Grande leçon de danse Ingeborg Liptay

2012
Année de création : 2012

Enregistré au CND le 10 janvier 2012

 
close

Grande leçon Ingeborg Liptay

Chorégraphie Ingeborg Liptay (2012)

Les grandes leçons de danse font découvrir la pratique et la théorie d'un enseignement, l'univers d'un « maître », des démarches pédagogiques et des esthétiques différentes. Le public est invité à suivre, dans une proximité immédiate, le travail des danseurs professionnels tel qu'il ne le voit jamais.

Ingeborg, le corps, le son, l'espace, le mouvement

« Le corps est plus grand que les concepts. D'être à l'écoute du corps nous libère des concepts. Certaines musiques me sont essentielles lorsqu'elles touchent au son, ce son qui fait lien entre la matière et l'esprit. Le son en soi, c'est déjà de l'espace. (...) Il y a une telle finesse et une telle subtilité dans la musique... Les possibilités y sont sublimement manifestées. »

La musique est ma grande inspiration, en particulier le jazz contemporain. Certaines approches, aujourd'hui envisagent de danser en toute indépendance de la musique. Peut-être pour ne pas tomber dans les pièges d'une mécanique. Ou pour créer des contrastes. C'est un choix esthétique possible. Cependant, je trouve que seul celui qui atteint dans sa danse une musicalité vécue peut prétendre la dépasser. Une éducation musicale approfondie me paraît indispensable.

... La magie du mouvement est insaisissable. Il semble qu'aucun système pédagogique, aussi évolué soit-il ne puisse la capter. Il faut accepter ce fait, tout en étant déterminé à apprendre sans fin des possibilités techniques et pratiques. Un apprentissage devrait faire comprendre cette vérité. Quelque virtuose que l'on soit, si le corps, l'âme et le son ne s'unissent pas, la danse ne dévoile pas sa nature sublime.

Aller loin veut aussi dire aller près. La danse est un chemin vers nous-même.

Ingeborg Liptay, décembre 1989

Générique

artiste - pédagogue Ingeborg LIPTAY
assistante de Ingeborg LIPTAY Agnès DE LAGAUSIE
4ème année, danse contemporaine du CNSMDP Alexandre BIBIA Kévin COQUELARD Federica GIOVANFORTE Nikita GOILE Ghislain GRELLIER Steven HERVOUET Valériane MICHELINI Clément RATAUD Sabine RIVIÈRE Joana SCHWEIZER
réalisation Centre national de la danse

En savoir plus

Site internet d'Ingeborg Liptay

Dernière mise à jour : juin 2012

Liptay, Ingeborg

De Essen à Paris

1960. Ingeborg Liptay rejoint Karin Waehner, disciple de Mary Wigman, à la Schola Cantorum de Paris. Elle a 26 ans. À Wûrzburg en Bavière, elle a étudié la danse classique et la méthode Laban. À l' École Folkwang de Essen, Kurt Jooss lui transmet sa “conviction de la possible fluidité du corps''.

L'expérience New Yorkaise

1963. À New York. Elle étudie chez Martha Graham, Alvin Ailey. Avec Claude Thompson, elle découvre “le jeu avec la gravité, moteur d'une danse dynamique”. C'est “l'expérience de la pesanteur positive du corps”.

Au Bird Land, elle découvre les grands jazzmen. L'intense expérience musicale de ce séjour à New York est déterminante pour le rapport d'Ingeborg à la musique, au son et la compréhension qu'il approfondit. Elle sent que “la musique peut vous danser”.

1967, retour à Paris. Ingeborg enseigne le modern-jazz à la Schola, à Colombes et ailleurs.

De l'Afrique à la garrigue

1970. En Casamance, elle voit les enfants danser avec une grande sincérité des danses initiatiques sacrées. Au retour d'Afrique, elle a compris qu' “il y a des danses qui, liées à la musique, permettent de survivre quand la vie est trop difficile en soi”.

En 1972, pour se rapprocher de la nature des montagnes de St-Guilhem-le-Désert, elle s'installe à Montpellier. Elle y ouvre un studio avec Morton Potash, pianiste américain avec qui elle crée de 1971 à 1983.

De 1985 à 1989, elle signe des créations avec des musiques jazz contemporain de Doudou Gouirand, Eberhard Weber, Jan Garbarek.

Terre du ciel

1993. Son solo Terre du ciel, musique d'Arvo Pärt est salué par la presse comme une œuvre magistrale. “Au Japon Madame Ingeborg Liptay serait qualifiée de Trésor Vivant”.

Philippe Verrièle, Les Saisons de la danse, sept. 1994.

“...une grande dame dans le silence de sa gloire”

Dominique Frétard, Le Monde, 20 juillet 1996.

La compagnie actuelle prend forme en 1999 avec la création du trio Insula Deserta, musique de Erkki Sven-Tüür. Suivent des créations avec des musiques jazz, de Miles Davis à Annette Peacock, rock de Jeff Buckley, classique de Dimitri Chostakovitch.

BIRD, pour les oiseaux

En mai 2010, Ingeborg, 75 ans, revient sur scène avec le solo BIRD, pour les oiseaux (musique Chostakovitch) créé sur l'Esplanade de La Défense. Elle dansera dans la création 2012 NuageAnge, musique Eberhard Weber, Jimi Hendrix, Arvo Pärt.

Plus d'informations

Site de la compagnie

Dernière mise à jour : juin 2012

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Centre national de la danse

Centre national de la danse

Menant une politique active de soutien à la création et à la diffusion, le CND favorise la rencontre entre publics et professionnels autour de toutes les esthétiques. Les services et ressources proposés s’adressent à tous les acteurs du secteur (danseurs, chorégraphes, professeurs, administrateurs, chercheurs, programmateurs, compagnies, lieux de création et de diffusion, lieux de formation ou écoles de danse, relais culturels…).

Voir la collection