Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Éclats [remontage 2017]

CN D - Centre national de la danse Danse en amateur et répertoire 2017 - Réalisateur-rice : Zeriahen, Karim

Chorégraphe(s) : Dupuy, Françoise (France)

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

Éclats [remontage 2017]

CN D - Centre national de la danse Danse en amateur et répertoire 2017 - Réalisateur-rice : Zeriahen, Karim

Chorégraphe(s) : Dupuy, Françoise (France)

Producteur vidéo : Centre national de la danse

Vidéo intégrale disponible au CND de Pantin

Éclats [remontage 2017]

Extrait remonté par Danse in Progress (Noisy-le-Sec), responsable artistique Gwendaël Lemonnier, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2016)

Le groupe
Des adolescents et jeunes adultes âgés de 14 à 22 ans, par ailleurs inscrits au conservatoire de danse de Noisy-le-Sec et participant à l’atelier de Gwendaël Lemonnier, composent ce groupe d’amateurs créé en 2013. Parmi les collaborations à leur actif, un atelier avec Dominique Brun lors de son passage au Théâtre des Bergeries en 2013 et deux spectacles Sable (2013) et Pygmaïos (2015). 

Le projet
S’emparer de la pièce Éclats, particulièrement représentative de la recherche rythmique de Françoise Dupuy, offre la possibilité de fouiller les notions d’improvisation et, à travers l’utilisation des tambours à mains et d’une plaque de métal, de la résonance du son dans le corps. Le travail autour de la relation dans l’espace entre soi et les autres, du silence, de l’écoute, de la respiration, de la pulsation sont aussi au rendez-vous de ce projet piloté par Isabelle Dufau, assistante de Françoise Dupuy. La transmission à des corps d’aujourd’hui d’un type d’énergie et d’une esthétique singulières fait aussi partie des enjeux de ce choix. 

La chorégraphe
Personnalité pionnière de la danse moderne en France depuis les années 50, la danseuse, chorégraphe et pédagogue Françoise Dupuy, toujours au plus près de Dominique Dupuy avec lequel elle a partagé soixante-cinq ans de travail et de pensée de l’art chorégraphique, conçoit la pièce Éclats, en 1975, sur une musique de Jean Schwartz. Héritière de la recherche rythmique d’Émile Jaques-Dalcroze et de la liberté organique d’Isadora Duncan, elle a raffiné tout au long de son parcours un geste structuré, sensible et nuancé. Cette artiste partisane d’une « danse combattante » selon la formule de Dominique Dupuy, irrigue encore et toujours les avancées d’un mouvement « à la marge de la danse bien-pensante ou à la mode. » 


Générique

Création le 1er août 1975 au jardin de la danse (école Pigier) à Avignon, dans le cadre des Rencontres internationales de danse contemporaine et du festival Off d’Avignon
Pièce pour 9 interprètes Marie-France Delieuvin, Agnès Dravet, Catherine Henry, Brigitte Hyon, Viviane Serry, Danièle Talbot, Michel Begny, Olivier Perriguey, Christian Talbot
Musique Jean Schwartz
Durée originale 60 min

Dupuy, Françoise

Danseuse, chorégraphe, fondatrice avec Dominique Dupuy (qu'elle rencontre en travaillant auprès de Jean Weidt) des Ballets modernes de Paris (1954-1979) et des Rencontres internationales de danse contemporaine (1969), nommée inspectrice de la danse au ministère de la Culture en 1987, Françoise Dupuy travaille à la mise en place du Diplôme d'État et initie la danse à l'école. En 1990, elle devient directrice de l'IFEDEM Danse qui deviendra, en 1996, le Département pédagogique de Paris de l'Association de préfiguration pour le Centre national de la danse. En 1997, elle crée et anime avec Dominique Dupuy le Mas de la danse, centre d'étude et de recherche en danse contemporaine dont les activités se poursuivront jusqu'en 2008. Depuis, tout en continuant des interventions scéniques et pédagogiques, ils se consacrent au classement de leurs archives.

