Nervures

2013
Année de création : 2013

enregistré au CND le 7 novembre 2013

 
close

Nervures

création 2013

chorégraphie Fabrice Lambert

Un solo dansé de Fabrice Lambert avec un mobile original de Xavier Veilhan.

Après deux créations de groupe, "Solaire" et "Faux Mouvement", Fabrice Lambert revient à la figure du solo, qu'il a notamment traversée avec "Gravité". Il se met ici en scène dans un dialogue avec un mobile original créé par Xavier Veilhan, donnant ainsi corps à une réflexion sur les réseaux qui organisent nos vies, et, explorant dans son interaction avec l'œuvre, les effets des réactions en chaîne et l'espace de singularité qu'elles permettent.

« "Nervures" est au milieu de soi ou nous traverse. C'est un réseau. C'est une circulation incessante. Nervures évoque l'irrigation. Comme un fleuve microscopique. Entre la source et l'estuaire... Je me place entre ces deux points, au milieu du fleuve. Je suis à un moment précis d'un paysage qui n'est pas seulement hors de moi. J'en fais partie. Je le constitue.

J'aimerais m'attarder, avec "Nervures", sur ce qui nous relie, aujourd'hui, à une nature primitive et brute. En creux, "Nervures" est nourrie d'une série d'interviews que j'ai menée avec des aveugles qui expriment et questionnent, avec leur cécité, leur rapport à la notion de paysage, et, par là même, à cette nature.

J'ai rencontré l'artiste visuel Xavier Veilhan autour de ces préoccupations, et il a créé le Mobile n°8 pour cette pièce. Sur scène, le rapport entre l'homme et le mobile, objet aux ramifications multiples, devient la métaphore de l'homme moderne face à ses réalités, qu'il questionne à chaque instant. »

Fabrice Lambert

Fabrice Lambert est en résidence longue au Centre national de la danse (2012-2014) avec le soutien du département de la Seine-Saint-Denis.

Générique

conception, chorégraphie et interprétation Fabrice LAMBERT
mobile Xavier VEILHAN – Le Mobile n°8, 2013
lumières Philippe GLADIEUX
scénographie Alexis BERTRAND
son Fabrice LAMBERT et Fred LAÜGT
régie son Marek HAVLICEK

regard extérieur Hanna HEDMAN
avec les voix de Bernadette LOCTEAU, Paul OLIVIER, Éric TAQUET
réalisation
Centre national de la danse
durée 50 minutes

En savoir plus

Site internet de la compagnie

Dernière mise à jour : janvier 2014

Lambert, Fabrice

Né en 1974 à Grenoble, Fabrice Lambert se forme au Centre national de danse contemporaine d'Angers (1994-1996). À l'issue de cette formation, il fonde, avec Yuha-Pekka Marsalo, L'Expérience Harmaat pour la création de deux pièces : Ethogrammes et Étude pour 4 mouvements (1997). Il rejoint le collectif Kubilai Khan Investigations (1996-1998), puis la compagnie Carolyn Carlson (1997-1998).

En 1998, il démarre une collaboration avec Catherine Diverrès au Centre chorégraphique national de Rennes, jusqu'en 2002. Il travaille également avec François Verret, Emmanuelle Huynh et Rachid Ouramdane. Depuis 2000, Fabrice Lambert structure et assure la direction artistique de L'Expérience Harmaat, où il poursuit son travail de recherche et de création.

L'EXPÉRIENCE HARMAAT

L'Expérience Harmaat se définit comme un lieu de croisements qui rassemble autour des projets du chorégraphe Fabrice Lambert des artistes de différentes disciplines. Leur point commun est de questionner, chacun dans leur champ, la notion de mouvement. Ainsi, depuis 2000, artistes plasticiens, vidéastes, danseurs, participent à la création de nombreuses pièces : No body, never mind (2001), TOPO (2001), Le Rêve (2002), Play Mobile (2003), Imposture (2004), Frédéric Lambert (2004 – commande SACD / Le Sujet à Vif), Abécédaire (2005), Meutes (2006), Gravité (2007), D'Eux (2008), Virga (2009 – commande SACD / Le Vif du Sujet), Solaire (2010), Faux Mouvement (2012). Ces créations ont été présentées en France et à l'étranger.

Des fidélités de longue date se tissent au fil des projets : Hanna Hedman, assistante, interprète, pédagogue, Philippe Gladieux, éclairagiste et vidéaste, et Ivan Mathis, interprète et éclairagiste collaborent régulièrement avec L'Expérience Harmaat depuis 2001. L'Expérience Harmaat a été accueillie en résidence triennale au Manège, scène nationale de la Roche-sur-Yon, de 2003 à 2007, au Théâtre Le Vanves durant la saison 2009/2010, et à la Ferme de Bel Ebat à Guyancourt durant la saison 2011/2012. À compter de 2012, elle est accueillie en résidence longue au CND à Pantin durant trois saisons, avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis.

Dernière mise à jour : juin 2013

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Centre national de la danse

Centre national de la danse

Menant une politique active de soutien à la création et à la diffusion, le CND favorise la rencontre entre publics et professionnels autour de toutes les esthétiques. Les services et ressources proposés s’adressent à tous les acteurs du secteur (danseurs, chorégraphes, professeurs, administrateurs, chercheurs, programmateurs, compagnies, lieux de création et de diffusion, lieux de formation ou écoles de danse, relais culturels…).

Voir la collection