Samanvaya

2006
Année de création : 2004

 
close

Samanvaya

Samanvaya, qui signifie « à l'unisson », parie sur la rencontre de deux danseuses, Madhavi Mudgal et Alarmel Valli qui pour la première fois ont pris plaisir à confronter leur art, l'Odissi et le Bharatanatyam. Explorant les différences et les similitudes de ces deux styles de danse classique indienne et de deux systèmes de musique (Carnatique au sud de l'Inde et Hindoustani au nord), les deux danseuses contribuent à la reconnaissance d'un art millénaire tout en montrant qu'elles vivent la tradition comme un mouvement dynamique d'ouverture et de renouvellement. Les compositions musicales se concentrent sur un « Raga » commun qui rehausse les caractéristiques intrinsèques de chaque forme. Et chaque solo ou duo donne à voir une danse pure et narrative, qu'il s'agisse du style géométrique et énergique du Bharatanatyam, tout en gestuelle stylisée de mains et jeux du visage, ou du style plus lyrique, sensuel et gracieux de l'Odissi.

Sources : Programme de salle Maison de la Danse

Générique




Conception, chorégraphie, interprétation Madhavi Mudgal, Alarmel Valli musique musiques traditionnelles et Madhup Mudgal musiciens Gandhi Malik (pakhawa, percussion), Hemant (mridangam, percussion), C.K. Vasudevan (nattuvangam), Srinivas Satpathy (flûte), Ranjani Ramakrishna (violon), Yaar Mohammad (sitar), Diwan Singh (tanpura) chant Manikuntala Bhowmik, Lata Ramchand, Purna, Chandra Maji lumières Gautam Bhattacharya
Réalisation vidéo Charles Picq date du document vidéo 2006 production Maison de la Danse 

Durée de l'œuvre 1h20

Mudgal, Madhavi

Madhavi Mudgal, l’une des chefs de file de la danse classique indienne, est la plus célèbre des interprètes du style Odisisi venu de l’état d’Orissa, province de l’Inde du nord, situé au sud de Calcutta. Dans la lignée des grands styles classiques c’est un art millénaire et raffiné, un hommage à la divinité. On trouve des traces de ce style dès le 2ème siécle avant J.C. qui prouvent la richesse et le raffinement de cette écriture déjà bien définie.

En temps que première disciple du légendaire Guru Kelucharan Mohapatra, Madhavi est célébrée pour sa sensibilité raffinée, sa sérénité, sa virtuosité et en général pour sa contribution au style Odissi.
Elle s’est produite dans un grand nombre de villes et de festivals de danse qui l’ont fait connaître dans le monde entier : Festival of India/US (Festival de danse/Vienne, Festival d’Avignon, Festival de Sao Paulo, de Mexico, Festival de Wuppertal/Pina Bausch , Festival de Berlin, Biennale de Venise, Biennale de la danse de Lyon, Festival d’Edimbourg, en Espagne, au Laos, au Vietnam, au Japon etc.) et bien sûr dans toute l’Inde où elle est l’Ambassadrice du style Odissi. Elle est régulièrement invitée au Théâtre de la Ville/Paris.

Elle a participé à plusieurs films et vidéos sur l’Odissi. Elle a organisé en Inde quelques festivals où se sont retrouvés les grands artistes des différents styles de danse classique indienne.

Soliste reconnue sur le plan international, Madhavi est également appréciée pour ses chorégraphies. Sa pratique intense des différents styles depuis l’enfance (elle donne sa première représentation publique à l’âge de 4 ans) ainsi que de solides connaissances musicales (elle est issue d’une famille de musiciens - son père a fondé et dirigé l’Institut Gandharva Mahavidyalaya à Delhi), lui ont donné une rare maîtrise de l’art chorégraphique dans sa globalité.

Son engagement total dans la tradition la conduit à enseigner et transmettre aux nouvelles générations les nuances les plus subtiles de l’Odissi. Unanimement reconnue pour ses talents de danseuse et de pédagogue, Madhavi s’attache à jeter les bases d’un geste neuf entre ancien et moderne. Avec les danseuses qu’elle a formées, elle a chorégraphié des pièces de groupe, en quelque sorte la “modernité dans la tradition”, spectacles qui présentaient trois générations de danseurs (son Maître, elle-même et 7 de ses danseuses) pour le Théâtre de la Ville/Paris et la Biennale de la Danse/Lyon...

Sources : Per Diem & Co

En savoir plus

perdiem.fr

 


Valli, Alarmel

Alarmel Valli base sa danse sur le principe que le Bharatanatyam est un langage très imagé où le danseur qui a maîtrisé et intériorisé ce langage peut écrire son propre « poème dansé ». Imprégnée dès l'âge de 16 ans par l'enseignement et les chorégraphies de son Guru Shri Chockalingam Pillai et de son fils Sri Subbaraya Pillai, elle a repoussé les frontières de la tradition pour intégrer sa propre créativité. Sa connaissance de la musique et le vocabulaire riche et nuancé de la danse classique indienne permettent à Alarmel Valli d'explorer les différents niveaux de poésie, de musique, de rythmes pour créer une dimension toute contemporaine. Elle a reçu de nombreux prix et distinctions.

En 1986, Valli fonde la Dipasikha Dance Foundation and Educational Trust. Grâce à des conférences, des master class, des ateliers et des séminaires en Inde et à l'étranger, Valli partage ses pensées sur le Bharatanatyam, comme un langage de danse dynamique et contemporaine. 

En 2004, Arun Khopkar réalise "Prahavi", un film consacré sur la danseuse commandé par la Films Division of India pour les Archives Nationales indiennes. La BBC a également fait un film sur elle pour la série "Omnibus". En 2012, "Lasya Kavya - Le Monde de Alarmél Valli", un film réalisé par Sankalp Meshram, a remporté le Prix national du meilleur film sur l'art et la culture.

Sources : Site d'Alarmel Valli

En savoir plus

alarmelvalli.org