Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Vader

Maison de la Danse de Lyon 2016 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Carrizo, Gabriela (Spain) Chartier, Frank (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , Saisons 2010 > 2019

Producteur vidéo : Maison de la Danse

en fr

Vader

Maison de la Danse de Lyon 2016 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Carrizo, Gabriela (Spain) Chartier, Frank (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Maison de la Danse de Lyon , Saisons 2010 > 2019

Producteur vidéo : Maison de la Danse

en fr

Vader

Vader se déroule dans la salle des pas-perdus d’une maison de retraite dont les murs imposants accentuent le fait que l’action a lieu en sous-sol. Au centre de cette antichambre entre le monde des vivants et celui des morts trône la figure du père, qui semble se distancier peu à peu de la société des hommes. Son effacement ne renvoie pas tant à l’histoire d’un individu qu’à la mythologie même du père ; à travers des scènes qui explosent et se figent brusquement, il apparaît en même temps divin et ridicule, doté d’une riche vie mentale, et déconnecté, sur le déclin, vide. Son passé recèle-t-il un secret profond, ou serait-il simplement fou ou délirant ? Les autres résidents et le personnel l’observent avec haine et amusement, affection et indifférence.

La pièce joue sur ce fossé grandissant entre la perception et la réalité dans le corps en déclin et le cerveau sénile. Le temps semble ralentir, comme pour s’accorder à la lenteur des gestes ; la parole et la musique deviennent bruit, la vision se trouble, et le monde lui-même semble ne faire sens seulement dans la mesure où il incarne un souvenir ou une projection. Vader explore avec un humour poignant le moment où l’imagination ou la maladie d’un vieil homme menace de faire basculer les réalités du quotidien d’une maison de retraite dans le rêve.

Vader est le premier volet de la trilogie Père-Mère-Enfants. La première mondiale a eu lieu le 10 mai 2014 au Theater im Pfalzbau (Ludwigshafen, Allemagne). La pièce a été sélectionnée pour le Theaterfestival 2015 qui reprend les meilleurs spectacles de la saison en Belgique et aux Pays-Bas. La pièce a également été élue Meilleur Spectacle de Danse de l'année 2014 par le quotidien néerlandais NRC Handelsblad. Le jury des 'Premios de la Critica Barcelona' a désigné Vader comme 'Meilleur spectacle international de danse' de l'année 2014 en Catalogne et à Barcelone.


Source : www.peepingtom.be

Carrizo, Gabriela

Gabriela Carrizo (b. 1970, Córdoba – AR) commence à dix ans la danse dans une école multidisciplinaire (la seule qui propose à cette époque un groupe de danse contemporaine pour enfants et adolescents). Sous la direction de Norma Raimondi, l’institut devient le Ballet de l’Université de Córdoba, dans lequel Gabriela danse pendant plusieurs années, et où elle crée ses premières chorégraphies. Elle part en Europe à l’âge de dix-neuf ans, et à travers les années, travaille avec Caroline Marcadé, Alain Platel, Les Ballets C de la B ( "La Tristeza Complice", 1997, et "Iets op Bach", 1998), Koen Augustijnen ( "Portrait intérieur", 1994) et Needcompany ( "Images of Affection", 2001). Durant ces années, elle n’a jamais cessé de travailler sur ses propres chorégraphies. Ainsi, elle crée le solo "E tutto sará d’ombra e di caline", et "Bartime", en collaboration avec Einat Tuchman et Lisi Estaras, Koen Augustijnen ("Portrait Intérieur", 1994). Elle signe également la chorégraphie de l’opéra "Wolf" (2002), par les ballets C de la B. Elle tient le rôle principal dans le film "Kid" (2012) de Fien Troch et a créé récemment la pièce courte The missing door (2013) pour Nederlands Dans Theater – NDT 1. En 2015, Gabriela travaillait avec l'ensemble du Residenztheater (Munich) sur une nouvelle production, "The Land".
Gabriela est co-directrice artistique de Peeping Tom, avec Franck Chartier, depuis la fondation de la compagnie en 2000.


Source : Site de la cie Peeping Tom


En savoir plus :

peepingtom.be/fr

Chartier, Frank

Franck Chartier (°1967, Roanne, FR) a commencé à danser à l’âge de onze ans. A quinze ans, sa mère l’envoie étudier la danse classique au Rosella Hightower à Cannes. Après avoir obtenu son diplôme, il rejoint le Ballet du 20ème siècle de Maurice Béjart, avec lequel il travaille entre 1986 et 1989. Ensuite, pendant trois années, il travaille avec Angelin Preljocaj et danse dans Le spectre de la rose à l’Opéra de Paris. En 1994, il déménage à Bruxelles pour danser dans la pièce "Kinok" (1994) de Rosas, puis travaille sur des duos avec Ine Wichterich et Anne Mouselet, mais aussi dans des productions de la Needcompany ("Tres", 1995) et des Ballets C de la B: "La Tristeza Complice" (1997), "Iets op Bach" (1997) et "Wolf" (2002). Plus récemment, Franck a adapté la pièce "32 rue Vandenbranden" de Peeping Tom pour l’Opéra de Göteborg : "33 rue Vandenbranden" (2013), et a créé la chorégraphie de l’opéra Marouf, savetier du Caire, par Jérôme Deschamps, à l’Opéra Comique de Paris (2013). Le 1er octobre 2015, Franck Chartier a présenté "The lost room", une nouvelle pièce courte avec les danseurs de la compagnie Nederlands Dans Theater, une suite à "The missing door" de Gabriela Carrizo (2013). Franck est co-directeur artistique de Peeping Tom, avec Gabriela Carrizo, depuis la fondation de la compagnie en 2000.

Source: Site de la cie Peeping Tom


En savoir plus :

peepingtom.be/fr

Plasson, Fabien

Fabien Plasson est réalisateur, principalement dans le domaine du spectacle vivant (danse, musique, etc.).

C’est au cours de sa formation à l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Lyon qu’il intègre en 1995 que Fabien découvre l’art vidéo. Il se forme alors auprès de divers artistes vidéastes (Joël Bartoloméo, Pascal Nottoli, Eric Duyckaerts, etc).
Son approche s’inscrit d’abord dans une recherche plastique avec la création d’installations et d’objets filmiques.

En 2001, il rejoint l’équipe de la Maison de la Danse de Lyon et s’occupe durant 10 ans de la programmation du Vidéo-Bar Ginger&Fred. Il découvre alors l’univers chorégraphique et les enjeux de la vidéo pour la diffusion et la transmission de la danse aux côtés de Charles Picq alors vidéaste et directeur du service vidéo de la Maison de la Danse.

En parallèle, il continue son activité de création plastique, réalise des vidéos de concerts, de pièces de théâtre et crée également des décors vidéos pour le spectacle vivant.

Aujourd’hui, Fabien Plasson est réalisateur vidéo au Pôle Image de la Maison de la Danse de Lyon et pour Numeridanse.tv, vidéothèque internationale de danse en ligne.


Source : Maison de la Danse, Fabien Plasson

Peeping Tom

Direction artistique: Gabriela Carrizo & Franck Chartier

Année de création: 2000

Peeping Tom fût fondée en 2000 par Gabriela Carrizo (I/AR) et Franck Chartier (F). Ils créent leur première pièce commune, "Caravana" (1999), dont l'action se déroulait dans un mobilhome, en collaboration avec celle qui devriendra par la suite une collaboratrice à long-terme, Eurudike De Beul. La pièce fût ensuite suivie par le film "Une vie inutile" (2000). 

La principale marque de fabrique de Peeping Tom est une esthétique hyperréaliste, soutenue par une scénographie concrète : un jardin, un salon et une cave dans la première trilogie ( "Le Jardin", 2002 ; "Le Salon", 2004 ; et "Le Sous Sol", 2007), deux caravanes résidentielles au milieu d'un paysage enneigé dans "32 rue Vandenbranden" (2009), ou un théâtre brûlé dans "A Louer" (2011). Les chorégraphes y créent un univers instable qui défie la logique du temps et de l’espace. L’isolement y mène vers un monde onirique de cauchemars, de peurs et de désirs dans lequel les créateurs mettent habilement en lumière la part sombre de l’individu ou d’une communauté. Le huis clos de situations familiales reste pour Peeping Tom une source importante de créativité. La compagnie a commencé a travailler sur une deuxième trilogie – "Vader" (Père), "Moeder" (Mère), "Kinderen" (Enfants) – autour de ce même thème. 

En 2005, Le Salon a reçu le Prix du Meilleur Spectacle de Danse en France. En 2007, la compagnie a remporté le Mont Blanc Young Directors Award durant le Festival de Salzburg et le Patrons Circle Award dans le cadre du International Arts Festival de Melbourne. Les pièces "Le Sous Sol", "A Louer" et "Vader" ont toutes trois été sélectionnées pour le Theaterfestival qui reprend les meilleurs spectacles de la saison en Belgique et aux Pays-Bas. En 2013, "A Louer" a été nominé pour le prestigieux Prix Ubu en Italie, dans la catégorie Meilleur Spectacle en Langue Etrangère, durant la saison théâtrale 2012-2013. 32 rue Vandenbranden a été élu Meilleur Spectacle de Danse de l’année 2013 à São Paulo (BR) par le magazine Guia Folha. En 2015, 32 rue Vandenbranden a reçu un Olivier Award à Londres, en tant que Meilleur spectacle de danse

Peeping Tom est actuellement en tournée avec "Vader", premier volet de la trilogie "Père-Mère-Enfants", dont la première mondiale a eu lieu le 10 mai 2014 au Theater im Pfalzbau (Ludwigshafen, DE). La pièce a été élue Meilleur Spectacle de Danse de l'année 2014 par le quotidien néerlandais NRC Handelsblad, a remporté un 'Premio de la Critica Barcelona' comme 'Meilleur spectacle international de danse' de l'année 2014 en Catalogne et à Barcelone et est sélectionnée pour l’édition 2015 du Theaterfestival à Bruxelles.

En savoir plus

peepingtom.be

 

Vader

Assistance direction artistique / conception : Seoljin Kim, Camille De Bonhome

Interprétation : Leo De Beul / Jef Stevens, Marie Gyselbrecht / Tamara Gvozdenovic, Hun-Mok Jung, Simon Versnel, Maria Carolina Vieira, Yi-Chun Liu, Brandon Lagaert // Figurants : Renée Bregigeon, Claude Claudy, Danielle Gillouin, Anne-Marie Moreira, Madelys Porche, Christine Rabourdin, Marie-Noëlle Sachot-Drouhin, Jean Bailly, Paul Chartier, Daniel Lachenal

Conseil artistique / Dramaturgie : Gabriela Carrizo

Mise en scène : Franck Chartier, Gabriela Carrizo

Musique originale : Raphaëlle Latini, Ismaël Colombani, Eurudike De Beul ; Yannick Willox (Mixage audio)

Lumières : Giacomo Gorini, Peeping Tom

Costumes : Peeping Tom, Camille De Bonhome

Décors : Peeping Tom, Amber Vandenhoeck ; KVS-atelier, FilipTimmerman, Amber Vandenhoeck (construction)

Direction technique : Filip Timmerman

Autres collaborations : Hjorvar Rognvaldsson, WoutRous, Amber Vandenhoeck (Techniciens), Anastasia Tchernokondratenko (Tournée et production), Sam Loncke (Communication et production), Quentin Legrand 'Administrateur)

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Production Peeping Tom // Coproduction Theater im Pfalzbau - Ludwigshafen, KVS / Théâtre Royal Flamand - Bruxelles, Festival GREC - Barcelone, HELLERAU - European Center for the Arts Dresden, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Théâtre de la Ville - Paris, Maison de la Culture - Bourges, La Rose des Vents - Villeneuve d’Ascq, Printemps des Comédiens - Montpellier, avec l’aide de Sommerszene, Szene Salzburg - Salzburg // Theater im Pfalzbau est le partenaire principal dans la réalisation de la trilogie Vader - Moeder - Kinderen // Avec le soutien des Autorités flamandes // Frans Brood Productions (Diffusion) // Remerciements à Héloïse da Costa, Blandine Chartier, Emiliano Battista, Diane Fourdrignier et Seniorencentrum Brussel vzw.

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse - 2016

Nos suggestions de videos
02:55

Relâche

Börlin, Jean (Relâche)

  • Ajouter à la playlist
01:46

Grand final

Shechter, Hofesh (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
02:56

Ligne de crête

Marin, Maguy (France)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Deux-mille-dix-sept

Marin, Maguy (France)

  • Ajouter à la playlist
03:01

Hard to be soft

Doherty, Oona (France)

  • Ajouter à la playlist
03:04

Lobby

Zebiri, Moncef (France)

  • Ajouter à la playlist
03:42

Seeds (retour à la terre)

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
02:48

Questcequetudeviens ?

Bory, Aurélien (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Eins Zwei Drei

Zimmermann, Martin (France)

  • Ajouter à la playlist
01:37:56

Steppe

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
01:07:15

Blue Lady

Carlson, Carolyn (Italy)

  • Ajouter à la playlist
11:41

Blue Lady Duo Carlson-Saarinen

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
04:52

Commedia

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
10:54

Carolyn Carlson et Michel Portal

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
02:55

Relâche

Börlin, Jean (France)

  • Ajouter à la playlist
06:36

L'après-midi d'un faune (1965)

Jooss, Kurt (France)

  • Ajouter à la playlist
09:30

L'après-midi d'un faune (1912)

Nijinsky, Vaslav (France)

  • Ajouter à la playlist
10:26

Spiritual Warriors

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
02:18

L'ampoule électrique

Carlson, Carolyn (Italy)

  • Ajouter à la playlist
08:18

Blue marine

Carlson, Carolyn (Italy)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

À corps et à cris

Exposition virtuelle

Ministère de la Culture

À corps et à cris

Exposition virtuelle


Découvrir
En savoir plus

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

Centre chorégraphique James Carlès

Les racines de la diversité en danse contemporaine

Exposition virtuelle

La danse contemporaine désigne des courants artistiques succédant à la danse moderne. Mais, il est difficile de cerner précisément cette expression, tant elle inclus différentes pratiques et esthétiques. Aujourd’hui, le mot « contemporain » intègre des danses actuelles, urbaines, théâtrales, de différentes origines géographiques ou «culturelles». Pour comprendre et illustrer la notion de diversité dans la danse contemporaine, nous utiliserons divers créations de la collection du Centre chorégraphique ou de la Compagnie James Carlès Danse &Co, qui a mis cette idée au cœur de ses préoccupations.

Découvrir
En savoir plus

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

La filiation «américaine» de la danse moderne [1900-1930] : De la danse libre à la Modern Dance.

Parcours

Découvrir
En savoir plus

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Céline Roux

La danse classique occidentale entre dans la modernité du 20e siècle : Les Ballets russes et les Ballets suédois

Parcours

Si le 19e siècle est celui du romantisme, l’entrée dans le nouveau siècle est synonyme de modernité ! Ce sera quelques décennies plus tard que lui sera attribué a posteriori un nom : « le néo-classique ».

Découvrir
En savoir plus

LE FESTIVAL VAISON DANSES

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

LE FESTIVAL VAISON DANSES

Exposition virtuelle

Découvrir
En savoir plus

LATITUDES CONTEMPORAINES

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

LATITUDES CONTEMPORAINES

Exposition virtuelle

Découvrir
En savoir plus

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

40 ans de rock et danse

Exposition virtuelle

Chic planète, dansons dessus, oh oh oh

Chic planète, dansons dessus, oh oh oh

Chic planète, dansons dessus...

Et mettons-nous tous nus > Chanson de l’Affaire Louis Trio (1987)

Découvrir
En savoir plus

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Parcours

Céline Roux

[1930-1960] : Entre Europe et Etats-Unis, un néoclassicisme à l’écoute de son temps

Parcours

Les Ballets russes ont ouvert la porte à ce qui sera nommé plus tard : le néoclassique. A l’époque, l’expression « ballet moderne » est souvent utilisée pour définir ce renouvellement esthétique : un savant mélange de tradition et d’innovation définit par chaque chorégraphe.

Découvrir
En savoir plus

Danses indiennes

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Danses indiennes

Parcours

Une découverte de la danse indienne au travers de créations chorégraphiques qui la dévoilent, la suggèrent, la revisitent ou la transforment !

Découvrir
En savoir plus

Le corps et les conflits

Parcours

Olivier Lefebvre

Le corps et les conflits

Parcours

Regard sur les liens qui semblent émerger entre le corps dansant et le monde envisagé comme un organisme vivant.

Découvrir
En savoir plus

James Carlès

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv

James Carlès

Exposition virtuelle

© Emmanuel Tussore

Découvrir
En savoir plus

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

Numeridanse.tv
Université Lyon 2 - Arts de la scène et du spectacle vivant

les ballets C de la B et l'esthétique du réel

Exposition virtuelle

Découvrir
En savoir plus

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

Genèse des oeuvres

Parcours

Centre national de la danse

Genèse des oeuvres

Parcours

Un spectacle de danse se crée en plusieurs étapes qui se situent entre le moment où s’énonce un désir initial qui lance le projet, et celui de la première représentation.

Découvrir
En savoir plus

Collaborations artistiques

Parcours

Centre national de la Danse

Collaborations artistiques

Parcours

Petit panorama de collaborations artistiques, des « couples » de chorégraphes aux créations impliquant des musiciens ou des plasticiens, via quelques rencontres atypiques

Découvrir
En savoir plus

Rencontres avec la littérature

Parcours

Centre national de la danse

Rencontres avec la littérature

Parcours

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Découvrir
En savoir plus

Danse et performance

Parcours

Marie-Thérèse Champesme

Danse et performance

Parcours

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Découvrir
En savoir plus

Folklores dites-vous ?

Parcours

Sarah Nouveau

Folklores dites-vous ?

Parcours

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Découvrir
En savoir plus

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

Montpellier Danse

COLLECTION BAGOUET

Exposition virtuelle

Dominique Bagouet a créé plus de 45 pièces en 15 ans. Certaines ont marqué le paysage chorégraphique entre 1980 et 1992, année de sa disparition. Cette collection montre les œuvres les plus emblématiques et s’enrichit au fur et à mesure de films liés à la transmission de son répertoire grâce au travail mené par l’association Les Carnets Bagouet créée par ses interprètes après sa disparition.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus