Skip to main content
Back to search
  • Add to playlist

Self-Unfinished (1998)

CN D - Centre national de la danse 2019 - Director : Centre national de la danse, Réalisation

Choreographer(s) : Le Roy, Xavier (France)

Present in collection(s): CN D - Spectacles et performances

Video producer : Centre national de la danse

Integral video available at CND de Pantin

en fr

Self-Unfinished (1998)

CN D - Centre national de la danse 2019 - Director : Centre national de la danse, Réalisation

Choreographer(s) : Le Roy, Xavier (France)

Present in collection(s): CN D - Spectacles et performances

Video producer : Centre national de la danse

Integral video available at CND de Pantin

en fr

Self-Unfinished (1998)

Sur un plateau dépouillé à l’extrême, une chaise et un bureau pour  tout mobilier, un être humain d’abord occupé par des mouvements et sons  mécaniques, interrompt ses automatismes pour activer un ghettoblaster.  Dans ce solo magistral, parmi les plus célèbres de Xavier Le Roy, le  corps de l’interprète se transforme jusqu’à atteindre un état  radicalement organique et s’éprouve comme masse simplement vivante, au  croisement du végétal, de l’animal et de l’humain. De torsions en  tensions, de plis en plats, Xavier Le Roy l’affranchit des ordres  imposés, tel un « corps sans organes », figure chère à Artaud et à  Deleuze, c’est-à-dire librement désorganisée. Au fil de ses  métamorphoses, il révèle ainsi toute l’étendue de son potentiel  plastique, être hybride et labile, arraché à ses significations  sociales. Saisi dans des temps étirés, requérant une attention de chaque  instant, il offre en partage le spectacle de ses singularités,  pleinement émancipé des dualités qui le définissent ordinairement  (nature/culture, sujet/objet, humain/machine…).
 (source : programme du CND - 2019)

"La  scène illuménée par une lumière étincelante ne donne pas de clés de  lecture. L’homme mécanique qu’on voit au début est subtilisé par le  retour aux activités habituelles : marcher, s’asseoir, atteindre la  stéréo. Quand tu commences à faire des contorsions avec le costume on  voit un extraordinaire organisme hybride, qui permet une multiplicité  d’interprétations. Pour moi, il alterne entre un insecte, un martien, un  poulain, un arrosoir, une chenille, une poupée etc. . Ce qui le sauve  de devenir un spectacle à la Pilobolus (un groupe Américain très  populaire qui combine les corps pour créer de bizarres formes  biomorphes) sont les moments de calme et les durées prolongées. Il faut  être assis attentivement en attendant le mouvement prochain. Comme en  regardant une araignée ou un escargot. La sensibilité pour le moment est  hallucinante : il n’y a pas de problème d’attention abrégée."
Yvonne Rainer (email 22.12.1999)

Extraits de presse

"Une  chaise, un bureau, une bande sonore qui ne démarre pas. Un danseur, en  chemise, imite, avec de forts bruitages, le déplacement d'un robot. Un  propos fort compréhensible, voire conventionnel, avant que la pièce de  Xavier Le Roy (1963, France) ne bascule dans un saisissant espace  mental. Cul par-dessus de tête, le corps de danseur se métamorphose en  temps réel en une série d'aberrations morphologique hallucinogènes, les  images d'un organisme qui reconstitue sa forme suivant des lois  inconnues et selon un rythme inquiétant et inhumain. Il fait de longues  stases, de déplacements infinis et commence à ramper brusquement.  Au-delà de la torsion qu’il effectue sur le "spectacle de danse", Xavier  Le Roy ouvre un champ inédit où des données scientifiques et sociales  se transfèrent et s’impriment dans l'imaginaire des représentations du  corps".
François Piron dans le journal des arts de Connivence, 6e biennale de Lyon

"Laissez  moi prendre l’exemple d’un autre chorégraphe: Xavier Le Roy. Il se  déplace en deçà du langage. Voyez son célèbre solo, Self Unfinished. Son  attention porte sur les isomorphismes des extrémités corporelles. Il  plie son corps de façon à réellement comprendre que celui-ci possède une  histoire cellulaire. Son travail m’a permis de comprendre effectivement  que c’est une chose miraculeuse si la tête se trouve au sommet des  épaules, et les pieds en dessous des hanches… Et donc, de manière tout à  fait consciente et délibérée, il a créé une fugue des possibilités  isomorphiques du corps. A la fin du spectacle, il nous restitue le corps  humain sous sa forme méconnue. Et j’ai senti qu’il nous offrait  l’occasion d’assister à la création en train de s’écrire, parce que la  majeure partie de la création se situe à un niveau biologique. Nous  voici arrivés à ce point précisément où ce qui pourrait être dit n’est  pas d’ordre technique: c’est juste évident pour le corps. La  chorégraphie de Xavier Le Roy montre une évolution du corps qui va de  soi."
Extrait de "Forsythe, Révolution de Principe" dans mouvement n°18, septembre/octobre 2002

Source : site de Xavier Le Roy

Le Roy, Xavier

Après des études de biologie moléculaire à l’Université de  Montpellier, Xavier Le Roy travaille comme artiste depuis 1991. En 2018  il est professeur à l'institut des études du théâtre appliquées de  Giessen (Allemagne). Il débute comme interprète avec divers groupes et  chorégraphes. De 1996 à 2003, il est artiste en résidence au Podewil à  Berlin. En 2007 et 2008, il est artiste associé au Centre National  Chorégraphique de Montpellier. En 2010, il est artiste en résidence au  MIT (Massachusetts Institute of Technology) dans le cadre du programme  Art Culture and Technology (Cambridge, USA). Fin 2012, il débute une  résidence de 3 ans au Théâtre de la Cité Internationale de Paris.
Depuis  1994 il développe des travaux soli : "Self Unfinished" (1998), "Produit  de Circonstances" (1999), "Giszelle" (2001) en collaboration avec  Eszter Salamon, "Le Sacre du Printemps " (2007), "Produit d'autres  circonstances" (2009) et  "Sans titre" (2014).
Parallèlement, il  initie des projets explorant les modes de production et de collaboration  constitutives du travail de groupe: "E.X.T.E.N.S.I.O.N.S."  (1999-2000), "Project" (2003) et "6 Mois 1 Lieu" (2008), "low pieces"  (2011).

Ses travaux produisent des situations qui interrogent, entre autres,  les relations spectateurs et performers et tentent de transformer ou  reconfigurer les dichotomies telles que: objet/sujet, animal / humain,  machine/humain, nature/culture, public/privé, forme/informe.
Une  partie de ses recherches se développe sous forme de travaux   réalisés spécifiquement pour des espaces d’exposition : "production"  (2010-2011) développée avec Marten Spangberg dans le cadre de  l'exposition "MOVE: Choreographing You", "Rétrospective" réalisé pour la  Fondation Antoni Tapiès à Barcelone (2012), "Untitled"  (2012) pour  l'exposition 12 Rooms, "Titre Provisoire, 2015" créé à Sydney pour le  John Kaldor Public Art Project, "For The Unfaithful Replica" en  collaboration avec Scarlet Yu au CA2M de Madrid en 2016.

En 2017 avec l'Ensemble Issho Ni ils créent pour l'Ensemble Modern de  Francfort, l'exposition "Haben Sie "Modern" Gesagt?",  et avec Scarlet  Yu "Still Untitled" une pièce pour espace public en réponse à la comande  de Skulptur Projekte Münster - 2017.

Source : Site web de Xavier Le Roy

En savoir plus : www.xavierleroy.com/

Centre national de la danse, Réalisation

Since 2001, the National Center for Dance (CND) has been making recordings of its shows and educational programming and has created resources from these filmed performances (interviews, danced conferences, meetings with artists, demonstrations, major lessons, symposia specialized, thematic arrangements, etc.).

Self-Unfinished (1998)

Artistic direction / Conception : Xavier Le Roy

Artistic direction assistance / Conception : D’après la collaboration avec Laurent Goldring

Interpretation : Xavier Le Roy

Additionnal music : Diana Ross

Production / Coproduction of the choreographic work : Production in situ productions et Le Kwatt Coproduction Substanz-Cottbus, TIF Staatsschauspiel Dresden, Fonds Darstellende Künste e.v. aus Mitteln des Bundesministeriums des Innern. Avec le soutien de TanzWerkstatt-Berlin, Podewil-Berlin et Berlin Senatsverwaltung für Wissenschaft, Forschung und Kultur.

Production / Coproduction of the video work : Enregistré au CND le 20 mars 2019

Duration : 56 minutes

Our videos suggestions

No results

Our themas suggestions

Dança e música

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Dança e música

Parcours

  A relação entre música e criação coreográfica difere de acordo com as correntes, de acordo com os séculos. 

Descobrir
Know more
By accessing the website, you acknowledge and accept the use of cookies to assist you in your browsing.
You can block these cookies by modifying the security parameters of your browser or by clicking onthis link.
I accept Learn more