnels pluridisciplinaires qui se réunissent une semaine chaque été pour un travail de création placé sous le signe de la danse, du patrimoine et de la nature. Le dialogue des différentes pratiques artistiques entre en résonance avec l’environnement, donnant lieu à un spectacle destiné à un public rural. 

Au sein de l’association Événements à part, soutenue par la Drac et la région Nouvelle-Aquitaine, le groupe a travaillé avec les chorégraphes Françoise Cance, Julie Dossavi et Hervé Koubi. 

Le projet 

Ce que le jour doit à la nuit : avec ce titre emprunté au roman de Yasmina Khadra, Hervé Koubi a conçu une danse en forme de retour aux sources, mû par le désir de décrypter et de célébrer ses origines algériennes découvertes sur le tard. En compagnie d’une équipe de douze danseurs algériens et burkinabés – danseurs de rue, capoeiristes ou acrobates – il a façonné une cérémonie en clair-obscur, oscillant entre hip-hop, rituel traditionnel et danse contemporaine : l’allégorie d’un voyage intérieur, comme une vague entre les deux rives de la Méditerranée. 

Koubi, Hervé

D’origine algérienne, Docteur en Pharmacie / Pharmacien biologiste, Hervé Koubi a mené de front sa carrière de danseur- chorégraphe et d’étudiant à la Faculté d’Aix-Marseille. Formé à l’École supérieure de danse Rosella Hightower de Cannes, puis à l’Opéra de Marseille, Hervé Koubi a travaillé avec Jean-Charles Gil, Jean-Christophe Paré, Emilio Calcagno et Barbara Sarreau. En 1999, il intègre le Centre chorégraphique national de Nantes dirigé par Claude Brumachon et Benjamin Lamarche pour la création Hôtel Central (2000). Il travaillera par la suite avec Karine Saporta au Centre chorégraphique national de Caen pour la création Le Garage, essai sur la mystique Rock (2001) et Thierry Smits (Compagnie Thor) à Bruxelles pour la création Reliefs d’un banquet (2003) et D’Orient (2008). En 2000, Hervé Koubi crée son premier projet, Le Golem. Depuis 2001, il collabore avec Guillaume Gabriel sur l’ensemble de ses créations. Il crée Ménagerie (2002) et Les abattoirs, fantaisie... (2004). En 2006, il collabore avec la musicienne Laetitia Sheriff pour la création 4’30’’. En 2007, il retravaille un déambulatoire créé sur la Croisette de Cannes en 1997, Les Heures Florissantes, pour le festival Cadences d’Arcachon et signe un essai mêlant écriture contemporaine et gestuelle, Hip-Hop Moon Dogs. En 2008, il entreprend des essais chorégraphiques autour des trois écritures : Coppélia, une fiancée aux yeux d’émail... / Les Suprêmes / Bref séjour chez les vivants. Il collabore avec l’écrivain Chantal Thomas pour la création Les Suprêmes et avec le notateur Romain Panassié (notation Benesh) sur l’œuvre Bref séjour chez les vivants. En 2009, il entame une collaboration avec les danseurs ivoiriens de la compagnie Beliga Kopé pour une création Un rendez-vous en Afrique et de 2010 à 2013, il accompagne une équipe de douze danseurs algériens et burkinabé pour un parcours jalonné de deux créations El Din (création 2010-2011) et Ce que le jour doit à la nuit (création 2013).

Il collabore également avec des vidéastes pour des projets de vidéo-danse : Max Vadukul, pour la marque Coming Soon de Yohji Yamamoto, avec le Chic Chef en 2009, Pierre Magnol pour Bodyconcrete (2010) et Ovoid Edges (2012), Pierre Magnol et Michel Guimbard pour Bodyconcrete 2 (2011) et Stéphane Chazelon pour Une Histoire de traces sur les années 2012 à 2015.

