Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter Register
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter Register
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Are friends electric? [trailer]

Are friends electric? [trailer]

Are friends electric?

Avec cette création, j'ai voulu travailler à partir d’une musique existante pour évoquer une mémoire collective. 

J’ai donc choisi de puiser dans la musique et l’univers de Kraftwerk pour poursuivre ma recherche sur l’espace commun, défini à mes yeux par les rapports dynamiques entre le collectif et les individus. De Kraftwerk, je retiens la période qui s’étend de 1974 à 1978 et qui a vu la publication d’Autobahn, de Radioactivität de Trans Europa Express et de Die Mensch Maschine. Ces albums sont caractérisés par un son analogique et des rythmes répétitifs qui m’évoquent les battements d’un cœur, un mouvement de respiration, une marche, un geste musical à l’échelle humaine. Je lis ce moment de leur parcours comme l’invention d’un nouveau romantisme européen qui réinterprète la relation de l’homme à son environnement. L’idéal du XIXe siècle de l’homme et la nature est ici remplacé par le constat de la survie de l’homme dans son environnement urbanisé et mécanisé. 

En fouillant la «boite noire» de Kraftwerk, j’ai trouvé des éléments très intrigants que j’ai envie d’intégrer à ma recherche. Ils me permettront de combiner différentes couches musicales construisant une temporalité fluctuante et dynamique. Tout d’abord, il y a la référence à Franz Schubert dans Trans-Europa Express. Elle m’invite à aller puiser dans ses lieder qui évoquent l’image d’un registre romantique ancien. On trouve dans ces deux univers sonores la notion de «travelling» comme fil conducteur, qui me permettra de construire le glissement d’une époque à l’autre. 

Ensuite, les compositions très rythmées de Kraftwerk m’ont donné envie de dévoiler le squelette de la musique dont je veux faire une sorte de radiographie, en transposant ses rythmes avec le seul son d’un métronome.
Mon approche chorégraphique aborde souvent le mouvement comme une «mécanique humaine» que je déploie sur la scène dans une forme de rituel.
Avec les danseurs, nous allons fabriquer une matière à partir de la torsion, une forme organique qui sera le moteur principal de l’élaboration du mouvement, et sera nourrie par les rythmes musicaux. 

Je vais également travailler sur les trajectoires spatiales de danses traditionnelles européennes, comme le menuet par exemple, dont la motivation principale est le rapprochement et l’éloignement. C’est l’élasticité de l’espace qui se crée entre les êtres qui m’inspire. J’ai envie de rassembler tous ces matériaux de natures différentes, pour créer une nouvelle danse d’ensemble, une forme hybride qui fera émerger de nouveaux espaces. 

Yuval Pick, juin 2015

 

Chorégraphie : Yuval Pick 

Musique : Kraftwerk - Franz Schubert - Olivier Renouf

Danseurs : Julie Charbonnier - Madoka Kobayashi - Fernando Carrión Caballero - Jérémy Martinez - Adrien Martins - Alexander Standard 

Assistante chorégraphique : Sharon Eskenazi

Lumières : Nicolas Boudier 

Réalisation sonore : Olivier Renouf 

Conseil scénographique : Bénédicte Jolys 

Costumes : Frederick Denis

Production : CCNR

Remerciements : Michel Raskine - Emmanuel Robin

Les vidéos du moment

02:31

La belle au bois dormant

Petipa, Marius (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:58

Milena & Michael

Gat, Emanuel (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

<<both, and >>

Maliphant, Russell (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

Jessica and me

Morganti, Cristiana (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:46

100% polyester, objet dansant n°( à définir)

Rizzo, Christian (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
04:13

Tout morose

Hervieu, Dominique (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:31

Soapéra

Monnier, Mathilde (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus