Swan Lake - Duo

2008
Année de création : 2005

 
close

Swan Lake

création 2005

Chorégraphie Raimund Hoghe

«Le Lac est avant tout une histoire d'amour, un rêve d'amour, qui finit mal peut-être, mais au moins l'amour y a trouvé sa place. J'ai voulu que mon Lac soit mon rêve d'amour, je l'ai rêvé comme on rêve l'amour.» Cette musique romantique et emblématique, dont chacun d'entre nous connaît les notes, devient ici le support d'une recherche sur les interactions entre mémoire personnelle et mémoire collec- tive. Un travail rituel sur la répétition et l'éternel retour. Raimund Hoghe cherche à faire ressurgir ce qui nous rapproche en tant qu'êtres humains : il œuvre à une forme «qui amène ce qui est personnel au-delà du privé, qui empêche la pure représentation et le pur dénuement de soi». Ornella Balestra «ballerine fétiche de Maurice Béjart, qui sait en un mouvement d'épaules ressusciter le Cygne qu'elle dansa par le passé», Emmanuel Eggermont de formation classique, Nabil Yahia-Aissa qu'on a vu danser chez Boris Charmatz, et Lorenzo De Brabandere jeune performer belge, dansent aux côtés de Raimund Hoghe pour conjurer le destin tragique de l'amour.

Sources : programme de salle Maison de la Danse

Générique

Conception et chorégraphie Raimund Hoghe collaboration artistique Luca Giacomo Schulte avec Ornella Balestra, Lorenzo De Brabandere, Emmanuel Eggermont, Raimund Hoghe, Nabil Yahia-Aissa lumière Raimund Hoghe, Monika Gruber son Frank Strätker musique Le Lac des cygnes Peter Ilitch Tchaïkovski
Production Raimund Hoghe- Düsseldorf ; Groupe Kam Laï-Paris
Coproduction Festival Montpellier Danse 05 ; La Bâtie Festival de Genève ; Tanzquartier-Wien ; création-résidence au Quartz Scène nationale de Brest ; CCN de Franche-Comté à Belfort ; Le Vivat-Scène conventionnée d'Armentières
Avec le soutien du Kaaitheater-Bruxelles
durée 2h30 entracte compris

Réalisation vidéo : Charles Picq
Production : Maison de la Danse

Dernière mise à jour : juin 2011

Hoghe, Raimund

Raimund Hoghe est né à Wuppertal. Il a commencé sa carrière en écrivant pour l'hebdomadaire allemand « Die Zeit » des portraits de petites gens et de célébrités, rassemblés par la suite dans plusieurs livres. De 1980 à 1990, il a été le dramaturge de Pina Bausch au Tanztheater Wuppertal, ce qui a également donné matière à la publication de deux livres. Depuis 1989, il s'est attelé à l'écriture de ses propres pièces de théâtre qu'ont jouées divers acteurs et danseurs. 1992, début de sa collaboration avec Luca Giacomo Schulte qui est à ce jour son collaborateur artistique. C'est en 1994 qu'il monte en personne sur la scène pour son premier solo « Meinwärts » qui forme, avec « Chambre séparée » (1997) et « Another Dream » (2000), une trilogie sur le XXe siècle. Suivront ensuite les créations de groupe : « Sarah, Vincent et moi » (2002), « Young People, Old Voices » (2002), « Tanzgeschichten » (2003), « Swan Lake,4 Acts » (2005), et le duo  « Sacre - The Rite of the Spring » (2004) avec Lorenzo De Brabandere. Il a retrouvé la forme solo en 2007 avec la création à Séoul et la présentation au Festival d'Avignon de « 36, Avenue Georges Mandel ». Raimund Hoghe poursuit son cycle de réappropriaion des classiques de l'histoire de la danse avec la pièce « Boléro Variations » en 2007 (création au Centre Pompidou / Festival d'Automne à Paris) et le solo « L'Après-midi », pour le danseur Emmanuel Eggermont, sur le « Prélude à l'Après-midi d'un faune » de Claude Debussy et des « Lieder » de Gustav Mahler (création au Festival Montpellier Danse 2008 /Théâtre du Hangar).

Parallèlement à son parcours théâtral, Hoghe travaille régulièrement pour la télévision. En 1997, pour le compte de la WDR (la télévision ouest-allemande) il met en scène « Der Buckel », un autoportrait long de soixante minutes. Ses livres ont été traduits en plusieurs langues et de nombreux pays d'Europe, ainsi que le Japon et l'Australie, l'ont invité à donner ces spectacles. Il vit à Düsseldorf et a reçu plusieurs prix, dont le « Deutscher Produzentenpreis für Choreografie » en 2001, le Prix de la critique Française en 2006 pour « Swan Lake, 4 Acts » dans la catégorie « Meilleur spectacle étranger ». Pour l'année 2008, les critiques du magazine ballet-tanz le consacrent « Danseur de l'année ».

Sources : Site de Raimund Hoghe

En savoir plus

raimundhoghe.com

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Maison de la Danse de Lyon

Maison de la Danse de Lyon

Dès sa création, la Maison de la Danse a fait preuve d’une conscience patrimoniale en mettant en place une politique de l’image. Une grande partie des spectacles programmés sont filmés par Charles Picq ; une collection vidéo se constitue et la danse y apparaît dans sa dimension internationale, sous toutes ses formes, genres et styles.

Voir la collection