Welcome to Paradise

2013
Année de création : 1989

Ils étaient les hommes et les femmes du sable, du vent, de la lumière, de la nuit. Ils étaient apparus, comme dans un rêve, enhaut d'une dune, comme s'ils étaient nés du ciel sans nuages, etqu'ils avaient dans leurs membres la dureté de l'espace.

 
close

Welcome to Paradise

Chorégraphie Joëlle Bouvier et Régis Obadia

Interprétation CCN - Ballet de Lorraine

Ils étaient les hommes et les femmes du sable, du vent, de la lumière, de la nuit. Ils étaient apparus, comme dans un rêve, enhaut d'une dune, comme s'ils étaient nés du ciel sans nuages, etqu'ils avaient dans leurs membres la dureté de l'espace.

"Bouvier et Obadia ont assez de talent eux, pour faire court : cinquanteminutes, pas une de plus, la perfection. Courez voir"Welcome to Paradise". Et bienvenue au paradis des beaux spectacles! Ils ne sont pas légion, ceux dont on sort plus heureuxqu'en entrant. " Le Monde

"S'il fallait donner un nom symbole de la réussite des années 80dans la danse contemporaine, on en citerait deux Bouvier -Obadia.

Bref dans cet art où passer la barre de la maturité relève de l'exploit,ces deux-là, la trentaine à peine, sans rien vouloir prouver,ont tout confirmé : leur talent, leur langage, leur capacité à créersans jamais se limiter."Le Point

"Il est réconfortant de trouver de temps à autre sur sa route unspectacle de danse contemporaine aussi fort, original et professionnelque le duo de Joëlle Bouvier et Régis Obadia".Le Figaro

 

Chorégraphie Joëlle Bouvier et Régis Obadia

Interprétation Fabio Dolce - Amandine Biancherin

Bande sonore Patrick Roudier

Costumes Thomas Smith

Lumière Marc Oliviero

Première 2011

 

Durée de l'oeuvre intégrale ? mn

Captation 2013

Réalisation CCN - Ballet de Lorraine

Mise à jour août 2013

Bouvier, Joëlle

En 1980 Joëlle Bouvier crée la compagnie l'Esquisse avec Régis Obadia. Ensemble, ils signent 15 oeuvres chorégraphiques diffusées dans le monde entier et co-réalisent 4 court-métrages, primés dans de nombreux festivals (FIPA d'Argent - Sélection officielle au festival de Cannes 1989...) et réalisent plusieurs clips vidéo dont "Casser la Voix", de Patrick Bruel (Victoires de la Musique 1990 et Starclip 1990).

Elle a été co-directrice du CCN du Havre de 1986 à 1992, et du CNDC d'Angers de 1993 à 2003.
«
En 1993, elle réalise « Le Pressentiment, court-métrage qui obtient le Grand Prix du Festival de Grenoble et le Prix de la Recherche du Festival de Montecatini.

En 1998, elle s'engage dans une démarche de création indépendante.

En 1999, elle crée « Où en est la nuit », pièce pour 11 danseurs de l'Ecole supérieure du CNDC l'Esquisse, puis « Fureurs », au Festival Montpellier Danse en juin 1999 et le solo, « Dépêche-toi ! » au Festival de Danse de Marseille en juillet 1999.

En novembre 2000, Joëlle Bouvier réalise pour le jeune public « L’Oiseau Loup ».

En septembre 2002, avec 8 danseurs, elle crée « De l'Amour », coproduit par la Scène Nationale Les Gémeaux / Sceaux, comme toutes ses créations depuis cette date et jusqu'à 2008.

En 2003, sa collaboration avec Régis Obadia se termine. Elle quitte la direction de CNDC d'Angers.

2004, elle crée la Cie Joëlle Bouvier et s'installe en résidence de création à la Scène Nationale des Gémeaux, à Sceaux de 2004 à 2008.

Elle crée « Le voyage d’Orphée » en mars 2004.

Puis un solo « Face à Face » en mai 2006, coproduit par le Théâtre de la Ville, Paris.

En octobre 2003, elle est invitée par Didier Deschamps, alors directeur du CCN - Ballet de Lorraine, pour réaliser « Jeanne d'Arc », création pour 10 danseurs, puis en 2006 La Divine Comédie, pièce pour les 29 danseurs du ballet sur le thème de l'Enfer de Dante.

