La Belle Dame

2011
Année de création : 2011
Déposée par : Fondation BNP Paribas

"La Belle Dame" scelle les retrouvailles de Béatrice Massin avec le répertoire des danses baroques. Ce moment privilégié est l'occasion de nous éloigner de la « sacralisation historique » du répertoire.

 
close

Belle dame (La)

Chorégraphie Béatrice Massin 

"La Belle Dame" scelle les retrouvailles de Béatrice Massin avec le répertoire des danses baroques. Ce moment privilégié est l'occasion de nous éloigner de la « sacralisation historique » du répertoire. C'est avant tout le plaisir de la musique et de la danse qui est ici mis en avant. Allons chercher les touches d'humour, redonnons un caractère de gaîté à toutes ces danses plus belles les unes que les autres.

"La Belle Dame" est donc une œuvre inédite réunissant tout un pan de la musique et de la danse baroques. Ce patrimoine musical et chorégraphique français est présenté dans un spectacle total qui met en scène le mariage unique de la danse et la musique vivante. Les danses de "La Belle Dame" sont la visualisation même de la musique française du XVIIe siècle. Voir et repenser ces danses, c'est aussi voir et réinterroger la musique baroque d'aujourd'hui.

Hommage à Francine Lancelot, "La Belle Dame" évoque son œuvre. Danseuse, chorégraphe, pédagogue et chercheuse, Francine Lancelot a joué un rôle majeur dans la redécouverte en France de la « belle danse » du XVIIe siècle. Ce spectacle fait revivre sa personnalité pétillante, son rire, son plaisir à danser, sa bonne humeur qui illuminait son enseignement, son appétit de découverte. Avec elle, le savoir était toujours une matière en question, rien n'était certitude. Ce sont ses interrogations incessantes qui ont donné à Béatrice Massin le goût de la matière baroque et de ses questionnements.

En 2011, la reprise d'"Atys" et "La Belle Dame" sont donc deux splendides opportunités de rendre hommage à une belle dame de la danse, et de concilier une fois de plus musique et danse baroque, l'un n'existant pas sans l'autre.

Générique

chorégraphie Béatrice MASSIN
recréation de chorégraphies de Francine LANCELOT La Gavotte et ses doubles (extraite de la Sarabande pour Jean-Philippe) Les Caractères de la danse (extraits de Bal à la cour de Louis XIV) Raoul Auger FEUILLET & Guillaume Louis PÉCOUR choix de danses de bal et de théâtre publiées entre 1700 & 1712
musique Jean-Baptiste LULLY, Marin MARAIS, Jean-Ferry REBEL, Jean-Philippe RAMEAU
danseurs de la compagnie Fêtes galantes Bruno BENNE, Sarah BERREBY, Laura BREMBILLA, Laurent CRESPON, Adeline LERME
avec la participation de Sylvain BORUEL, avec l'aimable autorisation du Ballet de l'Opéra national du Rhin
musiciens : Violons Florence MALGOIRE, Tami TROMAN Flûte Charles LIMOUSE Viole de gambe Guido BALESTRACCI Clavecin Blandine RANNOU Percussions Marie-Ange PETIT
lumières Évelyne RUBERT Conception sonore : Bernard DE ALMEIDA Costumes : Patrice CAUCHETIER Régie costumes : Marie-Claude GARCIN
remerciements à Didier MERLE, maître de ballet au Ballet du Rhin ; au Ballet et à l'Opéra national du Rhin et à tous ceux qui ont participé au collectage sonore autour de Francine LANCELOT

réalisation Centre national de la danse
durée
1h

En savoir plus

Site internet de la compagnie

Dernière mise à jour : octobre 2011

Massin, Béatrice

Interprète dans plusieurs compagnies contemporaines, dont celle de Susan Buirge, Béatrice Massin est engagée en 1983 par Ris et Danceries où elle alterne durant dix années, l'interprétation, la recherche sur le répertoire, l'assistanat et la création chorégraphique. Elle crée « Water music » de Haendel à l'Arsenal de Metz (1990), « Bastien et Bastienne » (1991), « Les petits riens » de Mozart (1991) pour l'atelier lyrique de Tourcoing et signe les chorégraphies de « Médée » sur la musique de Marc-Antoine Charpentier (1983).

Fin 1993, Béatrice Massin fonde sa propre compagnie, Fêtes Galantes, pour laquelle elle monte un spectacle par an : reconstitutions de pièces du répertoire baroque, mais surtout, créations utilisant le vocabulaire chorégraphique de la danse du XVIIe (« Charpentier des ténèbres », « Carte du tendre », « Pipinone », « Trio triptyque » ou tout récemment « Que ma joie demeure »).

De décembre 1999 à juillet 2000, Béatrice Massin crée et dirige les chorégraphies du film « Le roi danse » de Gérard Corbiau. En septembre 2001 Béatrice Massin est invitée par le ballet de Lorraine pour la création de trois chorégraphies baroques dont « Noir, du côté de Callot » inspirée de l'œuvre de Callot.

Parallèlement à son travail de recherche et de création, elle assure des programmes pédagogiques à l'Opéra Bastille, à la Cité de la musique, ou encore au Centre national de la danse, sous forme de conférences-spectacles, stages et ateliers et propose la découverte de la danse académique baroque ainsi que des reconstitutions de pièces du répertoire baroque.

Ses dernières créations

Atys (recréation) 2011
La Belle Dame 2011
Songes 2009
Un  voyage d'hiver 2008
Un air de Folies 2007
Pimpinone 2006
Les Eléments 2004
Que ma joie demeure 2002

Plus d'informations

Site de la compagnie

Ressource électronique de la médiathèque du CND sur la compagnie Fêtes galantes

Dernière mise à jour : mars 2010

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Centre national de la danse

Centre national de la danse

Menant une politique active de soutien à la création et à la diffusion, le CND favorise la rencontre entre publics et professionnels autour de toutes les esthétiques. Les services et ressources proposés s’adressent à tous les acteurs du secteur (danseurs, chorégraphes, professeurs, administrateurs, chercheurs, programmateurs, compagnies, lieux de création et de diffusion, lieux de formation ou écoles de danse, relais culturels…).

Voir la collection
Festival de danse de Cannes

Festival de danse de Cannes

Ce sont 17 compagnies, avec des créations inédites et des premières françaises ou en région, qui sont invitées pour cette nouvelle édition du 8 au 17 décembre 2017 dirigée par Brigitte Lefèvre ! Après la rêverie maritime, qui inspirait la précédente édition de son mouvement de flux infini, Brigitte Lefèvre a souhaité cette année que le Festival de Danse de Cannes s'inscrive dans un croisement de cultures et nous entraîne dans un voyage dans le temps et l'espace révélant la danse dans sa diversité.

Voir la collection
Fondation BNP Paribas

Fondation BNP Paribas

Déposée par : Fondation BNP Paribas

La Fondation BNP Paribas est l’un des rares mécènes à soutenir des chorégraphes et des artistes issus des nouveaux arts du cirque. Aide à la création, soutien à la diffusion des spectacles et aux résidences d’artistes sont autant de moyens pour la Fondation BNP Paribas de favoriser le développement et le rayonnement de la création contemporaine aux côtés des autres partenaires institutionnels.

Voir la collection