L'Ombre des jumeaux

2017
Année de création : 1999

Extrait remonté par l’Arc contemporain (Strasbourg), responsable artistique Michèle Rust, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2016)

 
close

Danse en amateur et répertoire

Le CN D coordonne un programme d’accompagnement de la pratique amateur au-delà de la phase d’apprentissage technique et du cours de danse, qui permet à des groupes de danseurs, composé d’un minimum de cinq danseurs, de découvrir une écriture chorégraphique à travers une œuvre significative dans l'histoire de la danse, et ayant connu l'épreuve de la scène, ou des danses non reliées à une pratique scénique (danses traditionnelles, danses du monde…) en se confrontant aux sources de cette pratique.

Ouvert à tous les styles et à toutes les histoires de danse, le projet comporte deux volets : l’appropriation dansée d’une œuvre ou l’exploration d’un corpus de danses, la connaissance approfondie de l’environnement culturel du répertoire travaillé.

Le programme permet aux groupes et à leurs coordinateurs artistiques de rencontrer et travailler avec un professionnel confirmé (chorégraphe et/ou interprète du répertoire choisi, notateur ou collecteur) : son intervention auprès du groupe couvre un volume de trente à quarante heures, et plus, réparties en fonction des nécessités de travail. Le groupe s’engage à présenter son travail en public deux fois au minimum, dont une lors d’une journée nationale rassemblant les différents groupes retenus et leur donnant ainsi accès à une grande scène.

Ombre des jumeaux (L')

Extrait remonté par l’Arc contemporain (Strasbourg), responsable artistique Michèle Rust, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2016)

Le groupe
La danseuse Michèle Rust, interprète de Dominique Bagouet, est à l’initiative de ce groupe d’adultes-amateurs créé en 2011, à Strasbourg. En 2013, elle met au point le projet Clin d’œil à Dominique Bagouet qui permet aux danseurs de plonger dans des extraits de trois pièces fétiches du chorégraphe montpelliérain. Dans le cadre également du dispositif Danse en amateur et répertoire, en 2014-2015, Michèle Rust leur fait découvrir une facette de Régine Chopinot dans Sous le signe de Saint Georges.

Le projet
Sous la houlette de Sylvain Boruel, interprète de la création de Michel Kelemenis pour le Ballet de l'Opéra national du Rhin, le choix de L’Ombre des jumeaux (1999) résulte d’un désir d’explorer « les voix de la multiplication dynamique ». L’attaque de l’espace, l’ampleur de la chorégraphie, la rapidité des changements d’appuis, le tout ourlé de fantaisie et d’humour, a aussi stimulé l’envie des danseurs. Une séquence de la pièce se déroule en silence et offre la possibilité d’affiner l’écoute, la présence à l’autre et d’aiguiser la conscience du geste.

Le chorégraphe
Directeur et initiateur de KLAP Maison pour la danse, ouverte à Marseille en 2011, Michel Kelemenis, personnalité de la scène contemporaine depuis les années 80, a tissé un parcours d’artiste aux inspirations multiples portées par une écriture limpide et précise. Surfant entre narration et abstraction, collaborateur de compagnies comme celles du Ballet du Grand Théâtre de Genève ou du Ballet du Rhin, il a su également déployer son talent auprès de metteurs en scène comme Klaus-Michaël Grüber ou Luc Bondy. Pédagogue, il a mis en place des ateliers dans différents pays dont l’Afrique du Sud depuis 1994 et enseigne également au sein de structures de formations supérieures.

GÉNÉRIQUE

Création du 22 au 25 avril 1999 à la Filature à Mulhouse
Pour 18 interprètes (danseurs du ballet de l’Opéra national du Rhin) Muriel Amm, Anne Bacher, Pascale Lafferrière, Jacquine Le Huche, Stéphanie Madec, Muriel Masciaux, Sybile Obré, Cécile Robin Prévallée, Laurence Rollet, Michel Béjar, Sylvain Boruel, Simon Courchel, Alain Imbert, Thierry Le Gall, Willem Meul, Pasquale Nocera, Marc Pace, Joris Pérez
Création musicale Didier Puntos
Pianos Didier Puntos, Xavier Dami
Percussions  Sébastien Cordier, Benoît Gaudelette
Durée originale 35 min

Coordinatrice Michèle Rust
Transmission
Sylvain Boruel, interprète de la pièce à sa création et Michel Kelemenis, chorégraphe
Danseurs 
Marcos Bompadre,
Clara Bottlaender,
Maeva Caboche, Hortense de Boursetty, Célestine de Williencourt, Géraldine Haas, Angélique Hertzog, Élodie Kieffer, Ophélie Parot, Alicia Planat

Durée de l’extrait 14 min
Réalisation Karim Zeriahen

Kelemenis, Michel

Danseur et chorégraphe français né en 1960.

 

Après une formation de gymnaste, Michel Kelemenis commence la danse à Marseille à l’âge de 17 ans. Dès 1983, il est interprète au sein du Centre Chorégraphique National de Montpellier auprès de Dominique Bagouet et écrit ses premières chorégraphies, dont Aventure coloniale avec Angelin Preljocaj en 1984. Lauréat de la Villa Médicis Hors-les-Murs en 1987, il fonde la même année Kelemenis&cie. En 1991, il est lauréat de la Bourse Léonard de Vinci, et du Fonds japonais Uchida Shogakukin. Son parcours est salué par 3 distinctions : il est nommé Chevalier dans l’Ordre National du Mérite en 2007 et promu Officier des Arts et des Lettres en 2013.

 

Ses nombreuses pièces (plus de 60 dont une quarantaine pour sa compagnie) sont présentées à travers le monde. Parmi ses œuvres les plus remarquées, le duo fondateur Plaisir d’Offrir -1987, suivi du solo Faune Fomitch -1988, le programme d’adieu à Bagouet, Clins de lune -1993, Le Paradoxe de la femme-poisson -1998, 3 poèmes inédits -2001, Besame mucho -2004, l’ôde à la femme Aphorismes géométriques -2005, la fable Jeune public Henriette & Matisse -2010, Siwa pour Marseille Provence Capitale européenne de la Culture 2013...

 

Amoureux du mouvement et des danseurs, de ces instants exceptionnels où le geste bascule dans le rôle, Michel Kelemenis articule ses créations autour de la recherche d’un équilibre entre abstraction et figuration. Pour son style personnel, qui allie finesse et performance, le chorégraphe est sollicité par les Ballets : du Grand Théâtre de Genève (Tout un monde lointain -1997, Kiki la rose -1998, Image -2008, Cendrillon -2009, Le Songe d’une nuit d’été -2013), de l’Opéra national de Paris (Réversibilité -1999), du Rhin (L’ombre des Jumeaux -1999, JEUX -2001 -repris par le Ballet du Nord en 2005- Le Baiser de la fée -2011), ou le Ballet National de Marseille (TATTOO -2007, Le Sixième pas -2012). Il accorde à la musique contemporaine une place essentielle, notamment en sollicitant les œuvres originales des compositeurs Christian Zanési, Philippe Fénelon, Philippe Hersant, Yves Chauris, Gilles Grand.

 

À l’Opéra de Marseille, il met en scène en 2000 le drame lyrique et chorégraphique L’Atlantide de Henri Tomasi. Il participe aux créations du Festival d’Aix-en-Provence, en 2003 auprès de Klaus-Michaël Grüber et Pierre Boulez, et en 2004 auprès de Luc Bondy et William Christie.

En 2007, Michel Kelemenis s’essaie à la narration avec plaisir avec, notamment, des créations en direction du public jeune et la commande de Cendrillon par le Ballet du Grand théâtre de Genève.

 

Des missions régulières, portées par l’Institut Français, au bénéfice des services culturels français à Cracovie, Kyoto, Johannesburg, Los Angeles, en Inde, en Corée et en Chine, naissent des projets de formation, de création et d’échange, de façon toujours bilatérale, avec des artistes d’expressions différentes et des compagnies étrangères. Sa longue coopération ininterrompue depuis 1994 avec l’Afrique du Sud aboutit en 2010 à la création de la formation CROSSINGS, ouverte à des jeunes chorégraphes, danseurs, musiciens et éclairagistes de plus de 10 nationalités.

 

De nombreuses actions croisant création et pédagogie sont menées au sein de formations supérieures et professionnelles (Coline/Istres, Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique et de Danse de Lyon et Paris, Pôle Supérieur Provence Méditerranée…).

 

Le 10 décembre 2007, après 10 ans d’animation du Studio/Kelemenis, le Conseil municipal de la Ville de Marseille valide un programme architectural conceptualisé par le chorégraphe. KLAP Maison pour la danse, équipement de 2000 mètres carrés dédié à la création et à la culture chorégraphiques, est inauguré le 28 octobre 2011. Aussitôt, KLAP amplifie les actions fondamentales de Kelemenis&cie autour du cœur battant de la création : accueil de compagnies, partage artistique éducatif et culture chorégraphique. L’acte de création s’épaissit de nouvelles formes pour intégrer de nouveaux champs :

  • Le Territoire rural (My Way -2012) et extérieur (Zef ! -2014)
  • Le Jeune public (Henriette & Matisse -2010 et Rock & Goal -2016)
  • La mise en perspective du répertoire (COLLECTOR -2017)

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire est un programme d’accompagnement de la pratique amateur au-delà du cours de danse et de la phase d’apprentissage technique. Destiné à des groupes de danseurs amateurs, il ouvre un espace de partage pour ceux qui désirent approfondir une pratique et une connaissance de la danse en relation avec son histoire.

Voir la collection