b.c, janvier 1545, fontainebleau.

2007
Année de création : 2007

 
close

b.c, janvier 1545, fontainebleau

Chorégraphie, scénographie, costumes christian rizzo
Interprétation julie guibert

Dans "b.c, janvier 1545, fontainebleau.", Christian Rizzo réunit à nouveau ses fidèles complices, Caty Olive pour lʼenvironnement lumière et Gerome Nox pour les paysages sonores, autour dʼun projet singulier. Le chorégraphe retrouve son geste de modéliste pour créer un univers particulier, taillé, configuré sur mesure pour Julie Guibert, interprète rencontrée au Ballet de lʼOpéra national de Lyon lorsque Christian Rizzo y a créé ni fleurs, ni ford mustang en 2004. La danseuse possède une expérience rare. Passée du Ballet du Nord au Ballet Cullberg où elle a travaillé plusieurs années, et plus récemment la compagnie Russell Maliphant ou Yves-Noël Genod, elle a traversé lʼunivers de différents chorégraphes tels que Maguy Marin, Trisha Brown, William Forsythe, Mats Ek ou Philippe Decouflé. Fasciné par son «incroyable intelligence du plateau», inspiré par sa personnalité même, Christian Rizzo a souhaité poursuivre la rencontre à travers ce solo où il sʼinterroge : «quel regard porter sur une femme seule en scène, exclue du reste de la communauté ?». Et dʼimaginer une danse projetée dans lʼespace, nocturne et découpée par la lumière pour «creuser la notion de lenteur, travailler sur la dimension calligraphique de lʼécriture». En filigrane apparaît un questionnement dévoilé par des images énigmatiques sur les liens entre mémoire et vision, sur la dimension rituelle de la représentation, et aussi sur ce que signifie écrire pour autrui.

Irène Filiberti

Générique

chorégraphie, scénographie, costumes christian rizzo
interprétation julie guibert
installation lumières caty olive
création musicale gerome nox
régie générale jean-michel Hugo
production lʼassociation fragile
coproduction le Festival Montpellier Danse, le Centre National de la Danse de Pantin (création en résidence)
avec le soutien de La Passerelle Scène nationale de Saint-Brieuc

Réalisation vidéo : Charles Picq
Production : Maison de la Danse

durée 1h

Dernière mise à jour : février 2012

Rizzo, Christian

Né en 1965 à Cannes, Christian Rizzo fait ses débuts artistiques à Toulouse où il monte un groupe de rock et crée une marque de vêtements, avant de se former aux arts plastiques à la villa Arson à Nice et de bifurquer vers la danse de façon inattendue.

Dans les années 1990, il est interprète auprès de nombreux chorégraphes contemporains, signant aussi parfois des bandes sons ou la création des costumes. Ainsi, on a pu le voir chez Mathilde Monnier, Hervé Robbe, Mark Tompkins, Georges Appaix puis rejoindre d’autres démarches artistiques auprès de Vera Mantero, Catherine Contour, Emmanuelle Huynh, Rachid Ouramdane.

En 1996, il fonde l’association fragile et présente performances, objets dansants et des pièces solos ou de groupes en alternance avec d’autres projets ou commandes pour la mode et les arts plastiques.  Depuis, plus d’une trentaine de productions ont vu le jour, sans compter les activités pédagogiques.

Christian Rizzo enseigne régulièrement dans des écoles d’art en France et à l’étranger, ainsi que dans des structures dédiées à la danse contemporaine.

Son écriture chorégraphique et ses compositions visuelles ont su imposer l’individualité d’un style au delà du cénacle de la danse contemporaine. De 2007 à 2012, Christian Rizzo est en résidence à l’Opéra de Lille mais il voyage beaucoup, notamment en Asie où il est invité en tant que chorégraphe et plasticien. Il a en effet réalisé plusieurs expositions parmi lesquelles « Le sort probable de l’homme qui avait avalé le fantôme » dont il a conçu la scénographie et le commissariat avec Bernard Blistène (Nouveau Festival du Centre Pompidou à Paris, automne 2009). Il faut aussi mettre au rang de ses projets parallèles son rôle d’artiste professeur invité au Fresnoy, Studio national des arts contemporains de Tourcoing, où il a encadré le travail d’étudiants et réalisé des installations multimédia. Familier du
rock et des musiques électroniques, Christian Rizzo a découvert de nouveaux horizons avec la mise en scène d’opéra. Il s’apprête désormais à aborder le continent wagnérien au Théâtre du Capitole de Toulouse où il va monter Tannhäuser en juin 2012. De l’opéra aux ateliers qu’il anime avec l’Oiseau-Mouche, compagnie installée à Roubaix qui réunit des comédiens en situation de handicap mental,
Christian Rizzo n’aime rien tant que les changements d’univers culturels. Ces expériences se répondent entre elles par attractions réciproques et produisent les interactions à partir desquelles il fonde sa pratique chorégraphique.

Au 1er janvier 2015, Christian Rizzo prend la direction du Centre chorégraphique national de Montpellier. Désormais intitulé ICI (Institut Chorégraphique International), le CCN propose une vision transversale de la création, de la formation, de l’éducation artistique et de l’ouverture aux publics. Prenant support sur les pratiques et les territoires, le projet est avant tout un espace prospectif qui prend à bras le corps, l’invitation d’artistes, l’écriture du geste chorégraphique et les manifestations de son partage.

Source : site de L'association fragile / Christian Rizzo ; site de l'Institut Chorégraphique International (ICI)

En savoir plus

lassociationfragile.com

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

European Video Dance Heritage

European Video Dance Heritage

European Video Dance Heritage est un projet européen de deux ans, sur le thème de la conservation et de la diffusion de la vidéo de danse, coordonné par la Maison de la Danse et co-organisé par différentes structures culturelles de pays européens et de nombreux partenaires associés.

Voir la collection
Maison de la Danse de Lyon

Maison de la Danse de Lyon

Dès sa création, la Maison de la Danse a fait preuve d’une conscience patrimoniale en mettant en place une politique de l’image. Une grande partie des spectacles programmés sont filmés, une collection vidéo se constitue et la danse y apparaît dans sa dimension internationale, sous toutes ses formes, genres et styles.

Voir la collection