Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter S'inscrire
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter S'inscrire
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Rétrospective : 2015 [EN]

2018 - Réalisateur-rice : Meinsohn, Bérénice

Chorégraphe(s) : Bourgeois, Yoann (France) Ouramdane, Rachid (France) De Chaillé, Fanny (France) C. Scholten, Pieter (Netherlands) Greco, Emio (Italy)

Déposé par Numeridanse.tv

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv , 30 ans danse - Version Anglaise

en fr

Rétrospective : 2015 [EN]

2018 - Réalisateur-rice : Meinsohn, Bérénice

Chorégraphe(s) : Bourgeois, Yoann (France) Ouramdane, Rachid (France) De Chaillé, Fanny (France) C. Scholten, Pieter (Netherlands) Greco, Emio (Italy)

Déposé par Numeridanse.tv

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv , 30 ans danse - Version Anglaise

en fr

Retrospective : 2015

À l'occasion des 30 ans des Centres Chorégraphiques Nationaux, 30 pastilles qui évoquent à travers un montage d’archives l’histoire des CCN, des chorégraphes et de la danse en France ces 30 dernières années ont été créées. 

De nouvelles pastilles sont désormais en ligne, résumant en quelques extraits les créations des CCN depuis 2014 jusqu'aujourd'hui. Découvrez ici le focus sur l'année 2015 avec les productions de Yoann Bourgeois, Rachid Ouramdame, Fanny De Chaillé, Pieter C. Scholten et Emio Greco.

Bourgeois, Yoann

Yoann  Bourgeois  s’est  formé  au  Centre  national  des  arts  du  cirque  et  au  Centre  national de danse contemporaine d’Angers. Il  a  été  interprète  pendant  quatre  ans dans  la  compagnie  de  Maguy  Marin.  Sa  première  pièce,  "Cavale",  est  un  duo,  sur  trampoline,  avec  Mathurin  Bolze.  En  2014,  il crée "Celui qui tombe", pour la Biennale de la  danse,  où  six  artistes  tentent  de  tenir  debout sur un plateau mobile. Il codirige le CCN de Grenoble avec Rachid Ouramdane depuis janvier 2016.


Source : 17e Biennale de la Danse  (2016) - dossier de presse

Ouramdane, Rachid

Dès l’obtention de son diplôme au Centre national de danse contemporaine d’Angers en1992, Rachid Ouramdane se lance dans une carrière de chorégraphe et interprète qui l’amène notamment à travailler en France et à l’étranger avec Meg Stuart, Emmanuelle Huynh, Odile Duboc, Christian Rizzo, Hervé Robbe, Alain Buffard, Julie Nioche... Rachid Ouramdane a réalisé des pièces complexes sur les dispositifs de la représentation présentées sur la scène internationale. Il a longtemps donné une place éminente au portrait dansé. Il cultive un art de la rencontre, dont l’expérience sensible et entière requiert la mise en doute de tous les préjugés. Son travail s’est pendant un temps appuyé sur un minutieux recueil de témoignages, mené en collaboration avec des documentaristes ou des auteurs, intégrant des dispositifs vidéo pour explorer la sphère de l’intime. Ainsi il tente par l’art de la danse de contribuer à des débats de société au travers de pièces chorégraphiques qui développent une poétique du témoignage. Aujourd’hui, il oriente sa recherche vers une écriture chorégraphique basée sur des principes d’accumulation pour de grands ensembles, comme dans Tout autour pour les 24 danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon ou sa prochaine pièce Tenir le temps pour 16 danseurs dont la première a eu lieu au Festival Montpellier Danse en juillet 2015. Il est régulièrement invité par des compagnies en France et à l’étranger : Superstars (2006) et Tout autour (2014) créées pour le Ballet de l’Opéra de Lyon ; Borscheviks… Une histoire vraie… (2010), pour les danseurs de la compagnie russe Migrazia (Russie) ; Looking back (2011), pour Candoco Dance Company (Royaume-Uni). En parallèle de ses projets de création, Rachid Ouramdane développe un travail de transmission et d’échange en France et à l’international. Rachid Ouramdane a été artiste associé à Bonlieu — Scène nationale d’Annecy de 2005 à 2015 et au Théâtre de la Ville-Paris de 2010 à 2015. Depuis 2016, il dirige le CCN2 — Centre chorégraphique national de Grenoble aux côtés de Yoann Bourgeois.


Source : Centre chorégraphique national de Grenoble


En savoir plus :

http://www.ccn2.fr/

De Chaillé, Fanny

Parallèlement à ses recherches universitaires sur la poésie sonore, Fanny de Chaillé travaille avec des chorégraphes et metteur en scène : Daniel Larrieu, Rachid Ouramdane, Emmanuelle Huynh, Alain Buffard, Gwenaël Morin. Depuis 1998, elle réalise des installations (Le Karaokurt...) mais aussi des performances (Le Robert, Le Voyage d’hiver...) ou des pièces choré- graphiques : (Ta ta ta, Gonzo Conférence...). Artiste associée au Théâtre de la Cité Internationale pendant trois ans (2010 / 2012), elle y a monté La Bibliothèque, Je suis un metteur en scène japonais, et en collaboration avec Philippe Ramette Passage à L'Acte, avec Grégoire Monsaingeon Mmeellooddyy Nneellssoonn. Invitée du Nouveau festival au Centre Pompidou en 2013, elle propose avec la scénographe Nadia Lauro, La Clairière. Elle est actuellement artiste associée à la Scène nationale de Chambéry.


