Dervish in Progress

2011
Auteur : Azazi, Ziya
Année de création : 2011

enregistré au CND le 18 mars 2011

 
close

Dervish in progress

création 2011

chorégraphie Ziya Azazi

A travers « Dervish in Progress », le jeune chorégraphe turc Ziya Azazi revisite le tournoiement des derviches pour aboutir à une cérémonie contemporaine fascinante.

Un extrait de cette pièce célébrant la rencontre de la performance physique et du mysticisme, est ici présenté. Il épure un rituel ancestral pour laisser la danse transfigurer le corps brut du danseur jusqu'à la transe. L'être se révèle ainsi en s'exprimant à travers l'exaltation de la vitesse, de la tension et de l'émotion.

Générique

chorégraphe et interprétation Ziya Azazi
musique DJ Mercan Dede costumes Ischiko lumières Michael Wagner
production
art moderne
réalisation Centre national de la danse

durée 44 minutes

Dernière mise à jour : septembre 2011

Azazi, Ziya

Ziya Azazi est né en 1969 à Antioche en Turquie. Après avoir fini ses études d'ingénieur des mines à Istanbul, il découvre le monde de la gymnastique acrobatique puis celui de la danse. Il commence ses premiers travaux chorégraphiques au Théâtre d'Etat d'Istanbul. En 1994, il s'installe à Vienne (Autriche) et participe à de multiples festivals en travaillant avec différentes compagnies. Il obtient une bourse européenne de danceweb avec la mention de « danseur le plus remarquable de l'année 1999 » pour sa performance en solo « Unterwegs Tabula Rasa » au festival de danse Sommertanzwochen de Vienne.

Entre 2000 et 2002, Ziya Azazi est engagé par l'Opéra de Vienne, le Theaterhaus de Stuttgart et le Grand Théâtre de Genève. Il a collaboré avec des artistes de renommée internationale comme Mercan Dede, Ismael Ivo ou Jan Fabre... Depuis dix ans, il se consacre à la danse traditionnelle soufie et a créé plusieurs œuvres en solo en s'inspirant de cette danse rituelle, recherchant une synthèse avec la danse contemporaine occidentale. Sa pièce « Dervish » connaît un très grand succès dans le monde entier. En collaboration avec le trompettiste jazz Serge Adam il a créé « Icons » (2007, au festival des 38e Rugissants à Grenoble) une pièce qui s'inscrit dans l'exploration des formes et des sons inédites. Ziya Azazi était récemment artiste invité par le compositeur Zad Moultaka, en résidence à la Fondation Royaumont et a participé à la création de « Déplacé » (2008) au cours de la saison musicale de Royaumont, repris à Anvers, à Creil et au Festival d'Aix en juillet 2009. Ziya Azazi anime de nombreux ateliers ouverts à tout public, où il explore la danse contemporaine occidentale et la danse rituelle soufie.

Ce sont toujours les mêmes questionnements qui soucient Ziya Azazi. Il a choisi la danse derviche comme langage et se déplace dans le monde afin de trouver sa vérité, dans la lignée des mystiques d'Anatolie, même s'il transgresse cette tradition ancestrale. Le corps de Ziya Azazi parle un langage clair : l'homme cherche l'absolu, la vérité, le sens de l'existence. Il doit passer par plusieurs étapes émotionnelles : la peur, les confusions, l'ignorance... Le chemin que Ziya Azazi a choisi est celui de la joie et de la répétition, du tournoiement jusqu'à l'extase. Son corps devient un médium pour explorer le monde intérieur dans une solitude pro- fondément humaine. Comme le dit l'artiste lui-même : « Je m'oublie et je deviens un miroir. Je me vide et je me nettoie. »

Dernière mise à jour : novembre 2010

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Centre national de la danse

Centre national de la danse

Menant une politique active de soutien à la création et à la diffusion, le CND favorise la rencontre entre publics et professionnels autour de toutes les esthétiques. Les services et ressources proposés s’adressent à tous les acteurs du secteur (danseurs, chorégraphes, professeurs, administrateurs, chercheurs, programmateurs, compagnies, lieux de création et de diffusion, lieux de formation ou écoles de danse, relais culturels…).

Voir la collection