Les lieux de là

Année de création : 1998
Déposée par : Fondation BNP Paribas

"Ce journal chorégraphique se déroule sur deux ans de travail et associe à ce projet de nombreux artistes interprètes, qui de près ou de loin, ont cheminé à mes côtés, états des lieux de ces rencontres."

 
close

Lieux de là (Les)

1998


de Mathilde Monnier

Création
1. Les non lieux
Festival Montpellier danse 1998  
2. Dans les plis
6 avril 1999, Théâtre de la ville . Paris   
3. Quelque part
30 novembre 1999, Théâtre de la ville . Paris / Festival d'Automne

Danse Ezster Salamon, Corinne Garcia, Rita Quaglia, Julie Limont, Michèle Prélonge, Bertrand Davy, Salia Sanou, Seydou Boro, Herman Diephuis, Joel Luecht, Éric Houzelot, Alexandre Meyer

 

Voyage polyphonique à travers des lieux utopiques. Ce journal chorégraphique se déroule sur deux ans de travail et associe à ce projet de nombreux artistes interprètes, qui de près ou de loin, ont cheminé à mes côtés, états des lieux de ces rencontres. Instantanéité d'un spectacle mouvant, où le processus opératoire sera le corps commun.

"Les non lieux" et "Dans les plis" sont les deux premiers volets de cette pièce où l'attention est portée sur la figure du chœur, du groupe en tant que corps commun, traversant des figures mythiques, banales, singulières, picturales, de foule, de masse, de tas, de présences.

Dans la troisième partie, le danseur qui, se dégageant du chœur, reste sur scène, est confronté à l'absurdité de sa solitude. Expulsé, extirpé de la masse, il s'empêtre les pieds aux prises avec une foule désormais invisible. "Foule, je me débrouillerai dans ma foule, tout comme toute chose est foule, toute pensée, tout instant, tout geste." Henri Michaux

Déteint et métamorphosé au contact de ceux qu'il a trop côtoyés, il cherche dans la figure du clown sa propre substance, une autre image de lui-même.
Dans cette nouvelle partie intitulée "Quelque part, quelqu'un", inspiré par la poésie d'Henri Michaux, chaque soir un danseur, choisi au hasard parmi le chœur, tente de s'accommoder de l'absence des autres par la dérision et l'humour.

 

Générique

Chorégraphie Mathilde Monnier
Musique Heiner Goebbels
Musicien Alexandre Meyer
Scénographie Annie Tolleter
Lumières Éric Wurtz
Costumes Dominique Fabrègue
Réalisation décor Jean-Christophe Minart
Réalisation des costumes Dominique Fabrègue, Laurence Alquier

Production Théâtre de la ville - paris, Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon, Festival Montpellier danse 98, Telstra Adelaïde Festival 2000, Maison de la culture d'Amiens, Vision-France, Commissariat général du Pavillon de la France à l'exposition universelle de Hanovre 2000, Tanztheater International - expo 2000 Hannover

Durée 60'

Réalisation Valérie Urréa

En savoir plus

www.mathildemonnier.com

Date de mise à jour 10 octobre 2013

Monnier, Mathilde

De pièce en pièce, Mathilde Monnier déjoue les attentes en présentant un travail en constant renouvellement.

Sa nomination à la tête du Centre chorégraphique de Montpellier Languedoc-Roussillon en 1994 marque le début d'une série de collaborations avec des personnalités venant de divers champs artistiques.

De la plasticienne Beverly Semmes au philosophe Jean-Luc Nancy ou en passant par la cinéaste Claire Denis, Mathilde Monnier ne cesse de repousser les frontières pour nourrir un travail qui est expérience avant toute chose.

La création musicale occupe une place de choix à travers des collaborations très variées qui touchent autant aux musiques savantes que populaires : le jazzman Louis Sclavis, les compositeurs David Moss et Heiner Goebbels, le platiniste virtuose eriKm.

Elle s'appuie aussi bien sur la musique de la rockeuse P.J. Harvey que sur l'univers pop en rose du spectacle 2008 vallée qu'elle co-signe avec le chanteur Philippe Katerine dans un final en beauté à la Cour d'honneur du festival d'Avignon 08.

Fascinée par l'idée de l'unisson elle crée le bucolique Tempo 76 au festival Montpellier Danse 07 sur la musique de Gyôrgy Ligeti.

En février 2008, elle accepte la commande de l'Orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Simon Rattle et chorégraphie l'Opéra Surrogate Cities de Heiner Goebbels. Plus de 130 amateurs sur scène participent à cet opéra centré sur la ville et les rapports de pouvoir qui s'y opèrent. La même année, elle présente au festival Montpellier Danse 08 le burlesque duo Gustavia dans lequel elle se met en scène au côté de la performeuse espagnole La Ribot.

En 2009, Mathilde Monnier s'intéresse à La Mort du cygne à travers une pièce, Pavlova 3'23'', qui travaille l'idée d'une danse de la fin.

En 2010, c'est en étroite collaboration avec le peintre Dominique Figarella que Mathilde Monnier signe la pièce Soapéra, puis elle rend hommage à Merce Cunningham au travers du spectacle Un américain à paris.

En 2011, Mathilde Monnier crée Nos images avec le chorégraphe Loïc Touzé et l'écrivain Tanguy Viel, une pièce autour du cinéma.

Elle recrée avec Jean-François Duroure Pudique acide / Extasis au Festival Montpellier danse 11, deux duos créés par les chorégraphes en 1984 et 1985.

ses dernières pièces

nos images (2011) / un américain à paris (2010) / soapéra (2010) / pavlova 3'23'' (2009) / surrogate cities (2008) / gustavia (2008) / les signes extérieurs (2008) / tempo 76 (2007) / city maquette (2007) / 2008 vallée (2006)

www.mathildemonnier.com

Urréa, Valérie

Après avoir suivi des cours à l’Ecole nationale Louis Lumière, Valérie Urréa affirme dès 1987 son engouement pour les arts visuels et le spectacle vivant. Documentaires, captations, fictions, de Bruit Blanc à L’Homme qui danse, ses films principalement coproduits par ARTE, interrogent tous des sujets aussi sensibles que l’autisme, la masculinité, ou les questions de la race, à travers des visions artistiques. Plusieurs fois primés, ses films sont régulièrement présentés dans des festivals internationaux. Par deux fois, elle a été artiste invitée à la commission Image Mouvement de la Délégation des Arts plastiques. Parallèlement, elle a enseigné plusieurs années les relations entre images et spectacle vivant à l’Ecole de cinéma de Marrakech (l'ESAV). 

Ses réalisations

Ottof France Télévisions / 24 Images – 2015 avec Bouchra Ouizguen

Afrique du Sud, portraits chromatiques & Chromatic Society - ARTE France / Axe Sud - 2014 co-réalisation Nathalie Masduraud / Brouillon d'un rêve multumedia SCAM 2012 

Mouvements d'Orchestre - Axe Sud / TLT - 2012 avec Tugan Sokhiev & l'Orchestre Philarmonique de Toulouse 

Manta - La Compagnie des Indes / Ccn Caen Basse-Normandire - 2012 avec Héla Fattoumi & Eric Lamoureux 

Focus Theatre/fr - Institut Français 2010 / 2011 7 spectacles d’auteurs contemporains français Joël Pommerat, David Bobee, GdRA, Philippe Ménard, Xavier Kim, Antoine Defoort, Christophe Piret 

L’homme qui danse - ARTE France / Les films Pénélope 2006 co-écrit avec Rosita Boisseau

Theatr&co – ARTE France / Zadig productions 2007-2008 série documentaire sur le théâtre contemporain d’ARTE
 Michel Vinaver, Jean-Luc Lagarce, Dominique Pitoiset 

Hors les murs – ARTEFrance / ExNihilo-2002 Arte/Music
Prix Nouvelle Danse et Musique, Festival International du Film d'Art de Paris, 2002
Prix Film de danse, Visions du Réel Nyon, Suisse 2002 

Bruit Blanc – ARTE France / Les Films Pénélope – 1998 co-écrit avec Mathilde Monnier
Mention spéciale du Jury, Festival Entraînements # 3 Paris, 2000 

Di et Vin Nem – ARTE France / Ex Nihilo – 2002 pour le magazine de danse d'ARTE 

Récital–ARTE France / ExNihilo-1999 Adaptation de la chorégraphie de Mourad Merzouki (Cie Kafig)
Prix danse du Festival International des cultures urbaines de Bruxelles, Belgique 2000 


Chinoiseries - ARTE France / Artline films / Centre Georges Pompidou -1997 avec Mathilde Monnier & Louis Sclavis 

A la renverse - La Sept / 7ème Industrie / Arcanal / Le Centre Georges Pompidou - 1990 co-écrit avec Mathilde Monnier

Ses parutions

Danse et Cinéma – participation, sous la direction éditoriale de Stéphane Bouquet (éditions Capricci / 2012) 

Stieglitz ou de la modernité (Idéale Audience/Musée d'Orsay 2004) sur Alfred Stieglitz

Dehors la Danse - Jean-Luc Nancy et Mathilde Monnier 2001 – publication d'un travail photographique à partir de la pièce "Les lieux de là", chorégraphie Mathilde Monnier 

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Collection Mathilde Monnier

Collection Mathilde Monnier

De pièce en pièce, Mathilde Monnier déjoue les attentes en présentant un travail en constant renouvellement. Ses questionnements artistiques sont liés à des problématiques d'écriture du mouvement en lien avec des questions plus larges comme "l'en commun", le rapport à la musique, la mémoire. Sa nomination à la tête du Centre chorégraphique de Montpellier Languedoc-Roussillon en 1994 marque le début d'une période d'ouverture vers d'autres champs artistiques ainsi qu'une réflexion en acte sur la direction d'un lieu institutionnel et son partage. Cette collection présente les créations de Mathilde Monnier de 1994 à 2013.

Voir la collection
Fondation BNP Paribas

Fondation BNP Paribas

Déposée par : Fondation BNP Paribas

La Fondation BNP Paribas est l’un des rares mécènes à soutenir des chorégraphes et des artistes issus des nouveaux arts du cirque. Aide à la création, soutien à la diffusion des spectacles et aux résidences d’artistes sont autant de moyens pour la Fondation BNP Paribas de favoriser le développement et le rayonnement de la création contemporaine aux côtés des autres partenaires institutionnels.

Voir la collection