Aller au contenu principal
Ajouter cette vidéo à une playlist

Title

Choreographer

La vidéo a été avec ajoutée succès.

Vous devez être membre pour profiter de toutes les fonctionnalités Se connecter Register
Vous devez être membre pour voir cette playlist Se connecter Register
Supprimer mon historique vidéo Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Supprimer mon historique de recherche Êtes-vous sûr de vouloir supprimer l'historique ?
Créer une playlist
La description est limitée à 500 caractères
Vous pouvez désormais rendre vos playlists publiques! Pour cela, rendez-vous sur votre compte personnel

Attention !
Cette vidéo contient de la nudité ou de la violence.
Modifier la playlist
La description est limitée à 500 caractères
Supprimer la playlist Êtes-vous sûr de vouloir supprimer la playlist ?
Partager cette playlist
Configurer l'accès Garder votre playlist privée
(elle ne sera visible que par vous)
Rendre votre playlist publique
(et partagez-là avec les autres utilisateurs)
Configurer l'accès
Partager Adresse Partager par e-mail Envoyer
  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favoris Ajouter à vos favoris

Drumming / Fragment #2

Drumming / Fragment #2

Drumming / Fragments #1 #2 #3

Drumming (1998) est l’un des spectacles les plus fascinants d’Anne Teresa De Keersmaeker, un coup d’éclat chorégraphique à partir de  la puissante partition pour percussions de Steve Reich. La musique du minimaliste new-yorkais était déjà le fil conducteur de son premier  spectacle Fase (1982). Reich a écrit Drumming en 1970-1971, peu de temps après un voyage d’études en Afrique. La partition manipule un seul motif rythmique obsédant, qui se multiplie et se déploie en une riche variété de textures où interviennent les peaux,  les bois, les métaux et de subtiles ombres chantées. Reich y pousse à bout les techniques de Piano Phase (la musique de Fase) : les  musiciens décalent leurs unissons par d’insensibles accélérations, produisant de la sorte une infinité de canons miroitants. Dans sa  chorégraphie, Anne Teresa De Keersmaeker surenchérit sur la partition en respectant son esprit : la complexité chorégraphique germe d’une seule phrase dansée soumise à une multitude de mutations dans le temps et l’espace. Ce n’est qu’après que les percussions se sont tues et que les corps se sont immobilisés que le spectateur réalise ce qu’il vient de vivre : un voyage étourdissant, une vague de sons et de danse à l’état pur, un tourbillon d’énergie de vie. Durant une période de six semaines, les étudiants de P.A.R.T.S. ont travaillé sur Drumming. Répartis en trois groupes, ils ont appris différentes parties de la chorégraphie et ont construit leur propre matériel à partir de phrases et structures issues de la pièce originale. Marta Coronado, Ursula Robb, Taka Shamoto et Clinton Stringer, quatre anciens danseurs de Rosas – la compagnie d’Anne Teresa De Keersmaker – les ont guidés durant cet apprentissage. Chaque groupe aborde un aspect différent de Drumming ; les motifs rythmiques de Steve Reich étant le cadre qui permet l’explosion du plaisir de la danse et l’appropriation de structures complexes.

Source : programme du CND

De Keersmaeker, Anne Teresa

En 1980, après des études de danse à l'école Mudra de Bruxelles, puis à la Tisch School of the Arts de New York, Anne Teresa De Keersmaeker (née en 1960) crée Asch, sa première chorégraphie. Deux ans plus tard, elle marque les esprits en présentant Fase, Four Movements to the Music of Steve Reich. En 1983, De Keersmaeker chorégraphie Rosas danst Rosas et établit à Bruxelles sa compagnie de danse Rosas. A partir de ces oeuvres fondatrices, Anne Teresa De Keersmaeker a continué d’explorer, avec exigence et prolixité, les relations entre danse et musique. Elle a constitué avec Rosas un vaste corpus de spectacles qui s’affrontent aux structures musicales et aux partitions de toutes les époques, de la musique ancienne à la musique contemporaine en passant par les expressions populaires. Sa pratique chorégraphique est basée sur les principes formels de la géométrie et les modèles mathématiques, l'étude du monde naturel et des structures sociales — ouvrant de singulières perspectives sur le déploiement du corps dans l’espace et le temps.


Entre 1992 à 2007, Rosas a été accueilli en résidence au théâtre de La Monnaie/De Munt à Bruxelles. Au cours de cette période, Anne Teresa De Keersmaeker a dirigé plusieurs opéras et de vastes pièces d’ensemble qui ont depuis intégré le répertoire des compagnies du monde entier. Dans Drumming (1998) et Rain (2001) — spectacles auxquels collabore l'ensemble de musique contemporaine Ictus — s’épanouissent de vastes structures géométriques, aussi complexes dans leurs tracés que dans leurs combinaisons, qui s’entremêlent aux motifs obsédants du minimalisme de Steve Reich. Ces fascinantes chorégraphies de groupe sont devenues des icônes, emblématiques de l’identité de Rosas. Au cours de sa résidence au théâtre de La Monnaie, Anne Teresa De Keersmaeker présente également le spectacle Toccata (1993) sur des fugues et partitas de J.S. Bach, dont l'œuvre constitue un fil rouge dans son travail. Verklärte Nacht (écrit pour quatorze danseurs en 1995, adapté pour trois danseurs en 2014) dévoile l'aspect expressionniste du travail de la chorégraphe en valorisant l’orageuse dimension narrative associée à ce sextuor à cordes de Schoenberg, typique du postromantisme tardif. Elle s’aventure vers le théâtre, le texte et le spectacle transdisciplinaire avec I said I (1999), In real time (2000), Kassandra – speaking in twelve voices (2004), et D’un soir un jour (2006). Elle  intensifie le rôle de l'improvisation dans sa chorégraphie en travaillant à partir de jazz ou de musique indienne dans des pièces telles que Bitches Brew / Tacoma Narrows (2003) sur la musique de Miles Davis, ou Raga for the Rainy Season / A Love Supreme (2005).

