LOONY / NON DEFINI

1998
Année de création : 1998
Déposée par : Cie Yvann Alexandre

LOONY quatuor feminin, précédé de NON DEFINI, solo création le 21 mars 1998 Les Gémeaux / Sceaux / Scène nationale durée : 55 min. conception et chorégraphie Yvann Alexandre conception et régie lumières Fabrice Bobeuf droits reserves claude maurin

 
close

LOONY / NON DEFINI

LOONY quatuor feminin, 
précédé de NON DEFINI, solo

création le 21 mars 1998 Les Gémeaux / Sceaux / Scène nationale
durée : 55 min.

conception et chorégraphie Yvann Alexandre
conception et régie lumières Fabrice Bobeuf
adaptation et régie lumières Fabrice Retailleau 
réalisation de la bande son Frédéric Rui et Thibault Hédouin
conseiller musical Olivier Bornand, CNSMDP de Paris 
interprètes Yvann Alexandre, Karen Morello, Diane Peltier, Virginie Roy, Shahla Tarrant

une production association C.R.C.
coproduction Les Gémeaux / Sceaux / Scène nationale 
avec le soutien du Manège / La Roche sur Yon / Scène Nationale et The Place Theatre / Londres
l’association C.R.C. est subventionnée par la Ville de Cholet et la Région Pays de La Loire.

Alexandre, Yvann

Yvann Alexandre compose à dix-sept ans ses premières pièces et crée sa compagnie en 1993. En plus de ses créations, présentées sur de nombreuses scènes et festivals prestigieux en France et à l'étranger, il a aussi été l'invité des Conservatoires nationaux Supérieurs de Paris et de Lyon ou encore du Centre Chorégraphique National de Nancy.

Il s'est imposé au cours de ces presque 20 années de création comme le représentant d'une danse abstraite, très préméditée, loin des performances et des improvisations de ceux de sa génération, et avec un attachement particulier à l'écriture du mouvement.

Encore aujourd'hui, son travail aborde une réflexion autour de la matière même de la danse, la notion de plasticité laissant place à l'énergie propre du mouvement, et ce, avec fidélité à la notion de ligne, élément déjà présent dès ses débuts.

Ses pièces placent sur le même plan le mouvement et la scénographie, comme deux matières à égalité : la matière plastique en totale interaction avec la matière-corps.Sa gestuelle très précise fourmille de détails et s'organise comme une calligraphie de l'intime.

(Source : sceno.fr/magazine/211005+Yvann-ALEXANDRE-choregraphe)

 

Dernière mise à jour : juillet 2013

Yvann ALEXANDRE

Yvann Alexandre s'est imposé depuis ses débuts en 93, comme le représentant d'une danse abstraite, très préméditée, porteuse d'élégance, loin des performances et des improvisations de ceux de sa génération, et avec un attachement particulier à l'écriture du mouvement et à sa transmission aux publics. Attentif aux allers-retours entre professionnels, amateurs et scolaires, il déploie son travail de créateur des Pays de la Loire à l'international (Québec, Allemagne, Argentine). Avec sa propre Cie mais aussi en tant que chorégraphe invité (CCN Ballet de Nancy, Norwest Tanzcompagnie,...), il tisse une politique d’échanges, de rencontres, de formation et de culture chorégraphique. Son travail aborde une réflexion autour de la matière même de la danse, avec fidélité à la notion de ligne. Sa gestuelle très précise fourmille de détails et s'organise comme une calligraphie de l'intime, là où le mouvement recherche sans cesse la matière humaine.

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Cie Yvann Alexandre

Cie Yvann Alexandre

Déposée par : Cie Yvann Alexandre

Yvann Alexandre s'est imposé depuis ses débuts en 93, comme le représentant d'une danse abstraite, très préméditée, porteuse d'élégance, loin des performances et des improvisations de ceux de sa génération, et avec un attachement particulier à l'écriture du mouvement et à sa transmission aux publics. Attentif aux allers-retours entre professionnels, amateurs et scolaires, il déploie son travail de créateur des Pays de la Loire à l'international (Québec, Allemagne, Argentine). Avec sa propre Cie mais aussi en tant que chorégraphe invité (CCN Ballet de Nancy, Norwest Tanzcompagnie,...), il tisse une politique d’échanges, de rencontres, de formation et de culture chorégraphique. Son travail aborde une réflexion autour de la matière même de la danse, avec fidélité à la notion de ligne. Sa gestuelle très précise fourmille de détails et s'organise comme une calligraphie de l'intime, là où le mouvement recherche sans cesse la matière humaine.

Voir la collection