En savoir plus

https://www.cie-koubi.fr/

Mise à jour: septembre 2014

Chaumeille, Ivan

Cinéaste, Ivan Chaumeille a longtemps associé son travail à celui de la chorégraphe Dominique Brun, notamment en réalisant + One (2014), un documentaire de création programmé au festival « Vidéodanse », au montage duquel a participé Rafaël Gubitsch ; le DVD Le Faune – un film ou la fabrique de l’archive, pour lequel il filme et monte deux versions de L’Après-midi d’un faune de Vaslav Nijinski, réalise des interviews et conçoit et articule les dimensions Rom et vidéographiques de l’objet DVD (2007). Il réalise des séquences vidéographiques pour le spectacle Medea-Stimmen de Virginie Mirbeau, créé au Festival Les Météores du CCN du Havre (2008). Philosophe de formation, il réalise un documentaire de création intitulé Avec François Châtelet, un voyage différentiel (2010) pour la collection « À Contre-temps » en coproduction avec le Groupe Galactica, Mosaïque films et Canal 15.

Gubitsch, Rafaël

Cadreur, monteur et photographe, Rafaël Gubitsch réalise des documentaires et des captations autour de l’art plastique, de la musique et de la danse. Il réalise les vidéos de l’artiste Elliott Causse dit « Flux » à l’occasion de ses nombreuses installations et fresques monumentales. Notamment le film Propagations (2015) qui dépeint l’exposition homonyme de sa création à son vernissage.

Il conçoit plusieurs vidéos documentaires pour le Trio Talweg dont l’EPK de leur album Trios avec piano (2018) relatant l’enregistrement à l’Arsenal de Metz. Il est assistant monteur d’Ivan Chaumeille à plusieurs reprises, entre autres + One (2014), un documentaire de création programmé au festival « Vidéodanse ». En tant que photographe, il élabore avec Corentin Hervouët l’exposition Urbanicités (2016) au 39/93 à Romainville qui se porte sur le quotidien et la ville, la solitude dans la multitude.

Depuis 2016, Rafaël est le régisseur audiovisuel de la salle d’exposition de la Philharmonie de Paris.

Ce que le jour doit à la nuit [remontage 2020]

Chorégraphie : Hervé Koubi

Interprétation : Joséphine Aknine, Adrien Luciani, Jeanne Casanave Saint-Paul, Loline Fadel, Lucille Mazel, François Duffour, Abdoul Ouadreago, Marie Launai, Marie Arsandaux, Florian Monéger [absent à la rencontre], Nicolas Latournald-Bernhart, Laure Spigel

Musique additionnelle : Maxime Bodson, Pieces of Africa ; Hamza El Din interprété par le Kronos Quartett, Escalay –Waterwheel ; Jean-Sébastien Bach, Passion selon Saint Jean (chœur n°1 de La Passion : « Herr, unser Herrscher ») par La Chapelle Rhénane / Benoît Haller

Conception vidéo : Ivan Chaumeille et Rafaël Gubitsch

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Extraits remontés avec le soutien de la région Nouvelle-Aquitaine, et du département de la Corrèze. Et le mécènat de Romain Besse - Allianz, Biocoop Brive-la-Gaillarde, Marie-Anne & Thomas Kraft, Françoise Laridan, Super U Lubersac, la société SERIP France et la société Valade.

Durée : 15 minutes

Nos suggestions de videos
05:26

Re:Rosas!

De Keersmaeker, Anne Teresa (France)

  • Ajouter à la playlist
05:12

Savušun

Darabi, Sorour (France)

  • Ajouter à la playlist
02:42

Die grüne Tisch (La Table verte, solo de la mort)

Jooss, Kurt (France)

  • Ajouter à la playlist
05:01

Hexentanz

Wigman, Mary (France)

  • Ajouter à la playlist
04:28

Narcisse

Duncan, Isadora (France)

  • Ajouter à la playlist
10:13

La Jeune Fille et la mort [remontage 2018]

Lebrun, Thomas (France)

  • Ajouter à la playlist
16:09

Standards [remontage 2018]

Rigal, Pierre (France)

  • Ajouter à la playlist
06:56

Dialogues [remontage 2018]

Massé, Marie-Geneviève (France)

  • Ajouter à la playlist
20:58

Trois générations [remontage 2018]

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
15:17

Le Sacre du printemps, Sacre #2 [remontage 2018]

Nijinsky, Vaslav (France)

  • Ajouter à la playlist
14:50

En Piste [remontage 2018]

Larrieu, Daniel (France)

  • Ajouter à la playlist
07:17

Affame [remontage 2018]

Bastin, Christine (France)

  • Ajouter à la playlist
22:09

Nal Boa (Regarde moi) [remontage 2018]

Le Batard, Anne (France)

  • Ajouter à la playlist
09:13

Le Jardin [remontage 2014]

Ficely, Julien (France)

  • Ajouter à la playlist
03:15

Petit Roque & Roll à Saint-Julien-de-Civry

Petit Roque & Roll à Saint-Julien-de-Civry (France)

  • Ajouter à la playlist
19:51

Cher Ulysse [remontage 2014]

Gallotta, Jean-Claude (France)

  • Ajouter à la playlist
13:19

Hommage à Trisha [remontage 2014]

Baïz, Josette (France)

  • Ajouter à la playlist
11:55

Insurrection (« l’Ordre établi ») [remontage 2014]

Duboc, Odile (France)

  • Ajouter à la playlist
16:46

Les Écailles de la mémoire [remontage 2014]

Acogny, Germaine (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

Folklores dites-vous ?

Parcours

Sarah Nouveau

Folklores dites-vous ?

Parcours

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Découvrir
En savoir plus

L’espace scénique

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

L’espace scénique

Parcours

Un spectacle de danse se déroule dans une zone spatiale définie ou non. Ce parcours permet de comprendre l’occupation de l’espace scénique en danse.

Découvrir
En savoir plus

Le défilé de la Biennale de la danse

Exposition virtuelle

Biennale de la danse

Le défilé de la Biennale de la danse

Exposition virtuelle

La biennale de la danse créée en 1984 à l’initiative de Guy Darmet voit en 1996 s’ajouter à son programme un nouvel événement : le Défilé.

Découvrir
En savoir plus

Danse et musique

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Danse et musique

Parcours

Le rapport entre musique et création chorégraphique se décline différemment selon les courants, selon les siècles.

Découvrir
En savoir plus

Technique(s) contemporaine(s)

Parcours

Centre national de la danse

Technique(s) contemporaine(s)

Parcours

Ce parcours en forme de question part en quête de la ou des technique(s) que révèlent différents spectacles de danse contemporaine et donne une idée des modes de formation des danseurs contemporains.

Découvrir
En savoir plus

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

James Carlès

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

James Carlès

Exposition virtuelle

© Emmanuel Tussore

Découvrir
En savoir plus

Devenir spectateur de danse

Webdoc

Guisgand, Philippe ; Guisgand, Sébastien

Devenir spectateur de danse

Webdoc

Dans ce webdoc en forme d'enquête, Philippe Guisgand et ses étudiants répondent à une douzaine de questions que peut se poser tout apprenti spectateur. "Apprenti" ? En effet, pour ce chercheur en danse, spécialiste du débat esthétique, assister à un spectacle ne se résume pas à le voir. On ne naît pas spectateur mais on le devient.
Découvrir
En savoir plus

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

Découvrir
En savoir plus

Käfig, portrait d'une compagnie

Webdoc

Agathe Dumont

Käfig, portrait d'une compagnie

Webdoc

À l’occasion des 20 ans de la compagnie Käfig, Mourad Merzouki revient sur l'évolution singulière du mouvement hip-hop en France, du succès populaire à la conquête de la scène, et sur les spectacles qui ont marqué l'histoire de Käfig.
Découvrir
En savoir plus

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

Centre chorégraphique James Carlès

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

La danse contemporaine désigne des courants artistiques succédant à la danse moderne. Mais il est difficile de cerner précisément cette expression, tant elle inclus différentes pratiques et esthétiques. Aujourd’hui, le mot « contemporain » intègre des danses actuelles, urbaines, théâtrales, de différentes origines géographiques ou «culturelles». Une exposition virtuelle signée par la Compagnie James Carlès Danse &Co.

Découvrir
En savoir plus

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

Biennale de la danse

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

La Biennale de la danse est un événement lyonnais que la ville traverse toutes les années paires. Voici l’histoire de cette aventure et un historique de toutes ses éditions.

Découvrir
En savoir plus

Danses indiennes

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Danses indiennes

Parcours

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus