Metropolis - GAGA

2010
Déposée par : Montpellier Danse

Reportage sur la technique gaga, un langage du mouvement développé depuis une dizaine d'années par Ohad Naharin. Un sujet d'Olivier Lemaire pour l'émission Métropolis diffusée sur Arte le 26 juin 2010.

 
close

Gaga

La Batsheva Dance Company a été fondée en 1964 par Martha Graham et la Baronne Batsheva de Rothschild. Elle réside à Tel Aviv. Elle se produit avec deux ensembles – la Batsheva Dance Company et le Batsheva Ensemble des juniors – qui regroupent en tout quarante danseurs, israéliens et étrangers.

Ohad Naharin commence sa carrière de danseur, en 1974, au sein de la Batsheva Dance Company. Après des années de formation et de création, il prend la direction de la compagnie en 1990.

Gaga est un langage du mouvement développé depuis une dizaine d'années par Ohad Naharin. Il est utilisé quotidiennement par les danseurs de la Batsheva et les jeunes du Batsheva Ensemble comme base de leur entraînement. Cette méthode, plutôt que technique, s'attache à rendre le corps plus attentif et réactif à l'espace et aux autres qui l'entourent et fait réaliser que personne n'en est le centre. Elle développe l'endurance, la flexibilité, la souplesse et l'agilité… mais aussi la puissance en apprenant à “sortir” toute son énergie.

Un sujet d'Olivier Lemaire pour l'émission Métropolis diffusée sur Arte le 26 juin 2010.

Merci à AGAT FILMS

www.agatfilms.com

Naharin, Ohad

Danseur   prodige,   aujourd’hui   chorégraphe   et  directeur  de  la  Batsheva  Dance  company,  Ohad  Naharin  est  un  acteur  essentiel  de  la  danse  en  israël.  Depuis  1980,  et  sa  première  chorégraphie « Haru   No   Umi »,   Naharin   s’est   imposé  comme  l’un  des  auteurs  majeurs  d’une  danse  moderne.  s’appuyant  sur  la  technique  infaillible  des  interprètes  de  la  Batsheva,  il  développe un sens de la gestuelle à la puissance évocatrice  et  émotionnelle  singulière.  lorsque  l’on  demande  à  Ohad  Naharin  s’il  existe  un  style  Batsheva,  ou  mieux,  un  style  naharin,  il  répond simplement : « le style, c’est un piège. Disons  que  l’on  peut  reconnaître  notre  pensée  de la danse, notre philosophie. Avec également cette  constance  à  apprendre,  à  changer.  et  donc à trouver de nouvelles réponses ». Artiste plus  engagé  qu’il  n’y  paraît,  doté  d’une  forte  culture musicale, Ohad Naharin voit son pays et ses contradictions comme une opportunité, pas une fatalité : « Je crois que notre environnement aide  les  gens  à  être  créatif ».    Mais  il  réfute  cette  idée  d’une  communauté  de  la  création  chorégraphique    spécifiquement    israélienne. 

Dans  sa  méthode  d’enseignement dénommée Gaga, on retrouve un véritable langage du mouvement développé par  Naharin  lui-même  depuis  une  décennie.  «  Une  autre  façon  de  préparer  son  corps,  déclare Ohad Naharin, une boîte à outils pour les danseurs. » l’exploration des sensations au service  du  mouvement.  encore  et  toujours  cet  appétit  de  danse  qu’il  se  doit  de  transmettre.  au-delà  de  ces  enjeux  pédagogiques,  il  y  a  une  physicalité,  un  engagement  en  scène  qui  est  propre  à  cette  troupe.  et  que  l’on  retrouve dans  les  nombreux  ballets  (une  vingtaine)  de  Naharin pour la Batsheva ou sa branche junior Batsheva  ensemble.

Source : Programme de salle Maison de la Danse

En savoir plus

batsheva.co

Batsheva Dance Company

Direction artistique: Ohad Naharin

Année de création: 1979

Fondée en 1964 à Tel-aviv, la Batsheva Dance company  est  dirigée  depuis  1990  par  Ohad  Naharin.  après  avoir  fait  ses  classes  à  new  York auprès de Martha Graham, fondatrice de la Batsheva, il rejoint l'école de Maurice Béjart à  Bruxelles  durant  un  an.  Il  intègre  ensuite  l'ensemble israélien Bat-dor et commence ainsi à  se  produire  à  l'international.  En  1980,  il  monte  sa  propre  compagnie  et  fait  ses  débuts  de    chorégraphe.    De    formation    musicale, passionné  de  mouvement,  c’est  à  travers  la  technique  «  Gaga  »,  une  écriture  axée  sur  l’exploration  des  sensations  et  la  disponibilité  du corps, qu’il impose sa marque de fabrique et écrit les grandes heures de la Batsheva. Ohad naharin  aura  véritablement  marqué  l’histoire  récente de la danse contemporaine. Ses pièces ont  été  présentées  sur  les  plus  grandes  scènes  du monde par le nederlands Dans Theater, le Ballet  du  Grand  Théâtre  de  Genève,  le  Ballet  de francfort ou l'Opéra de paris. La  Batsheva  est  venue  à  Lyon  dans  le  cadre  de  la  Biennale  de  la  Danse  en  1998  avec  « Anaphase », à la Maison de la Danse en 2001 avec « Sabotage Baby » et aux Nuits de Fourvière en 2008 avec « Deca Dance ».

Source: Maison de la Danse - programme 2015

En savoir plus

batsheva.co.il/en/home

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Montpellier Danse

Montpellier Danse

Déposée par : Montpellier Danse

Montpellier Danse propose à l’Agora, cité internationale de la danse des événements autour des spectacles pour permettre à chacun de « Mieux comprendre » la danse et de l’appréhender sous d’autres biais que le spectacle : cinéma, expositions, ateliers de danse… sont autant de moyens pour le public d’approcher au plus près du processus de création d’un artiste. Cette collection espère se faire le reflet de cette activité à la fois spectaculaire et pédagogique.

Voir la collection