En savoir plus : www.fannydechaille.fr

C. Scholten, Pieter

Lorsque Emio Greco – danseur né dans le sud de l’Italie – et Pieter C. Scholten – à l’époque metteur en scène du théâtre alternatif néerlandais – ont réuni leur talent dans le courant des années quatre-vingt-dix, ils ont fait de leur double signature une aventure chorégraphique.
 

Partant, en 1995, de la curiosité du corps et de ses motifs intérieurs, ils créent leur première œuvre : le solo Bianco, qui constitue la première partie de la trilogie Fra Cervello e Movimento (Entre Cerveau et Mouvement). La trilogie sera accompagnée d’un manifeste artistique qui se décline à partir du corps et de sa logique en sept nécessités. Ce manifeste est la base du nouveau langage qu’ils ont créé.
masquer
Pour qualifier leur travail, son originalité – où se mêlent rigueur de la recherche et puissance de l’imaginaire -, un nouveau terme a été inventé : « extrêmalisme ». Emio Greco et Pieter C. Scholten, dès les débuts de leur compagnie, baptisée EG I PC, ont développé un univers et une écriture, forgés de tension et la synchronicité, qui empruntent tant au vocabulaire classique qu’à la danse post-moderne.
 

L’étrange théâtralité dont les pièces sont imprégnées, la haute qualité de la danse d’Emio Greco et de ses danseurs, répétitive ou débordante, sont strictement cadrées par la partition chorégraphique pour construire dans chaque pièce d’énigmatiques fictions de chair. Le corps, cet inconnu, avec ses réservoirs de mondes sensibles, semble alors s’y réfléchir, comme s’il était l’auteur même de ces récits, absorbé, immergé dans des espaces inattendus, mystérieux, que la scénographie lumineuse, avec ses jeux de couleurs ou ses monochromies, contribue à dévoiler, en dialogue avec les musiques choisies.
 

Parmi leurs créations les plus récentes : La Commedia (2011), Rocco (2011), Passione in Due (2012), Addio Alla Fine (2012), Double Points: Verdi (2013), A Man without a Cause (2013), De Soprano’s (2014), Le Corps du Ballet National de Marseille, Boléro, Passione et Extremalism (2015).
 

Pour nombre de ces spectacles, Emio Greco et Pieter C. Scholten se sont vus attribuer de multiples prix internationaux. Leurs créations sont régulièrement coproduites par d’importants festivals et lieux de spectacle et font l’objet de nombreuses tournées à travers le monde.
 

En 2009, ils créent ICKamsterdam (Centre international d’arts chorégraphiques d’Amsterdam), une plateforme inter-disciplinaire et internationale pour des talents émergents ainsi que confirmés. Nommés en 2014 à la direction du Ballet National de Marseille, leur projet s’inscrit autour de la thématique du corps, sous deux angles : « le corps en révolte » ou la place de l’artiste dans la société, « le corps du ballet » ou la recherche d’une nouvelle forme de ballet contemporain.


Source : Ballet National de Marseille


En savoir plus : ballet-de-marseille.com

Greco, Emio

Lorsque le premier - danseur né dans le sud de l'Italie - et le second - à l'époque metteur en scène du théâtre alternatif néerlandais - ont réuni leur talent dans le courant des années quatre-vingt-dix, ils ont fait de leur double signature une aventure chorégraphique. Partant, en 1995, de la curiosité du corps et de ses motifs intérieurs, ils créent leur première oeuvre: le solo Bianco, qui constitue la première partie de la trilogie Fra Cervello e Movimento (entre cerveau et mouvement). La trilogie sera accompagnée d'un manifeste artistique qui se décline à partir du corps et de sa logique en sept nécessités. Ce manifeste est la base du nouveau langage qu'ils ont crée.

Pour qualifier leur travail, son originalité - où se mêlent rigueur de la recherche et puissance de l'imaginaire-, un nouveau terme a été inventé: extremalisme. Emio Greco et Pieter C. Scholten, dès le début de leur compagnie, baptisé Emio Greco l PC, ont développé un univers et une écriture, forgés de tension et de synchronicité qui emprunte tant au vocabulaire classique qu'à la danse contemporaine.

