Lecuona

2005
Année de création : 2004

 
close

Lecuona

LECUONA / Création 2004

Chorégraphie Rodrigo Pederneiras
Interprétation Grupo Corpo

Dans ces paroles, on trouve des liaisons enflammées, un désir dévorant, une jalousie désastreuse, des cœurs brisés, une envie cruelle, du mépris, de la rancœur et de l'indifférence, ces paroles côtoient le kitsch et la beauté éblouissante des mélodies : il s'agit de chansons romantiques et exubérantes composées par Ernesto Lecuona (1895-1963). Elles ont fasciné le chorégraphe Rodrigo Pederneiras au milieu des années 80 et deux décennies plus tard, en 2004, Grupo Corpo a rendu hommage au plus grand génie de la musique cubaine de tous les temps : pour la première fois, en 1992, la compagnie a fait une exception à sa règle qui consiste à danser uniquement sur des bandes son spécialement composées pour elle. Cela a débouché sur un ballet de 38 minutes, intitulé tout simplement Lecuona, un enchainement de pas-de-deux qui fait tourner la tête suivi d'un seul numéro d'ensemble créé par Rodrigo Pederneiras pour douze chansons d'amour douloureuses et une valse du célèbre compositeur de Siboney. Lecuona a un caractère particulier parmi tous les autres ballets de Grupo Corpo. Les visuels et les décors changent de couleur à chaque fois qu'un nouveau couple entre en scène pour danser sur une des chansons d'Ernesto Lecuona. La conception des lumières et des décors (imaginée par Paulo Pederneiras et Fernando Velloso) souligne l'espace scénique grâce à des cubes de lumière monochromatique qui se déplacent dans la boîte noire tandis que les partenaires dansent. Dominants, les danseurs apparaissent sur scène vêtu d'un pantalon, d'un t-shirt et de chaussures en cuir verni de différentes teintes de noir. Dans des robes aériennes, transparentes, décolletées et à volants, les danseuses passionnées de Lecuona arborent des talons hauts (de 5 à 13 cm) et sont habillées, de la tête aux pieds, dans une seule couleur chaude, en lien avec la nuance de l'éclairage choisi pour leur couple. Après le pas-de-deux, six couples entrent en scène pour danser une valse dans un cube gigantesque, tapissé de miroirs (à ce moment, les femmes portent de longues robes blanches poétiques). Chaque danseur est démultiplié par le jeu de miroirs et le numéro final devient un grand bal lumineux venu d'une période révolue.

Source :  Grupo Corpo

 

Générique

chorégraphie Rodrigo Perderneiras musique enregistrée Ernesto Lecuona costumes Freusa Zechmeister décor Paulo Pederneiras lumière Paulo Pederneiras, Fernando Velloso danseurs Ana Paula Cançado, Beto Venceslau, Cassilene Abranches, Danielle Pavam, Diogo de Lima, Edson Beserra, Edson Hayzer, Everson Botelho, Filipe Bruschi, Flávia Couret, Gabriela Junqueira, Helbert Pimenta, Ivelise Tricta, Janaina Castro, João Vicente, Juliana Meziat, Mariana do Rosário, Peter Lavratti, Silvia Gaspar, Val Santos directionartistique Paulo Pederneiras chorégraphie Rodrigo Pederneiras direction des répétitions Carmen Purri direction technique Pedro Pederneiras assistantes à la chorégraphie Carmen Purri, Miriam Pederneiras maître de ballet Bettina Bellomo pianistes Lícia Horta, Robson Oliveira habilleur Alexandre Vasconcelos régisseur de scène Virgilio Dangelo techniciens Eustáquio Bento, Gabriel Pederneiras, Stefan Böttcher
Production Cláudia Ribeiro programmation Fernando Velloso

Petrobras est le mécène exclusif de Grupo Corpo

Réalisation vidéo Charles Picq date du document vidéo 2005 production Maison de la Danse

Durée de l'oeuvre 43 min

Mise à jour : Décembre 2011

Pederneiras, Rodrigo

« Ce n'est qu'en 1988, alors que je travaillais avec l'ensemble Uakti, que j'ai commencé à entrevoir ce que pourrait être la danse plus intérieur du corps. »

Ces mots de Rodrigo Pederneiras, chorégraphe pour Grupo Corpo depuis 1978, évoquent ce moment qui fut crucial tant pour lui que pour cette fameuse compagnie brésilienne. Depuis, ils explorent ensemble avec diversité cette « danse intérieure au corps » propre au travail de l’artiste. Privilégiant le xaxado, la samba, la capoeira et les danses de salon, il en traduit les figures en un langage essentiellement moderne, les transposant dans un monde intime où l’équilibre et la dynamique gagnent en sens sur le mouvement. Il les empreint aussi d’humour et de joie, sans pour autant dissimuler la violence et l’ambiguïté de la condition de ce corps qui est le nôtre, qui a appris à danser dans la rue.

Toujours guidé par la musique, Rodrigo reconstruit les mouvements classiques de manière toute brésilienne, intensément, sans tomber dans l’exotisme, les stéréotypes ou la prétention. Ces quelques traits caractérisent bien son travail. Un ou plusieurs danseurs se séparent d’un groupe, comme puissamment magnétisés par une force invisible ; le groupe se reconstitue ensuite jusqu’à ce qu’une interférence semblable se produise à nouveau ; les révolutions sont rares ; la scène est conçue comme un point central avec une avant-scène bien définie ; les lignes résultent des mouvements exécutés par les danseurs dès le tout début du processus de réalisation de l’oeuvre, sans préméditation formelle.

Source: Danse Danse (traduction issue du site de la compagnie Grupo Corpo)

En savoir plus

grupocorpo.com.br/en

Grupo Corpo

Direction artistique: Paulo Pederneiras

Année de création: 1975

Grupo Corpo a été créé par Paulo Pederneiras qui a invité ses frères (y compris Rodrigo) et des amis à le suivre. Paulo est, dès le début, le directeur artistique de la compagnie.
Cherchant à faire surgir une autre forme de création, loin de l’in uence de Rio de Janeiro et de la prédominance de la tradition européenne, Grupo Corpo naît à Minas Gerais en 1975. La force du groupe est indissociable depuis l’origine du projet Grupo Corpo. Elle est visible particulièrement dans l’unicité entre chorégraphie, costumes, scénographie et musique, travail de création commun, en simultané. Cette compagnie « familiale » revendique une danse éminemment brésilienne, qui re ète toute la complexité de son pays. Dès sa première création, Maria Maria (1976), chorégraphiée par Oscar Araiz, Grupo Corpo devient une  gure emblématique de la danse contemporaine au Brésil. En 1985, Rodrigo Pederneiras crée Preludios, sur les Préludes de Chopin. Il engage alors un tournant dans le travail de la compagnie, expérimentant une hybridation entre la technique classique et les danses traditionnelles brésiliennes, ainsi que des mouvements de danse de rue. Ensuite, la compagnie poursuit son travail dans cette dynamique, travaillant principalement avec des compositeurs contemporains, remettant en jeu son art, pour chaque création, sur le terrain de la réalité culturelle, sociale et économique du Brésil. Depuis quarante ans, Grupo Corpo a su développer son propre langage, reconnue sur la scène internationale comme l’une des grandes compagnies de danse contemporaine sachant conserver toute sa « saveur » brésilienne et volontairement se distinguer des ballets occidentaux.

Source : Programme de salle Maison de la Danse 2015

En savoir plus

grupocorpo.com.br

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Maison de la Danse de Lyon

Maison de la Danse de Lyon

Dès sa création, la Maison de la Danse a fait preuve d’une conscience patrimoniale en mettant en place une politique de l’image. Une grande partie des spectacles programmés sont filmés, une collection vidéo se constitue et la danse y apparaît dans sa dimension internationale, sous toutes ses formes, genres et styles.

Voir la collection