Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter S'inscrire
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter S'inscrire
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Rétrospective : 2017 [EN]

2018 - Réalisateur-rice : Meinsohn, Bérénice

Chorégraphe(s) : Senatore, Ambra (Italy) Gat, Emanuel (Israel) Charmatz, Boris (France) Minh Cuong Castaing, Eric (France) Gutierrez, Miguel (United States) Phelippeau, Mickaël (France)

Déposé par Numeridanse.tv

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv , 30 ans danse - Version Anglaise

en fr

Rétrospective : 2017 [EN]

2018 - Réalisateur-rice : Meinsohn, Bérénice

Chorégraphe(s) : Senatore, Ambra (Italy) Gat, Emanuel (Israel) Charmatz, Boris (France) Minh Cuong Castaing, Eric (France) Gutierrez, Miguel (United States) Phelippeau, Mickaël (France)

Déposé par Numeridanse.tv

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv , 30 ans danse - Version Anglaise

en fr

Retrospective : 2017

À l'occasion des 30 ans des Centres Chorégraphiques Nationaux, 30 pastilles qui évoquent à travers un montage d’archives l’histoire des CCN, des chorégraphes et de la danse en France ces 30 dernières années ont été créées. 

De nouvelles pastilles sont désormais en ligne, résumant en quelques extraits les créations des CCN depuis 2014 jusqu'aujourd'hui. Découvrez ici le focus sur l'année 2017 avec les productions de Ambra Senatore, Boris Charmatz, Emanuel Gat, Éric Minh Cuong Castaing, Miguel Gutierrez, Mickaël Phelippeau.

Senatore, Ambra

Chorégraphe et performeuse Ambra Senatore est née à Turin en 1976. 

Elle se forme avec différents chorégraphes. Elle collabore ensuite avec Jean-Claude Gallotta, Giorgio Rossi, Raffaella Giordano, Georges Lavaudant (Théâtre de l’Odéon, Paris), Roberto Castello, Antonio Tagliarini. 

Parallèlement à son travail d’interprète, elle commence à créer des pièces en collaboration avec d’autres auteurs dès 1998 avec Reminda-remoda, Un po’io un po’tu (1999), Silenzio (2002). 

A la suite de son doctorat sur la danse contemporaine (2004), elle enseigne l’histoire de la danse à l’université de Milan et est l’auteure d’un livre sur la danse contemporaine italienne (éditions UTET, Torino, 2007).

Entre 2004 et 2009, Ambra Senatore poursuit ses recherches chorégraphiques sur des soli qu’elle interprète : EDA-solo, Merce, Informazioni Utili, Altro piccolo progetto domestico, Maglie et commence à être diffusée régulièrement en France, notamment aux Hivernales d’Avignon. 

Elle créera par la suite les pièces de groupes : Passo (2010), A Posto (2011) et John (2012). En 2012, elle fonde la Compagnie EDA basée à Besançon. En 2013, elle chorégraphie et met en scène Nos amours bêtes, pièce jeune public à partir du texte de Fabrice Melquiot. Ses dernières créations sont Aringa Rossa (2014), le solo In Piccolo (2014) et la série de performances Petites Briques (2015).

Entre danse, théâtre et art visuel, son travail explore la frontière entre fiction et réalité, sur ce qui appartient à la mise en scène et ce qui est en dehors. Ambra Senatore travaille sur la dynamique du mouvement dansé nourri d’éléments de théâtralité, d’actions et de gestes quotidiens, en explorant la construction d’une dramaturgie qui passe par l’action et la présence des corps.

Ambra Senatore est depuis le 1er janvier 2016, la nouvelle directrice du CCNN - Centre chorégraphique national de Nantes.

Gat, Emanuel

Emanuel Gat est né en Israël en 1969. Il découvre la danse à l'âge de 23 ans lors d'un atelier d'amateurs sous la direction du chorégraphe israélien Nir Ben Gal. Quelques mois plus tard, il intègre la compagnie Liat Dror Nir Ben Gal avec laquelle il se produira sur les scènes internationales. Il débute sa carrière de chorégraphe indépendant en 1994.
 

Dix ans plus tard, Emanuel a fondé sa compagnie Emanuel Gat Dance au Centre Suzanne Dellal à Tel Aviv avec lequel il a créé plusieurs pièces dont le « Winter Voyage » (2004) et « The Rite of Spring » (2004), qui ont remporté un prix Bessy ; « K626 » en 2006 et « 3for2007 » en 2007, avant de s'installer en France, à la Maison Intercommunale de la Danse à Istres. « Silent Ballet » (2008) est la première pièce créée en France, suivie par « Winter variations » en 2009 et « Brilliant Corners » en 2011.
 

En 2013, Emanuel Gat a été artiste associée au Festival Montpellier Danse pour lequel la compagnie a développé le projet « Up Close Up » proposant deux nouvelles œuvres: « The Goldlandbergs » et « Corner Etudes », une installation photographique « It's people, how abstract can it get ? », et un événement chorégraphique « Danses de Cour ». En 2014, Emanuel Gat crée "Plage Romantique", une pièce d'une heure pour 9 danseurs, dans la cour Agora lors du 34ème Festival Montpellier Danse.
 

Emanuel est chorégraphe associé au Festival Montpellier Danse pour les saisons 16-18, et a présenté « Sunny », une chorégraphie pour 10 danseurs, première pièce créée avec l’association au festival de l'été 2016. Le travail est une collaboration avec le musicien Awir Leon, ancien danseur de la compagnie, qui joue en direct pour cette pièce. Emanuel prépare actuellement son deuxième projet dans le cadre de sa résidence à Montpellier Danse, qui comprendra deux productions; Une collaboration unique avec le Ballet de l'Opéra de Lyon, « Tenworks » (pour Jean-Paul), un programme de dix courts-métrages mixant les danseurs des deux compagnies, et « Duos », une série de duos présentés dans différents lieux publics autour de la ville de Montpellier pendant le festival.
 

Emanuel Gat est régulièrement l'invité de compagnies et de structures pour lesquelles il crée ou transmet des pièces, entre autres : le Ballet de l'Opéra de Paris, la Sydney Dance Company, le Ballet du Grand Théâtre de Genève, le Ballet National de Pologne, le Ballet National de Marseille et aujourd'hui le L.A. Dance Project.
 

Source : Site d'Emanuel Gat


En savoir plus : emanuelgat.com

Charmatz, Boris

Né à Chambéry (France), le 3 janvier 1973.


Formé à l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, Boris Charmatz est engagé par Régine Chopinot pour Ana (1990) et Saint-Georges (1991). En 1992, il est sollicité par Odile Duboc et rejoint la compagnie pour 7 jours/7 villes (1992), Projet de la matière (1993), Trois boléros (1996). Il participe en outre à la création de K de E d'Olivia Grandville et Xavier Marchand (1993). 


En 1992, il fonde l'association edna avec Dimitri Chamblas. Ensemble, ils écrivent et interprètent le duo À bras-le-corps (1993), puis signent Les Disparates (1994), solo bicéphale pour un danseur et une sculpture de Toni Grand. Boris Charmatz présente ensuite Aatt enen tionon (1996), pièce verticale pour trois danseurs, puis herses (une lente introduction) (1997), quatuor pour cinq danseurs et un violoncelliste sur des musiques d'Helmut Lachenmann. En 1999, il chorégraphie Con forts fleuve, sur des textes de John Giorno et des musiques d'Otomo Yoshihide. En 2002, il conçoit une pièce chorégraphique en forme de poupées russes, héâtre-élévision, spectacle réduit à un film, lui-même contenu dans un téléviseur présenté au sein d'une installation à l'attention d'un seul spectateur à la fois. Quatre ans plus tard, il propose avec Quintette Cercle (2006), une tranche de ce spectacle en version live. En 2006, il signe le trio régi qui réunit sur scène Julia Cima et lui-même autour de la figure de Raimund Hoghe. En 2008, La danseuse malade, en duo avec Jeanne Balibar, met en scène les textes de Tatsumi Hijikata, père fondateur de la danse butô. En 2009, un dispositif chorégraphique voit le jour à partir du livre Merce Cunningham, un demi-siècle de danse de David Vaughan. Conçu à la manière d'un flip-book chorégraphique, le livre en est sa partition. Elaborée en quelques jours, la performance adopte un titre différent suivant les équipes concernées : Roman Photo (étudiants, amateurs ou non danseurs), Flip Book (danseurs professionnels), 50 ans de danse (anciens interprètes de la Merce Cunningham Dance Company). En 2010, il crée Levée des conflits, pièce pour 24 danseurs et 25 mouvements. Artiste associé de l'édition 2011 du Festival d'Avignon, Boris Charmatz crée à la Cour d'honneur du Palais des papes enfant, pièce pour 9 danseurs et 26 enfants.


