Beautiful me

2008
Année de création : 2005

Enregistré au CND le 26 janvier 2008

 
close

Beautiful me

création 2005

chorégraphie Gregory Maqoma

« Avec Beautiful Me, Gregory Maqoma tente une aventure solo peu ordinaire, réceptacle de gestes et de mots conflictuels pour une identité paradoxale. Co-signé par trois complices- chorégraphes, Vincent Mantsoe d'Afrique du Sud, Faustin Linyekula de la République démocratique du Congo et Akram Khan, expert en kathak, danse traditionnelle indienne, ce spectacle prend d'assaut tous les registres chorégraphiques — de l'Orient ciselé à l'Afrique déhanchée. Accompagné par quatre musiciens (violoniste, violoncelliste, percussionniste, interprète de cithare indienne), cette pièce est le troisième volet d'une trilogie, Beautiful, lancée en octobre 2005 au CND.

Quelle est la spécificité de ce solo ?
Gregory Maqoma : Beautiful Me s'interroge sur la notion d'humanité, de “leadership” et du combat pour le pouvoir en Afrique et au-delà. Le solo se concentre aussi sur les relations que j'ai développées avec les trois co-créateurs de la pièce. Les racines en sont autant africaines qu'indiennes*. Elles résident également dans les croyances de chacun.

Quelle a été la participation de chacun ?
G. M. : Au départ, j'avais demandé aux chorégraphes de me donner deux minutes de leur matériel, qu'il s'agisse de texte ou de mouvement. Mais ce projet s'est révélé insuffisant car l'idée maîtresse était de comprendre en profondeur leurs façons de travailler, leurs choix, leurs engagements et d'intégrer leurs principes esthétiques.

Quelles sont les relations qui existent entre vous quatre ?
G. M. : Elles sont profondes et vont bien au-delà d'un travail artistique. J'ai grandi avec Vincent Mantsoe dans le township de Soweto. Nous avons commencé à danser ensemble dans les années 80. Tous les deux, étions très influencés par Michael Jackson. Nous avons suivi le même apprentissage mais pris des directions différentes sans perdre le contact.

J'ai rencontré Faustin Linyekula lors d'une tournée avec Mantsoe en Afrique en 1996. Nous avons eu immédiatement envie de collaborer. De notre travail est né Tales off the mud wall en 2000 à Vienne.

Quant à Akram Khan, nous nous sommes croisés pour la première fois à Londres. Dès que nous nous retrouvions quelque part, nous conversions sur le mouvement. J'ai également vu ses travaux et j'ai pu participer à son projet autour de Steve Reich.

Tous trois sont des artistes de ma génération et nous avons développé une relation intense dont ce solo rend compte.

Quelle est la partie de ce solo qui est la plus proche de vous ?
G. M. : Au début de la pièce, c'est le moment où je parle avec mon père. J'évoque alors mon désir de voler et la beauté de l'oiseau qui vit en moi. À la toute fin, je me souviens de mon enfance et du défi que cela représentait de prononcer mon prénom, un prénom colonial. Je pense également à la séquence au cours de laquelle je discute avec des leaders africains vivants ou morts. Elle met en jeu nos relations de danseurs et de chorégraphes avec les super-puissances occidentales. »

(NB : La communauté indienne est très importante en Afrique du Sud).

Propos recueillis par Rosita Boisseau Lettre de Kinem # 10, janvier-juillet 2008

Générique

chorégraphie Gregory MAQOMA avec la collaboration d'Akram KHAN, Faustin LINYEKULA, Vincent MANTSOE
mise en scène Gerard BESTER
interprète Gregory MAQOMA
création lumières Michael MANNION
texte radiophonique Wole SOYINKA
costumes Sun GODDESS
composition musicale et interprétation Poorvi BHANA, Bongani KUNENE, Given MPHAGO, Isaac MOLELEKOA

réalisation Centre national de la danse
durée 1 heure

Enregistré au Centre national de la danse le 26 janvier 2008

En savoir plus

Site de la compagnie Vuyani

Dernière mise à jour : septembre 2013

Maqoma, Gregory Vuyani

Né à Soweto en 1973, Gregory Vuyani Maqoma découvre la danse au sein d'une association de jeunes. Il commence sa formation en 1990 avec Moving Into Dance, célèbre école de danse créée par Sylvia Glasser basée à Johannesburg, dont il intègre la compagnie comme danseur. En 1994, sa première création pour la compagnie remporte le prix du FNB Vita Pick of the Fringe ; un an plus tard, il est lauréat, cette fois dans la catégorie Stepping Stones. En 1998, il reçoit une bourse pour créer "Layers of Time", son dernier travail au sein de Moving Into Dance Company.

En 1999, une autre bourse lui permet de partir étudier à P.A.R.T.S pendant un an, et c'est à Bruxelles qu'il fonde le Vuyani Dance Theater Project pour lequel il crée "Rythm 1.2.3", présenté au Festival d'Amsterdam. La pièce lui vaut d'être élu chorégraphe de l'année 2000 par le Festival Dance Umbrella à Johannesburg. La même année, il chorégraphie "Rythm Blues", collabore avec Faustin Linyekula pour le projet "Tales of the Mud Wall" présenté au Festival ImpulsTanz de Vienne et participe au projet "New directions" pour le Standard Bank National Arts Festival.

Parmi les pièces au répertoire de la compagnie, "Moving Cities" (2001), "Révolution" (2001) et "Southern Comfort" (2001) ont connu une fortune remarquable.

En France, Gregory Maqoma présente au Centre national de la danse “Southern Comfort” en 2002, “Miss Thandi” en 2003 et “Beautiful” en 2005, premier volet d'une trilogie, que conclut “Beautiful Me”. A la Cité de Musique, il interprète “Variations for vibes, strings & pianos”, chorégraphié par Akram Khan, à l'occasion du soixante-dixième anniversaire du compositeur américain Steve Reich en 2006 avec le London Sinfonietta. En 2010, il  interprète la pièce “Southern Bound Comfort” de Sidi Larbi Cherkaoui aux côtés de son ancienne danseuse Shanell Winlock. En 2013 il crée “Kudu“ avec le musicien français Erik Truffaz, présenté au Festival de Marseille.

Danseur, chorégraphe et pédagogue, Gregory Maqoma est considéré comme l'un des plus talentueux artistes de la nouvelle génération en Afrique du Sud. A la tête de l'une des rares compagnies contemporaines soutenues par l'Etat sud-africain, il vit et travaille à Johannesburg.

Plus d'informations

Site d'Ar(t)chive sur Gregory Maqoma

Site de la Vuyani Company

Dernière mise à jour : octobre 2013

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections