Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Dé-camper

CN D - Centre national de la danse 2006 - Réalisateur-rice : Sevaux, Nicolas

Chorégraphe(s) : Haleb, Christophe (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse

Producteur vidéo : La Zouze

en fr

Dé-camper

CN D - Centre national de la danse 2006 - Réalisateur-rice : Sevaux, Nicolas

Chorégraphe(s) : Haleb, Christophe (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Centre national de la danse

Producteur vidéo : La Zouze

en fr

Dé-camper

A partir de matériaux de RÉSIDENCE SECONDAIRE, Christophe Haleb poursuit son questionnement sur l'usage des lieux, l'espace et ses modes de consommation, le rapport entre fiction et réel, entre voir et être vu dans une étrange proximité.
 

L'équipée expose aux passants un style de vie en plein air plus ou moins bien campé, où le corps-objet se joue du décor intérieur, où la représentation du standing devient source d'évasion.
 

Si aux débuts du XXème siècle il s'agissait de produire une image rassurante de l'homme exotique à travers le dispositif du zoo, aujourd'hui, à travers l'habitat-décor publicitaire, il s'agit de domestiquer nos vies.


"Dé-camper" a été présenté du 22 mai au 3 juin 2006 dans les vitrines du magasin Printemps de la mode, boulevard Haussmann, à Paris.


Source : site internet de la Cie La Zouze

Plus d'informations : La Zouze

Dernière mise à jour : juillet 2014

Haleb, Christophe

Christophe Haleb vit et travaille à Marseille depuis 2003.

À partir de 1982, il devient interprète avec Rui Horta, Harris Mandafounis, Anne Dreyfus, Andy Degroat, Angelin Preljocaj, Daniel Larrieu, François Verret avec lesquels il créera une trentaine de créations.

En 1989 il découvre la danse contact improvisation avec Mark Tompkins, Steve Paxton et Lisa Nelson… Cette pratique devient un moteur de recherche pour son approche du mouvement dansé, l’improvisation en danse et la composition. La pratique des techniques somatiques, Feldenkrais, body-Mind Centering et la technique Klein qu’il fait avec Jessie Lebovici, José Cazeneuve, Anne Koren, Trisha Bauman, Lulla Chourlin, Barbara Malher, vient nourrir ses perceptions, sa conscience, et sensations du corps et du mouvement, approfondir le travail au niveau des systèmes corporels pour trouver une meilleure fonctionnalité et expressivité. Tout un processus qui facilite le changement dans ce que nous voyons, utilisons, et qui nous met en relation avec notre corps en mouvement dans l’espace.

Il fonde sa propre compagnie LA ZOUZE en 1993. Après dix années de création à Paris ayant donné lieu à 10 pièces chorégraphiques présentées entre autres au Théâtre de la Ville, au Théâtre de la Bastille, au Théâtre national de Chaillot,

au TCD et au CND, il déménage à Marseille dans la dynamique de la décentralisation culturelle.

Il crée alors de nombreux projets privilégiant un tissage entre les écritures, les créations scéniques et les créations pour des espaces non dédiés comme autant d’interrogations sur l’espace, le mouvement et le corps sensible : des pièces pour plateau (Idyllique, Sous les pieds des citoyens vivants, La marche des vierges, Domestic Flight, Liquide, CommunExtase et Retour sur Terre), des créations in-situ, des performances (Evelyne House of Shame, Architecture des Contemplatifs au Mucem, Résidence Secondaire, De-camper...), des installations performatives (Entropic Now, Fama, Atlas But Not List), ainsi que des films (Un sueño despierto, Entropico, Éternelle jeunesse).

Depuis 2012 il fait migrer la danse vers le champ du cinéma. Un besoin de remettre en question son métier, son rapport au public, au réel, au champ social. La fabrication d’images en mouvement, le récit, viennent faire la jonction entre la

culture chorégraphique, les arts scéniques et les arts visuels.

Artiste enseignant, Christophe Haleb associe la pratique à la théorie, l’observation à l’exploration, la dramaturgie au regard intérieur, le cadre à la pensée du dehors. Il ouvre régulièrement des ateliers et laboratoires de recherche chorégraphique impliquant les pratiques somatiques et la dramaturgie de l’espace qu’il soit théâtral ou public, auprès d’un ensemble de populations étudiantes, professionnelles et amateurs, à Marseille, en France et à l’étranger. Il est invité régulièrement à intervenir au sein d’écoles nationales supérieures d’art : la FAI-AR à Marseille, la CinéFabrique à Lyon et le CNAC de Châlons-en-Champagne.


Source : La Zouze

Sevaux, Nicolas


La Zouze

LA ZOUZE - Cie Christophe Haleb, depuis 25 ans, déploie et partage à  travers la création chorégraphique, une expérience du corps et de  l’espace sensible, elle expérimente une esthétique du monde en  mouvement.

Son projet résolument transdisciplinaire et indiscipliné revisite les  notions de collaboration artistique, d’écriture croisée,  d’apprentissage commun, dans une diversité de territoires. Sa recherche  s’appuie sur les perceptions, la micro-politique du corps, ses relations  et ses représentations du corps à travers la danse contemporaine et  l’image en mouvement. La créativité collective et la confrontation  dynamique avec les autres pratiques et formes d’arts, arts scéniques et  arts visuels participent de son mode d’action et de pensée, traverse les  sphères artistique et sociale, poétique, somatique et politique.

Elle élabore une dramaturgie complexe d’objets différenciers qui met  en jeu plusieurs rapports de styles et de registres, de formats et de  genres, en s’éloignant du conventionnel et du normatif pour ne pas  uniformiser les points de vue, les écritures scéniques, les  représentations des corps, des pensées et des danses.

La ZOUZE fonctionne comme un laboratoire expérimental scénique qui  interroge les manières dont la société bouge en nous. Elle cherche à  mettre en rapport le sujet et l’idée de communauté, la pensée et  l’action, le réel et la fiction, la sensation et l’imaginaire, le corps  et les stéréotypes dans une perspective postcoloniale qui interroge les  structures du pouvoir et du savoir dans les corps et dans la ville.

Dedans - dehors, LA ZOUZE agit in situ, à la fois dans et contre la  situation. Elle pratique l’art dans une diversité d’espaces, dédiés ou  non dédiés au spectacle, du local à l’international, en situation  d’action et d’intervention.

À partir de Marseille comme point d’appui, LA ZOUZE ouvre de plus en  plus son activité à l’international. Son rapport à l’étranger, au monde,  à l’autre, s’inscrit dans une approche créative, solidaire et sensible,  en construisant et menant de réels projets de coopération artistique  transdisciplinaire en y associant toujours la transmission à la  création. Tout en étant incluse dans la sphère économique du monde du  spectacle, sa pratique artistique tente de résister à la marchandisation  de la société et du vivant.

Depuis le projet de sensibilisation et de création que LA ZOUZE a  mené entre 2014 et 2016 à l’Hôpital Salvator auprès d’adolescents en  souffrance, puis la création du solo Retour sur terre autour de  l’adolescence, elle porte une attention particulière à la jeunesse et à  la place qui lui est faite dans la société : un sujet qu’elle va  continuer à questionner sur les prochaines années.

Bénéficiant d’un espace de travail mis à disposition par la Ville de  Marseille depuis 2013, LA ZOUZE dirige depuis 6 ans un laboratoire de  recherche et de création artistique qu’elle a mis en place sous le nom  de DANS LES PARAGES. Au-delà des projets de la compagnie, ce  lieu-laboratoire accueille en résidence de nombreuses équipes  artistiques d’ici et d’ailleurs. LA ZOUZE mène ainsi un politique de  résidence de recherche et de création et tend à accompagner l’émergence  artistique.

LA ZOUZE - Cie Christophe Haleb est conventionnée par le  Ministère de la Culture et de la Communication Drac  Provence-Alpes-Côte-d'Azur et la Ville de Marseille. Elle est également  subventionnée par le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, le  Conseil Général des Bouches-du-Rhône.


Source : La Zouze

Dé-camper

Direction artistique / Conception : Christophe Haleb

Interprétation : Séverine Bauvais, Jules Beckman, Christophe Le Blay, Katia Medici, Arnaud Saury

Musique originale : Alexandre Maillard

Autres collaborations : Stylisme Julien Spini - Photographie Cyrille Weiner - Montage Nicolas Sevaux

Nos suggestions de videos
05:20

Couture essentielle

Saillard, Olivier (France)

  • Ajouter à la playlist
04:01

Carte blanche à Zoé Guédard

Guédard, Zoé (France)

  • Ajouter à la playlist
01:02:47

Documentaire Yo Gee Ti

Merzouki, Mourad (Taiwan, Province of China)

  • Ajouter à la playlist
04:06

Performance pour 27 chaussures

Saillard, Olivier (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Quand le réel s'invite

Parcours

Centre National de la danse

Quand le réel s'invite

Parcours

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus