(M)imosa

2016
Année de création : 2011

Enregistré au CND le 14 avril 2016

 
close

(M)imosa

Twenty Looks or Paris is Burning at the Judson Church (M)

 

Pour la taille (M), Trajal Harrell s’est lancé dans un élargissement du périmètre du voguing en invitant trois performeurs issus d’univers chorégraphiques différents à venir dériver avec lui. Symptomatique de la stratégie de décalage et de porosité qui marque la série dans son ensemble, (M)imosa est un feuilleté aussi délicat que sauvage : une ruade dans les conventions qui transforme le plateau en sismographe d’états contradictoires, passant par toutes les intensités possibles. Ensemble ou séparés, Trajal Harrell, François Chaignaud, Cecilia Bengolea et Marlene Monteiro Freitas occupent la scène en tant que zone franche, située hors du cadre des conventions sociales. Sur cette surface de projection réactive à toutes les opérations de condensation, de collage et de travestissement, ils saturent l’espace de corps à géométrie variable, en perpétuelle tranformation. Dans cette pièce résolument transgenre, tout est retourné, détourné, accentué, accéléré – voix, corps, sexe, mode. Chant baroque, créatures fantastiques, pop stars discordantes, mannequins déchaînés : le voguing devient une arme servant au renversement de toutes les valeurs.

 

Générique

 

Conception et interprétation Cecilia Bengolea, François Chaignaud, Marlene Monteiro Freitas, Trajal Harrell

Lumières Yannick Fouassier

Chaussures La Bourette 

dans le cadre de dance2016 une année franco-américaine de danse et d’idées

 

Durée 145 minutes

Réalisation CND
Mise à jour mai 2016

Bengolea, Cecilia

Née à Buenos-Aires, Cecilia Bengolea se forme aux danses urbaines et poursuit des études de danse anthropologique auprès d’Eugenio Barba avant d’étudier la philosophie et d’histoire de l’art à l’Université de Buenos-Aires. En 2001, elle s’installe à Paris et suit la formation Ex.e.r.c.e. à Montpellier, dirigée par Mathilde Monnier. En 2011, Cecilia Bengolea co-réalise deux courts-métrages en dialogue avec l’œuvre de Levi-Strauss Tristes Tropiques : La Beauté (tôt) vouée à se défaire avec Donatien Veisman et Cri de Pilaga avec Juliette Bineau. Cecilia Bengolea performe la danse comme une sculpture animée, avec la possibilité de devenir objet et sujet en même temps. Elle collabore régulièrement avec les artistes Dominique Gonzalez-Foerster, Monika Gintersdorfer, Knut Klassen ainsi qu’avec les artistes spécialistes du dancehall Damion BG Dancerz et Joan Mendy.

En 2016, Cecilia Bengolea est commissionnée par l’ICA à Londres pour la première édition de Art Night et présente au Covent Garden Market une installation vidéo à l’intérieur d’un dispositif constitué de miroirs holographiques ainsi qu’une performance participative de dancehall en collaboration avec la ballerine Erika Miyauchi et l’artiste dancehall Damion BG Dancerz. En collaboration avec l’artiste anglais Jeremy Deller, elle co-réalise le film RythmAssPoetry, commissionné par la Biennale d’art contemporain de Lyon 2015. Ensemble, ils tournent leur second film en Jamaïque, Bombom’s Dream, commissionné par la Hayward Gallery de Londres et la Biennale d’art contemporain de Sao Paulo 2016.

Source: Site de la compagnie Vlovajob Pru

En savoir plus

vlovajobpru.com


Harrell, Trajal

Trajal Harrell est un chorégraphe basé à New York qui travaille beaucoup à l’international. Il est reconnu pour sa série de pièce intitulée Twenty Looks or Paris is Burning at the Judson Church qui réimagine une rencontre entre la danse post-moderne et le Voguing. Le format large de la série, Antigone Sr., a gagné le Bessie Award pour la meilleure production en 2012. A l’automne de la même année, il présente la dernière pièce de la série Judson Church is Ringing in Harlem (Made-to-Measure)/Twenty Looks or Paris is Burning at the Judson Church. Trajal Harrell prépare en ce moment une pièce plus courte pour le Ballet Cullberg et un nouveau projet pour huit interprètes, The Ghost of Montpellier Meets Samurai, qu’il a présenté en avant première lors du Festival Montpellier Danse en 2015. Il a également créé la première pièce d’une nouvelle série sur le Butô à partir de la pratique du Voguing. Cette création, Used, Abused and Hung Out to Dry, a été présentée au MOMA en février 2013.


Chaignaud, François

Interprète auprès de Boris Charmatz, Emmanuelle Huynh, Alain Buffard, Gilles Jobin, mais aussi chercheur, chanteur, performeur ou chorégraphe, François Chaignaud développe un travail mélangeant performance et chant où il incarne des figures à la frontière des genres. Depuis 2005, un dialogue soutenu entre François Chaignaud et Cecilia Bengolea donne vie à des œuvres hétéroclites, présentées dans le monde entier.


Monteiro Freitas, Marlene

Interprète pour de nombreux chorégraphes, dont Boris Charmatz ou Emmanuelle Huynh, Marlene Monteiro Freitas crée depuis 2006 des pièces peuplées de créatures fantastiques et animales, à l’image du solo Guintche ou du projet Paraiso, collection particulière de ses hybridations.

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Centre national de la danse

Centre national de la danse

Menant une politique active de soutien à la création et à la diffusion, le CND favorise la rencontre entre publics et professionnels autour de toutes les esthétiques. Les services et ressources proposés s’adressent à tous les acteurs du secteur (danseurs, chorégraphes, professeurs, administrateurs, chercheurs, programmateurs, compagnies, lieux de création et de diffusion, lieux de formation ou écoles de danse, relais culturels…).

Voir la collection