Inanna

2015
Année de création : 2005

Extrait de la pièce de Carolyn Carlson remontée par le groupe A Corps Danse (Saint-Leu-la-Forêt), coordinatrice artistique Claire Van Vlamertynghe, dans le cadre de "Danse en amateur et répertoire" (2014)

 
close

Danse en amateur et répertoire

Le CN D coordonne un programme d’accompagnement de la pratique amateur au-delà de la phase d’apprentissage technique et du cours de danse, qui permet à des groupes de danseurs, composé d’un minimum de cinq danseurs, de découvrir une écriture chorégraphique à travers une œuvre significative dans l'histoire de la danse, et ayant connu l'épreuve de la scène, ou des danses non reliées à une pratique scénique (danses traditionnelles, danses du monde…) en se confrontant aux sources de cette pratique.

Ouvert à tous les styles et à toutes les histoires de danse, le projet comporte deux volets : l’appropriation dansée d’une œuvre ou l’exploration d’un corpus de danses, la connaissance approfondie de l’environnement culturel du répertoire travaillé.

Le programme permet aux groupes et à leurs coordinateurs artistiques de rencontrer et travailler avec un professionnel confirmé (chorégraphe et/ou interprète du répertoire choisi, notateur ou collecteur) : son intervention auprès du groupe couvre un volume de trente à quarante heures, et plus, réparties en fonction des nécessités de travail. Le groupe s’engage à présenter son travail en public deux fois au minimum, dont une lors d’une journée nationale rassemblant les différents groupes retenus et leur donnant ainsi accès à une grande scène.

Inanna

Chorégraphie Carolyn Carlson
Extrait chorégraphique remonté par le groupe A Corps Danse (Saint-Leu-la-Forêt), coordinatrice artistique Claire Van Vlamertynghe, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2014)

 

Le groupe
Né voici cinq ans comme débouché pour les élèves les plus expérimentées et motivées d’une école de danse dans le Val d’Oise, A Corps Danse réunit une dizaine de femmes d’une exceptionnelle disparité en âges (de dix-huit à cinquante-cinq ans). Le groupe présente ses réalisations habituelles dans les environs et lors des rencontres de la Fédération française de danse. Il a connu des expériences avec les chorégraphes Ambra Senatore ou Farid Ounchiouene, et composé des approches originales des musiques d’Aperghis, et du « Sacre du printemps » à partir des dessins de Valentine Hugo. Cette fois, la confrontation avec les exigences d’une écriture chorégraphique déjà fixée constitue un glissement notable, tant en termes de souci de précision que d’intensité de la sollicitation physique.

La chorégraphe
Depuis son accueil en soliste permanente par un Opéra de Paris alors visionnaire, la trajectoire de Carolyn Carlson, née en 1943 aux États-Unis, a pris les dimensions d’une légende au cœur du paysage chorégraphique hexagonal (et au-delà, notamment par sa direction de la Biennale de Venise). Elle a créé plus de cent pièces, comme autant de « poèmes visuels ». Un sens incomparable du flux du mouvement habite ses figures, qui sont pour autant d’une grande exactitude de traits. La pratique de l’écriture et des arts plastiques teinte un univers souvent méditatif. Créée en 2005 dans la foulée de sa nomination à la tête du Centre chorégraphique national de Roubaix, « Inanna » est la seule œuvre de Carolyn Carlson exclusivement dansée par des femmes.

L’intervenante
Suivie par Carolyn Carlson, la transmission d’un extrait d’ « Inanna » a été confiée à Sara Orselli, interprète de cette pièce dès sa création, et devenant au même moment l’assistante de la chorégraphe. C’est principalement un quatuor qui a été retenu, à reconvertir ici pour neuf interprètes. Sara Orselli fait vivre à celles-ci un processus proche de la pratique au sein de la compagnie professionnelle, passant d’abord par un cours en lien direct avec la pièce, puis par l’improvisation tendant à retrouver le sens intime du geste. La netteté de l’image visuelle n’oublie jamais le ressenti profond. Les femmes d’A Corps Danse ont une expérience de la relation qui les rapproche de la thématique d’Inanna, exaltant des qualités solidaires du féminin.

 

 

Générique

Création du 17 au 18 novembre 2005 au Colisée à Roubaix
Pièce pour 7 danseuses Chinatsu Kosakatani, Isida Micani, Sara Orselli, Sonia Rocha, Cristina Santucci, Sara Simeoni, Alessandra Vigna
Musique Armand Amar
Lumières Guillaume Bonneau

Transmission Sara Orselli  (assistante de Carolyn Carlson)
En collaboration avec la Carolyn Carlson Company
Danseuses Clara Biegle, Myriam Faussier, Emma Foucault, Anne Gandolino, Valérie Launey, Céline Paquet, Mila Plaza, Valentine Simon, Pascaline Tissot

Durée de l’extrait 10 minutes
Réalisation CND
mise à jour : mai 2016

Carlson, Carolyn

Née en Californie, Carolyn Carlson se définit avant tout comme une nomade. De la baie de San Francisco à l'Université d'Utah, de la compagnie d'Alwin Nikolais à New York à celle d'Anne Béranger en France, de l'Opéra de Paris au Teatrodanza La Fenice à Venise, du Théâtre de la Ville à Helsinki, du Ballet de l'Opéra de Bordeaux à la Cartoucherie de Paris, de la Biennale de Venise à Roubaix, Carolyn Carlson est une infatigable voyageuse, toujours en quête de développer et faire partager son univers poétique.

Héritière des conceptions du mouvement, de la composition et de la pédagogie d'Alwin Nikolais, elle est arrivée en France en 1971. Elle a signé l'année suivante, avec Rituel pour un rêve mort, un manifeste poétique qui définit une approche de son travail qu'elle n'a pas démenti depuis : une danse assurément tournée vers la philosophie et la spiritualité. Au terme "chorégraphie", Carolyn Carlson préfère celui de "poésie visuelle" pour désigner son travail. Donner naissance à des œuvres témoins de sa pensée poétique, et à une forme d'art complet au sein de laquelle le mouvement occupe une place privilégiée.

Depuis quatre décennies, son influence et son succès sont considérables dans de nombreux pays européens. Elle a joué un rôle clef dans l'éclosion des danses contemporaines françaises et italiennes avec le GRTOP à l'Opéra de Paris et le Teatrodanza à La Fenice.

Elle a créé plus d'une centaine de pièces, dont un grand nombre constituent des pages majeures de l'histoire de la danse, de Density 21,5 à The Year of the horse, de Blue Lady à Steppe, de Maa à Signes, de Writings on water à Inanna. En 2006, son œuvre a été couronnée par le premier Lion d'Or jamais attribué à un chorégraphe par la Biennale de Venise. Elle est aussi Chevalier et Commandeur des Arts et Lettres.

Carolyn Carlson a dirigé le Centre Chorégraphique National de Roubaix Nord-Pas de Calais de 2005 à 2013. Aujourd'hui, la Carolyn Carlson Company (en résidence au Théâtre National de Chaillot) produit et diffuse ses spectacles à travers le monde.

Carolyn Carlson est Présidente d'Honneur/Directrice Artistique-Fondatrice de l'Atelier de Paris/CDC, centre international de masterclasses et de création à la Cartoucherie depuis 1999.

 

CAROLYN CARLSON EN DIX DATES

1965-1971                 Soliste dans la compagnie d'Alwin Nikolais

1974-1980
                 Etoile-Chorégraphe au Ballet de l'Opéra de Paris (GRTOP)

1980-1984
                 Directrice artistique du Teatrodanza La Fenice, Venise

1985-1991      
           Résidence au Théâtre de la Ville, Paris

1991-1992                 Résidence au Finnish National Ballet et au Helsinki City Theater Dance Company

1994-1995                 Directrice artistique du Ballet Cullberg, Stockholm

1999-2002                 Directrice artistique de la section danse de la Biennale de Venise

2005-2013                 Directrice du Centre Chorégraphique National Roubaix Nord-Pas de Calais

Depuis 1999              Présidente d'Honneur et directrice artistique-fondatrice de l'Atelier de Paris-Carolyn Carlson

2014                          Création de la Carolyn Carlson Company, en résidence au Théâtre National de Chaillot

 

EN SAVOIR PLUS

www.atelierdeparis.org

www.carolyn-carlson.com

 

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire est un programme d’accompagnement de la pratique amateur au-delà du cours de danse et de la phase d’apprentissage technique. Destiné à des groupes de danseurs amateurs, il ouvre un espace de partage pour ceux qui désirent approfondir une pratique et une connaissance de la danse en relation avec son histoire.

Voir la collection