Meia lua

Année de création : 2009

Une écriture chorégraphique singulière avec une mise en jeu des corps traversée par une danse issue du hip hop mais qui s’en détache pour offrir une pièce qui rompt astucieusement avec le style « battle » en créant des tableaux vivants à la Edouar

 
close

Meia lua

Le chorégraphe a créé cette pièce pour 8 danseurs dans le cadre de l’année de la France au Brésil en 2009. Une écriture chorégraphique singulière avec une mise en jeu des corps traversée par une danse issue du hip hop mais qui s’en détache pour offrir une pièce qui rompt astucieusement avec le style « battle » en créant des tableaux vivants à la Edouard Hooper. Un spectacle finalement brésilien dans cette langueur qui saisit les corps - saudade - et donne une pièce subtile, pleine d’inventions et de créations visuelles. Des duos tendrement aériens en solos acrobatiques puissants, jusqu’aux tableaux d’une énergie insolente, les danses se télescopent dans un langage chorégraphique original, où les gestes sont fluides, légers et poétiques.

Source : Cie Malka

Générique

Pièce chorégraphique franco-brésilienne pour 8 danseurs
Création
2009
Images
Mohamed Athamna

Chorégraphie
Bouba Landrille Tchouda
Interprétation Aïda Boudrigua, Amaury Réot ou Si’mhamed Benhalima , Vilson Dos Reis Silva, Bouba Landrille Tchouda, José Antonio Santo Alves, Rodolfo Moraes Espindola, Rafael Nascimento Brito, Ricardo Venancio de Oliveira
Dramaturgie Guy Boley
Musique Manuel Wandji
Scénographie Rodrigue Glombard
Lumière Fabrice Crouzet
Costumes Claude Murgia
son Éric Jury
coproduction la Rampe-Échirolles, Château rouge -Annemasse, Grand Angle - Voiron, CCN de Grenoble avec le soutien de la ville d’Échirolles, le Conseil Général de l’isère, la Région Rhône-Alpes, la DRAC Rhône-Alpes / Ministère de la Culture, l’ADAMI , l’Alliance française de Sao Luis, le SCEMA , secrétariat d’état à la culture du maranhao et culturesfrance

Tchouda, Bouba Landrille

Comme pour beaucoup de danseurs hip-hop, son apprentissage démarre de manière autodidacte. En 1995, il décide de fonder la compagnie Aca à Saint-Martin-d’Hères, avec Habib Adel, danseur de la même génération. Leur première création, présentée en 1996 dans le cadre des Rencontres Danse Ville Danse à Paris, leur permet de devenir une compagnie de référence en matière de danse hip hop dans la région Rhône-Alpes.

Bercé par les cultures urbaines et les cultures du monde, Bouba Landrille Tchouda aborde la danse sous une multitude de facettes, hip hop, capoeira, danse contemporaine. Son parcours métissé, fait de rencontres originales, alimente son exploration des infinies possibilités du langage de la danse, cherchant à en repousser ses limites, à dépasser les barrières de genres. Il collabore avec des artistes aux esthétiques diverses dont la compagnie Accrorap en tant que danseur-chorégraphe ou le chorégraphe Jean-Claude Gallotta avec lequel il crée le duo SMH. Il fait partie de ces danseurs-chorégraphes issus de la mouvance hip hop qui a su développer une écriture chorégraphique contemporaine singulière. Les tournées nationales et internationales qu’il effectue lui permettent aujourd’hui de se positionner en tant que chorégraphe au-delà de nos frontières.
 
En 2001, il fonde la compagnie Malka et créera, en association avec la Rampe-Echirolles, scène conventionnée pour la danse, les pièces Malandragem, Des Mots, Regarde-Moi, Meia Lua, spectacle franco-brésilien produit dans le cadre de l’année de la France au Brésil puis Murmures avec le concours du Théâtre National de Chaillot et présenté notamment à l’occasion de la Biennale de la Danse de Lyon en 2012.

Source : Site de la Cie Malka

En savoir plus

ciemalka.com

 

Compagnie Malka

Direction artistique: Bouba Landrille Tchouda

Année de création: 2001

La compagnie Malka poursuit une réflexion en mouvement autour du rapprochement des danses, des langages, des communautés, des hommes, à travers l’énergie des danses hip hop. Notre danse est une danse pour dire, une danse d’ouverture et de métissage, une danse au-delà des genres et des frontières, une danse qui s’est aussi nourrie des courants qui ont traversé les danses du vingtième siècle.

Source: Site de la compagnie Malka

En savoir plus

ciemalka.com

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Maison de la Danse de Lyon

Maison de la Danse de Lyon

Dès sa création, la Maison de la Danse a fait preuve d’une conscience patrimoniale en mettant en place une politique de l’image. Une grande partie des spectacles programmés sont filmés, une collection vidéo se constitue et la danse y apparaît dans sa dimension internationale, sous toutes ses formes, genres et styles.

Voir la collection