Bruit de couloir

2014
Année de création : 2014

En s’inspirant de témoignages de personnes ayant vécu des instants de coma, Clément Dazin imagine une mort de jongle et de danse qui se souvient avec sagesse de la vie. Enregistré au CND le 6 juin 2014

 
close

Bruit de couloir

Jonglage et danse Clément Dazin

Quelles sont nos raisons de vivre à différents âges de la vie ? Quelles sont nos angoisses ? Nos plaisirs ? Et lorsque la mort arrive, que ressent-on ? Replonge-t-on un dernier instant dans le film de notre vie ?

Avec Bruit de couloir, Clément Dazin analyse nos sensations, quand, proches de la fin, en état comatique, nous revivons certaines bribes d’existence. En s’inspirant de témoignages de personnes ayant vécu ces instants de coma, il imagine une mort de jongle et de danse qui se souvient avec sagesse de la vie. Au cours de la pièce, chaque instant peut-être vu plusieurs fois et de manières différentes. Quant à sa danse, flirtant parfois avec le hip-hop, elle se fait tour à tour saccadée, fluide ou légère, au service d’un jonglage singulier où les balles deviennent plus que des instruments : de véritables partenaires.


Générique

jonglage et danse Clément Dazin
création et lumière Freddy Bonneau
création et son Grégory Adoir
regards extérieurs chorégraphiques Bruno Dizien, Aragorn Boulanger, Johanne Saunier
régie lumière Freddy Bonneau ou Thierry Schouteten
régie son Grégory Adoir ou Mathieu Ferrasson

réalisation Centre national de la danse

durée 32 minutes


Dernière mise à jour : septembre 2014

Dazin, Clément

Très vite intéressé par le mouvement, Clément Dazin commence la gymnastique à l’âge de six ans. À seize ans, il se tourne vers le cirque et plus particulièrement vers le jonglage en intégrant la compagnie Point Bar, dans laquelle il découvre le plaisir de la création. Tout en poursuivant des études, il continue de se former au mouvement et à la scène en suivant des cours de hip-hop, de théâtre et en pratiquant le jonglage et l’acrobatie dans diverses structures. Ceci lui permet de rencontrer des univers très différents et de se rendre compte des cloisons qu’il existait entre chacune de ces techniques.
En 2008, il intègre Ménival, l’école de cirque de Lyon, puis le Centre national des arts du cirque en 2009. Au cours de ces formations, il côtoie des artistes comme Philippe Genty, Aragorn Boulanger, Johanne Saunier, Julien Clément ou Bruno Dizien.
Clément Dazin développe son univers en travaillant sur les liens entre la danse contemporaine, la danse hip-hop et le jonglage, et se rend compte de l’intérêt de croiser les disciplines pour les sortir de leur milieu. Ainsi, la jonglerie prend du sens et ne se limite pas à une démonstration technique. De même, les techniques de hip-hop permettent de créer des distorsions de temps sans qu’elles ne soient authentifiées comme appartenant au milieu hip-hop.
En 2012, il part en tournée avec le spectacle de fin d’études de la 23e promotion du CNAC, This is The End, mis en scène par David Bobee. En 2013, il crée Bruit de couloir, solo de jonglage dansé et travaille sur Saccades, un projet de cirque participatif en collaboration avec le collectif Microfocus et la Muchmuche company.


En savoir plus

Site de Clément Dazin


Mise à jour: septembre 2014

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Centre national de la danse

Centre national de la danse

Menant une politique active de soutien à la création et à la diffusion, le CND favorise la rencontre entre publics et professionnels autour de toutes les esthétiques. Les services et ressources proposés s’adressent à tous les acteurs du secteur (danseurs, chorégraphes, professeurs, administrateurs, chercheurs, programmateurs, compagnies, lieux de création et de diffusion, lieux de formation ou écoles de danse, relais culturels…).

Voir la collection