L'étrange théâtralité dont les pièces sont imprégnées, la haute qualité de la danse d'Emio Greco et de ses danseurs, répétitive ou débordante, sont strictement cadrées par la partition chorégraphique pour construire dans chaque pièce d'énigmatiques fictions de chair. Le corps cet inconnu, avec ses réservoirs de mondes sensibles, semble alors s'y réfléchir, comme s'il était l'auteur même de ces récits, absorbé, immergé dans des espaces inattendue, mystérieux, que la scénographie lumineuse, aves ses jeux de couleurs ou ses monochromies, contribuent à dévoiler, en dialogue avec les musiques choisies.

A partir de 2002, à l'invitation du festival international d'Edimbourg, le duo chorégraphie et met en scène deux opéras, dont Orfeo ed Euridice (Ophée et Eurydice) de Gluck. En 2003, invités par le metteur en scène flamand Ivo Van Hove, ils créent Teorema, d'après le film et le roman de Pier Paolo Pasolini. Depuis 2004, ils mènent un projet collaboratif avec le compositeur suisse Hanspeter Kyburz, concentré sur l'interaction entre la danse , la musique et l'électronique en temps réel, qui a donné lieu à deux créations, Double Point: + et Double Points: OYTIZ, avec la participation de l'ensemble International contemporain et de l'IRCAM.

Ces excursions interdisciplinaires mènent en 2006 au spectacle de danse très primé, HELL, le premier volet de ce qui deviendra une tétralogie inspirée de La Divine Comédie de Dante. Les deux volets suivants, (purgatorio) POPORERA et (purgatorio) IN VISIONE, présentés en 2008 au Holland Festival à Amsterdam seront basés sur des collaborations avec les compositeurs Michael Gordon et Franck Krawczyk. En 2009, les deux chorégraphes expérimentent une collaboration particulière avec la violoniste Janine Jansen et le clarinettiste Martin Fröst, dont naît le spectacle Double Points: Janine / Martin. Le troisième et dernier volet de la trilogie de Dante, you PARA / DISCO se crée ensuite en juillet 2010 à Monaco.

Emio Greco et Pieter C. Scholten se sont également vu attribuer de multiples prix nationaux et internationaux. Leur oeuvre connaît une grande reconnaissance internationale. Leurs créations sont régulièrement coproduite par d'importants festivals et lieux de spectacle et effectuent de nombreuses tournées dans le monde entier.

En 2009, Greco Et Schloten créent à Amsterdam le Centre international d'arts chorégraphique (ICK) une plateforme interdisciplinaire et internationale pour des talents émergents ainsi que confirmés. ICK souhaite contribuer au développement et à la vitalité de la danse en stimulant la recherche sur la danse, en offrant de l'espace pour des projets de recherche, pour entamer le dialogue avec d'autres artistes.

En 2014, Emio Greco et Pieter C. Scholten sont nommés directeurs artisitques du Ballet National de Marseille. Leur projet s'articule autour de deux thématiques principales, "Le corps en révolte" sur l'expression et la présence de la danse dans la société et "Le corps du Ballet", sur la recherche et le développement d'une nouvelle forme de ballet contemporain.


Source : Site du ballet de Marseille


En savoir plus : http://www.ballet-de-marseille.com/fr/biographie

Meinsohn, Bérénice

Auteur, réalisatrice & monteuse.

Ma démarche artistique est axée sur le réel et son détournement, avec une fascination pour les archives et les acteurs.

Après avoir signé une série sur de faux entretiens d’embauche pour  des métiers insolites, j’ai poursuivi avec des court-métrages  docu-fiction qui ont suscité l’intérêt du milieu publicitaire. Je me  suis donc mise à réaliser des réclames pour la toile.

Actuellement je me concentre sur l’écriture et la mise en scène avec  des acteurs professionnels ou non, ainsi que le cinéma du réel dans des  formes très courtes.

Je travaille avec des acteurs culturels et des ONG.


Source : Site de Bérénice Meinsohn


En savoir plus : meinsohn.film

Retrospective : 1984 - 2018

Direction artistique / Conception : Julie Charrier (production et direction artistique), Laurent Duret (production et idée originale), Bérénice Meinsohn (montage et réalisation), Christophe Parre (chef de projet)

Assistance direction artistique / conception : Jérémy Aubert

Conseil artistique / Dramaturgie : Céline Roux (conseillère historique et recherche archives)

Texte : Sabine Glon

Musique additionnelle : Charlie Adamopoulos

Autres collaborations : Hortense Volle (voix)

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : L’Association des Centres Chorégraphiques Nationaux Le Ministère de la Culture et de la Communication / Direction Générale de la Création Artistique La SACD et copie privée avec la participation du Centre National de la Cinématographie et de l’image animée Et en partenariat avec Le Théâtre National de Chaillot Les Inrocks www.numeridanse.tv La Gaïté Lyrique

Les vidéos du moment

03:04

Lobby

Zebiri, Moncef (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:44

Transparent Monster

Saburo Teshigawara (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:18

Under my skin

Tompkins, Mark (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:57

BROTHER

Da Silva Ferreira, Marco (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
04:59

À bras le corps

Charmatz, Boris (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
06:10

La petite mort

De Groat, Andy (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus