Skip to main content
Back to search
  • Add to playlist

Contemporain - Epreuves de danse 2023 - Variation n° 12 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, garçon – 2ère option

Contemporain - Epreuves de danse 2023 - Variation n° 12 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, garçon – 2ère option

Contemporain - Variation n° 12 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, garçon – 2ère option

Commentaire pédagogique

Quelques clés et quelques principes de base :

- Le tempo n’est pas rapide, pour permettre de donner la plus grande amplitude aux mouvements.

- Ancrage puissant dans le sol pour gérer le flux du mouvement dans l’espace de manière fluide et continue et avec grandes détente et mobilité du haut du corps.

- Toutes les réceptions sont très amorties pour canaliser l’énergie de la chute dans une autre direction.

- Les extensions partent du sol pour traverser tout le corps.

- Les transferts en plié qui initient des séries de pas ou de déplacements sont presque toujours à prendre avec un sens de chute.

- Tendre vers une danse sereine qui permette de différencier la puissance de la force et être toujours en légère anticipation de la pulsation pour pouvoir nuancer les impulsions et les réceptions sans courir après la musique.

- Le regard englobe l’espace environnant, parce que le mouvement s’inscrit à chaque instant dans l’espace : le mouvement n’est pas pris par rapport à soi, mais comme une inscription dynamique de volumes dans l’espace.

- Les bras sont la plupart du temps la résultante ou la conséquence des mouvements initiés dans la colonne (mouvement premier ou principal) ; ils alternent des séquences de flux guidé et de flux libre.

Introduction :

En silence, avec un sens de musicalité intérieure.

Entrée lointain cour : Six pas assurés, le regard dirigé vers un point devant soi, conscience de rentrer dans un espace ; le sixième pas est une prise d’élan pour le piqué en suspension pour inverser la direction du déplacement ; amortir sur l’appui jambe gauche et prise d’élan pour piqué avec un quart de tour, jambe gauche en flexion et rotation externe, sens de suspension, regard ouvert et périphérique ; lâcher le poids dans le transfert latéral suivant (ces trois actions se font avec une même pulsation, régulière) ; le repoussé part du sol pour parcourir toute la colonne, le mouvement des bras et le regard viennent en succession par rapport à cette extension ; le mouvement s’arrête avec l’arrivée du regard à la verticale ; flexion gauche et dépôt du talon droit simultanément, courbe sagittale et poursuite du plié en fente maintenant le bassin vertical ; mouvement délicat de la main en contact avec le sol … transfert latéral pour ramener le poids sur l’appui droit et aborder le tour en plié très bas avec un sens de résistance dans la spirale (« repousser l’air » avec le côté droit et retenir avec la hanche gauche, inclinaison de la tête et légère courbe latérale) ; la résolution du tour est une suspension de la spirale (sans mettre de poids sur le pied gauche) pour inverser la direction et repartir en plié seconde à gauche, extension et rond de jambe simultanément pour la suspension qui précède la chute sur l’anacrouse, en jouant toujours sur les résistances entre les différentes directions.

Première partie : (1 à 50)

Départ de la musique sur le premier appui.

Mesures un à huit :

Déplacement latéral avec une inversion de la torsion du buste (de la droite vers la gauche) ; dans le tour en soutenu, la main droite (en rotation interne) remonte une ligne méridienne verticale jusqu’à l’extension maximale ; le mouvement qui suit est une chute qui se poursuit en déséquilibre contrôlé jusqu’au piqué et le bras droit balaie le plus grand parcours possible en un immense balancier (pendant ce mouvement la tête penche de gauche à droite) ; dans le piqué, le mouvement du bras gauche est initié dans la suspension, avant le plié.

Mesures neuf à vingt

Extension de la jambe droite en seconde attitude, buste en inclinaison latérale, pivot sur la jambe gauche, le pied droit passe par une première position avant le dégagé, plié profond, les bras se déploient latéralement ; la main droite « creuse » puis remonte verticalement en opposition avec la main gauche qui presse vers le bas (exemple de flux guidé) ; pendant le pivot sur la jambe gauche les deux mains se rejoignent en pressant l’air vers le bas ; à partir de là, prendre les deux sauts et les pas suivants comme un seul mouvement qui se déploie dans l’espace, sentir le ralentissement après le deuxième saut pour terminer la vingtième mesure avec la phrase musicale.

Deuxième partie : (51 à 82)

Mesures une à douze :

- Suspension/déséquilibre sur la jambe droite, six pas en cercle (croiser derrière) avec cercle du haut du buste : les pas sont petits mais le cercle du buste est le plus ample et le plus fluide possible, avec la conscience du cercle dessiné dans l’espace ; grande fente très basse sur la sixième mesure, 4 temps pour le parcours des bras, initier le mouvement vers le bas par la main et la tête … 2 temps pour aller poser la main droite au sol …

Mesures treize à vingt :

- Toute la suite est en succession : réception amortie avec torsion du bassin, projection du talon droit, cercle latéral du buste, rouler au sol, projection circulaire du talon, cercle du pied droit …

Mesures vingt et un à trente-deux :


  • Pivot sur la jambe gauche en laissant s’enrouler la jambe droite, prendre l’appui de la main droite en diagonale loin de soi, projection du bassin de la jambe droite ; amorti sur le coup de pied, projection des deux bras loin de soi pour l'appui suivant, monter le bassin à la verticale des appuis, les jambes en écart avant d’initier la vrille du bassin par la pointe du pied droit, amortir en fléchissant légèrement les bras … transfert latéral avec une suspension avant de se relever … rester en mouvement jusqu’au début de la musique de la troisième partie.
     
  • Mesures vingt et un à quarante (12 + 8)
     

- La tête reste inclinée à droite pendant les cinq premières mesures, l’inclinaison change de côté sur les mesures 6 et 7, déplacement le plus ample possible gagnant toujours plus vers la cour en vagues successives avec le regard qui englobe tout l’espace, mesures 8 et 9 en arc de cercle vers le lointain jardin, dans le tour initié par le piqué jambe droite, le bras gauche fait un cercle en passant par seconde, couronne et première et continue le mouvement dans l’espace jusqu’au saut suivant (sur la douzième mesure).

Le jeté à la seconde n’est pas forcément en extension maximum, il est à prendre comme une suspension en l’air (pour pouvoir contrôler la réception) ; le tour suivant est en deux parties, l’une pour refermer en parallèle, l’autre pour ouvrir en fente.

Dans le déplacement latéral, les bras emmènent un volume latéralement de gauche à droite (flux guidé), grande fente en avant en descendant le bras droit, rétablir la verticale sur les deux piqués en tournant, le dernier mouvement est une opposition entre la direction du bras gauche et celle de hanche droite qui va amorcer le mouvement suivant (fin de la mesure quarante).

Mesures quarante et un à cinquante :

Amorcer la course par le centre … les quatre appuis se font dans l’élan du déséquilibre avec une rotation de l’axe ; le coupé/jeté se prend par le dos [pivot] (se sentir suspendu par le sommet de la tête) … trois appuis, le saut suivant commence en parallèle et atterrit en quatrième avec une sensation de bulle [volume], (flux libre) … deux appuis, jeté avec cercle du bras droit [plan] (flux guidé), projection du regard au-delà des mains … dernier saut à la seconde [lignes] réception très amortie en pivotant (brosser le sol du pied gauche) ; poser les bras sur l’air en pliant.

Troisième partie : (83 à 130)

Mesures 1 à 16 :

Petit saut en ramenant le regard vers le public, deux pas et un piqué en arc de cercle vers le lointain, changement d’orientation par une rotation externe vers la droite en restant en ½ pointe, profond plié, pivot et repoussé latéral horizontalement avec une succession : appui, hanche et épaule gauches pour se réaligner sur la verticale sur la 8ème mesure …

Lâcher la tête à gauche avec le bras, amener la jambe droite en attitude et cercle du bras droit, chuter en fente arrière avec courbe latérale du buste, le regard posé sur la main droite …

Petite glissade avant, rond de jambe en l’air (mi-hauteur) qui finit avec une extension vers le haut ; plié seconde ; piqué sur la 16ème mesure …

Mesures 17 à 32 :

Tourner en pliant pour glisser dans la course qui ralentit jusqu’à l’arrêt, transfert latéral sur la jambe gauche en spirale, fin sur la 2ème mesure, trois appuis, mouvement suivant comprend un changement d’orientation avec un rond de jambe et une arche en opposition au plié profond, le mouvement est répété à l’identique ; suspension dans laquelle la hanche droite tire le centre vers la droite en direction opposée au développé pour amener au déséquilibre de la fente en quatrième (mesure 16).

Mesures 33 à fin :

Impulsion rapide sur le premier déboulé, les suivants ralentissent, les paumes des mains sont serrées l’une contre l’autre, à hauteur du plexus ; finir parallèle, de profil en plié, la course est amorcée par le dos …

Le nombre de pas de ce dernier trajet est à adapter en fonction des dimensions du studio ou de la scène ; c’est une sorte de decrescendo d’énergie : le soubresaut, très bas, presse l’air avec tout le corps, la suspension est aérienne et très allongée dans l’espace, les derniers pas arrivent doucement à l’avant-scène, comme un bateau qui vient s’échouer sur le sable.


Source : Dominique Petit

Petit, Dominique

French dancer, choreographer and pedagogue.


He discovered dance with K. Cremona, then left to study in New York with P. Sanasardo and went on to perform for him. When he arrived back in France in 1975, he joined the GRTOP (Groupe de recherches théâtrales de l'Opéra de Paris - Paris Opera theatrical research group), then created his company in 1980. A remarkable dancer, he would very quickly reveal his qualities as a choreographer... his highly-sensitive and poetic side from Ircea (1979), subtlety and sedateness, where the body comes into play, through to Lieux d'orages driven by his social and human commitment. Jade (1985), a magnificent duo created with Anne Carrié, and les Tournesols (1988), a powerful work about human beings, stand out in his rather discreet career which, nevertheless, counts some twenty-five creations. In 1997, he began teaching at the CNDC (National Centre for Contemporary Dance) in Angers.


He taught there for many years. Since 2001, he has been working as a contemporary dance teacher at the conservatory in La Roche-sur-Yon. In 2009, he created Danser, hors de soi in partnership with Daniel Dobbels.

  

Source : Daniel Dobbels website

Grimault, Christian

Professeur d’Enseignement Artistique, Christian Grimault accompagne la danse au Conservatoire de Nantes depuis 1985.


Au sein du Pont Supérieur Bretagne et Pays de Loire, il est chargé de la formation musicale des étudiants danseurs et de l’accompagnement de la formation pédagogique en danse contemporaine. 


Le Mao, Gilles

Contemporain - Variation n° 12 - Fin du cycle diplômant (DEC), épreuve d'admission EAT, garçon – 2ère option

Choreography : Dominique Petit

Interpretation : Damiano Bigi

Original music : Christian Grimault

Our themas and videos suggestions

Aucun Résultat

By accessing the website, you acknowledge and accept the use of cookies to assist you in your browsing.
You can block these cookies by modifying the security parameters of your browser or by clicking onthis link.
I accept Learn more