Actrice présente sur tous les fronts, création – animation – direction d'une compagnie – recherche – pédagogie, Françoise Dupuy a également interprété, entre autres, La Cellule de Jean Weidt (1947), Epithalame de Deryk Mendel (1958), La Femme et son ombre de Dominique Dupuy (1968), Capture éphémère de Jérôme Andrews, et été artiste associée au Ballet Atlantique Régine Chopinot et chorégraphe (Paso, Visage de terre, Antigone, Ana non, Éclats). Sa danse et sa pédagogie gardent l'empreinte d'Hellerau-Luxembourg qui a été son «berceau chorégraphique».

Dernière mise à jour : novembre 2010

Zeriahen, Karim

Un autre mouvement

Des images du spectacle vivant au vivant des images, le réalisateur et artiste vidéaste Karim Zeriahen semble avoir trouvé le chemin le plus court. Depuis le début des années 90, où il embarque sur la tournée Sud-Américaine du Cargo avec Philippe Decouflé, il met en mouvement l'art de la scène, la danse contemporaine le plus souvent.

Karim Zeriahen entame un compagnonnage fructueux avec Mathilde Monnier installée à Montpellier. Stop, Videlilah ou Le jour de nuit, courts films adaptés de créations de la chorégraphe puis La place du singe, captation d'un duo vivifiant où Mathilde Monnier y donne la réplique à l'écrivaine Christine Angot sont les témoins de ces échanges. A chaque fois la caméra de Karim Zeriahen investit ses territoires en mouvement, une gestuelle non pas figée mais magnifiée.

Le chorégraphe Herman Diephuis rejoint bien vite cette galerie de portraits dansants. On aura vu également des documentaires qui d'Albert Maysles à Hubert de Givenchy de Joe Dalessandro à Paul Morrissey imposent la signature de Karim Zeriahen. Une manière de filmer à la gestuelle assurée. Aujourd'hui, le réalisateur s'attache dans un projet nouveau à "aller chercher au delà des traits physiques dans les infimes mouvements du langage du corps". Soit une collection de portraits filmés comme autant de pièces uniques qui ne sont pas sans rappeler la tradition des portraits de maîtres ou de commande. Ces tableaux vivants voient les modèles poser devant la caméra de Karim Zeriahen pendant un temps donné quasiment immobiles laissant apparaître d'infimes traces de respiration, de battements de cils, de mouvements d'yeux. Filmés  puis retransmis en boucle sur une écran plat doté d'une carte mémoire.

Avec cette collection en train de se constituer, Karim Zeriahen s'interroge, à sa façon documentaire autant que plasticienne, sur ce monde virtuel abreuvé d'images. En prenant le temps de la pause, et ses modèles avec lui, il questionne notre regard.
A vue d'œil.


Source : Philippe Noisette, Site internet de Karim Zeriahen


En savoir plus : www.karimzeriahen.com

Éclats [remontage 2017]

Chorégraphie : Françoise Dupuy

Interprétation : Santee-Rita Beenud, Adeline Dang,
 Kevin Dang,
 Mélanie Laviolette, Amanda Lamy,
 Esther Losange,
 Clara Liffschitz,
 Océane Rasolofoniaina, Kim Vo-Lam

Autres collaborations : Extrait remonté par Danse in Progress (Noisy-le-Sec), responsable artistique Gwendaël Lemonnier, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2016) - Transmission Isabelle Dufau

Durée : 17 min

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire est un programme d’accompagnement de la  pratique amateur au-delà du cours de danse et de la phase  d’apprentissage technique. Destiné à des groupes de danseurs amateurs,  il ouvre un espace de partage pour ceux qui désirent approfondir une  pratique et une connaissance de la danse en relation avec son histoire.


Laurent Barré
Responsable du service Recherche et Répertoires chorégraphiques
Anne-Christine Waibel
Assistante du service Recherche et Répertoires chorégraphiques
+33 (0)1 41 83 43 96 
danse-amateur-repertoire@cnd.fr


Source : CN D

En savoir plus : https://www.cnd.fr/fr/page/323-danse-en-amateur-et-repertoire-programme-d-aide

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus