Duo - Le loup et l'agneau

Année de création : 2004

Fait partie des "Fables à la Fontaine", 12 fables, 12 courtes pièces chorégraphiques pour tous les goûts, pour tous les âges. Enregistré au CND le 9 décembre 2006

 
close

Loup et l'agneau (Le)

création 2004

chorégraphie Béatrice Massin
conception et mise en œuvre Annie Sellem

De 2001 à 2008, La Petite Fabrique, maison de production indépendante dirigée par Annie Sellem, poursuit un projet original : demander à des chorégraphes, venus d'horizons différents, de créer de courtes pièces en s'inspirant librement des« Fables » de La Fontaine.

Douze petites histoires aux esthétiques multiples, allant du hip-hop au classique, ont été rassemblées. Par leur langage, elles s'adressent aussi bien à un public familial qu'à un public averti. Elles s'appuient sur l'interdisciplinarité et sur la diversité artistique : les cultures, les musiques et les rythmes s'entrecroisent. La morale de chaque fable est prise avec distance, poésie et beaucoup d'humour.

Comme l'explique Annie Sellem, « il y a plein de niveaux de lectures dans les travaux des chorégraphes : je crois qu'ils y ont mis un peu de leur enfance. Car chaque pièce est drôle comme est drôle le monde de l'enfance, et sérieuse comme il l'est aussi. »

Béatrice Massin a choisi la fable du « Loup et l'agneau » pour montrer au moyen de la richesse de la danse et de la musique baroque, la similitude des époques au travers du miroir du temps.

Générique

chorégraphie Béatrice Massin
interprètes le loup David Lerat - l'agneau Céline Angibaud
costumes Daniele Barraud musique Marin Marais lumière Rémi Nicolas
réalisation Centre national de la danse

durée 20 minutes

Dernière mise à jour : mars 2010

Massin, Béatrice

Interprète dans plusieurs compagnies contemporaines, dont celle de Susan Buirge, Béatrice Massin est engagée en 1983 par Ris et Danceries où elle alterne durant dix années, l'interprétation, la recherche sur le répertoire, l'assistanat et la création chorégraphique. Elle crée « Water music » de Haendel à l'Arsenal de Metz (1990), « Bastien et Bastienne » (1991), « Les petits riens » de Mozart (1991) pour l'atelier lyrique de Tourcoing et signe les chorégraphies de « Médée » sur la musique de Marc-Antoine Charpentier (1983).

Fin 1993, Béatrice Massin fonde sa propre compagnie, Fêtes Galantes, pour laquelle elle monte un spectacle par an : reconstitutions de pièces du répertoire baroque, mais surtout, créations utilisant le vocabulaire chorégraphique de la danse du XVIIe (« Charpentier des ténèbres », « Carte du tendre », « Pipinone », « Trio triptyque » ou tout récemment « Que ma joie demeure »).

De décembre 1999 à juillet 2000, Béatrice Massin crée et dirige les chorégraphies du film « Le roi danse » de Gérard Corbiau. En septembre 2001 Béatrice Massin est invitée par le ballet de Lorraine pour la création de trois chorégraphies baroques dont « Noir, du côté de Callot » inspirée de l'œuvre de Callot.

Parallèlement à son travail de recherche et de création, elle assure des programmes pédagogiques à l'Opéra Bastille, à la Cité de la musique, ou encore au Centre national de la danse, sous forme de conférences-spectacles, stages et ateliers et propose la découverte de la danse académique baroque ainsi que des reconstitutions de pièces du répertoire baroque.

Ses dernières créations

Atys (recréation) 2011
La Belle Dame 2011
Songes 2009
Un  voyage d'hiver 2008
Un air de Folies 2007
Pimpinone 2006
Les Eléments 2004
Que ma joie demeure 2002

Plus d'informations

Site de la compagnie

Ressource électronique de la médiathèque du CND sur la compagnie Fêtes galantes

Dernière mise à jour : mars 2010