Next Days

2010
Auteur : Robbe, Hervé
Année de création : 2010

Des danses flexibles et modulables parce que dans leurs processus de création elles se conjuguent au singulier, dans l’entre deux, mais aussi en extension au pluriel, en convoquant un collectif de neuf danseurs.

 
close

Next Days

Après « Là, on y danse »...

Il y a encore pour moi une impérieuse nécessité dans le flux et le déploiement du mouvement. Il y a aussi un plaisir certain à imaginer de nouveaux déplacements qui redessinent l’espace et l’occupent. Ces calligraphies gestuelles qui s’imposent à moi comme complexes, adviennent le plus souvent dans la sédimentation et l’érosion de gestes partagés avec les danseurs. Ces échanges ne font pas l’économie d’une grande souplesse et d’amplitude. Par nature pacifiste, nos actions n’évitent pas pour autant les tensions d’un conflit, au pire elles cultivent l’art de l’esquive. A situation bloquée, une contredanse «pneumatique» ouvre souvent de nouvelles perspectives. Il faut bien rebondir et la chute n’est pas tout. Une certaine obsession du continuum ? Certainement. Mais bien plus une préoccupation de l’entredeux, car ces danses sont autant d’élans vitaux, de frictions au monde, qui à côté ou en-dehors des mots, cherchent à interpeller.

Des danses flexibles et modulables parce que dans leurs processus de création elles se conjuguent au singulier, dans l’entre deux, mais aussi en extension au pluriel, en convoquant un collectif de neuf danseurs. Une équipe renouvelée avec six nouveaux venus.

 

Une dramaturgie qui se révélera en partie de l’agencement des différents épisodes chorégraphiques, un peu comme un recueil de nouvelles où le récit des corps baignera dans un environnement sonore conçu comme une musique de film.

Des thèmes musicaux, des mélodies et des chansons. Des dialogues inventés, portés par les danseurs comme on enfile un costume, en voix off ou en direct. Pas une illustration musicale, même si c’est drôle et nécessaire. Mais une relation en plis où les deux territoires d’expression font sonner leurs dissonances et parfois trouvent leurs rythmes et une harmonie.

De la suspension, comme on dit du secret et du mystère. Faire son cinéma, comme on fait son show sur la piste de danse, je réalise que nos deux dernières créations sont des films, des films de danse bien sûr.

Cette fois-ci pas d’images sur la scène, un espace ouvert et fonctionnel, en panoramique, dans un premier temps sans volumes ou d’obstacles physiques à nos circonvolutions. Un sol sous nos pieds, un territoire défini et neutre, qui prend sens par nos actions.

Nous espérons toujours inventer une morphologie d’actions et de gestes pour le paysage culturel de la scène hors scène. Et s’il y a de l’audace à croire que nos adresses constituent encore des frottements poétiques, je répondrai : qui risque rien n’a rien.

Hervé Robbe

 

Conception et chorégraphie: Hervé Robbe

Interprètes: Julien Andujar, Alexia Bigot, Romain Cappello, Emilie Cornilllot, Massimo Fusco, Nicolas Hubert, Johana Lemarchand, 

Claire Tran, Juan-Manuel Vicente

Lumières: François Maillot

Bande son: Andrea Cera et Etienne Cuppens

Création musicale: Andrea Cera Kevi and Deni, CD ed. Taukay

Création costumes: Alexandra Bertaut

Construction décor: Pascal Doudement

Direction technique: Yannick Méheust

Production : Centre Chorégraphique National du Havre Haute-Normandie

Robbe, Hervé

Après quelques années d'études d'architecture, Hervé Robbe se destine à la danse. Il reçoit principalement l'enseignement de Mudra, l'école de Maurice Béjart à Bruxelles. Il débute sa carrière d'interprète en dansant le répertoire néo-classique, puis collabore avec différents chorégraphes contemporains.

Dès 1987, il fonde sa compagnie "le Marietta secret".
 Son travail associe à la présence chorégraphique, des univers visuels, sonores et technologiques. Ses projets, œuvres polysémiques, prennent des formes multiples : spectacles frontaux, spectacles déambulatoires et installations. La place du public, sa présence et son regard, y est déterminante, l'espace scénique étant régulièrement questionné. 
En 1999, Hervé Robbe est nommé directeur du Centre chorégraphique national (CCN) du Havre Haute-Normandie. Il y crée le solo autobiographique "Polaroïd". En 2000, il explore la thématique de la maison avec "Permis de construire" - "Avis de démolition", diptyque composé d'une installation et d'un spectacle, puis appréhende en 2002, celle du jardin avec "Des horizons perdus".
 Dans un univers construit d'écrans, réceptacles de corps virtuels, évocateurs de la mort, il engage dans le duo "<< REW", un dialogue entre l'homme et la femme sur le thème du suicide. En 2004, il renoue dans la pièce de groupe "Mutating score", avec l'occupation commune par le public et les danseurs de l'espace scénique. En 2006, il conçoit l'installation, "So long as baby...love and songs will be", manifeste de toutes les préoccupations qui sous-tendent son travail. Hervé Robbe y prenait ses distances avec le plateau pour y revenir dans la création "Là, on y danse" (2007). Depuis il poursuit son parcours en réalisant avec le vidéaste Vincent Bosc, les films "Un appartement en centre ville" et "Une maison sur la colline" en 2009, et parallèlement crée pour le plateau la pièce "Next Days". En 2011, il retrouve le sculpteur anglais Richard Deacon pour un dialogue sur la forme avec "Un terrain encore vague". 
Tout en poursuivant sa démarche au sein de ses productions, il répond régulièrement à des commandes pour l'Opéra de Lyon, le ballet Gulbenkian, le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) et pour l'Academy of performing arts de Hong Kong.

Après treize années passées à la direction du CCN du Havre Haute-Normandie, Hervé Robbe prolonge désormais son travail de recherche artistique et pédagogique au sein d'une nouvelle structure de production nommée Travelling & Co. Une de ses orientations artistiques consistera à inventer une hybridation singulière entre danse et image filmée et à proposer des objets artistiques au public.

Récemment, il a créé "Slogans" (2012), suivit de "Dahlias Song" (2013). Tout en poursuivant son travail personnel au sein de Travelling & Co, Hervé Robbe est nommé directeur artistique du Programme Recherche et Composition Chorégraphiques de la Fondation Royaumont, où il a pris ses fonctions en avril 2013.

Source : Programme de salle Centre national de la danse et Fondation Royaumont

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

TRAVELLING & CO Hervé Robbe

TRAVELLING & CO Hervé Robbe

Après 13 ans à la direction artistique du CCN du Havre Haute-Normandie, Hervé Robbe continue son aventure d’artiste et de pédagogue depuis janvier 2012 au sein de Travelling & co. Il expérimente une hybridation singulière entre la danse et l’image filmée, invente des objets artistiques aux formats multiples, formes spectaculaires pour l’espace scénique, films, installations plastiques.

Voir la collection