2009 création de « Dolls » pour 5 danseurs Hip Hop, au festival Suresne Cité Danse, puis « Roméo et Juliette », première collaboration avec le Ballet du Grand Théâtre de Genève.

2011 création de « What about love », pour la Korea National Contemporary Dance Company de Séoul.

2012 Création de « Avà o Homen que caminha », pour la Cia Sociedade Masculina de Sao Paolo, au Brésil.

2015 elle retrouve le ballet du Grand Théâtre de Genève pour la création de « Tristan & Isolde - Salue pour moi le monde », sur la musique de Richard Wagner

Parallèlement à son activité de création, Joëlle Bouvier est invitée à réaliser des projets événementiels comme l'animation des vitrines du Grand Magasin Le Printemps à Paris en mars 2002, et en juin 2007. En août 2006, elle réalise une performance pour le lancement d'un nouveau produit cosmétique chinois, qui s'est déroulée au Palais des Congrès à Paris, puis en Chine. Depuis 2012, elle collabore avec la maison Hermès autour d'un spectacle sur les chaussures, présenté dans les filiales Hermès, à travers le monde.

Elle a été la chorégraphe des « Bacchantes », créé en février 2005 à la Comédie Française dans une mise en scène d'André Wilms.

Joëlle Bouvier a reçu le GRAND PRIX de la Danse SACD et est nommée en 2000 au grade d'officier des Arts et Lettres. Elle reçoit le GRAND PRIX de la critique 2015 pour « Tristan & Isolde-Salue pour moi le monde ».

Source : site de la compagnie Joëlle Bouvier

En savoir plus

www.joellebouvier.com

 


Obadia, Régis

Régis Obadia est né en 1958 à Oran (Algérie), il étudie la danse de 1976 à 1979 à l'institut des Arts et du mouvement (Françoise et Dominique Dupuy) et s'initie au théâtre avec Jacques Lecoq. En 1980, il crée avec Joëlle Bouvier la compagnie l'Esquisse. Leurs premières pièces les propulsent au premier plan de la scène nationale et internationale.

Directeurs du centre national de danse contemporaine du Havre de 1986 à 1992, ils sont nommés directeurs artistique du centre national de danse contemporaine d'Angers en 1993, rebaptisé  CNDC l'Esquisse qu'ils dirigent jusqu'en 2003.

En 1998, Régis Obadia s'engage dans une démarche individuelle de création.
Figure importante de la danse contemporaine depuis le début des années 80, Régis Obadia, a tatoué les mémoires des spectateurs par des pièces à la sensualité fiévreuse et au geste puissant. Avec la création de sa propre compagnie depuis 2003, il impose sa patte singulière et son ouverture d'esprit en œuvrant aussi bien du côté de la danse pure que du théâtre. Collaborant régulièrement à des projets avec la Russie, en tandem avec Lisa Wiergasova, il a obtenu différents prix prestigieux dont "Le Masque d'Or" en 2004 pour sa chorégraphie "Le Sacre du Printemps" et L"a Mouette "en 2004 pour sa mise en scène de "L'Idiot" au festival Tchaïka de Moscou. Après "Le Sacre du Printemps" (2003) sur la musique de Stravinski, il a signé "Réversibilité" (2005), inspiré des Fleurs du mal de Baudelaire et Trois (2006), sur la musique de La jeune fille et la mort de Schubert, présenté au Théâtre Sylvia Montfort à Paris. Parallèlement, il a réalisé un documentaire Dominique Mercy "Danse Pina Bausch" (2003), hommage à l'interprète iconique de la chorégraphe allemande.

Source : site de la compagnie L'Esquisse

En savoir plus

http://www.regisobadia.com/

 

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

CCN - Ballet de Lorraine

CCN - Ballet de Lorraine

Dirigé depuis 2011 par Petter Jacobsson, le CCN - Ballet de Lorraine est un lieu de rayonnement et d’exploration des nouvelles perspectives que l’art chorégraphique peut offrir, ouvert aux autres disciplines. Il est résolument un centre de création, de production, de développement de la culture chorégraphique, de formation, s'appuyant sur une compagnie de 26 danseurs permanents, d'accueil d'artistes en résidence et des publics pour des spectacles, répétitions publiques, rencontres, ateliers et stages.

Voir la collection