 

En 1995, Anne Teresa De Keersmaeker fondait l'école P.A.R.T.S. (Performing Arts Research and Training Studios) à Bruxelles en association avec La Monnaie/De Munt.
Les récentes pièces d'Anne Teresa De Keersmaeker témoignent d'un dépouillement qui met à nu les nerfs essentiels de son style : un espace contraint par la géométrie ; une oscillation entre la plus extrême simplicité dans les principes générateurs de mouvements — ceux de la marche par exemple — et une organisation chorégraphique riche et complexe ; et un rapport soutenu à une partition (musicale ou autre) dans sa propre écriture. En 2013, De Keersmaeker revient à la musique de J.S. Bach (jouée live, toujours) dans Partita 2, un duo qu’elle danse avec Boris Charmatz. La même année,  elle crée Vortex Temporum sur l’oeuvre musicale du même nom écrite en 1996 par Gérard Grisey, très caractéristique de la musique dite spectrale. L’ancrage de l’écriture gestuelle dans l’étude de la partition musicale y est poussé à un degré extrême de sophistication et favorise un méticuleux dialogue entre danse et musique, représenté par un couplage strict de chaque danseur de Rosas avec un musicien d’Ictus. En 2015, le spectacle est totalement refondu pour l’adapter au format muséal, durant neuf semaines de performance au centre d'art contemporain WIELS de Bruxelles, sous le titre Work/Travail/Arbeid. La même année, Rosas crée Golden Hours (As you like it), à partir d’une matrice textuelle (la pièce Comme il vous plaira de Shakespeare) qui sert de partition implicite aux mouvements, affranchissant pour une fois la musique de sa mission formalisante et lui autorisant la fonction plus soft d’environnement sonore (il s’agit de l’album Another Green World de Brian Eno, 1975). En 2015 également, Anne Teresa De Keersmaeker poursuit sa recherche du lien entre texte et mouvement dans Die Weise von Liebe und Tod des Cornets Christoph Rilke, une création basée sur le texte éponyme de Rainer Maria Rilke. Au début de 2017 l’Opéra de Paris invite la chorégraphe à mettre en scène Così fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart.

Dans "Carnets d'une chorégraphe", une monographie de trois volumes publiée par Rosas et les Fonds Mercator, la chorégraphe dialogue avec la théoricienne et musicologue Bojana Cvejić, et déploie un vaste panorama de points de vue sur ses quatre oeuvres de jeunesse.

Source : Site de la cie Rosas

Plus d'information : rosas.be

Centre national de la danse, Réalisation

Depuis 2001, le Centre national de la danse (CND) réalise des captations de ses programmations de spectacle et de pédagogie et crée des ressources à partir de ces représentations filmées (interviews, conférences dansées, rencontres avec des artistes, démonstrations, grandes leçons, colloques spécialisés, montages thématiques, etc.). 

Drumming / Fragment #2

Chorégraphie : Anne Teresa De Keersmaeker

Interprétation : Les étudiants de P.A.R.T.S. : Maureen Bator (France), Cassandre Cantillon (Belgique), Wai Lok Chan (Hong Kong), Rafaël Galdino Dos Santos (Brésil), Keren Kraizer (Israël), Ivan Lucadamo (Espagne), Margarida Marques Ramalhete (Portugal), Fouad Nafili (Maroc), Azusa Namba (Japon), Timothy Nouzak (Autriche), Jean-Baptiste Portier (France), Luis Miguel Ramires Munoz (Colombie), Judith Van Oeckel (Belgique), Mamadou Wague (France)

Musique originale : Steve Reich

Direction technique : Tom Bruwier

Autres collaborations : Direction Ursula Robb, Taka Shamoto, Clinton Stringer - Direction des répétitions Ursula Robb - Transmission Taka Shamoto

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Présenté au CND à Pantin le 06.10.2018 dans le cadre de la Fabrique - Anne Teresa De Keersmaeker

Durée : 02:24

Les vidéos du moment

02:59

Eins Zwei Drei

Zimmermann, Martin (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:00

Vertikal

Merzouki, Mourad (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:55

Du désir d'horizons

Sanou, Salia (Du désir d'horizons)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
02:59

Dialogue with Rothko

Carlson, Carolyn (Dialogue with Rothko)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
06:37

Why can't we get along

Millepied, Benjamin (United States)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
03:21

Mama Kinte Blues

Armstrong, Géraldine (France)

  • Ajouter à la playlist
  • Enlever de vos favorisAjouter à vos favoris
}
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus