Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter Register
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter Register
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
Retour aux themas

Danses de mains

Découvrir

Pourquoi les danses de mains nous font-elles rire ou sourire et pourquoi sont-elles souvent rythmiques et sonores ?

Avec leurs 5 doigts, leurs 27 os, leurs innombrables muscles et leurs lignes de vie, les mains saisissent, manipulent, comptent, prient, caressent, accompagnent la parole allant même jusqu’à la remplacer avec la langue des signes. Dans l’imaginaire collectif, les mains jouent de la musique à deux et même parfois à quatre mains et les pieds dansent. Pourtant, les mains sont, elles aussi, capables de mener la danse !

Description

Musiques de tables – Thierry De Mey

Pour cette création, interprétée par 3 percussionnistes et leurs 6 mains, Thierry de Mey propose un lexique de différentes figures qui offrent une variété de sonorités assurées par des modes de frappe : le plat, le revers, le tranchant, le poing, la chiquenaude.

Ce qui étonne, c’est le contraste entre le stoïcisme des interprètes et la variation de leurs mains qui est d’une précision impressionnante. Les mains deviennent de véritables instruments et créent une danse de sons et de gestes. Leur mouvement produit des traces blanches qui sont projetées sur un écran géant, placé derrière le danseur-musicien.

Folk you - Collectif Up & Over it

Suzanne Cleary et Peter Harding se présentent comme des « danseurs de mains ». Interprètes époustouflants de danse irlandaise, ils ont choisi leurs mains pour représenter cette danse où seuls pieds et jambes sont traditionnellement sollicités.

Ils souhaitent sortir la danse irlandaise des grands galas et championnats internationaux et revenir au plaisir, à la facétie et à la quintessence du rythme initial. Cette danse traditionnelle qui a migré aux États-Unis dans les valises des milliers d’irlandais a eu sa part d’influence dans les danses de music-hall et de comédies musicales qui se sont développées au XXème siècle et en particulier les claquettes, la « tap dance ».

« Les petits pains » extrait de La Ruée vers l’or – Charlie Chaplin

Personne ne peut résister à cette danse interprétée par Charlot au bout d’une table de restaurant avec deux fourchettes et deux petits pains. Il est à la fois manipulateur de marionnettes et danseur, il joue du contraste entre ses mains et les expressions de son visage. Dès que la danse et la musique démarrent, les petits pains deviennent personnages et notre empathie de spectateurs est immédiate. Charlot ose jouer comme un enfant, il nous embraque ainsi dans sa fantaisie personnelle et dans son monde imaginaire.

Agwa – Mourad Merzouki

La force du dernier tableau de cette chorégraphie réside dans la délicatesse, la douceur et l’attention que ces danseurs de hip hop, le plus souvent sur leurs pieds, dans la vitesse et dans la virtuosité, portent à leur mains. En écho à l’eau dont cette pièce s’inspire, les mains nous renvoient alors à la poésie et la fragilité des interprètes.

Le P’tit bal – Philippe Decouflé

Philippe Decouflé s’est toujours intéressé aux signes, mouvements ou dessins, qui pourraient instantanément, de par leur simple vision, nous évoquer un souvenir, provoquer une émotion. A la question : « La partie de votre corps qui vous inspire le plus et danse en premier chez vous », il répond : « Les mains ». Sur une chanson de Bourvil, Philippe Decouflé et Pascale Houbin font danser les signes et les accessoires avec leurs mains. Ils nous proposent non pas des jeux de mots mais des jeux de mains, des clins d’œil visuels et gestuels.

Kiss & cry – Michèle Anne De Mey

Un spectacle entier joué par des mains accompagnées d’un ballet de techniciens, de caméras et d’accessoires. C’est le pari qu’ont fait Jaco Van Dormael, le cinéaste et Michèle Anne de Mey, la chorégraphe, ils parlent de “nanodanses”. Comme deux enfants, ils construisent et filment à vue un monde en miniature où les histoires, projetées en direct sur grand écran, sont racontées par les mains et les doigts des danseurs. Les mains aiment, dansent, voyagent, se lovent, escaladent, parcourent des mondes, retracent une vie.

Namasya – Shantala Shivalingappa

Dans les différentes danses traditionnelles indiennes, les mains ont un rôle très codifié, souvent narratif et issu d’un art millénaire sacré. Dans l’Odissi, l’une de ces danses, il existe 67 positions de mains. Très ornementées, elles sont porteuses de la mélodie comme les pieds sont porteurs du rythme. Danseuse de kuchipundi, Shantala Shivalingappa transpose ses connaissances de danse traditionnelle vers le contemporain.

Dans Namasya, elle propose 4 soli chorégraphiés avec la complicité d’Ushio Amagatsu, Pina Bausch et sa mère Savitry Nair. Elle rend compte du rôle primordial des mains en les mettant en avant comme moteurs de la danse. Déterminées, fortes, graves, légères, subtiles et gracieuses, ses mains mènent la danse entraînant le reste de son corps.

Approfondir

Ouvrage

PEJU, Pierre. Enfance obscure. Paris : Gallimard, impr. 2011. 371 p. (Haute enfance).

Article de périodique

PLOUVIER, Jean-Luc (dir.), ADOLPHE, Jean-Marc, IMBAULT, Charlotte. « Thierry de Mey », in Mouvement, n°59, 2011, p. 8.

Site internet de compagnie de danse

Up and Overt It / Suzanne Cleary & Peter Harding [en ligne]. Up and Overt It, dernière mise à jour 2017. Disponible sur : http://upandoverit.com/

Plus d'information

Biographie de l’auteur :

Après des années en danse-études, au Conservatoire d’Avignon, puis au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, Julie Charrier s’oriente vers la production de films documentaires et de captations de spectacles vivants principalement centrés autour de la danse contemporaine pour de nombreuses sociétés de production. Comme conseillère, puis éditorialiste, elle participe à la naissance et au développement de Numeridanse.tv. Elle coordonne pour l’ACCN et le Ministère de la Culture, délégation à la danse, la numérisation du patrimoine chorégraphique français.

Elle assure la direction artistique et la production de la collection à 360 "Histoires d'espaces" qui interroge les nouvelles pistes que la réalité virtuelle offre au spectacle vivant.

Le Parcours « Danses de mains » a pu voir le jour grâce au soutien du Secrétariat général du Ministère de la Culture et de la Communication - Service de la Coordination des politiques Culturelles et de l'Innovation (SCPCI)

Auteur

Julie Charrier

Générique

Sélection des extraits

Julie Charrier

Texte

Julie Charrier

Production

Maison de la Danse

Votre avis nous intéresse
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus