Danse Experimenta

2003
Année de création : 2002

 
close

Danse experimenta

DANSE EXPERIMENTA / création 2002

Direction artistique Annick Charlot

Danse experimenta, un propos singulier sur l'idée de résistence
Pièce chorégraphique et scientifique

"La résistance est loi de la matière et de l'univers, elle est aussi le secret du corps, le secret des hommes et des poètes."

Sur scène, un chercheur, une chorégraphe et quatre danseuses, des musiques de Charlie Haden, Carla Bley, Llyoub…, des extraits littéraires de Daniel Bensaïd, François Cheng…, pour une expérience originale : construire en trois chapitres dansés l'alchimie de la résistance.
Résistance de la matière et des corps aux contraintes physiques, résistance immunologique, aux virus, stratégie du vivant, et enfin résistance psychologique et philosophique…
Conversation à deux voix, alliage délicat du sensible et du rationnel, de la poésie et de la connaissance, "Danse Experimenta" ouvre un espace de rencontre insolite et passionnant entre l'art et la science, ludique, interrogateur, parfois poignant.
Une certaine manière d'inventer un autre regard sur la science ou sur l'art…
Ou comment l'être humain se constitue et s'arrange de ses forces et de ses faiblesses, en organisant sa propre résistance face au monde qui l'entoure. Etonnant.

Que se joue-t-il entre les corps (particules, cellules ou êtres humains) ?
Quels sont ces liens qui les relient ? D'où vient leur force de vivre, toujours, encore, malgré tout ?
Avec simplicité et sensibilité, ce spectacle tente d'y apporter des réponses par le rire ou l'émotion, le jeu ou la gravité. La danse y est lisible et généreuse, et chacun, petit ou grand, connaisseur ou néophyte, peut s'y reconnaître et rêver en apprenant.

Source : Compagnie Acte

Générique

Chorégraphie et direction artistique Annick Charlot
Parole Scientifique Daniel Guinet (Physicien - Groupe Matière Nucléaire Université Claude Bernard - Lyon I)
Danse Anne Laurent, Daniel Guinet, Annick Charlot, Lan Qui-Touret, Émilie Tournaire
Lumières Frédéric Dugied Création sonore Isabelle Fuchs
Réalisation Charles Picq

Durée 1h Mise à jour : avril 2012

 

Charlot, Annick

Après un parcours universitaire en génétique, elle embrasse dès 1986 une vie professionnelle de danseuse contemporaine. Dix années danseuse interprète de la Cie Hallet Eghayan à Lyon, elle dirige depuis 2000 la Cie Acte pour laquelle elle crée plus de 10 pièces, soutenues pour nombre d’entre elles, à Lyon, par la Biennale et la Maison de la danse.

En 2008 elle prend la décision avec son équipe, de donner à la compagnie un lieu de travail, à Lyon, le Studio des Hérideaux.

Son désir de transmission la conduit à encadrer des ateliers, conférences dansées et master-class (festival international de danse de Canton-Chine, ENSATT de Lyon, festival international de danse contemporaine de Freibourg-Allemagne, IRTS de Montrouge…).

Elle nourrit son énergie artistique de collaborations avec des chercheurs, architectes, philosophes, urbanistes, géographes…

Elle est régulièrement invitée à présenter ses projets lors de rencontres publiques (avec notamment : Maud Le Floch, directrice du Pôle des arts urbains ; Pascal Lebrun-Cordier, directeur artistique des ZAT de Montpellier et responsable du Master Projets culturels dans l’espace public, Sorbonne (Paris) ; Dominique Pestre, historien des sciences lors d’une conférence au Musée des Confluences (Lyon); Raphaël Enthoven, les Nouveaux chemins de la connaissance sur France culture ; Luc Gwiazdzinski, géographe, directeur du Master innovation et territoire à l’IGA de Grenoble…).

En 2013, elle travaille avec les musiciens d’Odyssée ensemble & Cie et participe à leur création "Peplum" dont elle réalise la mise en chorégraphie.

Elle travaille actuellement à sa prochaine création pour l’espace public, "Journal d’un seul jour", drame chorégraphique dans la ville en 24 heures.

Source : site de la Compagnie Acte

En savoir plus

www.compagnie-acte.fr

 

 

Compagnie Acte

Direction artistique: Annick Charlot

Année de création: 2000

Dirigée par Annick Charlot, chorégraphe et danseuse, la Compagnie Acte est née à Lyon de l’envie de partager la danse, de faire société, de créer une continuité entre l’art et le monde. Ses premières créations racontent la résistance, la résilience, les confins charnels de l’humain. « L’art comme manière de faire société » : cet engagement au monde infléchit la démarche de création de la chorégraphe Annick Charlot qui s’écarte peu à peu des lieux dédiés à la danse pour investir l’espace public de la ville et va jusqu’à inscrire le public dans le processus de création à l’instar de : LIEU d’ÊTRE, Manifeste chorégraphique pour l’utopie d’habiter (création et coproduction Biennale de la danse de Lyon 2010). Sa dernière création, JOURNAL d’un SEUL JOUR, drame chorégraphique dans la ville en 24 heures, présentée en mai 2016 par la Maison de la Danse de Lyon réunit de nombreux lieux et acteurs de la ville (gare, hôtel, place publique, hypermarché, institutions publiques et entreprises privées…).

Depuis 2000, la Compagnie Acte a créé plus de 15 pièces soutenues pour nombre d’entre elles, à Lyon, par la Biennale et la Maison de la danse et aujourd’hui reconnues au niveau national. Concentrée au quotidien autour d’un noyau de 5 personnes, la compagnie se déploie jusqu’à 15 collaborateurs, artistes et techniciens… Fortement associé, chacun contribue à la fabrique d’une démarche et nourrit une pensée en acte, une signature.

La Compagnie Acte se définit également par son lieu de travail implanté à Lyon : le Studio des Hérideaux, espace de création et de pratiques artistiques, au cœur d’une ancienne usine réhabilitée par l’Agence d’architecture Tekhnê et métamorphosée en espace de travail partagé.

Parallèlement à son travail de création, la Compagnie consacre une large part de son engagement artistique auprès des publics, conduit des conférences dansées, invente les « soirées en Acte des Hérideaux », mène des ateliers d’éducation artistique, des formations de formateurs, des ateliers et stages pour le tout public.
Elle anime régulièrement des projets dans des structures hospitalières auprès d’enfants autistes, de patients et de soignants dans le cadre du dispositif culture à l’Hôpital.

« Si la Compagnie fait aujourd'hui de la ville son objet de recherche et son lieu de création, c'est en inscrivant sa présence artistique dans un lieu où l'équipe trouve une continuité, intellectuelle et relationnelle essentielle. Cette présence participe de ma recherche chorégraphique dans un aller-retour entre l'espace public et le studio, un espace "protégé et confortable" et la ville, le dehors, le béton et ses multiples possibles où l'écriture chorégraphique se déploie ».

Source : Site de la compagnie Acte

En savoir plus

compagnie-acte.fr