Taoub

2004
Année de création : 2004
Déposée par : Fondation BNP Paribas

Porté par un groupe de douze acrobates de Tanger, Taoub (tissu en arabe), se veut proche du tissage. Le spectacle croise les fils entre le cirque, le théâtre et la vidéo avec le tissu comme unique décor, mobile et transformable.

 
close

Taoub

Porté par un groupe de douze acrobates de Tanger, Taoub (tissu en arabe), se veut proche du tissage. Le spectacle croise les fils entre le cirque, le théâtre et la vidéo avec le tissu comme unique décor, mobile et transformable. Ce tissu est tour à tour : sol, toile, couverture, tente ou habit, principal accessoire et seul partenaire des acteurs, réceptacle de lumière, projecteur et écran mais aussi outil de propulsion pour les acrobates. Toutes les possibilités entre le tissu et l'acrobate sont déclinées pour construire une fresque lumineuse et spectaculaire. Véritable tissu humain, Taoub explore les relations de solidarité et de concurrence, interroge les ressources d'un tissu social ou familial. Aurélien Bory, metteur en scène du formidable Plan B, construit un monde à partir de rien ou presque et ajoute au caractère spectaculaire de l'acrobatie une dimension artistique et poétique.

Créé en juin 2004 au festival Les Nuits de la Méditerranée à Tanger (Maroc)

 

Générique

 

Avec Jamila Abdellaoui, Abdeslam Brouzi (remplacé par Jamal Benali depuis mars 2009), Adel Chaaban, Mohammed Achraf Chaaban, Abdelaziz El Haddad, Najib El Maimouni Idrissi, Amal Hammich, Mohammed Hammich, Younes Hammich, Samir Lâaroussi, Yassine Srasi, Younes Yemlahi

 

 

Conception, Scénographie, Mise en scène Aurélien Bory

 

Assistant à la mise en scène, Technique vidéo Pierre Rigal

 

Trampoline Julien Cassier

 

Création lumières Arno Veyrat

 

Régie, régie générale Joël Abriac, Cécile Hérault

 

Costumes Mahmoud Tabit Ben Slimane

 

Direction du Groupe Acrobatique de Tanger, diffusion Sanae El Kamouni

 

Administration, production des tournées Florence Meurisse, Audrey Gautron

 

 

 

Production Institut français du Nord
Avec le soutien de la Compagnie 111 - Aurélien Bory, Organisation Internationale de la Francophonie, Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne la Vallée
Avec l’aide du Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Maroc
Scènes du Maroc reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets.
La Compagnie 111 - Aurélien Bory est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication - Direction Régionale Affaires Culturelles Midi-Pyrénées, la Région Midi-Pyrénées et reçoit le soutien de la Ville de Toulouse et du Conseil Général de la Haute-Garonne.
La Compagnie 111 - Aurélien Bory bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets.

Mise à jour : mai 2014

Bory, Aurélien

Aurélien Bory, né en 1972, est metteur en scène. Il dirige la compagnie 111, fondée en 2000 et implantée à Toulouse. Parti du jonglage, Aurélien Bory développe un « théâtre physique » singulier et hybride, à la croisée de nombreuses disciplines (théâtre, cirque, danse, arts visuels, musique...). Il envisage la scène comme art de l'espace et s'appuie fortement sur la scénographie. Ses plus récentes pièces sont "Géométrie de caoutchouc" (2011) créé à Nantes, "Sans objet" (2009) créé à Toulouse et "Les sept planches de la ruse" (2007) créé en Chine. Ses spectacles sont présentées dans le monde entier et cette reconnaissance internationale débute avec "Plan B" (2003) et "Plus ou moins l'infini" (2005), créés en collaboration avec Phil Soltanoff. Également inspiré par la danse, Aurélien Bory met en scène le chorégraphe Pierre Rigal dans "Erection" (2003) et "Arrêts de jeu" (2006). Il conçoit aussi deux portraits de femme, "Questcequetudeviens?" (2008) pour la danseuse de flamenco Stéphanie Fuster et "Plexus" (2012) pour la danseuse japonaise Kaori Ito. Pour Marseille 2013, il imagine un nouveau projet pour les acrobates marocains, "Azimut" (2013), dix ans après "Taoub" (2004), spectacle fondateur du Groupe acrobatique de Tanger. Les œuvres d'Aurélien Bory sont animées par la question de l'espace. Il ne conçoit son travail théâtral que « dans le renouvellement de la forme » et « en laissant de la place à l'imaginaire du spectateur ». Aurélien Bory reçoit le prix Créateur sans frontières en 2008. Depuis 2011, il est artiste associé au Grand T à Nantes. En 2016, il crée "ESPÆCE", inspiré de l’oeuvre de Georges Perec, lors de la 70è  édition du Festival d’Avignon.