A partir de 1997, aux côtés d'Angèle Le Grand, il développe des projets très variés au sein de l'association edna. Ces propositions ont pour vocation de dessiner un espace ouvert à des essais multiples : sessions thématiques, réalisation de films (Les Disparates de César Vayssié, Horace Benedict de Dimitri Chamblas et Aldo Lee, Une lente introduction de Boris Charmatz), programmes Hors-série proposés par l'équipe d'edna (La chaise et Visitations de Julia Cima, Jachères de Vincent Dupont), production d'installations (Programme court avec essorage), organisation d'expositions (Complexe, Statuts), et de projets transdisciplinaires (Ouvrée - artistes en alpages, Entraînements-série d'actions artistiques, Facultés, Education).


Si Boris Charmatz signe une série de spectacles qui feront date, l'ensemble des projets produits au sein de l'association edna rencontre également un large public au niveau national, européen et international.


De 2002 à 2004, dans le cadre d'une résidence au Centre national de la danse à Pantin, il développe le projet Bocal, école nomade et éphémère. Professeur invité à l'Universität der Künste (Berlin), il collabore à l'élaboration d'un nouveau cursus en danse qui voit le jour en 2007. 


Boris Charmatz participe régulièrement à des soirées d'improvisation (avec Médéric Collignon, Saul Williams, Archie Shepp) et poursuit son activité d'interprète notamment dans boléro 2 d'Odile Duboc.


En 2003 Boris Charmatz cosigne avec Isabelle Launay : Entretenir/à propos d'une danse contemporaine (coédition Centre national de la danse/ Les Presses du Réel), dont la traduction anglaise a été publiée en mai 2011 sous le titre undertraining / On A Contemporary Dance (éd. Les Presses du Réel). En avril 2009 Boris Charmatz signe Je suis une école aux Editions Les Prairies Ordinaires, ouvrage en forme de journal de bord qui relate l'aventure que fut Bocal.


Directeur du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne depuis janvier 2009, Boris Charmatz propose de le transformer en un Musée de la danse d'un genre nouveau. Un manifeste est à l'origine de ce musée qui a déjà accueilli les projets "préfiguration", "expo zéro", "héliogravures", "rebutoh", "Grimace du réel", "service commandé", "brouillon", "Jérôme Bel en 3 sec, 30 sec, 3 min, 30 min, 3 h", "Petit Musée de la danse", "Rétrospective" par Xavier Le Roy et s'est déplacé à Avignon, Saint Nazaire, Singapour, Utrecht, et New York.


Il crée la pièce manger à la Ruhrtriennale en Allemagne le 23 septembre 2014, danse de nuit dans le cadre de La Bâtie-Festival de Genève en 2016, puis 10 000 gestes en 2017 à la Volksbühne de Berlin.


Source : Site personnel de Boris Charmatz


En savoir plus : 

http://www.borischarmatz.org/

Minh Cuong Castaing, Éric

Éric Minh Cuong Castaing a créé la compagnie Shonen en 2007. Chorégraphe, mais également créateur dans le cinéma d'animation (diplômé des Gobelins), il croise sur scène art chorégraphique et nouvelles technologies. Éric Minh Cuong Castaing a abordé la danse en 1998 par le hip-hop puis la danse contemporaine (Saburo Teshigawara, Mark Tompkins, Juha Marsalo... ) et la danse butô (Gohei Zaitsu et Carlotta Ikeda). Éric Minh Cuong Castaing a notamment été interprète pour la compagnie Neuer Tanz de Va Wölf en 2011. Artiste pédagogue, il intervient depuis 2010 au sein de projets sur l'enfance (Fondation de France Enfance & Culture), d'établissements de l'Éducation nationale et a effectué des missions humanitaires au Sénégal et au Vietnam. La compagnie Shonen a intégré le réseau chorégraphique européen Modul- dance en 2012. Ses créations ont obtenu un certain nombre de prix (bourse de la Fondation Lagardère, prix danse-nouvelles technologies de l'Office Franco-Québécois pour la Jeunesse...).

