Beast of Nonation

2015
Auteur : Carles, James
Année de création : 2001

Extrait de la pièce de James Carlès remontée par la compagnie Périphéri’k (Elven), coordinatrice artistique Kaylie Le Trionnaire, dans le cadre de "Danse en amateur et répertoire" (2014)

 
close

Danse en amateur et répertoire

Le CN D coordonne un programme d’accompagnement de la pratique amateur au-delà de la phase d’apprentissage technique et du cours de danse, qui permet à des groupes de danseurs, composé d’un minimum de cinq danseurs, de découvrir une écriture chorégraphique à travers une œuvre significative dans l'histoire de la danse, et ayant connu l'épreuve de la scène, ou des danses non reliées à une pratique scénique (danses traditionnelles, danses du monde…) en se confrontant aux sources de cette pratique.

Ouvert à tous les styles et à toutes les histoires de danse, le projet comporte deux volets : l’appropriation dansée d’une œuvre ou l’exploration d’un corpus de danses, la connaissance approfondie de l’environnement culturel du répertoire travaillé.

Le programme permet aux groupes et à leurs coordinateurs artistiques de rencontrer et travailler avec un professionnel confirmé (chorégraphe et/ou interprète du répertoire choisi, notateur ou collecteur) : son intervention auprès du groupe couvre un volume de trente à quarante heures, et plus, réparties en fonction des nécessités de travail. Le groupe s’engage à présenter son travail en public deux fois au minimum, dont une lors d’une journée nationale rassemblant les différents groupes retenus et leur donnant ainsi accès à une grande scène.

Beast of Nonation

Chorégraphie James Carlès
Extrait chorégraphique remonté par la compagnie Périphéri’k (Elven), coordinatrice artistique Kaylie Le Trionnaire, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2014)

 

Le groupe
Dans le Morbihan, l’association Périphéri’K regroupe neuf danseuses qui ont aujourd’hui entre treize et vingt-et-un ans, dans le prolongement de l’enseignement reçu en école de danse, dirigée par Kaylie Le Trionnaire (en classique, contemporain, danse africaine et danse jazz). Elles ont entre cinq et dix ans de pratique, et leur parti esthétique est de se consacrer à des projets inscrits dans le temps présent, nourris d’une compréhension approfondie des croisements actuels entre danses africaines, hip-hop, jazz. Leur pratique passe par un questionnement des origines, pour lequel l’apport de James Carlès se fait précieux au moment de donner de l’ancrage à leurs séances de travail hebdomadaires.

Le projet
Il n’y a pas de variation d’effectif, mais absence d’éléments masculins, dans l’extrait de treize minutes choisi de « Beast of Nonation ». Féru de formation, participant pour la deuxième fois à la rencontre nationale Danse en amateur et répertoire, James Carlès conduit personnellement le projet. Il considère cette pièce, traitant des racines africaines, comme propice à un questionnement fondamental pour des amateurs souvent enclins à reproduire des modèles d’énergie puisés dans l’imagerie de Broadway. Il transmet des techniques de regard, de circulation des flux d’énergie, de charge intentionnelle du sens interprétatif ; également d’ancrage et d’écoute musicale, débouchant sur une élaboration rythmique étudiée.

Le chorégraphe
D’origine franco-camerounaise, James Carlès a reçu un enseignement de style moderne anglo-saxon. Singulier dans sa danse jazz, il y introduit une préoccupation pour ce que sont les filiations afro-descendantes, dégageant une lecture historicisée des danses noires, aux perspectives très distinctes selon qu’on les envisage depuis le contexte américain ou européen, par exemple. James Carlès a créé sa première pièce en 1989, ouvert un lieu de formation à Toulouse dix ans plus tard, puis dix ans après le festival Danses et Continents noirs. Créée en 2001 sur une musique de l’artiste nigérian Fela Kuti, « Beast of Nonation » (« une bête qui n’a pas de territoire ») est emblématique de la quête d’un rythme jazz au prisme des racines africaines.

 

 

GÉNÉRIQUE


Création du 5 au 9 février 2002 au théâtre Altigone à Toulouse, dans le cadre du festival Toulouse Bahia Danse. Présenté en avant-première en mai 2001 au Centre Chorégraphique national de Biarritz (Malandain Ballet Biarritz)
Pièce pour 5 danseurs Thierry Croux, Laeticia Lequay, Saint Louis Rhino, Salima Rouibah, Blandine Ruiz
Musique Fela Kuti, « Swegbe & Pako », de l’album « Anthology 1 » (12 min. 30 s.), « Black Man’s Cry »,  de l’album « Fela Ransome-Kuti and the Africa ‘70 with Ginger Baker… Live ! » (1 min.)
Lumières (adaptation 2010) Arnaud Schulz

Transmission James Carlès  (chorégraphe), Tiphaine Jahier  (assistante chorégraphique et répétitrice)
Danseuses Sophie Bougrat, Jeanne David, Johanne Gaugain, Margaux Grimaud, Laure Le Noël, Julie Lorgeoux, Louise Lorgeoux, Margaux Ribaud, Morgane Schveizer

Durée de l’extrait 13 minutes
Réalisation CND
mise à jour : mai 2016

Carles, James

James Carlès est chorégraphe, chercheur et conférencier. Il reçoit une formation initiale en danses et musiques d'Afrique et de sa Diaspora puis il se forme auprès des grands noms de la danse moderne à New York et à Londres principalement. Depuis 1992, il a engagé une démarche artistique et analytique qui explore les "lieux de jonctions" entre les danses, rythmes et philosophies d'Afrique et de sa Diaspora avec les techniques et les cadres de pensées occidentales. A ce jour, le répertoire de sa compagnie est riche de plus d'une cinquantaine de pièces de sa propre création et d'auteurs comme Katherine Dunham, Pearl Primus, Talley Beatty, Asadata Dafora, Géraldine Armstrong, Rick Odums, Wayne Barbaste, Carolyn Carlson, Robyn Orlin, etc.

Danseur soliste et performer hors pair, James Carlès a été interprète et collaborateur artistique pour non seulement, de nombreux "ensembles musicaux" allant du Baroque, à la musique contemporaine, en passant par le Jazz; mais également des chorégraphes tels que Carolyn Carlson, Robyn Orlin, Rui Horta, Myriam Naisy, etc.

Artiste associé à l'Astrada-Jazz In Marciac de 2012 à 2014, chercheur associé au laboratoire LLA Créatis de l'université Jean-Jaurès de Toulouse, James Carlès est particulièrement investit dans des projets patrimoniaux pour la diversité et la diffusion de la culture chorégraphique.
Il est également créateur et directeur artistique du festival "Danses et Continents Noirs".

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire est un programme d’accompagnement de la pratique amateur au-delà du cours de danse et de la phase d’apprentissage technique. Destiné à des groupes de danseurs amateurs, il ouvre un espace de partage pour ceux qui désirent approfondir une pratique et une connaissance de la danse en relation avec son histoire.

Voir la collection