Sources : Site de la Compagnie 111 ; Dossier de presse Plan Bey

En savoir plus

cie111.com

 

Groupe acrobatique de Tanger

Direction artistique: Sanae El Kamouni

Année de création: 2003

Le  Groupe  Acrobatique  de  Tanger  s’est  formé sous l’impulsion de Sanae El Kamouni en  2003  avec  l’ambition  de  rassembler  une    troupe    d’acrobates    traditionnels  marocains  en  vue  de  créer  un  spectacle  de  cirque  contemporain.  Aujourd’hui,  le  Groupe Acrobatique de Tanger tourne  dans le monde entier. Au Maroc il existe une pratique ancestrale de l’acrobatie, où les artistes reproduisent toujours  les  mêmes  figures,  sans  possibilité  de  création.  Sanae  El  Kamouni  vient bouleverser  cette  pratique  et  lui  amène  un  souffle  nouveau.  Après  sa  rencontre  avec Aurélien Bory (Compagnie 111), ils  parcourent  tous  deux  le  Maroc  à  la  recherche   d’acrobates   et   rencontrent les Hammich à Tanger, une famille d’acrobates. De cette   rencontre naît   "Taoub" (2004)  qui  tourne  pendant  six  ans  dans  plus de vingt pays. Le  groupe  cultive  un  art  de  la  voltige  unique  au  monde,  issu  de  la  tradition  amazighe   de   Sidi   Ahmed   Ou  Moussa   datant  du  XVIe  siècle.  Cette  pratique  est  constituée de pyramides  humaines,  d’origine guerrière, qui servaient à franchir les murailles, et de figures circulaires, telle que la roue arabe. Ce savoir-faire ancestral se renouvèle  aujourd’hui  grâce  au  contact  de la chorégraphie occidentale. Les acrobates poursuivent leur parcours et invitent Martin  Zimmermann  et  Dimitri  de  Perrot  (metteurs en scène et circassiens) à créer "Chouf  Ouchouf"  (2010).  Ils  nous  proposent  une virée au cœur d’un souk labyrinthique, à travers une scénographie ingénieuse. Ces   artistes   de   haut   vol   posent   leurs   valises  à  Toulouse  en  2010.  Aurélien  Bory  renouvèle  sa  collaboration  en  2013  en  créant "Azimut".  En  2016  c’est  Abdeliazide  Senhadji (Compagnie XY) qui se joint à eux pour une nouvelle création.

Source: 17e Biennale danse (2016) - dossier de presse

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Fondation BNP Paribas

Fondation BNP Paribas

Déposée par : Fondation BNP Paribas

La Fondation BNP Paribas est l’un des rares mécènes à soutenir des chorégraphes et des artistes issus des nouveaux arts du cirque. Aide à la création, soutien à la diffusion des spectacles et aux résidences d’artistes sont autant de moyens pour la Fondation BNP Paribas de favoriser le développement et le rayonnement de la création contemporaine aux côtés des autres partenaires institutionnels.

Voir la collection