Mouvement sur Mouvement

2014
Auteur : Soulier, Noé
Année de création : 2013
Déposée par : Biennale de la danse

"Mouvement sur Mouvement" porte un regard initié sur le travail d’improvisation du chorégraphe William Forsythe et la manière dont il explique sa danse.

 
close

Mouvement sur Mouvement

Dans les Improvisation Technologies, William Forsythe expose différentes manières de regarder, de concevoir et d’effectuer des mouvements. Cette exposition prend la forme de courtes démonstrations où il improvise tout en expliquant les concepts qu’il utilise pour improviser. Ces concepts sont d’ordre géométrique : il s’agit de points, de lignes, de courbes, de relations ou de vecteurs qui guident les mouvements du corps dans l’espace. Ces présentations sont didactiques, elles étaient au départ conçues pour aider les danseurs qui entraient dans la compagnie à assimiler l’approche du mouvement propre à William Forsythe. Elles ne sont pas conçues comme des séquences chorégraphiques valant pour elles-mêmes. On trouve à la fois de courtes séquences dansées, mais aussi des mouvements qui ont pour fonction d’expliquer et de commenter la manière d’improviser. Il y a ainsi une dimension explicative et démonstrative au sein des mouvements eux-mêmes.

 C’est là le détournement opéré par Noé Soulier : que se passe-t-il si l’on traite ces présentations comme des séquences chorégraphiques et non comme un matériau pédagogique ? Noé Soulier exécute les séquences d’Improvisation Technologies sans reprendre les paroles de Forsythe, ne gardant que les mouvements et construisant son propre discours. Tout en exécutant les séquences des Improvisation Technologies, il développe oralement une réflexion sur l’usage de la géométrie en danse et ses conséquences sur l’appréhension du corps.

extensionsauvage.com

Générique

Solo — Création 2013 — Durée 50 min — En français, surtitré en anglais

Chorégraphe et danseur : Noé Soulier
Accueil : Opéra de Lyon, Biennale de la danse
Coproduction : Festival d’automne à Paris, La Ménagerie de verre (Paris), Kaaïtheater (Bruxelles), Bruges Concertgebouw  
Production : WP Zimmer 
Avec le soutien de : Centre National de la Danse (Paris) et des moulins de Paillard – Remerciements à la Forsythe Company

Réalisation vidéo : Fabien Plasson
Production : Biennale de la Danse - Lyon

Soulier, Noé

Né à Paris en 1987, Noé Soulier a étudié au CNSM de Paris, à l'École Nationale de Ballet du Canada, et à PARTS – Bruxelles. Il a obtenu un master en philosophie à l’Université de la Sorbonne (Paris IV) et participé au programme de résidence du Palais de Tokyo : Le Pavillon.

En 2010, il est lauréat du premier prix du concours Danse Élargie, organisé par le Théâtre de la Ville et le Musée de la Danse avec la pièce « Petites perceptions » où il amorce une recherche sur les modes d'appréhension du mouvement. Avec le solo « Mouvement sur Mouvement » (2013), il introduit un décalage entre le discours et les gestes afin de questionner la manière dont ils collaborent à l'élaboration du sens.

En 2014, il explore la syntaxe du vocabulaire de la danse classique pour en perturber la perception avec « Corps de ballet » créé pour le CCN – Ballet de Lorraine. Dans « Movement Materials » (2014) et « Removing » (2015), il poursuit les recherches initiées depuis Petites perceptions sur la perception et l'interprétation du mouvement.

En octobre 2016, il publie « Actions, mouvements et gestes », une proposition chorégraphique qui prend la forme d'un livre, dans la collection Carnets aux Éditions du Centre national de la danse.

Noé Soulier est artiste associé au CND jusqu’en 2017.

Source: Site de Noé Soulier

En savoir plus

noesoulier.tumblr.com

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Biennale de la danse

Biennale de la danse

Déposée par : Biennale de la danse

Tous les deux ans, Dominique Hervieu directrice artistique de la Biennale de la Danse élabore la programmation du festival et propose « la Fabrique du Regard ». Cette fabrique a pour but d’aiguiser le regard des spectateurs, d’engager le dialogue avec les artistes et de partager des réflexions esthétiques. Cette collection dédiée à la culture chorégraphique est un outil central de la Fabrique du Regard. Bonnes découvertes …

Voir la collection