Gutierrez, Miguel

Miguel Gutierrez se définit lui-même comme un artiste pratiquant la  danse et la musique. Alternant projets solos, performances et pièces  collectives au sein du groupe Miguel Gutierrez and the powerful people,  il a imposé sur la scène new yorkaise un style explosif, où  l’implication du corps et le mélange des genres produit un trouble  généralisé des interprétations, des discours et des fictions.    

Magnétique, éruptif, décomplexé, Miguel Gutierrez empoigne  l’espace scénique pour mettre à nu ses rêves d’artiste. Il n’est pas si  simple d’être un jeune artiste chorégraphique new yorkais, aux prises  avec la mémoire écrasante des grandes références de la danse moderne  américaine. Miguel Gutierrez fait partie d’une toute nouvelle génération  de la performance, figure essentielle de la scène expérimentale new  yorkaise, et il n’en est pas à sa première tournée en Europe. 

Il a gagné le Bessie Award à  trois reprises. Miguel Gutierrez a chorégraphié des clips musicaux pour  Diane Cluck, Holcombe Waller et Le Tigre. Il a chanté avec Antony and  the Johnsons et réalisé la musique pour ses propres projets. 

Il a également publié un livre WHEN YOU RISE UP et créé un blog stargayze.com

Il a inventé la Deep Aerobic et s’entraîne aujourd’hui pour devenir professeur de Feldenkrais.


Source : ICI-CCN

Phelippeau, Mickaël

Après une formation en arts plastiques et en danse, Mickaël Phelippeau travaille auprès de nombreux chorégraphes (parmi lesquels Mathilde Monnier, Alain Buffard, Daniel Larrieu), et de 2001 à 2008, au sein du Clubdes5, collectif de danseurs-interprètes. Depuis 2003, il axe principalement ses recherches autour de la démarche bi-portrait, prétexte à la rencontre. Il crée ainsi les pièces chorégraphiques bi-portrait Jean-Yves (2008) et bi-portrait Yves C. (2009), Round Round Round (2010), Numéro d'objet (2011), Sueños et Chorus (2012).

Depuis 2010, Mickaël Phelippeau est directeur artistique des résidences À domicile à Guissény et de 2011 à 2014 artiste associé au Quartz Scène nationale de Brest. À compter de septembre 2012, il est également artiste associé au Théâtre de Brétigny.

En savoir plus
Association bi-p

Mise à jour : septembre 2013

Meinsohn, Bérénice

Auteur, réalisatrice & monteuse.

Ma démarche artistique est axée sur le réel et son détournement, avec une fascination pour les archives et les acteurs.

Après avoir signé une série sur de faux entretiens d’embauche pour  des métiers insolites, j’ai poursuivi avec des court-métrages  docu-fiction qui ont suscité l’intérêt du milieu publicitaire. Je me  suis donc mise à réaliser des réclames pour la toile.

Actuellement je me concentre sur l’écriture et la mise en scène avec  des acteurs professionnels ou non, ainsi que le cinéma du réel dans des  formes très courtes.

Je travaille avec des acteurs culturels et des ONG.


Source : Site de Bérénice Meinsohn


En savoir plus : meinsohn.film

Retrospective : 1984 - 2018

Direction artistique / Conception : Julie Charrier (production et direction artistique), Laurent Duret (production et idée originale), Bérénice Meinsohn (montage et réalisation), Christophe Parre (chef de projet)

Assistance direction artistique / conception : Jérémy Aubert

Conseil artistique / Dramaturgie : Céline Roux (conseillère historique et recherche archives)

Texte : Sabine Glon

Musique additionnelle : Charlie Adamopoulos

Autres collaborations : Hortense Volle (voix)

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : L’Association des Centres Chorégraphiques Nationaux Le Ministère de la Culture et de la Communication / Direction Générale de la Création Artistique La SACD et copie privée avec la participation du Centre National de la Cinématographie et de l’image animée Et en partenariat avec Le Théâtre National de Chaillot Les Inrocks www.numeridanse.tv La Gaïté Lyrique

Les vidéos du moment

03:04

Lobby

Zebiri, Moncef (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:44

Transparent Monster

Saburo Teshigawara (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:18

Under my skin

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:57

BROTHER

Da Silva Ferreira, Marco (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
04:59

À bras le corps

Charmatz, Boris (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
06:10

La petite mort

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus